Aubagne sous le Garlaban. © Jackin – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Aubagne à visiter (13)


 

 

 

 

 

  • Aubagne est positionnée au centre d’une verdoyante plaine arrosée par l’Huveaune, fleuve côtier qui prend sa source dans le massif de la Sainte-Baume.
    1. Le nom d’Aubagne vient du latin Albania qui signifie la blanche.
    2. Cette appellation se justifie par la blancheur des massif qui entourent Aubagne, à commencer par le Garlaban cher à Marcel Pagnol « né dans la ville d’Aubagne sous le Garlaban couronné de chèvres au temps des derniers chevriers » .
    3. Aubagne est considérée comme la Capitale de l’Argile et du Santon.
  • Code postal. 13400.
  • Habitants. Aubagnais, Aubagnaises.
  • Surface. 54,90 km2.
  • Altitude. 74 m – 701 m.
  • Population. 45.303 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte.  N  43° 17′ 27″  E  5° 34′ 15″. Cliquer sur le texte lien pour afficher la carte.

 

 

Situation d’Aubagne

 

Communes limitrophes d’Aubagne

 

 

Accès à Aubagne

 

  • Ville carrefour par excellence, Aubagne est au centre des communications de la partie Est de Marseille.
  • Autoroute A.50 entre Marseille et Toulon.
  • Autoroute A 52 vers Aix-en-Provence et Nice – Jonction avec l’Autoroute A 8.
  • Autoroute A 501. Bretelle faisant la liaison entre l‘A. 50 et l‘A. 52.
  • RD 2. Vers MarseilleSaint-Menet. A l’Ouest, sur la rive droite de l’Huveaune.
  • RD.8N. Vers la Penne-sur-Huveaune, à l’Ouest, sur la rive gauche de l’Huveaune, et vers Cuges-les-Pins à l’Est.
  • RD 44 et D.44 A vers Marseille EouresLes Camoins.
  • RD 44 E vers Lascours (commune de Roquevaire), au Nord.
  • RD 96 et RD 45 vers Roquevaire au Nord.
  • RD 559 A. Au Sud, vers Carnoux-en-Provence et Roquefort-la-Bedoule.
  • RD 996 vers Gémenos.
  • Gare de Chemin de Fer.
    1. Gare ferroviaire de la ligne de Marseille-Saint-Charles – Vintimille (frontière italienne).
    2. Gare desservie par des trains TER Provence-Alpes-Côte d’Azur.
    3. La gare est positionnée entre les gares de La Penne-sur-Huveaune (la gare de Camp-Major a été fermée) et de Cassis.
    4. D’importantes dispositions sont prises pour faire fonctionner la gare d’Aubagne sur le mode intermodal.
      1. Deux parkings (dont un parc relais) pour les véhicules et un dépose-minute y sont aménagés.
      2. Une gare routière, accolée à la gare SNCF.
      3. Le tramway d’Aubagne.
    5. 1858. Mise en service de la gare par la Compagnie des Chemins de Fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM).
    6. 2014. Les travaux pour la création d’une troisième voie sur la ligne entre Marseille et Aubagne sont en cours.

 

Distances d’Aubagne

 

 

 

La Nature à Aubagne

 

 

  • Aubagne a longtemps été un site agricole alimentant la  ville de Marseille avec des productions variées.
    1. La fraise de Beaudinard a été la plus connue.
  • Le Pays d’Aubagne offre de nombreuses possibilités de randonnées dans ses collines.
  • Le fleuve Huveaune traverse le territoire d’Aubagne.

 

 

Histoire d’Aubagne

 

 

  • Sur un socle romain, l’antique Albania devient une prospère cité à forte culture chrétienne.

 

 

Préhistoire / Antiquité à Aubagne

 

  • Présence romaine importante sur le territoire.
  • Vestiges romains et paléo-chrétiens à proximité de Saint-Jean-de-Garguier (Gémenos).

