La ville de Tarascon et la Collégiale depuis le Château du Roi René © Verlinden.

 

 

 

Accueil Provence 7

Tarascon à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

  • La charnière formée par Tarascon (Bouches-du-Rhône, 13) et Beaucaire (Gard, 30) est essentielle dans l’histoire du Rhône.
    1. C’est un important lieu de passage entre les 2 rives du Rhône qui ont, jusqu’en 1481, constitué une frontière entre le comté de Provence et le royaume de France.
    2. La période moderne qui voit le développement des déplacements passagers et marchandises, place ce territoire au cœur des questions de logistique et de tourisme.
  • La tradition de Sainte-Marthe n’est pas une simple légende, elle constitue un élément fondamental de l’histoire de la Provence et de celle du Christianisme.
  • Code postal. 13150.
  • Habitants. Tarasconnais – Tarasconnaises.
  • Superficie. 73,97 km2.
  • Altitude. 3 m – 200 m.
  • Population. 13 941 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 48′ 21″ E  4° 39′ 37″. Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation de Tarascon (13)


 

 

Communes limitrophes de Tarascon

 

 

Accès à Tarascon

 

 

Distances de Tarascon

 

 

 

La Nature à Tarascon


 

 

Cours d’eau

 

  • Le Rhône.
  • Le Gaudre d’Auge.
  • Le Gaudre de Boulbon.
  • La Laune.
  • Ravin de Millet.

 

Mistral

 

  • Le Mistral souffle violemment en provenance du nord ou du nord-ouest.
    1. Le Mistral est plus actif en hiver et au printemps.
    2. Le Mistral est fortement ressenti pendant une centaine de jour par an. Un jour sur deux seulement est sans vent fort.
    3. On distingue deux types de mistral :
      1. Le « Mistral blanc ». Il dégage entièrement le ciel et accentue la luminosité.
      2. Le « Mistral noir ». Il est plus rare et s’accompagne de pluie.
    4. Voir article Le Mistral.

 

 

Histoire de Tarascon


 

 

Préhistoire

 

  • Age de Bronze final. Habitat attesté au lieu-dit de la Lèque.
  • Premier Age du Fer. Multiplication des sites en hauteur et en plaine, notamment au bord du Rhône, à Tarascon.
  • Menhir sculpté « la Mourgo » (La Nonne), représentation archaïque de la fécondité, à proximité de la chapelle St-Gabriel.
  • 7e s. – 6e s. Second Age du Fer. Une population nomade se sédentarise et construit de l’habitat en dur.
    1. Structuration d’un castrum avec village, rues et maisons adossées.
    2. Les échanges commerciaux se mettent en place, en liaison avec les Grecs de Marseille. Les populations des Alpilles produisent des céréales qu’elles échangent contre des produits plus « luxueux ».
    3. Les Salyens qui occupent les lieux baptisent le site Tarasco, toponyme dérivé du celto-ligure asc. « cours d’eau » et tar « rocher« .

 

Antiquité

 

 

 

Tarascon.-Tarrasque.-P.-Ver

La Tarrasque sur les bords du Rhône © Verlinden.

 

 

Marie-Madeleine © Verlinden

 

 

  • v. 48. Marthe de Béthanie, sœur de Marie-Madeleine et de Lazare, évangélise la région où elle aurait triomphé d’un monstre nommé la Tarasque.
  • Le principal nœud routier de l’Empire romain se situe à Ernaginum, site la chapelle Saint-Gabriel.
    1. Le site est à la croisée de 3 grandes voies romaines vers Lyon, vers l’Espagne et vers l’Italie par deux voies : les Alpes et le littoral .
  •  Vestiges gallo-romains au Mas Poulet, au Pas de Bouquet, à Piébouquet, à Ernaginum/St-Gabriel.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 10e s. La Provence libérée de l’occupation par les Maures, la vie se remet en place. Tarascon devient le siège d’un prieuré relevant du chapitre cathédral de Notre-Dame-des-Doms-d’Avignon.
    1. 962. L’abbaye St-Michel-de-Frigolet est citée comme prieuré de l’abbaye bénédictine de Montmajour (Arles).
    2. 969. Villa Tarasconis est citée.
  • 11e s et 12e s. Importante activité portuaire. Le château primitif est en construction.
    1. En lutte avec les comtes de Toulouse, les comtes de Provence, font de Tarascon, une capitale-frontière.
  • La Guerre de Cent Ans brise la dynamique.
  • 15e s. Louis II d’Anjou dote Tarascon de l’un des plus beaux et des plus puissants châteaux de France
  • 1474. Le roi René réorganise les fêtes de la Tarasque. A cette époque, il fait du château de Tarascon, un Palais Renaissance par ses aménagements intérieurs.
  • Fin du 15 e s. Le roi de France Louis XI devient souverain sur la Provence en 1481. Il fait construire la collégiale Sainte-Marthe.
  • Avant la Révolution française, Tarascon ne compte pas moins d’une quarantaine de communautés religieuses.
  • Fin 18e s. Epargnée par la terrible peste de 1720, Tarascon paye un lourd tribut à la Révolution et à la Terreur. La ville est mise à l’écart des grands courants commerciaux.

