© Isaxar – lynea – Fotolia.com – P. Verlinden

 

 

 

Accueil Provence 7

Histoire du Parfum en Provence


 

 

 

 

 

 

  • La Provence est une grande terre historique du Parfum dans le Monde.

 

 

Racines antiques du Parfum en Egypte et en Grèce


 

 

Egypte-Antique--iStock_0000

L’Egypte et la Grèce à l’origine des parfums. Noter l’importance de la couleur bleue. © Istockphoto.com

 

 

  • Egypte et Grèce doivent être étroitement associés dans le développement des parfums.
    1. Avant Alexandre le Grand, leurs échanges sont intenses.
    2. Après les grandes conquêtes d’Alexandre le Grand, Egypte et Grèce ont un destin lié qui se terminera avec Cléopâtre.
  •  Alexandrie, ville puissante née de la rencontre des deux civilisations est le 1er grand centre de production de parfums.
    1. Corporations de parfumeurs très organisées.
    2. Alchimistes renommés.
    3. Echanges maritimes intenses en Méditerranée avec un port majeur.
  • Cléopâtre, la grecque, dernier pharaon de l’histoire est très attachée à l’image des parfums, des cosmétiques et de l’alchimie.
  • Marseille, la Grecque, est en liaison étroite avec la civilisation et les hauts lieux de l’hellénisme parmi lesquels l’Egypte.
    1. Les comptoirs grecs de Monaco, Nice, Antibes, Hyères, Arles, Agde…participent à ces échanges maritimes avec l’Egypte, l’Asie Mineure, la Mer Egée
  • Les Grecs et les Egyptiens  partagent les dimensions sacrées de parfums.
    1. Les Egyptiens développent des rites funéraires et des rites religieux dans lesquels les produits parfumés ont un rôle essentiel.
    2. Les Egyptiens ne limitent pas l’usage du parfum au domaine du sacré, ils le font entrer dans la vie quotidienne et domestique.
    3. Myrrhe du balsamier, térébenthine du pistachier, onguents, huiles, encens d’Arabie saoudite (résine à l’odeur pénétrante alors plus précieux que l’or), fleurs de lotus, marjolaine, iris aux racines sentant la violette, ciste, safran, cannelle ou cinnamone, styrax ou storax, benjoin…  sont réputés.
    4. La littérature grecque explique la naissance des fragrances lors des luttes entre dieux.
  • Les Grecs commencent à développer  l’utilisation des vertus des parfums pour l’hygiène corporelle, le culte des corps masculins et féminins.

 

 

Parfums dans les mondes celtes et romains


 

 

  • Le mot « parfum » est issu du latin per fumum, par la fumée.
    1. Il s’agit probablement d’une référence aux usages de fumigations sacrées, médicales ou rituelles.

 

 

Parfums pour les Chrétiens


 

 

  • Les Rois Mages, Melchior, Gaspard et Balthazar apportent à l’enfant Jésus de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
  • Marie Madeleine qui reçoit Jésus dans sa maison de Béthanie utilise le parfum le plus rare et le plus cher pour le Christ qui apprécie ce geste.
  • Les chrétiens désignent des odeurs de sainteté et des odeurs diaboliques : le Diable sent le soufre.

 

 

Parfums au Moyen-Âge en Provence


 

 

  • L’occupation sarrasine qui précède 972, année de la Libération de la Provence, a plongé la Provence dans un long et terrible chaos.
  • La paix revenue, il faut tout reconstruire tout en se protégeant des raids pirates et en conduisant des Croisades qui coûtent tant en vies humaines et en ressources matérielles.
  • Les châteaux, les abbayes, les chapitres des cathédrales développent des jardins fermés avec des plantes aromatiques.
    1. L’autonomie locale l’emporte sur les grands circuits commerciaux.
    2. Venise et Gênes sont les deux Républiques qui ravivent des circuits commerciaux.
    3. Pour autant, et contrairement à ce qui est souvent dit ou écrit, l’hygiène reste une préoccupation importante.
    4. Les pomanders, boules remplies de produits parfumés, sont largement diffusés.
    5. Le Moyen-Âge multiplie baumes, crèmes, encens, huiles parfumées…

 

 

Grande transformation des parfums en Provence à la Renaissance


 

 

Innovations techniques, circuits commerciaux et nouveaux usages

 