 

Aubagne du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1005. Citation d’Albanea.
  • 11e s. Possession de labbaye de Saint-Victor à Marseille.
  • 12e s. Construction du château.
  • 14e s. Possession de la Maison des Baux.
  • 15e s. Site érigé en baronnie.
  • 1474. Dans le cadre d’un échange, Aubagne devient propriété de l’évêque de Marseille.
    1. Elle garde ce statut jusqu’à la Révolution française.
  • 16e s. Les potiers s’installent en nombre à Aubagne.
  • 17e s. et 18e s. Les potiers profitent de la dynamique qui a gagné Marseille. Les ateliers de céramistes, faïenciers, potiers se multiplient.

 

Epoque contemporaine à Aubagne

 

  • 1895. 28 février. Naissance de Marcel Pagnol.
  • 1962. La Légion étrangère quitte Sidi-bel-Abbès pour s’installer à Aubagne dans le quartier de Camp Major dont le nom remonterait à Jules César.
  • 1962. 21 211 habitants.
  • 2013. 45.303 habitants.

 

 

 

Aubagne-VuePano.-Patick-Ver

© Verlinden

 

Musées et monuments remarquables d’Aubagne

 

 

  • Exposition permanente « Le petit monde de Marcel Pagnol ».
    1. Elle reconstitue les personnages et les sites décrits par Marcel Pagnol.
  • Maison de l’Argile et de la Poterie.
    1. Elle est installée dans les ateliers de Thérèse Neveu, la « grande dame de l’argile ».
  • Porte Gachiou.
    1. 14e s. Vestige  le plus ancien de la ville.
    2. Principale porte de la cité au Moyen-Âge.
    3. Jadis surmontée d’une tour de guet.
    4. Aujourd’hui, des plaques de céramique jaune matérialisent les 16 portes de la ville.
  • Tour de l’Horloge.
    1. 1900.
    2. Campanile de fer forgé.
  • Maison de naissance de Marcel Pagnol.
  • Musée de la Légion étrangère.
    1. Camp-Major.

 

 

Monuments chrétiens d’Aubagne

 

 

  • Eglise paroissiale Saint-Sauveur.
    1. 11e s. 1ère construction.
    2. 14e s. Reprise.
    3. 17e s. Importants remaniements.
    4. 1900. Nouvelle façade réalisée par l’architecte marseillais Louis Bérenguier.
      1. Très dépouillée avec deux contreforts massifs et une ornementation à base de bandes lombardes stylisées.
      2. Oculus. Portail de petite taille souligné par quelques voussures en plein cintre.
    5. A l’intérieur.
      1. Abside composée de deux chapelles orientées à chevet plat.
      2. Maître-autel intéressant.
      3. Vierge à l’Enfant de l’école Pierre Puget.
      4. Toiles des 17e s.  et 19e s.
      5. Beau bénitier creusé dans un ancien chapiteau.
  • Eglise au Charrel. 19e s.
  • Chapelle des Pénitents-Noirs.
    1. 1551. Inscrite.
    2. La chapelle est parfois identifiée sous son premier titre « Chapelle de la décollation de Saint-Jean-Baptiste« .
    3. Le bâtiment est édifié sur l’emplacement d’une chapelle primitive Saint-Michel (10e.s.)
    4. 1784. La façade classique est dessinée par le Dr. Richelme. La façade est inspirée de celle celle du Panthéon de Rome.
      1. Quatre colonnes composites reposent sur des hauts piédestaux.
      2. Les colonnes soutiennent un fronton triangulaire.
      3. La statue de saint Jean-Baptiste et le Livre des Sept Sceaux de l’Apocalypse ont disparu.
  • Chapelle des Pénitents-Gris ou Bourras
    1. 1672. Inscrite.
  • Chapelle des Pénitents-Blancs.
    1. Inscrite.
    2. 1624. Naissance de la confrérie sous le vocable du Saint-Esprit et de la Miséricorde.
    3. 1763. Construction de la chapelle.
    4. 1772. Construction de la très belle façade baroque.
    5. 1854. En façade, les statues de Saint-Pierre et de Saint-Paul placées dans des niches sculptées.
    6. Le Bas-relief de la partie centrale est une Gloire avec représentation de la Colombe du Saint-Esprit.
    7. Des tableaux du 17e, 18e et 19e s. sont exposés à l’intérieur.
  • Clocher triangulaire du couvent des Observantins.
  • Chapelle Saint-Pierre.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Anges. 1846.
  • Chapelle Saint-Roch. 15e s.
  • Chapelle de la Visitation. 15e s.
  • Chapelle de l’Hôpital.
  • Chapelle de Favary.
  • Chapelle de l’Œuvre de Jeunesse. Construction moderne.
  • Croix du Garlaban.
  • Nombreux Oratoires domestiques et de campagne.