 

Epoque contemporaine

 

  • Reconstruite après la guerre, Tarascon redevient un pôle économique et touristique.
  • La célèbre fabrique de tissus provençaux Souleïado participe à la nouvelle image de la cité.
    1. Le musée des tissus Souleïado est installé dans un hôtel du 14e s. dans le centre-ville.
    2. La manufacture Charles Demery maintient cette tradition.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Tarascon


 

 

 

Tarascon-Fotolia_47213965

Le château, la Collégiale et la ville © Verlinden.

 

 

Tarascon.-remparts.-P.-Verl Tarascon-Château-2.-P.Verli

Remparts du château du Roi René © Verlinden.

 

Tarascon.-Cour-Chateau.-P.-

Cour du château du roi René © Verlinden.

 

 

  • Château du roi René.
    1. L’un des plus beaux châteaux médiévaux de France par conception, ses défenses, sa décoration et son état de conservation.
    2. Le château est édifiée sur les berges du Rhône ce qui renforce ses défenses.
    3. Castrum romain.
    4. Construction d’une forteresse pour surveiller la frontière de la Provence.
    5. 1399. Mise à sac par les bandes de Raimond de Turenne,
    6. La famille d’Anjou décide de reconstruire entièrement le château.
    7. 14471449. Le château devient la résidence favorite du roi  René d’Anjou.
      1. Le roi René fait réaliser la décoration intérieure.
      2. Extérieurement, le château présente une  silhouette massive.
      3. Le château a deux chapelles.
      4. La décoration intérieure est particulièrement raffinée.
      5. Le plan de construction permet d’optimiser la défense. Le château se compose de deux parties indépendantes:
      6. Le logis seigneurial, dans la partie sud.
      7. Une basse-cour entourées de constructions rectangulaires, dans la partie nord.
  • Hôtel de ville.
    1. 1648. Construction dans le style baroque.
    2. Statue de sainte Marthe terrassant la Tarasque  réalisée par le sculpteur tarasconais Louis Le Mâle.

 

 

Tarascon.-Hotel.-P.-Verlind

Hôtel particulier © Verlinden.

 

 

Tarascon.-Palais-de-Justice

Palais de Justice © Verlinden.

 

 

Monuments chrétiens de Tarascon


 

 

 

Tarascon-Collegiale.-P.-Ver

Collégiale Sainte-Marthe © Verlinden.

 

 

Tarascon.-Collegiale-2.-P.-

Collégiale Sainte-Marthe © Verlinden.

 

 

Tarascon.-Clocher.-P.-Verli

Clocher. Collégiale Sainte-Marthe © Verlinden.

 

 