  • Perfectionnement de l’alambic avec un système de refroidissement facilitant la distillation.
  • Découverte de l’alcool éthylique fournissant au parfum un autre support que les huiles et les graisses.
  • Apparition des eaux de senteur.
    1. Les parfums liquides commencent à remplacer les parfums solides.
    2. Des décoctions à avaler sont appréciées pour leurs vertus thérapeutiques.
  • De plus en plus, les parfums sont appelés à camoufler des odeurs corporelles et des odeurs de cuirs.
    1. Les parfums forts et capiteux sont recherchés.
    2. Ambre, jasmin, musc, tubéreuse… sont à la mode.
  •  1528. Le mot « parfum » apparaît dans la langue française.

 

Catherine de Médicis et la Révolution du Luxe venu de Toscane

 

 

Catherine-de-Médicis.Anonym

Catherine de Médicis. Chaumont copie d’un original se trouvant à la Galerie des Offices. Artiste anonyme. Domaine public.

 

  • Catherine de Médicis (1519 1589) a un rôle considérable dans le développement du luxe, des parfums, de la mode… en Provence et en France.
    1. Fille de Laurent II de Médicis (1492-1519), duc d’Urbino, et de Madeleine de la Tour d’Auvergne (1495-1519).
    2. Sa naissance et sa jeunesse en Toscane à Florence, sont décisifs dans sa culture du Luxe.
    3. Catherine de Médicis quitte Florence le 1er septembre 1533. Elle rejoint Marseille à bord de la galère du Pape emportant avec elle une dot de 100 000 écus d’argent et de 28 000 écus de bijoux.
    4. 1533. 28 octobre. Catherine de Médicis épouse le futur roi Henri II à Marseille en présence du pape.
    5. Catherine de Médicis est à l’origine  du développement des parfums à Grasse, ville de gantiers qu’elle incite à parfumer leurs cuirs aux odeurs trop fortes.
      1. La naissance de la nouvelle profession de Gantiers Parfumeurs éclipsera la production de gants pour se concentrer sur les parfums.
    6. Catherine de Médicis se lasse des parfums exotiques importés d’Orient à grands frais.
      1. La Reine demande au Florentin Tombarelli de produire des essences à partir de plantes méditerranéennes.

 

L’essor de Grasse

 

  • Le microclimat des collines qui entourent grasse permet le développements de cultures florales variées et de qualité.
  • L’industrie possède ainsi, à ses portes et sans frais de transports, une matière 1ère idéale.
  • Le port de proximité de Cannes et les grands ports internationaux de Marseille et de Toulon permettent de développer les importations de fleurs de l’Empire français et les exportations de parfums…
  • Grasse devient Capitale Mondiale des Parfums.

 

 

Parfums du Grand Siècle en Provence


 

 

Louis XIV et Colbert lancent un puissant mouvement

 

  • Louis XIV fut surnommé « Le Roi le plus fleurant du Monde« .
  • Création de la corporation des gantiers-parfumeurs au détriment des apothicaires et des droguistes.
  • Grasse poursuit son développement stimulé par les conditions climatiques locales et le dynamisme de Montpellier en pharmacie.
    1. Roses et jasmins connaissent un vif essor.
  •  18e s. Les parfums évoluent vers des senteurs plus délicates.
    1. 1720. Jean-Marie Farina crée l’eau de Cologne dont Louis XV et Napoléon 1er sont d’importants utilisateurs.
    2. 1791. La Loi Le Chapelier proscrit la corporation des maîtres gantiers parfumeurs. La maison de parfum va naître.

 

 

Parfumerie moderne au 19e s et au 20e s. en Provence


 

 

Formidable influence britannique

 

