Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Arnoux. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Gap à visiter (05)


 

 

 

 

 

  • Code postal. 05000.
  • Habitants. Gapençais -Gapençaises.
  • Superficie. 110,43 km2.
  • Altitude. 625 – 2360 m.
  • Population. 40 761 habitants (2012).

 

 

Situation de Gap (05)

 

 

  • Gap profite d’une excellente situation géographique .
    1. A la croisée du Sillon alpin et de la vallée de la Durance.
    2. Protégée par les sommets qui l’entoure et par le col Bayard, Gap bénéficie d’un bel ensoleillement sans les rigueurs de la bise.
    3. La préfecture la plus haute de France (733 m) se situe à un point stratégique pour l’occupation humaine qui remonte de ce fait au néolithique.

 

Communes limitrophes de Gap

 

  • Ancelle
  • Bâtie Vieille
  • Châteauvieux
  • Forest-Saint-Julien
  • Jarjayes
  • La Fare-en Champsaur
  • La Freissinouse
  • La Roche-des-Arnauds
  • La Rochette
  • Le Noyer
  • Lettret
  • Negges
  • Pelleautier
  • Rambaud
  • Saint-Laurent-du-Cros

 

Accès à Gap

 

  • Aérodrome de Gap-Talard.
  • Gare ferroviaire desservant Paris, Briançon, Grenoble, Valence (gare de Valence-Ville et gare de Valence TGV), Aix-en-Provence et Marseille.
  • RN 85 vers Gap-Tallard, au sud, et vers le Col Bayard, Grenoble, au nord.
  • RN 94 vers la Bâtie-Neuve, Embrun au nord-est.
  • RD 994. Vers la Freissouse, à l’ouest.
  • RD 92 vers Romette, au nord.
  • RD 900B vers la Durance, au sud.
  • RD 942A vers Jarjayes au sud-est.

 

Distances depuis Gap

 

 

 

La Nature à Gap

 

 

  • Gap est dans un écrin de nature.
    1. A 750 mètres d’altitude, au bord de la Luye.
    2. La nature qui entoure Gap est riche et préservée.
    3. Gap se situe au sud-ouest du Parc National des Écrins, au sud-est du massif du Dévoluy, à l´ouest du lac de Serre-Ponçon et au nord de la Durance.

 

Reliefs et sols

 

  • Gap occupe une large vallée façonnée par le glacier de la Durance.
  • La dernière période de  glaciation est connue comme la glaciation de Würm, il y a environ 10 000 ans.
  • Cinq couches  de moraines latérales et frontales sont observables notamment sur les pentes sud du col Bayard.
  • Côté ouest, se trouvent la montagne de Charance et le pic de Gleize avec plus de 2000 m d’altitude.
  • La ville de Gap se situe sur un ombilic glaciaire, zone d’accumulation de grandes quantités d’argile.
  • En amont de la ville, se situe le verrou glaciaire de Pont-Sarrazin et en aval celui de la Tourronde.

 

Rivières, canaux et eaux

 

  • La Luye traverse la ville de Gap.
    1. Affluent de la Durance.
    2. Cours de 22,6 kilomètres.
    3. La Luye reçoit plusieurs torrents.
      1. Sur la rive droite :  le Buzon (5,1 km), la Bonne (9,4 km) et le Cristaye (2,4 km).
      2. Sur la rive gauche : le canal de la Magdeleine (5,3 km), le canal du  Riotord (4,8 km) et le torrent du Partiment  (6,7 km).
  • Le torrent de Malecombe, affluent du Rousine, afflluent de la Durance qu’il rencontre au sud de Tallard.
  • Sources du Petit Buëch. Au nord-ouest de les commune. Ces divers torrents convergent à l’ancien village de Chaudun.
  • Gap est alimentée en eau potable et en eau pour l’irrigation par l’important canal de Gap ou du Drac. .
    1. Longueur d’environ 30 km.

 

 Jardins et parcs

 

  • Parc de La Pépinière.
    1. En ville.

 

 

Histoire de Gap

 

 

Préhistoire

 

  • Entre environ 4200 et 3500 avant J.-C. Les premiers habitants identifiés remontent au néolithique.