  • Collégiale Sainte-Marthe.
    1. 4e s. Sarcophage placé dans la crypte abritant les reliques de sainte Marthe. Cette période correspondrait à la présence de l’empereur Constantin en Arles.
    2. 1197. Consécration.
    3. 14e s. Reconstruction et 15e s. agrandissement.
    4. 15e s. Clocher détruit pendant la dernière guerre et reconstruit à l’identique.
    5. 1482. L’église est érigée en collégiale.
    6. 1944. Très endommagée avant sa dernière restauration.
    7. Le portail roman situé sur le côté montre une archivolte très ouvragée. Sur le tympan figure un Christ en majesté.
    8. La nef gothique (13e s. et 14e s.) est agrandie afin d’accueillir les pèlerins toujours plus nombreux.
    9. Représentation d’Adam et Eve et d’une Annonciation dans les clefs de voûte de la nef centrale et dans les chapiteaux du chœur.
    10. Sur les murs des toiles signées notamment de grands peintres Mignard, Van Loo et Parrocel.
    11. La crypte romane est le seul élément restant de l’édifice du 12e s. Elle a été remaniée au 17e s.  On y trouve un autel pré-roman.
      1. Dans l’escalier, des éléments tout à fait exceptionnels comme l’ex-voto de Clovis, la plaque commémorant le passage de Louis XIV (1660)… Le sarcophage de sainte Marthe possède des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament sculptées.
  • Eglise Saint-Jacques.
    1. Grande église. Place Saint-Jacques.
    2. 17401745. Construction par l’architecte de Tarascon Antoine Damour, suivant les plans de l’architecte avignonais Jean-Baptiste Franque.
    3. L’église contient une toile de Van Loo, un autel en marbre polychrome et des orgues en bois doré Louis XV.
  • Cloître des Cordeliers.
    1. 16e s.
    2. Transformé en lieu d’exposition.
    3. Ses trois galeries ont une décoration Renaissance avec des thèmes régionaux : fruits de Provence…
  • Abside d’église.
    1. N°1, rue des Juifs.
  • Couvent des Visitandines.
    1. Avenue Roger Salengro.
    2. Au nord de la ville, vers les arènes.

 

 

Tarascon_Saint_Gabriel-.-P.

Chapelle St-Gabriel © Verlinden.

 

 

  • Chapelle Saint-Gabriel.
    1. Cette chapelle est exceptionnelle par son emplacement, son style et son histoire.
    2. La chapelle de style roman se situe au sud-est de la commune de Tarascon.

 

 

Tarascon-Frigolet-1.-Patric

Abbaye Saint-Michel-de-Frigolet © Verlinden.

 

 

Tarascon-Frigolet-7-Verlind

Abbaye Saint-Michel-de-Frigolet Forte présence des signes de la Maison d’Anjou. Rappel du décor de la Sainte-Chapelle, à Paris © Verlinden.

 

 

  • Abbaye Saint-Michel-de-Frigolet.
    1. « La plus provençale des abbayes » rassemble plusieurs styles, plusieurs époques et des ordres monastiques différents.
    2. 12e s. Premières bases romanes avec un cloître sobre, une galerie (inscrite) et l’église Saint-Michel.
    3. 16e s. et 17e s. La salle capitulaire.
    4. 19e s. L’église abbatiale de l’Immaculée-Conception intègre la chapelle romane Notre-Dame-du-Bon-Remède (12e s., remaniée).
    5. A l’intérieur de l’église, remarquables boiseries qui sont un don d’Anne d’Autriche. Les retables (17e s.) sont classés et de nombreuses toiles sont attribuées à Mignard.
    6. La décoration de l’église surprend les visiteurs par la vivacité de ses couleurs, ses boiseries dorées, ses colonnes torses et par son style qui rappelle celui de la Sainte-Chapelle à Paris.
    7. L’abbaye est le siège d’un très ancien pèlerinage,  au mois de mai.
  • Chapelle de l’Hôpital.
    1. 15e s.
  • Chapelle romane Saint-Victor.
    1. Au mas de Barrême, route de Boulbon. A 4 km, au nord-est de Tarascon.
    2. Fin 11e s. Citée. La chapelle correspond à un ancien prieuré dépendant de l’abbaye de Saint-Agricol d’Avignon.
    3. Classée Monument Historique.
    4. Petit clocher à baie.
    5. La chapelle est dégradée par de multiples types d’utilisation depuis la Révolution française.
    6. 1997. La mairie rachète l’édifice.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Lanzac.
    1. Dans un hameau du sud de la ville.
    2. Inscrite aux Monuments Historiques.
    3. Charmant clocheton à baies géminées.
  • Chapelle-Oratoire au Mas-de-la-Chapelle.
    1. Inscrite aux Monuments Historiques.
  • Chapelle de la Persévérance.
    1. A proximité de l’Hôtel de Ville.
    2. La chapelle expose une crèche permanente.

 

Elixir du Père Gauchet

 

  • La légende fait remonter la création et l’élixir au prieur, le Révérend Père Gaucher et sa tante Bégon , n’est-elle qu’une fiction de l’écrivain Alphose Daudet ?

