Poirier vu ciel. © Fotolia.com.

 

 

Provence 7

Poires et Poiriers en Provence

 

 

 

 

  •  Periero en provençal.

 

 

Caractéristiques du poirier

 

 

Age du poirier

 

  • Le poirier est très fertile et peut vivre jusqu’à 200 ans.

 

Taille du poirier

 

  •   Le poirier est un arbre taille moyenne qui peut atteindre 10 m à 15 m de haut et vivre jusqu’à 200 ans.

 

Feuilles, fleurs et fruits du poirier

 

  • Les feuilles ont une forme ovale.
    1. Les feuilles sont finement dentées sur le bord.
    2. Le pétiole a la même longueur que le limbe.
  • La floraison se fait en avril-mai.
    1. Les fleurs sont blanches et groupées en corymbes.
  • Le bois.
    1. Le bois du poirier est compact et très homogène.
    2. Les qualités esthétiques du bois de poirier poli le font rechercher pour la sculpture, l’ébénisterie et la gravure.
    3. Le poirier est un excellent bois de chauffage.
    4. L’écorce du poirier à la réputation d’être astringente et tonique. Elle est parfois conseillée comme fébrifuge.
  • Plantation.
    1. Le poirier prospère en plein vent ou en espalier.
    2. L’arbre exige un sol fertile, assez profond, frais sans être humide.
    3. Le poirier n’aime pas les terrains secs, argileux ou calcaires, il préfère un sable gras ou une terre silico-argileuse.
    4. Des espaces de 5 m à 8 m selon les variétés et la fertilité du sol pour les poiriers à haute tige,  » m pour les fuseaux.
    5. Le poirier se reproduit par semis pour obtenir les porte-greffes et surtout par greffage, en écusson, en fente ou en couronne.
  • Cueillette.
    1. Les fruits doivent être cueillis avant leur complète maturité sinon, en peu de temps, ils ramollissent.
    2. Les poires d’hiver sont cueillies lorsqu’elles atteignent leur entier développement.
    3. Les fruits doivent séjourner à une température toujours uniforme dans un lieu ni humide, ni chaud, ne froid.

 

 

Histoire du Poirier

 

 

  • Il semblerait que le poirier soit originaire d’une région incluant le Caucase, l’Anatolie et le Nord de la Perse.
  • 8e s. av. J.-C. Homère cite  le poirier (Odyssée, VII) parmi les arbres du jardin d’Alcinoos.
  • 4 e s. -3 e s. av. J.-C. Théophraste décrit la culture du poirier et ses greffes. Il distingue ainsi le poirier cultivé du poirier sauvage.
  • 3 e s. – 2 e.s. av. J.-C. Le poirier est cité par le Romain Caton l’Ancien dans son Traité sur l’agriculture.
  • Les Romains donnent au poirier une grande diffusion en Méditerranée.
    1. Le poirier est cité par plusieurs auteurs antiques : Pline, Palladius...
  • 8e s.-9e s. Charlemagne fait planter des poiriers dans ses propriétés.
  • 14e s. – 15e s. Des poiriers sont mentionnés dans les inventaires des jardins aixois.
    1. On y distingue le pomal (repéré au 14e s. dans les jardins de Toulon) et la cuyssa-de-dona.
  • 1515. Selon une tradition orale, François 1er, à son retour d’Italie, s’arrête à Gap (05). Il y apprécie particulièrement la poire crémesine.
  • Une autre tradition associe le sacre des rois à Reims de la consommation d’une poire lors de la cérémonie.
  • 1668. Gontier affirme avoir recensé plus de trois cent variétés de poires.
  • 17e s. – 18 e s. Cosme III de Médicis, qui règne sur le Grand Duché de Toscane, fait servir deux-cent-trente-deux variétés de poires lors d’un repas.
  • Fin 18e s. Les vergers provençaux produisent une grande variété de poires.

