Bouquet de thym nature. © flucas – Fotolia.com.

 

 

Provence 7

Thym de Provence

 

 

 

 

  • Appellations et origines du mot Thym.
    1. En Provence, le thym est appelé farigoule, nom dérivé de l’occitan farigola.
    2. Etymologie du mot thym.
      1. Mot égyptien tham désignant une plante servant à embaumer des corps.
      2. Racine grecque thy qui signifie exhaler une odeur.
      3. Mot grec thumon qui signifie offrande (que l’on brûle).
      4. Mot latin thymus désignant des plantes lamiacées de petite taille.
    3. Langage des fleurs.
      1. Le thym symbolise l’amour durable, le courage, l’esprit de créativité, le dynamisme et la résistance physique.

 

 

Thym dans la nature

 

 

  • Le Thymus, couramment appelé thym ou serpollet, est un genre de plates de la famille des Lamiacées.
    1. Le genre des Lamiacées comprend plus de 300 espèces.
    2. Riches en huiles essentielles, les Lamiacées font partie des plantes aromatiques.
    3. La principale huile essentielle présente dans le thym commun est le thymol qui lui doit son nom.
    4. Le thymol est une substance bactéricide.
  • Les plants de thym.
    1. Plantes rampantes ou en coussinet.
    2. Petites fleurs blanches ou rose pâle.
  • Culture du thym.
    1. Le thym est très résistant.
      1. Le thym pousse jusqu’à 2000 m d’altitude.
    2. Le thym aime le Soleil.
      1. Le thym s’épanouit sur les collines arides et rocailleuses.
      2. Le thym est fait pour les régions de climat méditerranéen.
      3. Eviter l’engrais l’été.
    3. Le thym déteste les terres humides.
      1. Préférer les espaces surélevés aux allées afin de permettre l’écoulement de l’eau.
      2. Utiliser une terre poreuse pour la culture en pot.
    4. Le thym se reproduit par semis, par division de racines, marcottage ou bouturage.
      1. Les plantations se font avec des distances de 30 cm entre les plants.
      2. Au printemps, il est utile d’engraisser la terre (engrais ou poudre d’os) et de favoriser les nouvelles pousses en coupant la plante de moitié.
      3. Tailler après la floraison.
      4. Renouveler les plants tous les 3 ans afin de conserver le goût.
  • Espèces de thyms.
    1. Thymus alpestris. Thym alpestre.
    2. Thymus capitatus. Thym Zaatar.
    3. Thymus x citriodorus (hybride). Thym citron.
    4. Thymus dolomiticus. Thym des dolomies.
    5. Thymus embergeri. Thym d’Emberger.
    6. Thymus herba-barona. Thym de Corse.
    7. Thymus holosericeus. Celak.
    8. Thymus nitens. Thym luisant.
    9. Thymus oenipontanus. Thym d’Innsbruck.
    10. Thymus polytrichus. Thym à pilosité variable.
    11. Thymus praecox. Thym couché
    12. Thymus pseudolanuginosus. Thym laineux.
    13. Thymus pulegioides. Thym à larges feuilles.
    14. Thymus serpyllum. Thym sauvage, serpolet.
    15. Thymus vulgaris. Thym commun.
  • Composants du Thym.
    1. 2 composants principaux : thymol et carvacrol.
    2. Autres composants : a-terpimène, bornéol, camphre, cétone, cis- et trans-hydrates de sabirène,  citral, citronellal, carvacrol, eucalyptol (1,8-cinéol), geraniol, linalol, méthyl carvacrol, para-cymène, terpinène -4-ol…

 

 

Histoire du Thym

 

 

