Pissaladière © Annerp. Fotolia.com.

 

 

 

Accueil Provence  7

Pissaladière de Nice


 

 

 

 

 

 

  • Comment reconnaître et préparer une authentique pissaladière de Nice ?

 

 

 

Une spécialité du comté de Nice


 

 

 

 

Salade niçoise © mimon – Fotolia.com

 

 

 

 

Pan Bagna © Food-micro – Fotolia.com

 

 

Socca de Nice © Kaliste A – Fotolia.com

 

 

  • La Pissaladière est une tourte aux oignons garnie de pissalat.

 

 

Le Pissalat d’hier et d’aujourd’hui


 

 

Le vraie pissalat d’hier

 

  • Une sauce épaisse à base de sardines et/ou d’anchois.
  • Le pissalat a l’aspect d’une purée grise.
    1. Le Pissalat est légèrement liquide quand il est fait avec de la poutine habillée.
    2. Le Pissalat est plus épais lorsqu’il est fait avec de la palaille (pu palaye), littéralement poisson (peis) salé (sala).
    3. Attention ! Un pissalat qui tire sur le rouge est fait avec des anchois, ce n’est donc pas un vrai pissalat… et, par conséquent, ce n’est pas une vraie pissaladière…
  • La fabrication du pissalat est artisanale et familiale.
  • Le pissalat se consomme accompagné de légumes cuits ou crus et, le cas échéant, de viande froide.
  • La principale destination du pissalat reste la pissaladière.

 

 

Le pissalat d’aujourd’hui

 

  • La saveur du pissalat a évolué avec sa préparation.
  • Le Pissalat est souvent confectionné avec des anchois au sel, désarêtés et dessalés.

 

 

Recette de la pissaladière


 

 

 

Pissaladière-Nice-F15138881

Pissaladière de Nice (06) © Annerp. Fotolia.com.

 

 

  • La pissaladière authentique se prépare avec de la pâte au levain du boulanger.
  • Préparation pour 4 personnes :
    1. 400 grammes de pain.
    2. 2,5 kgs d’oignons.
    3. 4 gousses d’ail.
    4. Un bouquet garni (1/2 feuille de laurier, 1 branche de sarriette, 1 branche d’origan).
    5. 1 douzaine de filets d’anchois au sel, dessalés.
    6. 2 douzaines de petites olives noires de nice.
    7. 10 cl d’huile d’olive.
  • Préparation de la pissaladière.
    1. Emincer les oignons.
    2. Faire revenir les oignons à l’huile dans une cocotte.
    3. Avec l’ail non pelé, la fine pellicule extérieure a été retirée, et le bouquet.
    4. Couvrir l’ensemble, le placer au feu avec, si nécessaire, une plaque isolante.
  • Cuisson de la pissaladière.
    1. L’ensemble est laissé compoter pendant au moins 2 heures.
    2. Secouer vivement le récipient.
    3. La fin de cuisson correspond au moment où les oignons peuvent s’écraser sous une fourchette sans être colorés.
    4. Etirer à la main la pâte en lui donnant une forme ronde et une épaisseur d’environ 3 mm.
    5. Façonner un rebord destiné à retenir la garniture.
    6. Poser la pâte sur la plaque à pâtisserie légèrement humidifiée.
    7. Laisser la pâte se lever pendant 20 mn. Pendant ce temps préchauffer le four à 210degrés C.
    8. Introduite la pâte dans le four pendant 10 mn.
    9. Sortir la pâte sans éteindre le four.
    10. Retirer oignons, gousses d’ail et bouquet, saler très légèrement, étaler sur la pâte en prélevant les oignons, avec l’écumoire pour égoutter l’huile.
    11. Disposer à la surface les filets d’anchois et les olives.
    12. Remettre 15 mn au four.
    13. Donner un tour de moulin à poivre sur la garniture.
    14. Servir très chaud en coupant les parts comme une tarte.
  • Vin d’accompagnement de la pissaladière.
    1. Vin rosé ou vin blanc tels que le Bellet (AOC) ou le Patrimonio (AOC).
    2. A consommer avec modération.

 

 

Livres lié à Pissaladière


 

 

Cuisine-du-Pays-niçois

2001. Cuisines du pays niçoisAlex Benvenuto. Editions Serre.

 

 

Articles liés à Pissaladière de Nice


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.