 

Antiquité

 

  • Vestiges d’un oppidum situés au sommet de la colline de Saint-Mens.
  • Traces visibles d’un dolmen mis au jour en 1866.
  • Ancien cimetière au lieu-dit Pré Camargue.
  • Gap  pourrait bien avoir été un site majeur pour les celto-ligures Tricorii appartenant aux tribus Caturiges de langue celtique.
  • 125 – 124 av. J.-C. Au moment de la première conquête romaine, le Gapençais appartient au territoire des Voconces, peuple gaulois dont les capitales sont alors Luc-en-Diois et Vaison-la-Romaine.
  • v. 20 av. J.-C. Un chef de tribus de la vallée de Suze, Cottius devient un allié de Rome en traitant avec Auguste.
    1. Cottius commence par soumettre les peuples indépendants du secteur.
    2. Entre 14 et 6 av. J.-C. Cottius réalise une voie de communication –  la Via Cottia per Alpen – dans la vallée de la Durance entre Turin et Sisteron par col du Mont Genèvre.
      1.  La nouvelle voie comporte six stations pour les voyageurs et les soldats. . La ville de Gap est fondée à partir de l’une de ces stations.
    3. Gap porte alors le nom de Vapincum.
  • 22. Une nouvelle voire romaine relie Gap à Valence.
  • On estime la garnison romaine chargée de maintenir l’ordre à 360 hommes recrutés parmi les peuplades des environs.
  • Lorsqu’un peu plus tard une nouvelle voie vers le Champsaur est créée, Gap est devenu un nœud de circulation majeur dans le monde romain.
  • Autour de Gap, sur les pentes de Puymaure, se développe une agriculture bien organisée.
  • Fin 3e s. –Début 4e s. Gap est devenu un bourg important d’une superficie close de 2 ha avec de nouveaux remparts composés de onze segments et de onze tours.
  • 4e s. Création de l’évêché, l’un des premiers de France.
    1. Le premier évêque est saint Démétrius.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Gap appartient successivement au royaume de Bourgogne, à l’emprire Carolingien et au royaume d’Arles.
  • 11e s. Gap est la propriété des comtes de Forcalquier.
    1. L’un deux, Guillaume, cède à l’évêque la seigneurie dde Gap et du Gapençais. Les prélats deviennent alors des seigneurs temporels.
  • Les Templiers possèdent une maison à Gap.
    1. Voir article Templiers en Provence.
  • 14e s. L’implantation des Papes en Avignon a un double impact sur Gap.
    1. Le développement d’un artisanat de laines et de peaux.
    2. La présence de nombreux clercs de l’entourage du Pape au sein du chapitre des chanoines de Gap.
  • 1349Humbert II, le Dauphin de Viennois, transmet sa principauté au futur roi de France Charles V.
  • 13491457. Le Dauphiné est une principauté séparée de la France. Son prince est le fils aîné du roi de France.
  • 1457Charles VII, le roi de France, décide d’intégrer le Dauphiné à son royaume.
  • 1512. François 1er met fin à la seigneurie des évêques qui conservent toutefois leur titre de comtes.
  • 1562. La Réforme fait de grandes avancées dans le Gapençais où prêche Guillaume Farel. On y assiste même à la conversion au protestantisme de l’évêque Gabriel de Clermont.
  • 1577. 3 janvier. François de Bonne, chef des protestants, attaque Gap bien protégée par 20 tours mais dont un traître ouvre les portes.
    1. Il fait massacrer de très nombreux habitants et saccager tous les édifices catholiques.
  • 15981626. Le gouverneur protestant du Dauphiné, Lesdiguières, fait de Gap une place forte d’où il rayonne pour attaquer les Catholiques de la région.
  • Les Guerres de religion laissent le Gapençais très amoindri avec un dépeuplement accéléré quand Richelieu fait raser toutes les défenses de Gap.
  • 1692. L’armée du souverain piémontais Victor-Amédée II, en guerre contre la France de Louis XIV, prend Gap que ses habitants ont désertée. La ville est pillée et incendiée : 798 des 953 maisons de la cité sont détruites.
  • 1790. Révolution française.
    1. La province du Dauphiné est divisée  en trois départements : la Drôme, l’Isère et les Hautes-Alpes dont Gap devient la préfecture.
    2. L’évêché de Gap est supprimé.

 

Epoque contemporaine

 

  • 1802.La nomination du baron Charles-François de Ladoucette comme préfet des Hautes-Alpes apporte un essor nouveau à Gap et au département des Hautes-Alpes.
    1. de Ladoucette fait construire des routes reliant Gap à l’Italie et à la vallée de la Drôme.
    2. Il crée la pépinière départementale.
    3. Il crée le musée de Gap.
    4. Sa statue, réalisée par sculpteur gapençais Jean Marcellin sera érigée en 1866 sur le cours qui porte son nom.
  • 1815. 5 mars. De retour de l’île d’Elbe, Napoléon 1er s’arrête à Gap.
    1. La route Napoléon traverse le col Bayard au nord de la ville. Reconnaissant de l’accueil chaleureux des Hauts-Alpins, Napoléon 1er leur laisse le message suivant :
    2. « Aux habitants des départements des Hautes et Basses Alpes, Citoyens, J’ai été vivement touché de tous les sentiments que vous m’avez montrés, vos vœux sont exaucés. La cause de la Nation triomphera encore. Vous avez raison de m’appeler votre Père; je ne vis que pour l’honneur et le bonheur de la France. Mon retour dissipe toutes vos inquiétudes ; il garantit la conservation de toutes les propriétés, l’égalité entre toutes les classes et les droits dont vous jouissez depuis vingt-cinq ans, et après lesquels nos pères ont tant soupiré forment aujourd’hui une partie de votre existence. Dans toutes les circonstances où je pourrai me trouver, je me rappellerai toujours avec un vif intérêt tout ce que j’ai vu en traversant votre pays. »
  • 1823. Rétablissement de l’évêché de Gap.
  • 1875. L’arrivée du chemin de fer dynamise Gap.
  • 1895. Réunion de la commune de Chaudun  à celle de Gap.
  • 1944. 19 août. Les chars du général américain Butler libèrent Gap dans la soirée.