 

 

Célébrités liées à Tarascon


 

 

  • Amy (Jean Barnabé). Tarascon, 1839Paris, 1907. Sculpteur français.
  • Bon (Joseph-Louis-André). 17931843.
    1. Fils du général de division Louis André Bon (tué en Égypte).
    2. 1813. Lieutenant-colonel du 4e régiment de chasseurs à cheval.
    3. 1813. Baron Bon et de l’Empire et officier de la Légion d’honneur.
  • Cossa (Jean). 1400Tarascon, 1476. Lieutenant général de Provence. Sénéchal du Roy René. Grand sénéchal de Provence.
  • Desanat (Joseph). Tarascon, 17961873. Poète de langue d’oc et rédacteur en chef du journal occitan Lou Bouil-abaïsso.
  • Franval (Jean). 1926 . Acteur.
  • Gasparin (Paul de). Orange, 1812Tarascon 1893. Maire d’Orange. Député des Bouches-du-Rhône.
  • Gilles (Jean). Tarascon, 1669Toulouse, 1705. Maître de chapelle. Compositeur.
  • La Visclède (Chalamont de). Tarascon, 1692Marseille, 1760. Fondateur de l’Académie de Marseille.
  • Laugier (Nicolas). Tarascon 1777Tarascon 1829. Tambour au pont d’Arcole.
  • Marthe (Sainte). 1er siècle.
  • Pasquet (Louis). 18671931. Ministre du Travail, de l’Hygiène, de l’Assistance et de la prévoyance Sociales.
  • Penon (Jean-Baptiste). Simiane, 1850Tarascon, 1929, Prélat catholique français. Evêque de Moulins.
  • Privat de Molières (Joseph). Tarascon, 1677Paris, 1742. Physicien. Mathématicien.
  • Tarascon (Brémonde de). Tarascon, 29 octobre 1858Fontvieille, 22 juin 1898. Poétesse félibresse.

 

Héros fictif

 

  • 1872. Tartarin de Tarascon.
    1. Héros du roman d’Alphonse Daudet.

 

 

Films liés à Tarascon


 

 

  • 1934. Tartarin de Tarascon. Raymond Bernard. Dialogues de Marcel Pagnol. Avec Raimu, Fernand Charpin et Jean Sinoël.
  • 1962.Tartarin de Tarascon. Francis Blanche et Raoul André.  Avec Francis Blanche, Michel Galabru et Bourvil.
  • 1968. Le Lion en hiver. Anthony Harvey.  Avec Katharine Hepburn, Peter O’Toole et Anthony Hopkins. Nombreuses séquences tournées à Tarascon dans le château.
  • 1970. Heureux qui comme Ulysse. Henri Colpi. Avec Fernandel.
  • 1989. La Révolution française (Les années lumière). Robert Enrico. Plusieurs séquences tournées à Tarascon devant la collégiale, le château fait figure de Bastille.
  • 1995. Le Hussard sur le toit. Jean-Paul Rappeneau. Avec Juliette Binoche et Olivier Martinez.
  • 2006. Indigènes. Rachid Bouchareb. Tournage à Tarascon  dans l’Ancien quartier de la caserne Kilmaine.
  • 2008. Albert Camus, une vie. Téléfilm de Philippe Madral et Laurent Jaoui.
  • 2012. Inquisitio.  Série télévisée de  Nicolas Cuche et Lionel Pasquier ;
  • 2012. Les Invincibles. Frédéric Berthe. Avec Gérard Depardieu, Atmen Kelif et Édouard Baer. Plusieurs scènes sont tournées dans le Tribunal de Justice de Tarascon.
  • 2013. Secrets d’histoire, 14 juillet 1789 : le matin du grand soir. Episode consacré à la prise de la Bastille.
  • 2013. Self Made Man. Court-métrage d’Alexandre « Lecks » Delagrande.
  • 2014. Good Of Desire. Court-métrage d’Alexandre « Lecks » Delagrande.

 

 

Liens internationaux et jumelages


 

 

  • 1987. Porrentruy (Suisse). Dans le Jura suisse.
  • 2005. Elmshorn (Allemagne). Au nord de Hambourg.
  • 2007. Beït Shéan (Israël).
  • 2009. Fraga (Espagne) est une ville d’Espagne Province de Huesca, dans la communauté autonome d’Aragon.
  • 2009. Neviano degli Arduini (Italie). Province de Parme dans la région Émilie-Romagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.