Chasseur. © Sandor Kacso – Fotolia.com

Provence 7

Chasse en Provence

 

 

Un sport comme la chasse est tellement polémique qu’il est utile de poser les faits qui le concernent.

 

Repères historiques de la chasse en France et en Provence

 

  • Depuis plus de 17.500 ans, des hommes et des femmes chassent pour leur plaisir et non plus pour s’alimenter.
  •  1818. Création du fusil à piston.
  • 1845. Apparition du fusil à percution centrale.
  • 1872. Alphonse Daudet publie « Tartarin de Tarascon ».
  • 1880. Invention du fusil automatique par les frères Clair de Saint-Etienne.
  • 1897. Invention du fusil à canon fixe (Darne en France).
  • 1910. L’apparition du Browning américain traduit la naissance du fusil automatique moderne.
  • 1923. Création des Fédérations Départementales des Chasseurs.
  • 1976. Création du Rassemblement des Opposants à la Chasse (R.O.C.).

 

 

Quelques règles relatives à la chasse

 

 

Les gardes chasses

 

  • Responsables de la police de la chasse ils travaillent avec l’O.N.F., les forestiers sapeurs et tous ceux qui sont sensibles à l’environnement naturel. Leurs missions principales sont la prévention, l’information, l’assistance et la répression.
  • Les chasseurs eux-mêmes jouent un rôle de prévention des incendies puisqu’ils sont nombreux à silloner les forêts l’été et à signaler ce qui pourrait être anormal.

 

Le Ministère de l’Environnement

 

  • L’activité de la chasse dépend pour son organisation de ce ministère.

 

 

Conseil National de la Chasse et de la faune Sauvage (C.N.C.F.S.)

 

  • 1972. Création pour assister le Ministère. Son avis est consultatif.

 

 

Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

  • 1972. Création, il emploie les gardes nationaux (environ 1.400).

 

Union Nationale des Fédérations Départementales des Chasseurs (U.N.F.D.C.)

 

  • Elle a créé la Fondation Nationale pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage.

 

Groupements d’Intérêts Cynégétiques (G.I.C.).

 

  • Cette association regroupe les détenteurs de droits de chasse (Sociétés communales, ACCA et privés).

 

Chasse en Provence

 

« Tout Marseillais âgé de seize ans et au-dessus est chasseur » disait-on au siècle dernier.

 

La chasse et la tradition

  • Le chasseur est un personnage type de la tradition provençale dont les comportements et les équipements ont été décrits par les plus grands auteurs: Pagnol, Giono, Daudet
  • « Au mois d’octobre, une grive indépendante se montre parfois aux environs de Marseille, et cinquante mille chasseurs se lèvent comme un seul homme, pour la manquer »… « Le lièvre est un animal fabuleux dans la mythologie des paysans de Marseille (…). le chasseur qui a tué un lièvre dans sa vie fait une date de cet événement; il dit: C’est l’année où je tuai un lièvre, comme on dit: C’est l’année où je me mariai« .  J.Mery, 1860.
  • Les attributs du chasseur provençal traditionnel :
  1. Les appeaux sont des oiseaux vivants mis en cage afin d’attirer les oiseaux libres par leurs chants. La bourse aux oiseaux qui se tenait à Marseille en septembre et en octobre était un lieu réputé pour ses choix et ses prix.
  2. Le chilé utilisé par un chileur est un instrument servant à imiter le chant des oiseaux.
  3. Le cimeau est un mât ou une perche sans le moindre rameau attaché à la tige. Il est équipé de quelques branches sèches clouées destiné à l’oiseau fatigué…
  4. Le poste de chasse est un cabanon recouvert de feuillages et percé de meurtrières. La décoration intérieure et l’aménagement autour du poste constituent les signes de la personnalité du chasseur. Il peut y accorder une très grande importance.
  5. Le fusil ou plutôt les fusils élément fondamental de l’équipement de tout homme de plus de 16 ans.

 

Organisation locale

 

Les Préfets sont responsables de l’organisation au niveau local

 

  • Ils sont assistés par les directions départementales de l’agriculture et de la forêt ainsi que par le Conseil Départemental de la Chasse et de la Faune Sauvage

 

Fédérations Départementales des Chasseurs (F.D.C.)