  • Egyptiens et Etrusques font usage de thym pour embaumer les morts.
  • Les Grecs multiplient les usages du thym dont la mythologie et les savants vantent les bienfaits.
    1. Selon la légende, Hélène enlevée par Pâris était si triste que ses larmes produisaient des touffes de thym.
    2. Le savant Théophraste cite deux espèces de thyms : le thym blanc, mellifère et médicinal, le thym noir « qui corrompt l’organisme et suscite la bile« .
    3. Les Grecs brûlent du thym devant l’autel des dieux, sur les places publiques et dans leurs maisons afin de stimuler leur courage.
    4. Les Grecs parfument leurs plats de thym.
    5. Les Grecs versent du thym dans leur bain.
  • Les Romains diffusent le commerce et la consommation de thym sur de vastes territoires.
    1. Les Romains font usage du thym pour purifier des habitations.
    2. Les Romains ajoutent du thym pour parfumer des liqueurs et des fromages.
    3. Les Romains multiplient les fonctions cosmétiques du thym : eau de toilette, parfum de couches et retardateur de vieillissement.
  • Le thym garde tous ses usages au Moyen-Âge, notamment lors des Croisades.
    1. Le thym placé sous les oreillers est réputé favoriser le sommeil en chassant la mélancolie et les cauchemars.
    2. Le thym accompagnant les morts doit leur faciliter le passage dans une autre vie.
    3. Des écharpes brodées représentant du thym et parfumées sont remises à ceux qui partent loin en Croisades pour leur donner du courage.
    4. Les sorcières en font des philtres d’amour en les associant à la marjolaine, la myrte et la verveine.
  • Les révolutionnaires français associent le thym au 28 Prairial du calendrier républicain.

 

 

Usages du Thym

 

 

Aromate en cuisine et plante médicinale (ex. digestions difficiles, inflammation des gencives, irritation de la gorge, angine, rhinite, sinusite, maladies du foie).

 

 

  • Dans les tisanes.
    1. Aider à soigner des problèmes respiratoires.
    2. Drainer le foie.
    3. Souvent recommandé aux personnes effectuant une chimiothérapie, traitement agressif pour le foie.
  • Dans les bonbons.
    1. Bonbons Ricola.
  • En cuisine.
    1. Reboul multiplie les préparations à base de thym.
    2. Avec le laurier le persil le romarin, l’origan, le thym fait partie du bouquet garni accompagnant de nombreuses recettes de viande en sauce.
  • Pour des liqueurs.

 

 

Thym en Provence

 

 

Thym, symbole de Provence

 

  • Chanson de Gilbert Bécaud sur les marchés de Provence.
    1. Il y a tout au long des marchés de Provence
      Qui sentent, le matin, la mer et le Midi
      Des parfums de fenouil, melons et céleris
      Avec dans leur milieu, quelques gosses qui dansent
      Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle
      Ai franchi des pays que je ne voyais pas
      J’ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas
      Ce monde émerveillé qui rit et qui s’interpelle
      Le matin au marché Voici pour cent francs du thym de la garrigue
      Un peu de safran et un kilo de figues
      Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
      Ou bien d’abricots ?
      Voici l’estragon et la belle échalote
      Le joli poisson de la Marie-Charlotte
      Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
      Ou bien quelques œillets ?
      Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
      L’accent qui se promène et qui n’en finit pas
    2. Mais il y a, tout au long des marchés de Provence
      Tant de filles jolies, tant de filles jolies
      Qu’au milieu des fenouils, melons et céleris
      J’ai bien de temps en temps quelques idées qui dansent
      Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle
      Ai croisé des regards que je ne voyais pas
      J’ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas
      Ces filles du soleil qui rient et qui m’appellent
      Le matin au marché Voici pour cent francs du thym de la garrigue
      Un peu de safran et un kilo de figues
      Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
      Ou bien d’abricots ?
      Voici l’estragon et la belle échalote
      Le joli poisson de la Marie-Charlotte
      Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
      Ou bien quelques œillets ?
      Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
      L’accent qui se promène et qui n’en finit pas…

      1957. Ecrite par Louis Amade et Gilbert Bécaud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.