Château Borély, modèle référence de bastides marseillaises. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Liste des Bastides de Marseille


 

 

 

 

 

Culture Bastides en Provence

 

 

  • Marseille a développé une culture et un mode de vie « Bastides » qui s’est prend une extension au 19e s. sur des bases villageoises bien plus anciennes.
  • L’adaptation à un milieu naturel.
    1. Voir article Vivre la Nature à Marseille.
    2. Marseille est entourée de nature et de collines.
    3. Aujourd’hui encore, Marseille se distingue parmi toutes les grandes villes du Monde par son empreinte de la Nature (terrestre, aérienne et maritime).
  • Les portes de la ville .
    1. Les bastides sont positionnées aux limites de la ville de Marseille depuis le 16e s.
    2. Leurs implantations évoluent avec les changements des limites extérieures de la ville.
      1. A la fin du 19e s. la vallée de l’Huveaune (St-Marcel, St-Menet, La Valentine…) et le Prado notamment sont en plein essor.
  • Un statut social.
    1. Dans une ville de négociants et de marchands, la réussite se montre et s’affiche mais un peu à l’écart de la ville.
  • Un art de vivre.
    1. Les bastides correspondent à la tradition des maisons à la campagne des Romains depuis l’Antiquité.
  • Des modalités architecturales et décoratrices.
    1. Les bastides affichent des écritures architecturales intérieures et extérieures, des styles de décoration et de mobilier, des jardins selon des modes à la fois précis et très hétéroclites.

 

 

Liste des principales Bastides de Marseille

 

 

  • Bastide de Brégante.
    1. 13015. Quartier de La Viste.
    2. Parc et jardin à l’anglaise.
    3. 1960. Equipement du parc avec des réservoirs d’eau semi-enterrés.
  • Bastide de la Boiserie.
    1. 13012. Rue de la Boiserie.
    2. Bastide des Compagnons du Devoir.

 

  • Bastide de La Magalone.
    1. 13009. Boulevard Michelet, face à la Cité Radieuse.
    2. Quartier Sainte-Marguerite.
    3. Jardin à la Française de 1.2 ha. ouvert au public.
    4. Siège de l’école de Musique.
    5. Fin 17e s. Construction.
    6. 1948. Inscription aux monuments Historiques (ISMH).
    7. 1987. La Ville de Marseille achète le domaine.
  • Bastide du Collet-des-Comtes.
    1. 13011. Domaine de 3.5 ha.
    2. 1987. Le domaine devient la deuxième ferme pédagogique du territoire de Marseille.
  • Bastide du Quartier des Olives.
    1. 13013. Destiné à une Maison de Quartier.
    2. Quartier des Olives.
  • Bastide la Denise.
    1. 13011. Quartier Les Accates. Ruinée puis détruite.
  • Bastide La Guillermy.
    1. 13015. Eventrée.
  • Bastide La Roserie.
    1. 13015. Parc.
    2. Le domaine a, pendant des décennies, servi de décor à des concerts et à des représentations variées de nature culturelle.
    3. 1991. La bastide et le Parc son classés.
    4. 1991. Un carrier achète le domaine afin d’accéder plus facilement à la carrière sainte-Marthe par le chemin des Bessons.
  • Bastide Montgolfier.
    1. 13014. Très beau parc. Perturbée par la Z.A.C. Sainte-Marthe.
    2. 1993. Classement de la bastide et de son parc.

 

  • Château Berger.
    1. 13007. Sur la Corniche Kennedy.
    2. Quartier Bompard.
    3. 1890. Construction du château style Renaissance.
    4. Le bâtiment d’un blanc éclatant est particulièrement soigné.
    5. Le château abrite un centre de Thalassothérapie et de remise en forme.

 

  • Château Borély.
    1. 13008. Avenue du Prado. Dans le Jardin Borély.
    2. Quartier de Bonneveine.
    3. 1860. Talabot échange le domaine contre le Jardin des Plantes, détruit en 1866 pour construire la voie ferrée Marseille-Toulon.
    4. La ville fait construire l’hippodrome.
    5. 1883. le château devient un musée.
    6. 1913. Création du Jardin botanique.
  • Château Coupin.
    1. 13013. Quartier des Olives.
    2. Sur le canal.

 

  • Château de Bois-Luzy.
    1. 13012. Parc.
    2. Quartier Saint-Barnabé.
    3. 1926. La Ville l’achète pour en faire une auberge de jeunesse.
  • Château de Fontainieu.
    1. 13014. Au sud du canal de Provence.

