Alphonse Daudet – Maître Cornille (Delmont) – Le Maire (Bréols). © Jean Brun

 

 

Provence 7

Alphonse Daudet en Provence


 

 

 

 

 

 

  • Biographie d’Alphonse Daudet avec les liens qui le relient à La Provence.
    1. Auteur provençal emblématique, Alphonse Daudet passe moins d’un an à Fontvieille où il revient en hiver à la fin de sa vie.
    2. Les textes les plus provençaux d’Alphonse Daudet sont écrits en collaboration avec plusieurs auteurs :
      1. Léon Allard, Paul Arène, Blanchot de Brenas, Julia Daudet (née Allard), son épouse.
    3. « Toute mon œuvre est là » confie Alphonse Daudet à l’un de ses amis à propos de la Provence.
  • Nîmes 13 mai 1840Paris 16 décembre 1897 (57 ans).
  • Ecrivain. Auteur dramatique. Poète. Romancier. Français.

 

 

Parcours d’Alphonse Daudet

 

 

  • Famille catholique et légitimiste.
  • Son père Vincent Daudet est tisserand et négociant en soieries.
    1. Racines familiales dans les Cévennes.
  • Sa mère Adeline Reynaud est la fille d’un riche négociant en soie de l’Ardèche.
  • Deux frères aînés : Henri, né en 1832, et Ernest, né en 1837.
  • Enfance à Bezouce, dans le Gard.
  • Etudes à Nîmes (Institution Canivet des Frères des Ecoles Chrétiennes) puis à Lyon (Lycée Ampère) en 1849.
  • 1855. La ruine de son père l’empêche de passer son baccalauréat.
  • Maître d’étude au collège d’Alès.
  • 1857.  Novembre. Alphonse Daudet rejoint son frère Ernest, à Paris. La vie dure qu’il connaît lui inspire Le Petit Chose (1868).
  • Fréquentation de salons littéraires et mondains.
    1. Une dame de l’entourage de l’impératrice Eugénie lui transmet une très grave affection syphilitique qui l’obligera à marcher avec des béquilles.
    2. Alphonse Daudet collabore notamment au Figaro, à l’Universel, au Petit Journal
  • 1858. Sa maîtresse Marie Rieu lui inspire le personnage de Sapho.
  • 1859. Rencontre et début d’une amitié avec Frédéric Mistral.
    1. Amitié qui dure toute sa vie.
    2. La publication de L’Arlésienne (1869) et de Numa Roumestan (1881) affecte toutefois Frédéric Mistral qui n’apprécie pas ces caricatures du tempérament méridional.
  • 1860. Secrétaire du duc de Morny (1811 – 1865), président du Corps législatif  et demi-frère de Napoléon III.
    1. Les problèmes de santé consécutifs à sa syphilis, Alphonse Daudet, multiple les séjours au sud, en Algérie, en Provence (1861), en Corse (1862)
    2. Alphonse Daudet multiplie les séjours en hiver du côté de Fontvieille.
  • 1865. L’écrivain produit ses grandes œuvres en même temps qu’il écrit au Figaro.
  • 1867. Mariage avec Julia Allard et naissance de Léon Daudet.
  • 1868. 1er séjour à Draveil.
  • 1878. Naissance de Lucien Daudet, littérateur, et fils cadet d’Alphonse qui meurt en 1946.
  • 1879. Maladie incurable de la moelle épinière.
  • 1882. Mort de la mère d’Alphonse Daudet.
  • 1886. Alphonse Daudet prête de l’argent à Edouard Drumont qui publie le pamphlet La France Juive.
  • 1886. Naissance d’Edmée Daudet, fille d’Alphonse et Julia, filleule d’Edmond de Goncourt. Elle meurt en 1937.
  • 1891. Léon Daudet (1867-1942), fils aîné d’Alphonse Daudet, épouse Jeanne Hugo, petite fille de Victor Hugo.
    1. Léon Daudet est l’un des futurs leaders de l’Action française.
    2. Le couple divorce en 1895.
    3. Léon Daudet meurt à Salon-de-Provence en 1942.
  • 1895. Liens avec Marcel Proust.
  • 1897. Affaire Dreyfus. Alphonse Daudet s’affirme anti-dreyfusard.
  • 1897. 16 décembre. Décès à Paris au 41 rue de l’Université. Inhumation au cimetière du Père-Lachaise, à Paris.
    1. Refus des funérailles nationales demandées par Georges Clémenceau.

 

Œuvres d’Alphonse Daudet

 

 

  • 1859. Les Amoureuses.
  • 1865. Lettres de mon moulin. écriture à Clamart où il réside avec son ami Paul Arène.
    1. 1866. L’Evénement publie 12 Lettres de mon moulin.
  • 1868. Le Petit Chose.
  • 1872. L’Arlésienne et Tartarin de Tarascon.
  • 1873. Contes du lundi.
  • 1874. Les femmes d’artistes.
  • 1876. Jack.
  • 1895. La Petite Paroisse.
  • 1896. La Fédor.
  • 1897. Trésor d’Arlatan.