  • 2 grands noms.
    1. Lord Brougham.
      1. Véritable créateur de la ville de Cannes, il crée le port pour les échanges avec Grasse.
    2. La reine Victoria.
      • Il n’est guère facile de prendre la mesure de l’impact que la souveraine a eu sur la Côte d’Azur et sur les parfums.
      • La lavande lui doit beaucoup.
  • Le modèle de production industrielle se met en place dès le 19e s.
    1. L’apparition de la chimie moderne apporte de profonds changements.
    2. La démocratisation de la société s’amorce suscitant une demande plus large.
    3. Les innovations produits se multiplient : sachets pour les armoires à linge, pastilles à brûler, sels de bains
    4. L’apparition du vaporisateur simplifie l’usage de préparations alcoolisées.
  • Les grands magasins et la publicité changent les conditions du marché.
    1. Le salon de vente sera un lieu différent de celui de l’usine de production.
  •  Le 20 e s multiplie les bouleversements.
    1. La notion d’image se rajoute à celle de fragrance.
    2. Des créateurs de parfums à forte personnalité (Balmain, Beaux, Lanvin, Patou, Ricci, Rochas...) se distinguent.
    3. Les cristalliers (Baccarat, Lalique...) créent des flacons, des packagings toujours plus innovants.
    4. Les noms de marques traduisent des états d’âmes (Je Reviens, Poison, Scandale…), de l’exotisme (Cuir de Russie, Shalimar…), des dimensions naturelles (Fleurs de Rocaille…).
    5. Dans les années 1950, les parfums masculins commencent leur percée.
    6. Années 19601970. Le marketing modifie la compréhension des marchés tandis que des « nez » experts sont recherchés.

 

 

Parfums en Provence Aujourd’hui


 

 

Parfum-Fotolia_82751004 Parfums-Fotolia_47031491

Univers du parfum en Provence © Minerva Stuio – Fotolia.com –  Laboratoire traditionnel de parfums © iakovlev Fotolia.com.

 

 

Grasse capitale mondiale

 

 

Grasse-capitale-parfums-Fot

Grasse capitale des parfums © Bernard Girardin – Fotolia.com

 

 

  • Paris prospère sur le commerce du parfum.
  • Grasse est centre de création et de production mondialement reconnu.
    1. Puissants établissements industriels de matières premières aromatiques.
    2. Qualité exceptionnelle de ses essences et de ses créations de parfums de luxe.
    3. Développement des parfums destinés à l’industrie pharmaceutique, aux produits cosmétiques d’hygiène et d’entretien, aux arômes alimentaires…

 

 Matières premières dans la fabrication des parfums

 

 

Jasmin-Fotolia_34636380

Récolte de pétales jasmin dans la Pays de Grasse © robert Casacci – fotolia.com.

 

  • Fleurs : fleur d’oranger ou néroli, iris, jasmin, lavande, narcisse, mimosa, rose, tubéreuse, violette de Provence… Ylang-Ylang (ou ilang – ilang) de Madagascar
  • Fruits. Les agrumes de la famille des hespéridés : bergamote, citron, limette, orange… Vanille de Madagascar...
  • Bois. Bouleau, cannelle, cèdre, gaïac, santal…
  • Herbes. Cardamone, coriandre, fève, gingembre, patchouli, romarin, tonka, verveine, vétiver…
  • Mousses. Chênes…
  • Matières 1ères animales. Ambre gris, castoréum, cire d’abeille, civette, hyraceum, musc….
  • Matières 1ères synthétiques.

 

 

Parfum de lavande © almaje – plprod – Fotolia.com

 

 

Orgue à parfum

 

Orhue-à-parfum-Fotolia_3262

Orgue à parfum © Aleksandr Fedyunin Fotolia.com

 

  • Le professionnel « nez » s’installe devant une console circulaire comprenant plusieurs niveaux et des dizaines de flacons pour composer…

 

L’Occitane

 

  • 1976. Création de l’Occitane par Olivier Baussan dans les Alpes de Haute-Provence (04).
  • 1980. 1ère boutique dans le village de Volx.
  • 1995. 1ère boutique en Asie.

Forcalquier : Université Européenne des Saveurs et des Senteurs

 

  • 2005. Création de l’UESS (Université des Saveurs et des Senteurs) à Forcalquier (04).
  • Installation dans le Couvent des Cordeliers.
  • Formation Universitaire et Formation Professionnelle.

 

 

 

Livres liés à Histoire du Parfum en Provence


 

 

Le-Parfum,-mémoire-des-sens

2014. Le Parfum, mémoire de sens. Josette Gontier. Jean-Claude Ellena. Editions. Equinoxe.

 

 

Le-Grand-Livre-du-Luxe

2013. Le grand livre du luxe :  Une histoire mondiale du luxe, Des origines à nos jours, Civilisation par civilisation. Jean Castarède. Editions Eyrolles.

 

 

Le-Parfum-des-origines-à-no

2005. Le Parfum des origines à nos jours. Annik Le Guérer. Editions Odile Jacob.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.