Village perché de Banon. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Banon à visiter (04)


 

 

 

 

 

  • Banon est village perché (760 mètres), c’est une ancienne place forte.
  • Le vieux village est plein de charme il est réputé pour son air pur et son fromage de chèvre « Le Banon ».
  • Code postal. 04150.
  • Canton. Reillanne.
  • Habitants. Banonais.
  • Superficie. 39,81 km2.
  • Altitude. 540 m – 1093 m.
  • Population. 1 057 habitants (2012).
  • Coordonnées et carte. N  44°02’10.9″   5°37’43.2″Cliquer sur le texte lien pour afficher la carte de la commune de Banon.
  • Armoiries. Coupé, au premier d’or à la croix de gueules, au second de gueules à la croix d’or.

 

 

Situation de Banon (04)

 

 

 

Communes limitrophes de Banon

 

  • Lardiers
  • L’Hospitalet
  • Montsalier
  • Ongles
  • Redortiers
  • Rochegiron (La)
  • Saumane
  • Simiane-la-Rotonde
  • Revest-des-Brousses
  • Vachères

 

Accès à Banon

 

  • RD 5 vers Revest-des-Brousses.
  • RD 201 et RD 51 vers Simiane-la-Rotonde.
  • RD 201 et RD 18 vers Simiane-La Rotonde.
  • RD 950 vers Ongles, à l’est, et vers Revest-du-Bion à l’ouest.
  • RD 12 vers Ongles.

 

Distances depuis Banon

 

 

 

La Nature à Banon

 

 

Reliefs, sols

 

  • Contreforts des monts d’Albion.
  • Le village domine sa plaine fertile depuis son rocher abrupt.
    1. Belle vue panoramique depuis le haut du village : montagne de Lure
  • Gouffre du Caladaire.
  • Anciennes mines de phosphate.

 

Rivières, eau

 

  • Le Calavon, affluent de la Durance, est la principale rivière.
  • Le Largue et le Riaille traversent également le territoire de Banon.
  • Deux sources naissent  à Banon : celle du Touronnet et celle de Font-Crémat.

 

 Végétation, forêts, activités agricoles

 

  • Forêts. Futaies centenaires autour du bourg.
  • Arboriculture.
  • Lavande et  lavandin.
  • Fruits, truffes.
  • Vignes, marginalement.
  • Elevage ovins servant à la fabrication du fromage Le Banon.

 

Loisirs nature

 

  • Station estivale, camping
  • Promenades nombreuses.
  • Centre hippique.

 

 

Histoire de Banon

 

 

Préhistoire

 

  • Vestiges datés du paléolithique.
  • Oppidum néolithique des Mures.

 

Antiquité

 

  • Oppidum gallo-romain du Chastellard : lampes et anneaux votifs.
  • Dans l’antiquité, le territoire de Banon est celui des Sogiontiques / Sogiontii.
    1. Leur territoire s’étend du sud des Baronnies à la Durance.
    2. Les Sogiontii sont fédérés aux puissants Voconces qui sont centrés sur Vaison-la-Romaine.
    3. La capitale des Sogiontii est Segustero / Sisteron.
  • Villa gallo-romaine et nécropole à Font-Crémat.
  • Hameau gallo-romain dans la plaine au nord-est de Banon.
  • Un trésor de 700 deniers correspondent aux règles de Néron ( 54 – 68) à Géta (211) a été découverts dans un vase, en 1909.
  • Ateliers de transformation du fer pendant la période gallo-romaine.
  • v. 240275. Le site est sinistré par un incendie.
  • 4e s. Renouveau du site qui est repeuplé pour quelque temps avant un nouveau dépeuplement à la fin du 4e s.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 510. Le roi des Ostrogoths Théodoric le Grand s’empare de la région entre la Durance, le Rhône et l’Isère aux dépens des Burgondes qui occupent le sud-est de la Gaule.
  • 526. La régente ostrogothe Amalasonte rend le territoire au roi burgonde Gondemar III.
  • 11e s. Castrum Banonum est cité.
    1. Village fortifié.
  • L’église Notre-Dame dépend de l’abbaye de Cruis. Il existe 2 anciennes paroisses : Banon et Le Largue.
  • Du 12e s. à 1789. Banon est le fief des Simiane. Il relève de la viguerie de Forcalquier.
    1. 12e s. Château fort au sommet du vieux village.
  • 1391. Raymond de Turenne dévaste le territoire.
  • v. 17e s. Il existe un moulin à vent dont les vestiges sont visibles près du Clos de Gardon.
  • 18e s. Banon accueille une foire.
  • 18e s. Construction d’un nouveau château.
  • Révolution française. Le château est rasé après avoir été incendié.
  • 1792. Une société patriotique est créée à Banon.