 

 

Monuments et bâtiments de Gap

 

 

  • Musée Muséum Départemental des Hautes-Alpes.
    1. 6 avenue Foch.
    2. C’est l’un des premiers musées de province par sa date de création et par la richesse de ses collections.
    3. Important patrimoine : archéologie, numismatique, céramiques, peintures, sculptures…. avec un fond plus large d’ethnographie, de faune et de flore mais également d’art graphique.
    4. Mausolée de François de Bonne (duc de Lesdiguières) sculpté dans du marbre noir du Champsaur par Jacob Richier.
  • Tour de l’Horloge.
  • Hôtel de Ville.
  • Centre piétonnier.
    1. Autour de la place Marcellin, on trouve des ruelles, des passages et d’agréables terrasses.
  • Bronze de Cyril de La Patellière, « la Liseuse« .
    1. Commande du maire Pierre Bernard-Reymond en 2006.
  • Château de Charance.
    1. 18e s. Restauré.
    2. Ancienne résidence d’été des seigneurs-évêques de Gap.

 

 

Monuments chrétiens de Gap

 

 

  • Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Arnoux.
    1. 18661904. Construction d’après les plans de Charles Laisné.
    2. Napoléon III est à l’origine de la construction afin de satisfaire une promesse faite par son oncle Napoléon 1er.
    3. Style néo-romano-gothique.
    4. Le nouvel édifice remplace la cathédrale précédente datée du 13e s. qui menaçait de s’effondrer.
    5. Flèche de 77 m.
    6. Alternance de pierres blanches, grises et rouges.
  • Eglise Saint-Pierre ou Saint-André-les-Cordeliers.
    1. v.1230. L’installation des Cordeliers (Franciscains) se fait hors des murs de la ville dans un couvent qui sera partiellement détruit par les Guerres de Religion.
    2. Romette est se siège d’un prieuré conventuel fondé au 10e s. et dépendant de l’abbaye Saint-Victor de Marseille.
    3. Etienne Aubert, l’un des prieurs, devint le cinquième pape d’Avignon sous le nom d’Innocent VI.
    4. 1725. Construction de l’église actuelle.
    5. 1836. Vendue à la Révolution, l’église est rachetée par l’évêque de Gap pour y établir les Sœurs du Saint Sacré-Cœur-de-Marie.
    6. Porte en bois sculpté et dais brodé du 16e s.
  • Eglise Saint-Roch.
    1. Moderne.
  • Eglise Sainte-Marguerite.
    1. Dans le quartier du même nom.
    2. 19e s. Construction.
  • Eglise Saint-Bonnet.
    1. A La Garde.
  • Eglise Notre-Dame.
    1. A Chaudun.
    2. 19e s. Construction.
  • Chapelle des Pénitents.
    1. 19e s. Construction.
  • Plusieurs chapelles rurales.
    1. Aux Fareaux.
    2. Au Moulin.
    3. A Tréchâtel.
    4. A la Tour Ronde.

 

 

Célébrités liées à Gap

 

 

