Adolphe Thiers. Provençal et deuxième Président de la République.

 

 

Accueil Provence 7

Adolphe Thiers en Provence


 

 

 

 

 

 

 

 

  • 2ème Président de la République française.
    1. Né à Bouc-Bel-Air – alors appelé Bouc  (13), 15 avril 1797  –  Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise) 3 septembre 1877.
    2. Avocat, journaliste, historien et homme politique français.
    3. L’une des figures les plus controversées de la vie politique française du 19e s.

 

 

Parcours d’Adolphe Thiers


 

 

  •  1797. 15 avril. Naissance à Bouc (aujourd’hui Bouc-Bel-Air).
    1. Thiers naît dans la campagne Amic au lieu-dit Plan des Marseillais.
    2. La bastide existe encore sur le bord de l’ancienne Nationale 8.
  • Etudes de Droit à Aix-en-Provence.
  • 1821. Thiers s’installe à Paris où il est appuyé par le banquier libéral Jacques Laffitte. Thiers se lance dans le journalisme d’opinion.
  • 1823-1827. Sa publication de l’Histoire de la Révolution française en 10 volumes le fait accéder au fauteuil 38 de l’Académie française en 1833.
  • 1830. Elu Député d’Aix-en-Provence.
  • 1830. Thiers fonde le journal Le National dans lequel il exprime son opposition au régime de Charles X.
  • 1830. Thiers contribue à l’accès au pouvoir de Louis-Philippe d’Orleans.
  • 1832. Thiers entre au ministère Soult comme Ministre des Travaux Publics (1832-1834), puis Ministre de l’Intérieur (1834-1836).
  • 1833. Thiers épouse Elise Dosne, fille aînée de sa maîtresse, Eurydice Dosne, qui lui apporte une fortune considérable…
    1. Il entretient également une relation avec Félicie Dosne, la seconde fille de la famille… ce qui fait parler des « Trois moitiés de M. Thiers« .
  • 1836. Du 22 février eu 6 septembre. Louis-Philippe nomme Thiers Président du Conseil ce qui est singulier pour l’auteur de la célèbre phrase « le roi règne mais ne gouverne pas » (1830).
  • 1840. Du 1er mars au 29 octobre, Thiers est de nouveau Président du Conseil.
  • 1850-1851. Thiers soutient la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte à la Présidence mais s’oppose au coup d’Etat du 2 décembre 1851 ce qui le précipite dans l’opposition.
  • 1871. 17 février. Après la défaite de Sedan (1870), il est élu « Chef du Pouvoir exécutif de la République française » ce qui signifie à la fois Président (chef de l’Etat) et chef du Gouvernement.
    1. Thiers est le second Président de la République française et le 1er Président de la IIIe République.
    2. Le pouvoir est alors réfugié à Bordeaux.
    3. Face à la Commune, Thiers organise le siège de Paris et une très dure répression. Il entreprend ensuite de profondes réformes de la carte administrative, des finances et de l’armée.
  • 1877. 3 septembre. Mort à Saint-Germain-en-Laye d’un malaise cardiaque.

 

 

Œuvres d’Adolphe Thiers


 

 