 

 

Sites de Provence liés à Alphonse Daudet

 

 

⇒ Voir articles Fontvieille à visiter, Moulins à vent en Provence, Tarascon à visiter, Château de Tarascon.

 

  • Commune de Fontvieille (13) Alphonse Daudet réside un peu moins d’un an.
  • Moulin d’Alphonse Daudet. Sur la commune de Fontvieille (13).
    1. Le moulin Saint-Pierre ou Moulin Ribet se dresse sur une hauteur proche du centre du village.
    2. 1814. Construction du moulin.
    3. 1915. Cessation de l’activité du moulin, l’un des derniers à avoir cessé de tourner.
    4. Alphonse Daudet n’ y a jamais habité mais il l’a décrit :
      1. « Une ruine ce moulin ; un débris croulant de pierres et de vieilles planches, qu’on n’avait pas mis au vent depuis des années et qui gisait, inutile comme un poète, alors que tout autour sur la côte la meunerie prospérait et virait à toutes ailes ».
      2. Le moulin se visite.

 

 

Le style d’Alphonse Daudet

 

 

  • Emile Henriot écrit
    1. « Alphonse Daudet est peut-être l’écrivain français qui a su par les moyens les plus simples, devenir et rester chez nous le plus populaire, tout en étant aussi l’un des plus fins, des plus intelligents et des plus artistes. C’est qu’il est toujours dans l’axe de l’humain et du vrai ».

 

 

Alphonse Daudet et le Cinéma

 

 

  • Le cinéma et la télévision, en France et à l’étranger, ont très tôt contribué à la popularité de Daudet et à son lien étroit avec la Provence.

⇒ Voir article Films tournés en Provence.

  • 1908. Tartarin de Tarascon. Court-Métrage de Georges Melies.
  • 1909. L’Arlésienne. Jacques de Baroncelli.
  • 1912. Le Petit Chose. Georges Monca.
  • 1913. Le Nabab. Albert Capellani.
  • 1918. L’Obstacle. Jean Kemm.
  • 1918. The Leopard. Alfred Deesy (Hongrie).
  • 1921. Tartarin sur les Alpes. Henri Vorins. Paul Barlatier.
  • 1921. Fromont Jeune et Rister Aine. Henri Krauss.
  • 1922. L‘Arlésienne. André Antoine.
  • 1923. Le Petit Chose. André Hugon.
  • 1924. La Belle Nivernaise. Jean Epstein.
  • 1925. Jack. Robert Saidreau.
  • 1925. Confessions d’une Reine (d’après Le Roi en exil). Victor Sjöstrom.
  • 1930. L’Arlésienne. Jacques de Baroncelli.
  • 1930. Vagabonds Imaginaires. Tristan Corbière.
  • 1931. L’Inspiratrice. Clarence Brown (USA).
  • 1934. Tartarin de Tarascon. Raymond Bernard.
  • 1934. Sapho. Léonce Perret.
  • 1938. Le Petit Chose. Maurice Cloche.
  • 1941. Fromont Jeune et Risler Aîné. Léon Mathot.
  • 1942. L’Arlésienne. Marc Allégret.
  • 1954. Les Lettres de Mon Moulin. Marcel Pagnol.
  • 1962. Tartarin de Tarascon. Yvan Audouard. Francis Blanche.
  • 1971. Sapho ou La Fureur d’Aimer. Georges Farrel.
  • 1992. Le Moulin de Daudet. Samy Pavel.

 

 

Alphonse Daudet et le cinéma étranger

 

  • 1916. Frau Eva.
  • 1916. Sapho Eternal.
  • 1921. La Lotta per la Vitta.
  • 1922. Sapho.
  • 1923. La Parrochia Piccola.
  • Confessions of a Queen.
  • 1943. Safo, Historia de una pasion.
  • 1944. Mujer sin alma LA.
  • 1949. Las Aventuras de Jack.
  • 1964. Amor y Sexo.

 

 

Alphonse Daudet et la télévision

 

 

⇒ Voir article Marcel Pagnol.

  • 1950. L’Arlésienne. Georges R. Fa.
  • 1959. Clarisse Ferigan. Jean Prat.
  • 1966. La Belle Nivernaise. Yves André Hubert.
  • 1967. L’Arlésienne. Pierre Badel.
  • 1968. Le Curé de Cucugnan. Marcel Pagnol.
  • 1970. Les Lettres de Mon Moulin. Pierre Badel.
  • 1975. Jack. Serge Hanin.
  • 1997. L’Arlésienne. Faussaires et Assassins. Peter Kassouitz.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.