 

 

Les sociétés communales de chasse

 

  • Ces associations regroupent les chasseurs d’une commune qui peuvent chasser sur son territoire.

 

Associations Communales de Chasses Agréées (A.C.C.A.)

 

  • Elles sont chargées d’englober les droits de chasse sur les territoires de la commune sous ceraines conditions.

 

La chasse en chiffres en Provence

 

  • Cartes et permis délivrés.
  1. 23 500 dans le 13 (8ème de France).
  • Chasses communales.
  • Chasses privées

 

 

Gibier en Provence

 

Principaux types de gibier

 

  • Alouette des champs ou commune.
  • Avocette à nuque noire.
  • Bécasse des bois ou commune.
  • Bécassine.
  • Caille des blés.
  • Canards de surface.
  • Canards plongeurs.
  • Colvert.
  • Chevreuils.
  • Coqs de Bruyère.
  • Courlis cendré.
  • Faisan commun.
  • Faisan vénéré.
  • Geai des Chênes.
  • Gélinotte.
  • Grand Tétras.
  • Grives.
  • Lapin de garenne.
  1. Myxomatose et V.H.D. (hépatite) qui ont décimé les populations sont encore très répandues même si la progression semble stoppée.
  • Lièvre commun ou brun.
  •  Lièvre variable ou blanchon.
  • Merle noir.
  • Oie sauvage.
  • Perdrix bartavelle.
  • Perdrix grise.
  • Perdrix rouge qui se multiplient particulièrement bien sur le littoral de Martigues à La Ciotat-Ceyreste.
  • Palombe ou Pigeon ramier assez nombreux du côté des plantations de tournesol de Peynier, Rousset et Trets.
  • Poule d’eau.
  • Renard.
  • Sanglier. La population est en plein développement dans de très nombreuses communes, y compris en Camargue.
  • Tétras-Lyre.
  • Tourterelle des bois.
  • Tourterelle turque. Leur population est en développement.

 

Zoom sur la Camargue

 

  • Avec Aigues-Mortes dans le Gard, trois communes du 13 se partagent le territoire de La Camargue (75.810 ha): Arles, Les Saintes-Maries-de-la-Mer et Port-Saint-Louis du Rhône.

Un milieu protégé

 

  • La défense de l’environnement est particulièrement développée dans le Parc Naturel Régional.

Un milieu en mutation

  • La myxomatose et  le VHD affectent la faune. La riziculture, l’irrigation et le défrichage modifient également l’équilibre des espèces. On observe ainsi davantage de flamands roses, de ragondins et de sangliers et moins de lapins, lièvres et perdreaux…

Le pays de la chasse au gibier d’eau.

  • La chasse en Camargue est surtout caractérisée par le gibier d’eau (Canards, colverts, cols roux ou siffleurs, pilets, poules d’eau, râles, sarcelles..). Elle se pratique au travers des 4 Sociétés de chasse correspondant aux 4 communes concernées ou au travers de l’association de chasse maritime de Camargue ou par le biais d’un grand nombre de chasses privées.

 

Différentes formes de chasses.

  • Certaines formes de chasse traditionnelles comme la battue aux foulques des Saintes-Maries de-la-Mer sont maintenant interdites. Les pratiques les plus courantes en Camargue sont:
  •   La chasse au poste ou à l’agachon. Elle se pratique le matin ou le soir au passage des oiseaux.
  •  La chasse « devant soi » pratiquée surtout en début de saison.

 

Economie de la Chasse

 

La Chasse est un sport et une activité économique représentant des investissements et des emplois.

  • Les emplois générés par la Chasse sont les suivants:
  1. Administrations.
  2. Armes et munitions.
  3. Associations et Fédérations.
  4. Entretien (nourriture, santé, dressage) des chiens et parfois des chevaux.
  5. Distribution, commerce.
  6. Equipements: vêtements, souliers et bottes, sacs…
  7. Gardes.
  8. Techniciens.
  9. Vénerie.
  • Les effets indirects sur la restauration, le tourisme… ne doivent pas être négligés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.