 

  • Château de la Buzine.
    1. 13011. Parc des 7 Collines. Le « Château de Ma Mère » de Marcel Pagnol.
    2. Quartier de Saint-Menet.
    3. 15e s. Un laboureur constitue le premier domaine.
    4. 17 e s. Henri de Buzine donne son nom au domaine.
    5. 1982. Le château et son parc son inclus dans la construction du lotissement « Les 7 Collines » qui comprend 249  maisons de qualité dans une partie du domaine.
    6. 1995. La Ville de Marseille achète le château en ruines et son parc.
    7. 1997. Le château est inscrit aux Monuments Historiques (ISMH).
    8. 2007. Débuts de la reconstruction du château et du réaménagement de son parc.
    9. 2011. Le château et le parc sont ouverts au public. La Maison des Cinématographies de la Méditerranée y est créée.
  • Château de la Mirabelle.
    1. 13012. Parc de 2 ha.
    2. Quartier des Caillols.
    3. 1975. La Ville acquiert le château et le parc.
    4. 1981. Ouverture du parc au public.

 

  • Château de la Reynarde.
    1. 13011.
    2. Quartier de Saint-Menet.
    3. Le château présente deux tours crénelées.
    4. 16e s. 1ère construction.
    5. 19e s. Profondes rénovations.
    6. 1996. La bastide est inscrite aux Monuments Historiques (ISMH).
    7. 1996. Le Château devient une maison familiale gérée par une communauté religieuse.

 

  • Château de Saint-Barnabé.
    1. 13012.
    2. Quartier Saint-Barnabé.
    3. Restauré par la Municipalité afin d’abriter une crèche.
  • Château de Saint-Joseph.
    1. 13015.
    2. Siège de la Mairie du 7e secteur. Parc de 2.8 ha ouvert au public.
    3. 17281741. Construction.
  • Château de Servières.
    1. 13015.
    2. Quartier de La Viste.
    3. 18e s.
    4. Accueille des artistes en résidence.
  • Château de Valcorme.
    1. 13015.
  • Château des Martégaux.
    1. 13013. Maison de retraite.
  • Château Estrangin.
    1. 13008.
  • Château Fallet.
    1. 13016. Il surplombe le port de l’Estaque.
    2. Maison de repos
    3. Copropriété.
  • Château Forbin.
    1. 13011. Saint-Marcel.
    2. Restauration par son propriétaire.
  • Château Foucou ou Bastide du Vallon Giraudy.
    1. 13014. Quartier des Bessons, sur la rive nord du canal de Marseille.
    2. 1995. Bastide et Parc classés Monument Historique.
  • Château Magenta.
    1. 13014.
    2. 1860. Construction au lendemain de la victoire militaire du même nom.
    3. 1922. Le maire de Marseille Eugène Pierre le rachète et lui apporte des éléments décoratifs.
    4. Années 2000. La magnifique vue sur la rade nord de Marseille depuis la terrasse est bouchée par l’ensemble résidentiel « La Vigie » qui occupe l’emplacement du parc et d’une tour de guet.
  • Château Magnan.
    1. 13013. Quartier des Olives.
  • Château Pastré.
    1. 13008.  157 Avenue de Montredon.
    2. Quartier de Montredon.
    3. Grand et beau jardin public qui se poursuit dans l’espace naturel arboré du piémont de Marseilleveyre lui-même intégré au site classé du Parc des Calanques.
    4. 1860. Eugène Pastré fait construite le château.
    5. 1862. Fin de la construction.
    6. Par son architecture et son histoire, le château est Classé en Monument Historique.
    7. 1974. La ville de Marseille achète le domaine  de 112 ha qui inclut le Château Estrangin et La Villa Provençale. Le château Pastré est affecté à la Culture avant de devenir un musée de la faïence.
  • Château Périer.
    1. 13008. 270 rue Paradis.
    2. Quartier Périer.
    3. 1848. Construction par Antoine Théophile Hercule Périer, l’un des fondateurs de la Compagnie des Messageries Maritimes.
    4. 1864. Périer achète un domaine de 9 ha pour permettre à la ville de Marseille de prolonger la rue Paradis (entre l’actuelle rue du Docteur Escat et le deuxième Prado).
    5. 1909. Le château est loué afin d’y installer un lycée.
    6. 1924. Le château est cédé à la ville de Marseille.
  • Château Ricard ou Bastide Canne.
    1. 13014. 60 chemin des Bessons.
    2. Quartier Sainte-Marthe.