  • Bergeret (Jules-Henri-Marius).  Gap 1830New York 1905. Personnage important de la Commune de Paris.
  • Blanc-Gras (Julien) Gap 1976. Journaliste. Ecrivain.
  • Bolognesi (Jacques). Gap 1947 – Musicien. Compositeur.
  • Bréchu (Henri). Gap 1947. Champion de Ski.
  • Burle (Auguste). 18341889. Botaniste. Frère d’Emile.
    1. Expert dans la flore autour de Gap.
    2. Avec frère, il fait don de leur herbier à la Société botanique de Lyon.
  • Burle (Emile). 18351875. Botaniste. Frère d’Auguste.
    1. Expert dans la flore autour de Gap.
    2. Avec son frère, il fait don de leur herbier à la Société botanique de Lyon.
  • Chazel (Marie-Anne). Gap 1951. Comédienne. Actrice. Membre de la troupe du Splendid.
  • Combal (Camille). Gap 1981. Humoriste. Animateur de radio et de télévision.
  • Crespin (Michel). Gap  19552001. Auteur de bandes dessinées.
  • Dautremer (Rebecca).  Gap 1971.  Illustratrice et auteur de livres pour enfants.
  • Durand (Raymond). Gap 1952. Pilote automobile. Spécialiste des rallyes.
    1. 2009 et 2010. Champion du Monde FIA des énergies alternatives
  • Farel (Guillaume). 14891565. Réformateur protestant.
    1. Il contribue à la diffusion de la réforme protestante en Suisse romande.
  • Féraud de Nice. Gap 9701044. Évêque de Gap.
  • Germain (Louise).  1874 –  1939. Peintre.
    1. Elle travaille avec Paul Cézanne.
  • Granoux (Pierre). 1963. Artiste. Editeur d’ouvrages d’art. Organisateur d’expositions.
  • Grimandi (Gilles). Gap 1970. Joueur de Football.
  • Guigues (Joseph-Eugène-Bruno). 18051874. Premier évêque d’Ottawa, au Canada.
  • Ladoucette (baron Charles-François de). 17721848. Préfet des Hautes-Alpes sous Napoléon Ier.
    1. Fondateur de  la Société d’Emulation des Hautes-Alpes qui devient devenue la Société d’études des Hautes-Alpes.
    2. Créateur du musée de Gap.
  • Lafaille ( Jean-Christophe) Gap 1965 –  2006. Alpiniste.
  • Lauby (Chantal). Gap 1953.  Humoriste. Comédienne. Réalisatrice.
    1. Elle fait partie des Nuls.
  • Manfredi (Laurence). Gap  1974. Athlète internationale.
  • Manteyer (Georges de). 18671948.  Historien. Archiviste en chef des Hautes-Alpes.
    1. Son buste est exposé à Gap, à la Pépinière.
  • Marcellin (Jean Esprit ). 1821 – 1884. Sculpteur.
    1. Elève de François Rude.
    2. A Gap, il réalise la statue du baron de Ladoucette qui se trouve à l’extrémité du cours Ladoucette.
  • Masse (Francis). Gap 1948. Scénariste et illustrateur de bandes dessinées.
  • Mauzan (Achille). 18831952. Peintre. Sculpteur. Graphiste.
    1. Il est dans la mouvance Art Déco.
    2. Il réalise de nombreuses affiches de cinéma pour Gaumont.
  • Müller (Hippolyte). 18651933. Archéologue autodidacte, il commence sa vie professionnelle dans la bijouterie.
    1. Il fonde  le Musée Dauphinois à Grenoble.
  • Ogier (Sénastien). Gap  1983. Pilote de rallye.
    1. Plusieurs titres de Champion du Monde..
  •  Pellé ou Pela (Honoré).  16411718. Sculpteur baroque.
    1. Elève de Pierre Puget, éminent sculpteur marseillais.
    2. L’essentiel de sa carrière se situe à Gênes, en Italie.
  • Pouget (Christian). Gap  1966. Joueur de Hockey-sur-Glace.
  • Rambaud (Honorat).  Gap 15161586. Grammairien réputé à Marseille.
  • Rolland (Jean-Michel).  17451810. Religieux. Homme politique.
    1. Curé au Caire, en Egypte.
    2. 1789,. Député aux États Généraux.
    3. 17891791. Député de  l’Assemblée Constituante.
  • Roman (Joseph).  18501924. Historien. Archiviste.
    1. Directeur des Archives des Hautes-Alpes.
    2. Auteur de plusieurs publications très précieuses sur les familles, les villages et les villes du département des Hautes-Alpes.
  • Roux (Laetitia). Gap 1985. Spécialiste de haut niveau du ski-alpinisme et du trail.
  • Sisteron, (Albertet de). Gap 11941221. Troubadour.
  • Tempier (Stéphane). Gap 1986. Spécialiste de niveau international en VTT.
    1. 2012. Sélectionné au J.O. de Londres.
  • Thomas (Robert). Gap  19271989. Acteur. Auteur dramatique. Metteur en scène. Réalisateur.
  • Villars (Dominique). 17451814. Botaniste.
    1. Auteur de plusieurs ouvrages de botanique.
    2. Son Histoire des plantes du Dauphiné est une somme fondée sur une vingtaine d’années d’observations.

 

 

 Liens internationaux, jumelages

 

 

Jumelages

 

  • 1966. Pinerolo (Italie).
  • 1976. Traunstein (Allemagne).

 

Coopération décentralisée

 

  • 2003. Bangou (Cameroun).
  • 2004. Katmandou (Népal).

 


 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.