© magann – Fotolia.com.

 

 

Provence 7

Météo en Provence


 

 

 

 

 

 

Tout le monde est concerné par la météo et pas seulement pour ses loisirs.

 

  • Pour les Grecs anciens, le meteor désigne les particules en suspension dans l’air.
  • La météorologie mesure des paramètres tels que la température, la pression atmosphérique, l’humidité, la vitesse des vents
  • La météorologie fait principalement appel aux mathématiques, à la physique, à la chimie… et de plus en plus à l’informatique et aux télécommunications.
  • La météorologie est soucieuse de la qualité de sa communication notamment dans les médias tels que la télévision, la radio et maintenant internet.

 

En Provence la météorologie a une importance particulière

 

  • Les effets sur l’économie de l’agriculture et celle du tourisme estival ou hivernal sont très importants.
  • Le nombre et l’importance des phénomènes accidentels  et/ou extrêmes (incendies, inondations, sécheresses, orages, grêle…) provoque des interrogations, des angoisses et parfois des drames.

 

 

Repères sur l’histoire de la météo

 

 

Antiquité : les civilisations agricoles et pastorales se préoccupent naturellement du temps qu’il fera.

 

  • Fin 1er Millénaire av. J.-C. En Chine, le Nei Jing Su Wen traite de questions de météorologie.
  • v. 400 av. J.-C. En Inde, mesures des quantités des précipitations provoquées par la Mousson et premiers essais de prévision.
  • 350 av. J.-C. Le philosophe grec Aristote emploie le mot météorologie pour désigner les Sciences de la Terre.
  • 300 av. J.-C. Le philosophe grec Théophraste publie le plus ancien traité de prévisions météorologiques d’Europe « Les signes du temps ».
  • 10e s. Le savant arabe Ibn Al Hayathem ou Alhazen, pionnier de l’optique moderne, décrit l’arc-en-ciel et analyse les réfractions atmosphériques.
    1. Voir article Les 7 Couleurs de l’arc-en-ciel.
  • 1607. Galilée met au point le thermoscope, ancêtre du thermomètre.
  • 1644. Evangelista Torricelli, contemporain de Galilée, crée le premier baromètre après avoir réussi à créer le premier vide artificiel.
  • 1654. Ferdinand II de Médicis, conseillé par le Jésuite Luigi Antinori, crée le 1er réseau météorologique mondial avec la Société Météorologique de Florence.
  • 1667. Une loi anglaise condamne les « météorologues » au bûcher.
  • 1667. Robert Hooke mesure la vitesse du vent.
  • 1686. Edmund Halley cartographie les vents alizés et relie les changements atmosphériques au réchauffement solaire.
  • 1735. George Halley explique les alizés par la rotation de la Terre.
  • 1743-1784. Benjamin Franklin réalise des observations quotidiennes du temps qu’il fait.
    1. Franklin publie la première carte  scientifique du Gulf Stream et démontre que la foudre est un phénomène électrique.
    2. Franklin perçoit les effets de la déforestation sur le climat.
  • 18e s. Gabriel Fahrenheit et Anders Celsius définissent des standards de température.
  • 1780. De Saussure mesure l’humidité de l’air avec un hygromètre à cheveu.
  • 1803. Luke Howard décrit les nuages et leur donne des noms dérivés du latin.
  • 1806. Francis Beaufort crée l’échelle descriptive des vents qui porte son nom.
    1. Voir article Liste des Vents en Provence.
  • 1835. Gaspard-Gustave Coriolis décrit et calcule la force de Coriolis résultant des effets de rotation de la Terre.
  • 1841. L’américain Elias Loomis est le premier à évoquer la théorie des fronts.
  • 1849. La Smithsonian Institution organise, aux Etats-Unis, un réseau se stations météorologiques d’observation.
  • 1853. La conférence de Bruxelles réunit dix pays pour coder de façon normalisée les informations météorologiques.
  • 1860. Le vice-amiral Robert Fitzroy corrige les données météorologiques quotidiennes en utilisant le télégraphe. Il est le premier à tracer des cartes synoptiques.
  • 1873. L’Organisation Météorologique Internationale est fondée à Vienne.
  • 1902. Sur la base de nombreux lâchers de ballons, Léon Teisserenc de Bort nomme deux couches de l’atmosphère trotosphère et stratosphère.
  • 1919. L’idée de 4 masses d’air (Arctique/Maritime/Polaire/Tropicale) est décrite par des Norvégiens.
  • 1939-45. La guerre favorise la multiplication de travaux sur la météo.
  • 1951. L’ONU crée l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) qui remplace l’OMI.
  • 1960. Edward Lorenz utilise la Théorie du Chaos pour ses modèles de prévisions.
  • De nouveaux instruments sont mis au point
    1. Le radar météorologique.
    2. Satellites.
    3. Télécommunications et réseaux d’alertes.
    4. Les ordinateurs les plus puissants.
    5. Les canons anti-grêle.
    6. L’ensemencement des nuages.
    7. Les feux anti-brouillard.
    8. Les études à grande échelle et sur les longues durées.
    9. Les micro-études, sur des durées très courtes.