 

Epoque contemporaine

 

  • 1800. 945 habitants.
  • 1851. 2 décembre. Coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Les Basses-Alpes se soulèvent, l’insurrection échoue et une sévère répression s’abat.
    1. 17 habitants de Banon sont traduits devant la commission mixte, la majorité d’entre eux est condamnée à la déportation en Algérie.
  • Fin 19e s. Construction de l’hôpital sur les hauteurs.
  • 1887. Construction d’un collège.
  • 1896. 1 039 habitants.
  • 1905. Construction de la fontaine alimentée par un aqueduc souterrain de 3 km depuis la source des Brieux.
  • 1911. Construction de l’église dans le village du bas.
  • 1930. Construction de l’hôpital dans le village du bas.
  • v 1945. La Gendarmerie nationale est déménagée à Forcalquier. Elle se réinstalle ensuite à Banon.
  • 1950. Les constructions de pavillons grignotent le territoire des vergers.
  • 1954. 676 habitants.
  • 1982. 973 habitants.
  • 1999. 878 habitants.
  • 2012. 1 057 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Banon

 

 

  • La librairie le Bleuet est l’une des plus importantes de France.
    1. l place Saint-Just .
    2. 7ème librairie indépendante française pour le nombre de titres disponibles (110 000 titres).
    3. 1990. Création de la librairie par Joël Gattefossé.
  • Restes de fortifications .
    1. 14e s. Porte à mâchicoulis. Inscrite aux Monuments Historiques.
    2. 15e s. Enceintes. Grand rempart à mâchicoulis.
  • Ancien Hôtel-Dieu
    1. 1850. Architecture archaïque.
    2. Restauré.
  • Maisons du 15e s. et du 16e s.
    1. La maison sous laquelle la rue passe possède une grande cheminée dont le manteau est ornée d’une gypserie du 17e s.
  • Ruelles à arcades.
  • Pigeonniers.
    1. Pigeonnier collectif à Dauban.
  • Tours de moulins à vent.
    1. Tours conservées au Vieux Montsalier et à la ferme Notre-Dame.
    2. Banon possédaient plusieurs moulins à vent.

 

 

Monuments chrétiens de Banon

 

 

  • Eglise haute Saint-Marc.
    1. Dans la partie haute du village.
    2. 1652. Construction.
    3. Style roman.
    4. 1864. Ex-voto représentant une femme couchée avec son époux priant la Vierge Marie.
  • Eglise Saint-Just-et-Notre-Dame-des-Anges / Notre-Dame-de-l’Assomption.
    1. Dans la partie basse du bourg.
    2. 13e s. – 14e s. Construction.
    3. 19091911. Reconstruction.
    4. 1950. Effondrement de la voûte qui est remplacée par un plafond.
    5. Petit clocher-tour
  • Chapelle de Pénitents.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Anges.
    1. Isolée sur le plateau.
    2. 13e s. Abside en cul-de-four. Fondations peut-être plus ancienne.
    3. Clocher-mur surmonté d’une statue de la Vierge Marie.
  • Chapelle-des-Granges.
    1. A Dauban.
    2. 1769. Construction.
  • Chapelle Saint-Marc.
    1. Au hameau du Largue.
    2. 17 e s. Construction.
  • Chapelle aux Héritiers.
    1. Au hameau du Largue.
  • 2 oratoires.

 

 

Célébrités liées à Banon

 

 

  • Gattefossé (Joël).
    1. 1990. Créateur de la Librairie Le Bleuet à Banon.
  • Palhier de Sylvabelle (Jean François). Simiane 12 septembre 1748Simiane mars 1822.
    1. Commandant de la Garde Nationale à Banon.
    2. Député au Conseil des Cinq-Cents

 

 

Films et romans liés à Banon

 

 

  • Banon est le village où se déroule l’histoire de « L’Homme qui plantait des arbres » de Jean Giono.
  • Cinéma de Pays.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.