 

 

Variétés de Poires

 

 

  • On compte plus de 2.000 variétés cultivées.
  • La Chine est le premier pays producteur.
  • En France, la poire est le 5ème fruit le plus consommé.
  • On distingue habituellement les poires de table, mangées crues, et les poires à cuire ou à fermenter.

 

  • Principales poires d’été.
    1. Belle épine du Mas.
    2. Bergamotte d’été.
    3. Beurre d’Amandin.
    4. Beurre d’Aremberg.
    5. Beurré Giffard.
    6. Bon-Chrétien Williams ou Williams ou Bartlett.
    7. Docteur Jules Guyot ou Guyot.
    8. Doyenne d’été.
    9. Pérouille.
    10. Poire Sénateur Vaïsse.
    11. St-Jean d’été.
    12. Sucré vert.
    13. Witham.
  • Principales poires d’automne.
    1. Alexandrine ou Poire Douillard.
    2. Beurré de Ramegnies.
    3. Beurre Bachelier.
    4. Beurre Clairgeau.
    5. Beurré Hardy.
    6. Concorde.
    7. Conférence.
    8. Doyenné du Comice ou Comice.
    9. Espéreu.
    10. Gris de Chin.
    11. Louise Bonne.
    12. Mouille bouche.
  • Principales poires d’hiver.
    1. Angélys.
    2. Colmar de Chin.
    3. Doyenne d’hiver.
    4. Doyenné Ramegnies.
    5. Gasparine.
    6. L’Épiscopale.
    7. Passe-Crassane.
    8. Poire de fisée.
    9. Royale d’hiver.
  •  Principales poires à cuire.
    1. Belle Angevine.
    2. Blesson ou blosson.
    3. Bon Chrétien d’hiver.
    4. Ciserette.
    5. Martin sec.
      1. Fruit assez petit, dur et régulier.
      2. Chair d’un blanc jaunâtre, demi-fine, cassante, douce, très sucrée et parfumée.
      3. Peu juteuse.

Crémesine

 

  • Petit fruit à épiderme brillant, mince, jaune pâle ponctué de vert clair.
  • Chair d’un blanc moiré, cassante, juteuse.
  • Eau abondante et sucrée.
  • Parfum musqué et anisé.
  • Très abondamment cultivée jusqu’à la seconde guerre mondiale, elle décline peu à peu.
  • Il faut la chercher auprès de propriétaires-producteurs et dans des vergers conservatoires.

 

 

Recettes de Poires

 

 

Les poires sont consommées natures ou préparées. La Provence favorise un certain nombre de recettes.

 

  • La tarte aux poires est un dessert apprécié notamment au menu du mariage.
  • La poire séchée figure souvent parmi les Treize desserts de Noël.
  • La Poire Belle Hélène : poire au sirop, une boule de glace à la vanille, de la crème Chantilly et du chocolat chaud.
  • Pompers : des poires entourées de pâte à pain et cuites dans le four à pain.
  • Les partié, fruits secs tout noirs et biscornus « tirent leur nom de partido, partie, c’est à dire moitié de poire » (Georges Domenge).
  • Le jus de poire fermenté donne le poiré, une boisson légèrement alcoolisée.
    1. Le jus de poire de Haute-Provence est réputé.

 

 

Quelques expressions à base de poire…

 

 

  • Prendre quelqu’un pour une poire…
  • Garder une poire pour la soif…
  • Entre la poire et le fromage…
  • Une bonne poire…
  • Couper la poire en deux…

 

 

Classification du Poirier

 

 

  • Règne. Plantae.
  • Sous-règne. Trachéophytes (du grec Trakheia, conduit raboteux) ou Tracheobionta, appelées aussi plantes vasculaires.
  • Divison. Angiospermes ou Magnoliophytes qui regroupe les plantes à fleurs, et donc les végétaux qui portent des fruits.
  • Classe. Dicotylédones (anciennement Magnoliopsida).
  • Sous-Classe. Rosidae.
  • Ordre. Rosales.
  • FamilleMaloideae.
  • Genre. Pyrus.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.