 

  • Château Régis.
    1. 13011. 59 avenue de Saint-Menet.
    2. Quartier Saint-Menet.
    3. La bastide est conçue comme une réplique du Château de Chenonceau.
    4. 18501865. Construction.
    5. L’établissement scolaire Notre-Dame-de-la-Jeunesse (école primaire et collège) s’implante dans le château et son domaine.
    6. 1996. le château est inscrit aux Monuments Historiques (ISMH).
  • Château Saint-Antoine.
    1. 13011. Au bout de la montée du commandant de Robien.
    2. Quartier La Valentine.
    3. La bastide domine l’Huveaune dans la Zone Industrielle de La Valentine.
    4. Son style et sa blancheur s’inspiraient des palais italiens.
    5. Il est en très mauvais état. Il serait le fameux « château à tourelle » évoqué par Marcel Pagnol.
  • Château Saint-Cyr.
    1. 13010. Parc de 3.7 ha ouvert au public.
    2. 1974. La ville de Marseille en devient propriétaire.
    3. 1978. Le parc est ouvert au public.
  • Château Saint-Victor.
    1. 13008. Rue du Commandant Rolland.
    2. Parc.
    3. A proximité, la Villa Marveyre abritait la Direction Régionale de l’Agriculture.
    4. Résidence du Général Commandant de la Place.

 

  • Château Talabot.
    1. 13007.
    2. Quartier Le Roucas-Blanc.
    3. Le château est construit par Paulin Talabot avec une belle vue sur la rade sud de Marseille.
    4. 1885. Le château et son domaine de 15 ha sont venus à la mort de Talabot.
    5. 1931. Le domaine est lotis.
  • Château Valmante.
    1. 13009. Traverse de la Gouffonne.
    2. 1855. Construction du château.
    3. Après la guerre de 1939-45, la Sécurité Sociale rachète le domaine pour en faire un centre de rééducation fonctionnelle.
  • La Sauvagère.
    1. 13009 / 13010 ?
    2. Maison de convalescence.
    3. Maison de retraite.

 

  • La Serviane.
    1. 13011. 68 Traverse de la Serviane.
    2. Quartier Les Trois-Lucs.
    3. Couvent.
  • Maison Blanche.
    1. 13009. Avenue Paul Claudel.
    2. Magnifique parc de 6 ha avec des arbres centenaires ouvert au public.
    3. 1978. La ville de Marseille achète la bastide et le parc qui abrite la Mairie du 5ème secteur.

 

  • Palais du Pharo.
    1. 13007. Boulevard Charles Livon.
    2. Sur le Vieux-Port.
    3. 1855. Construction par Napoléon III pour son épouse Eugénie de Montijo.
  • Tour des Pins.
    1. 13014. Parc de 5 ha (partie du domaine Montgolfier).
    2. 1980. 1ère ferme pédagogique créée par la Ville de Marseille.
    3. 2001. Tour, bastide et grande allée inscrites au Monuments Historiques (ISMH).
  • Villa Aurenty.
    1. 13015. La Cabucelle.
    2. Parc François Billoux de 5.2 ha.
    3. Mairie du 8e secteur, services d’animation et de sport.

 

  • Villa Bagatelle.
    1. 13008. Rue du Commandant Rolland.
    2. Quartier Saint-Giniez.
    3. Beau parc de 1.2 ha avec des arbres centenaires, ouvert au public.
    4. Chaque année, fin juin, le parc accueille des concerts en plein air.
    5. 1872. L’Etat achète le terrain afin d’abriter la Marine nationale.
    6. 19031907. La bastide est construite par Henry Naegely, négociant en coton.
    7. 1982. La ville de Marseille en fait la Mairie du 4ème secteur.

 

  • Villa Gaby.
    1. 13007. La Corniche Kennedy.
    2. Quartier Bompard.
  • Villa Laplane.
    1. 13015. Quartier de La Cabucelle.
    2. Parc François Billoux de 5.2 ha.
    3. Mairie du 8e secteur, services d’animation et de sport.
  • Villa La Favorite.
    1. 13015. Chemin de Saint-Louis au Rove.
    2. Quartier Notre-Dame Limite.
    3. Son domaine est devenu la cité Kallisté.
    4. Habitée par le peintre Monticelli.
    5. Partagée en plusieurs logements

 

 

  • Villa Valmer.
    1. 13007. Sur la Corniche Kennedy.
    2. Quartier d’Endoume.
    3. Très beau parc de 1.6 ha ouvert au public.
    4. 1865. Le négociant Charles Gounelle fait construire la villa par Condamin.
    5. La Ville achète la Villa et y installe l’Agence d’Urbanisme AGAM.
    6. La villa est affectée à des organisations internationales : Banque Mondiale, ONUDI…

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.