  • 1822. Salon de Mil huit cent vingt-deux, ou collection des articles insérés au Constitutionnel, sur l’exposition de cette année. Paris. Maradan. 5 lithographies hors-texte.
  • 1822. Les Pyrénées et le Midi de la France, pendant les mois de novembre et décembre Paris. Ponthieu.
  • 1823-27. Histoire de la Révolution française. Paris. Lecointre et Durey. (10 volumes).
  • 1826. Law et son système de finance, Paris.
  • 1831. La Monarchie de 1830, par A. Thiers, député des Bouches-du-Rhône, Paris, Alexandre Mesnier.
  • 1841. Histoire de la Révolution Française. Précédée d’un Précis de l’histoire de France, par M. Michelet. Bruxelles. Société des bibliophiles belges (2 volumes).
  • 1844. Rapport de M. Thiers sur la loi d’instruction secondaire fait au nom de la Commission de la Chambre des députés dans la séance du 13 juillet 1844. Paris. Paulin.
  • 1845-62. Histoire du Consulat et l’Empire faisant suite à l’Histoire de la Révolution française. Paris. Paulin (volumes 1 à 16). Paulin, Lheureux et Cie (volumes 17 & 18). Lheureux et Cie (volumes 19 & 20). 74 planches gravées sur acier par Eugène Beyer, T. Doherty, Charles Geoffroy, Paul Girardet, Tony Goutière, Jean-Jacques Outhwaite… d’après Horace Vernet, Karl Girardet, Eugène Charpentier…
  • 1848. De la Propriété. Paris. Paulin, Lheureux et Cie, (réédition : Paris, Éditions du Trident, 2011).
  • 1848. De la Propriété. Édition augmentée des Discours sur le droit au travail et sur le crédit foncier. Bruxelles. Méline. Cans et Compagnie.
  • 1849. Du Communisme. Paris. Paulin, Lheureux et Cie.
  • 1850. Rapport général présenté par M. Thiers au nom de la Commission de l’Assistance et de la Prévoyance Publiques. Dans la séance du 26 janvier 1850, Paris, Paulin, Lheureux et Cie.
  • 1858. Histoire de Law. Paris. Michel Lévy frères.
  • 1864. Discours de M. Thiers député de la Seine sur l’expédition du Mexique prononcés dans la discussion de l’adresse au corps législatif. Paris. Lheureux et Cie.
  • 1865. Discours de M. Thiers député de la Seine sur les finances prononcés au corps législatif dans la discussion du budget. Séances de 2 et 6 juin. Paris. Lheureux et Cie.
  • 1865. Histoire de la Révolution française, Paris, Furne, (2 volumes). Illustrations par Yan Dargent.
  • 1867. Discours de M. Thiers député de la Seine sur la politique extérieure de la France spécialement en ce qui concerne l’Allemagne et l’Italie prononcés au corps législatif dans les séances des 14 & 18 mars 1867. Paris, Lheureux et Cie.
  • 1867. Déposition dans l’enquête ouverte sur les banques et la circulation fiduciaire. Paris.
  • 1868. Discours prononcés au corps législatif (janvier et février 1868) par M. Thiers sur la liberté de la Presse. Tours et Paris.
  • 1868. De la Propriété. Nouvelle édition augmentée d’un choix de maximes et pensées extraites de L’histoire du Consulat et de l’Empire. Paris.
  • 1871. Discussion du projet de loi relatif à un emprunt de 2 milliards. Séance du 20 juin 1871. 1872. Discours de M. A. Thiers. Paris. Imprimerie et Librairie du Journal Officiel. Wittersheim.
  • 1871. Déposition sur le 18 mars, Paris.
  • 1873. Histoire de la Révolution du 4 septembre et de l’insurrection du 18 mars : dépositions de M. Thiers devant les commissions d’enquête parlementaire. Paris.
  • 1877. Manifeste de M. Thiers aux électeurs du IXe arrondissement de Paris. Paris. Marpon et E. Flammarion.
  • 1879-83. Discours parlementaires (1830-1877). Publiés par M. Calmon, Paris, Calmann-Lévy. (15 volumes).
  • 1902. Notes et souvenirs de M. Thiers. 1848. Révolution du 24 février. Paris, Calmann-Lévy.
  • 1903. Notes et Souvenirs. Voyage diplomatique. Proposition d’un Armistice. Préliminaires de la Paix. Présidence de la République. Paris. Calmann-Lévy.
  • 1903. Occupation et libération du territoire 1871-1873. Correspondances. Paris. Calmann-Lévy.

 

 

Pour en savoir plus sur Louis Adolphe Thiers


 

 

  • Discours prononcé à l’Académie Française par M. Thiers pour la réception de M. Stendhal et recueilli par André Billy. Paris.
    1. Éditions du Trianon. 1932. Frontispice gravé par Joseph Hémard.
  • Thiers a donné son nom à un quartier de Marseille et au plus ancien lycée de Marseille.

 

Thiers--4.-Verlinden

Lycée Thiers. Marseille. Quartier Thiers. Ancienne église des Bernardines © Verlinden.

 

 

 

Livre lié à Adolphe Thiers en Provence

 

Thiers-Bourgeois-ou-Révolut

2007. Thiers Bourgeois  et RévolutionnaireGeorges Valance. Flammarion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.