© P. Verlinden

 

 

Provence 7

777 Mots les plus utilisés en Provence


 

 

 

 

 

Quels sont les 777 mots les plus utilisés en Provence ?

 

 

 

Quelle Provence ?

 

  • Les définitions de la « Provence »  sont multiples selon les autorités (publiques, privées, politiques, culturelles…) et les usagers (locaux, nationaux, internationaux, professionnels, particuliers…) et selon les époques de l’histoire (antiquité, médiéval, royauté, république…).
  • La Provence est l’un des mots les plus utilisés dans le Monde parce qu’il est invariant dans les langues.
    1. Paris, Los Angeles, New York… partagent ce rare privilège.
    2. Les noms de villes (Londres, Rome, Moscou…), de pays (France, Angleterre, Russie...), de régions (Toscane, Andalousie, Catalogne, Aquitaine, Flandres...) n’ont pas ce privilège.
  • La définition de la Provence que nous utilisons ici est celle fixée par Provence 7 sur des bases fortes.
    1. Bases géographiques.
      1. Frontières naturelles.
      2. Frontières climatiques.
      3. Frontières d’autres bassins géographiques : Savoie, Languedoc.
    2. Bases historiques.
      1. Origines romaines du mot Provence.
      2. Applications à la définition de territoires par les Romains.
      3. Provence Médiévale.
      4. Provence des départements.
      5. Région PACA.
    3. Bases pragmatiques.
      1. Ce que les gens entendent par Provence.
        1. En Provence.
        2. En France.
        3. En Europe.
        4. Dans le Monde.
        5. Sur Internet.
  • Sur ces bases, la Provence est donc le territoire compris entre le Rhône, la mer Méditerranée, la frontière italienne ou ligne de crêtes des Alpes et le bassin de la Durance.
    1. Le seul aspect « flottant » concerne la limite nord qui est soit la Durance, soit le bassin de la Durance (critère retenu).
    2. Par ailleurs, culturellement et géographiquement, la Drôme provençale et la partie ouest du Gard qui sont sous influence marquée de la Provence ne sont pas intégéres.
    3. La division de la partie est de cette Provence est souvent posée avec la reconnaissance ou non de  la Riviera / Côte d’Azur / Alpes-Maritimes.
      1. Nous l’avons intégrée pour les raisons géographiques, historiques et pragmatiques exposées.

 

Quels mots ?

 

  • Les noms communs.
  • Les noms et prénoms en privilégiant le plus fréquent (ex. Marcel et Pagnol pour Marcel Pagnol et Mistral pour Frédéric Mistral).
  • Les noms de lieux et de sites géographiques (îles, montagnes, rivières, villages, villes…).
  • Les noms de marques ou d’événements.

 

Quels critères ?

 

  • La puissance pure : les mots et noms les plus fréquents. Blue Jeans, Plages… existent en dehors de la Provence mais la Provence est fortement impliquée dans ces mots.
  • La puissance relative. : les mots spécifiques à la Provence les plus fréquents. Ex. BouillabaisseFlamant, Mimosa, Pistou
  • Dans le domaine de la peinture Van Gogh est dans la 1ère famille (d’abord puissant dans le Monde mais aussi puissant en Provence), Cézanne dans la seconde (d’abord puissant en Provence).
  • Certains sont tellement tellement leaders en Provence qu’ils deviennent puissants à l’échelle mondiale : Calanques, LavandeOM, Marseille, Pagnol, Pastis, Verdon...

 

Comment identifier ces 777 mots ?

 

  • Fondamentalement sur internet.
    1. Le moteur de recherche Google qui donne des classements par mot ou groupe de mots interrogés.
    2. L’outil Google Trends qui fournit une bonne mesure des mots recherchés /tapés et leur évolution dans le temps.
    3. Le site encyclopédique Provence 7 dans son offre (articles, contenu) et sa fréquentation (Google analytics, Alexa.com) fournit une excellente lecture du poids des mots.
    4. Pour les noms de communes, le critère retenu a été la puissance sur Google Trends étalonnée sur le village d’Allauch dans les Bouches-du-Rhône.
      1. En d’autres termes, les communes citées ont dans la durée (3 ans), un score égal ou supérieur à celui d’Allauch.
      2. Nous avons été surpris de constater que nombre de villages touristiques connus ne passaient pas cette barrière.
        1. L’explication vient du fait que ces villages sont connus pour le tourisme et que d’autres dimensions que le tourisme entrent en compte dans la puissance des mots.
          1. Ex. Lourmarin (absent) / Fos-sur-Mer (présent).
  • La littérature et les médias écrits (presse magazine, presse quotidienne, presse spécialisée) ont été utilisés en complément qualitatif pour « rattraper » des mots qui ne seraient pas apparu au travers d’internet.
    1. Ces mots ont une fréquentation pas très élevée comparée à d’autres mais ils ont une forte spécificité régionale les rendant relativement très utilisés (ex. Tartarin, tian).
      1. De tels mots se distinguent par leur spécificité davantage que par leur puissance pure.
    2. Titres consultés : Dictionnaire de la Provence et de la Côte d’Azur (Jacques Marseille – Larousse). – Les 100 Mots de la Provence (Mac Dumas Que Sais-Je ?).
  • La démarche reste qualitative puisque aucune hiérarchie ou répartition spatiale des mots n’est proposée.
    1. Des mesures plus quantitatives sont en cours dans des univers plus thématiques (Provence Livres, Provence Cinéma, Provence Sportive, Provence des Jeunes...).
    2. Nous en ferons connaître les résultats sur Provence 7.
  • Mesures effectuées début 2018.

 

 

777 mots  de Provence de A à Z

 

 

Les mots soulignés sont des liens donnant accès à un article, lui-même ouvert sur d’autres).

 

 

 

Le mot le plus « puissant » de tous est OM

 

 

.