 

 

Repères sur les outils de la météo

 

 

Les outils de collecte d’informations

 

  • Thermomètres, baromètres, anémomètres, images satellites, ballons,avions, fusées, radars…
  • Des essais avec des drones se multiplient.

 

Les grands thèmes de la météorologie

 

  • Echelle planétaire, échelle continentale, échelle locale.
  • Analyse et prévision.
  • Etude la circulation atmosphérique.
  • Etude des vents.
  • Etude des phénomènes exceptionnels.
  • Nuages et précipitations.
  • Les phénomènes accessoires : phénomènes lumineux, poussières soulevées, phénomènes électriques…
  • Le réchauffement climatique.
  • Les liens entre certains phénomènes et la météorologie : accidents d’avions, naufrages, , désertification, feux de forêts, inondations, feux attisés par la foudre, exposition aux conditions extrêmes de grand froid ou de grand chaud…

 

Le principe des 7 inconnues

 

  • Le mouvement de l’air à l’échelle planétaire s’appuie sur 7 inconnues
    1. La Pression (P)
    2. La Température (T)
    3. La Densité de l’Air (p)
    4. Le Contenu en Eau (q)
    5. Les 3 dimensions (x, y, z)

 

 

La météo à l’heure d’internet

 

 

Des outils de pointe au service de chacun

 

  • Pour les touristes : choisir le lieu, le moment.
  • Pour les pros du tourisme : hébergements, restaurations, stations balnéaires, stations d’hiver…
  • Pour les agriculteurs.
  • Pour les photographes et les cinéastes.
  • Pour les transporteurs : route, mer, voie fluviale, airs…
  • Pour les professionnels du bâtiment et des travaux publics.
  • Pour les organisateurs d’événements : mariages, congrès, salons, spectacles…
  • Pour les sportifs.
  • Pour le personnel médical et de santé : maisons de retraite, hôpitaux, soins en général…
  • Pour les pouvoirs publics.
  • Les militaires de toutes les armes….

 

La météo fournit pour chacun des données de plus en plus fiables, à long terme et à court terme

 

  • Ces informations sont largement gratuites. Internet les met à la portée de tous.
  • Il existe des données payantes (études, prévisions…) qui sont commandées par des organismes et des entreprises sur des secteurs, dans une durée et sur des variables plus précises.

 

 

Le climat méditerranéen

 

 

  • Pour l’essentiel, la Provence est caractérisée par un climat méditerranéen avec des zones alpines.
  • Un climat tempéré avec des étés chauds et secs et des hivers doux et humides.
    1. La classification internationale de Köppen range ce climat sous le titre Csa.

L’impact sur la végétation

 

  • Les formations végétales naturelles sont variées. En dehors des vallées, elles s’apparentent à trois types principaux :
    1. La garrigue. Sols calcaires. Chêne kermès, chêne vert, végétation basse considérée comme une dégradation de la forêt méditerranéenne originelle.
    2. Le maquis. Sols acides (siliceux). Chêne-liège, arbousier, lentisque…
    3. La pinède. Pins parasols, pins d’Alep…

 

 

Météo et Incendies

 

 

  • Voir article Incendies en Provence.
  • La Météo est un instrument précieux dans la lutte contre les incendies : prévention, combat.
  • Malheureusement, les pires délinquants l’utilisent pour leurs funestes desseins.
    1. Notons à cet égard l’asymétrie considérable qui existe entre les peines exécutées et les dommages humains (vie, santé, habitat, équipements, loisirs; transports…), naturels (faune, flore), économiques et matériels (locaux, routes, lignes électriques…).
    2. La mesure des dégâts doit être faite et imputée aux criminels.
    3. La preuve de l’utilisation de données météo devrait être considérée comme aggravante de peine car allant au-delà encore de la préméditation en visant les dommages maxima.
    4. L‘âge de la maturité qui permet à la majorité des délinquants d’échapper à des peines devrait être revue.
      1. Il est possible de se marier et d’avoir des enfants avant 18 ans mais le fait de déclencher des incendies protège les « mineurs »…
      2. La preuve de l’utilisation de prévisions météo pourrait aider à faire passer ce point.

 

 

Phénomènes orageux en Provence

 

 

  • La Provence, avec son climat Méditerranéen, est particulièrement exposée aux phénomènes orageux.
  • Ces phénomènes se caractérisent par :
    1. Leur caractère soudain.
    2. Leur violence.
    3. L’ampleur des dégâts causés.
      1. Inondations.
      2. Désordre électromagnétiques .
        1. L’importance prise par l’informatique leur donne une importance considérable.
        2. Protection des télécommunications.
        3. Protection des installations électriques et électroniques.
        4. Protection des bases de données…
      3. Incendies.

 

 

7 Sites experts Météo en Provence

 

 

 

 

Cliquer sur l’image-lien pour afficher l’article concerné.

 

 

   

© Fotolia.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.