© Doctor_bass. istockphoto.com

 

 

 

Accueil Provence 7

Laurier en Provence


 

 

 

 

 

 

Laurer-Sauce ou Laurier-Vrai © Hans Braxmeier – Pixavbay.com

 

 

Caractéristiques du laurier


 

 

Appellation

 

  • Laurus nobilis, Laurier noble, Laurier vrai, Laurier-sauce ou simplement Laurier.

 

Taille du laurier

 

  • Arbuste mesurant le plus souvent 2 à 6 m de haut mais pouvant atteindre 15 m de hauteur.
  • La tige droite est droite et grise dans sa partie basse. Elle est verte dans le haut.

Feuilles, fleurs et fruits du laurier

 

  • Feuilles de forme lancéolée, alternes, coriaces, à bord ondulé.
    1. Les feuilles sont de couleur vert foncé sur leur face supérieure et vert plus clair sur la face inférieure.
    2. Le froissement des feuilles produit une odeur aromatique.
  • Les fleurs sont blanchâtres et groupées par 4 à 5 en petites ombelles.
    1. La floraison se produit en mars-avril.
    2. Les fleurs mâles et femelles sont sur des pieds séparés. ce qui qualifie le laurier de plante dioïque.
  • Le fruit se présente comme une petite drupe ovoïde de couleur noire violacée.
  • Les feuilles, les fleurs et les racines contiennent des huiles essentielles.

 

 

Utilisations du laurier-sauce


 

 

 

Laurier-Fotolia_63381453_XS

Laurier aux vertus pour la santé et le plaisir © Comugnero Silvana – Fotolia.com.

 

 

  • Utilisations dans l’alimentation.
    1. Utilisation des feuilles en cuisine pour leur arôme.
      1. Les feuilles sèches entrent dans la composition du bouquet garni.
      2. En cuisson ou en infusion, les feuilles entrent dans la sauce.
    2. Les fleurs de laurier séchées sont utilisées en infusion.
      1. Il est possible de les combiner avec une cuillère de miel.
  • Utilisation pour l’ornementation ou pour des cérémonies.
    1. Le laurier est utilisé en bac comme plante de décoration.
    2. Les Romains ont popularisé la remise de la couronne de laurier au vainqueur (le lauréat).
  • Utilisation médicale (attention de ne pas confondre laurier et laurier-rose qui est un poison).
    1. Infusion de laurier pour traiter les crampes abdominales en infusion.
    2. Fabrication de savon d’Alep avec des feuilles de laurier ou de l’huile de baies.
  • En Afrique du Nord, le laurier est utilisé comme répulsif contre les mouches en frictionnant les chevaux avec des feuilles fraîches.

 

Valeurs symboliques du laurier

 

  •  Utilisation du laurier comme symbole de Paix.
  • Le laurier est également un symbole d’immortalité.
    1. Il le doit à sa faculté de demeurer vert en hiver, comme le houx, le sapin et l’épicéa.

 

 

Histoire du laurier


 

 

  • Le laurier serait originaire de la partie orientale du bassin méditerranéen, probablement d’Asie Mineure.
  • Les Grecs en font une des plantes les plus sacrées dédiées à Apollon. Les liens qui relient le laurier à la divinité sont nombreux :
    1. Le Laurier est considéré comme salubre en cas de peste et Apollon est le dieu protecteur des épidémies. Il est le Soleil qui protège des miasmes.
    2. Le mythe d’Apollon et Daphné consacre les liens entre Apollon et le laurier.
      1. En effet, Daphné est changée par son père, le dieu fleuve Pénée,  en laurier-rose (en grec rhododaphné).
    3. La Pythie s’entoure de branches de lauriers pour prononcer ses oracles dans le sanctuaire d’Apollon.
    4. C’est en hommage à Apollon que la tête des poètes et des généraux est ceinte d’une couronne de lauriers. La couronne triomphale était aussi portée par les sportifs.
    5. Massalia, Marseille antique, fortement liée au culte d’Apollon et à la cité de Delphes a été pénétrée très tôt par ces traditions.
  • 1er s. Lors d’une épidémie, Néron, adorateur d’Apollon Dieu des poètes, se rend à Laurentium afin de se protéger.
    1. Laurentium, cité du Latium, signifie celui qui porte une couronne de Laurier.
    2. Laurentium est à l’origine des prénoms Laurent, Laurence
  • Le laurier est très apprécie par les Romains comme plante de jardins.
    1. Pline le Jeune (61/63-113/115) décrit avec fierté les rangées de lauriers séparées par des platanes et les buis qu’il possède dans le jardin de sa propriété du Haut-Tibre.

 

Le laurier dans la vie quotidienne en Provence


 

 

 

Haie de lauriers  © lamax – Fotolia.com

 

 

Haies de Laurier

 

  • De nombreuses maisons et propriétés de Provence sont protégées par une haie de laurier Palme ou laurier Cerise.
  • Voir article Haies et Bordures de Jardins.

 

 

Lauréat & Baccalauréat

 

 

Laurier-Fotolia_68770372 Laurier-VIP-Fotolia_7201316

Laurier du vainqueur et du lauréat – symbole de V.I.P.  © ray 8 -Davy Legrand – Fotolia.com

 

 

  •  Les deux mots viennent d’un usage médiéval fondé sur la pratique de la récompense des vainqueurs Romains par une couronne de lauriers.
    1. Au Moyen-Âge, les savants distingués dans les universités sont couronnés de lauriers. Ils sont Lauréats.
    2. Dans les écoles de médecine, la couronne qui entoure  la tête des jeunes diplômés rassemble des rameaux de feuilles de lauriers  et des baies d’où le nom de baccalauréat (bacca laurea : baie de laurier).

 

 

Classification du laurier


 

 

  • Règne. Plantae.
  • Sous-règne. Trachéophytes (du grec Trakheia, conduit raboteux) ou Tracheobionta, appelées aussi plantes vasculaires.
  • Divison. Angiospermes ou Magnoliophytes qui regroupe les plantes à fleurs, et donc les végétaux qui portent des fruits.
  • Classe. Dicotylédones (anciennement Magnoliopsida).
  • Sous-ClasseMagnoliidae
  • OrdreLaurales. L’ordre comprend 8 familles.
  • FamilleLauraceae qui représente 50 genres et environ 2000 espèces.
  • Genre. Laurus.

 

 

Attention faux-amis !


 

 

  • Les plantes suivantes n’appartiennent ni au genre Laurus, ni même, pour la plupart, à la famille des Lauracées.
    1. Le laurier rose (Nerium oleander). Il appartient à la famille des Apocynacées, il est extrêmement toxique.
    2. Le laurier-tin (Viburnum tinus),. Il appartient à la famille des Caprifoliacées.
    3. Le laurier du Portugal (Prunus lusitanica) est une rosacée.

 

 

Livres liés à Laurier en Provence


 

 

 

Histoire-des-Plantes-Méd

1999. L’Histoire des plantes en Méditerranée. Fabio Benzi. Luigi Berliocchi. Editions  Actes Sud / Motta.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.