 

 

Aubagne, pays de l’argile et des santons

 

 

  • L’argile d’Aubagne donne des amphores et des céramiques sous l’empire romain.
  • L’argile fournit ensuite des tuiles pour couvrir des églises, des chapelles, des couvents et des milliers d’habitations ainsi que des vases pour les décorer.
  • 19e s. Avec l’apparition des crèches domestiques, la production de santons se développe.
  • Aubagne a été et reste au premier plan de l’art santonnier dont l’inspiration vient d’Italie à l’initiative de saint François-d’Assise.

 

 

Célébrités liées à Aubagne

 

 

  • Barthélemy (François ). Aubagne 1747 – Paris 1830. Homme politique. Diplomate.
    1. 1797. L’un des Directeurs de la Première République Française.
    2. 18151830. Ministre d’Etat.
  • Bernard (Alain). Aubagne 1983. International, champion de Natation.
    1. 2008. Record du Monde du 100 mètres nage libre et  du 50 mètres nage libre.
    2. Champion Olympique du 100 mètres nage libre.
  • Bercy (Jean). 1920 1986.  Sculpteur.  Membre fondateur du groupe Les Cahiers de Garlaban.
  • Bouisson (Fernand). Constantine (Algérie) 1874 – Antibes (06) 1959.  Homme politique.
    1. Joueur de la section de rugby à XV de l’Olympique de Marseille.
    2. 1906. Maire d’Aubagne.
    3. 19271936. Président de la Chambre des Députés.
    4. 1935. Président du Conseil.
  • Casoni (Bernard). Cannes 1961. Joueur et entraîneur de football.
    1. Nombreuses années vécues à Aubagne.
  • Corbeau (Jo). Georges Ohanessian. Marseille 1er décembre 1946. Chanteur de Rock/Reggae.
  • Crémieux (Henri). Aubagne 1896 – 1980. Acteur et scénariste.
  • Dol (Paul). Aubagne 1915 – 23 décembre 2007. Aquarelliste.
  • Domergue (François-Urbain) Aubagne 24 mars 1745 – Paris 1810. Grammairien. Journaliste. Membre de l’Académie Française.
  • Ganteaume (Honoré Joseph Antoine). La Ciotat 13 avril 1755 – Pauligne, près d’Aubagne 28 juillet  1818. Grand Marin.
    1. Participe à la guerre d’Indépendance des Etats-Unis.
    2. Vice-amiral de la Marine Royale et de la République.
  • Grimaud ( Lucien ). Aubagne 11 novembre 1909 – Aubagne avril 1993. Journaliste. Ecrivain. Maire adjoint d’Aubagne. Historien d’Aubagne.
  • Jelot-Blanc (Jean-Jacques). Aubagne 6 mars 1948. Journaliste. Ecrivain. Historien du cinéma.
    1. Biographe de Marcel Pagnol.
    2. 2009. Auteur une histoire d’Aubagne.
  • Jourdan (André Joseph). Aubagne 15 décembre 1757 – Marseille 6 juillet 1831. Homme politique.
    1. Il se prononce contre la Révolution française.
  • Neveu (Thérèse). Aubagne 1866 – 1946. Célèbre santonnière.
  • Pagnol (Marcel) Aubagne 1895 – 1974.  Ecrivain. Cinéaste.

 

 

Agenda de manifestations à Aubagne

 

 

  • Festivals des Arts de la Rue.
  • Grande Cavalcade de la Saint-Eloi.
  • Festival International du Film d’Aubagne.
  • Noël provençal.
  • Cérémonie de la bataille de Camerone à la Légion étrangère.

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.