Palmes © winyu – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Palmiers en Provence

 

 

 

 

 

  • Caractéristiques des palmiers et liens avec la Provence.

 

 

Caractéristiques des Palmiers

 

 

  • Les palmiers ne sont pas des arbres mais des plantes.
    1. Leur classement dans une rubrique « Arbres » répond uniquement à un besoin de praticité pour les recherches d’un public large.
    2. Plantes monocotylédones.
    3. Les palmiers sont des « herbes géantes« .
  • Noms. ArecaceaePalmae.
  • Noms usuels. Palmiers -Palmacées.
  • Histoire.
    1. 120 millions d’années. Datation des plus anciens fossiles de palmiers au Crétacé.
    2. 38 millions d’années – 6 millions d’années. Fossiles de palmiers en Europe datés de l’Oligocène au Miocène.

 

Dimensions des Palmiers

 

  • La hauteur des palmiers a une très grande amplitude depuis les espèces naines jusqu’au Ceroxylon des Andes (40-60 m de haut).
  • L’épaisseur du stipe atteint plus d’1 m de diamètre avec le cocotier du Chili.

 

Fleurs des Palmiers

 

  • Les palmiers ne donnent pas de fleurs isolées mais regroupées en inflorescences.
  • Fleurs hermaphrodites ou unisexuées selon les espèces.
  • Les fleurs sont la plupart de temps minuscules, sans réelle beauté, de couleur blanche ou crème.

 

Fruits des Palmiers

 

  • Le fruit du palmier est une drupe ou plus rarement une baie.
    1. Les drupes se sont durcies et enveloppées d’une texture fibreuse.
      1. Le meilleur exemple est la noix de coco.
    2. Les baies sont charnues.
      1. Les dattes en sont le meilleur exemple.

 

Formes des Palmiers

 

  • Tige non ramifiée, le stripe, surmonté d’un houppier de feuilles pennées ou palmées.

 

« Bois, écorce, branches et feuilles » des Palmiers : stipes, palmes

 

  • On utilise l’expression « palmiers à bois » mais les palmiers n’ont pas de tronc mais une tige non ramifiée dénommée le stipe.
    1. Le stipe est rempli de moelle ou de fibres.
    2. L’épaississement du stipe se fait par l’addition de faisceaux qui est appelée croissance secondaire diffuse.
  • Le palmier n’a pas de branches mais des palmes.
    1. Les palmes peuvent prendre plusieurs formes
      1. Eventail. Feuille palmées.
      2. Plume. Feuilles pennées.
      3. Forme intermédiaire. Feuilles costapalmées.

 

Espèces de Palmiers

 

  • Vaste famille qui comprend plus de 2 500 espèces réparties en plus de 200 genres.
    1. La famille est à la fois primitive et en évolution.
    2. Areca / Aréquier est considéré comme le genre le plus représentatif.
  • Genres les plus connus.
    1. Areca.
    2. Bismarckia, Borassus, Brahea, Butia.
    3. Calamus, Cocos, Copernicia, Corypha.
    4. Elaeis, Euterpe.
    5. Hyphaene, Jubaea, Latania.
    6. Mauritia, Metroxylon.
    7. Phoenix.
    8. Raphia, Roystonea.
    9. Sabal, Salacca, Syagrus.
    10. Trachycarpus.
    11. Washingtonia.

 

Habitat, entretien et utilisation des Palmiers

 

  • Les palmiers s’adaptent à des conditions climatiques très diversifiées.
    1. La famille préfère les contrées tropicales et s’adapte bien au climat méditerranéen.
    2. L’adaptation se fait jusqu’à 50°Nord et Sud.
    3. Le palmier craint le gel.
  • Les palmiers poussent dans des endroits très différents.
    1. Forêts pluvieuses tropicales et équatoriales.
    2. Marais à proximité des mangroves.
    3. Montagnes avec des altitudes de 4 000 m dans la Cordillère des Andes.
    4. Oasis de désert comme le Sahara.
    5. Plaines arides ou semi-arides.
    6. Rives de fleuves.
    7. Zones méditerranéennes.
  • Le Palmier est fondamental dans l’économie agricole de nombreuses zones du globe.
    1. Chacune des parties de la plante est exploitée.
    2. Les fruits, noix de coco ou dattes entrent dans l’alimentation de base.
      1. Cœur de palmier, coprah, fécule, huile, sucre, vin…
    3. Les stipes servent à produire des planchers, des poutres et des cloisons.
    4. Les palmes servent à couvrir les maisons et des cases
    5. Utilisations industrielles : cire de palmier, fibres textiles (crin végétal, raphia, rônier…).
    6. Usages ornementaux : avenues, jardins, parcs, plantes d’appartement…
      1. Usages médicaux ou thérapeutiques : baies de Serenoa (adémose prostatique), noix d’arec, sang-dragon…
  • En Occident, le rôle symbolique et décoratif du palmier est plus important.

 

Maladies des Palmiers

 

  • Principaux insectes ravageurs des palmiers.
    1. Rhynchophorus ferrugineus – Charançon rouge des palmiers (CRP).
    2. Paysandisia archon – Papillon ravageur du palmier.
    3. Aleurodicus dispersus – Mouche Blanche.
    4. Tetranychus urticae – Araignée rouge.
    5. Criquets et sauterelles sont des prédateurs dans les aires tropicales.
  • Principales maladies des palmiers.
    1. Anthracnose.
    2. Feu bactérien.
    3. Pourriture du cœur.
    4. Pourriture de la base du stipe.
    5. Pourriture de la tige.
    6. Pourriture rose.
    7. Rouille des Palmiers.

 

 

Symbolique du Palmier

 

 

  • Pour ne parler que des civilisations de la Méditerranée.
    1. Arbre de vie.
    2. Fécondité.
    3. Réussite.

 

 

Classification des Palmiers

 

 

Familles de plantes généralement arborescentes ayant des formes « d’arbres », « d’arbustes » ou de lianes.

 

  • Règne. Plantae.
  • Sous-Règne. Tracheobionta.
  • Division. Magnoliophyta.
  • Classe. Liliopsida.
  • Ordre. Arecales.
  • Famille. Arecaceae (1820) Palmae (1789).

 

 

Sélection de Palmiers  en fonction de leur utilisation

 

 

  • Source Le Grand Livre des Palmiers. Editions de Vecchi. Teresa Garcerán. 2007.

 

Espèces de palmiers pour collectionneurs

 

  • Bismarckia nobilis.
  • Chambeyronia macrocarpa.
  • Coccothrinax crinita.
  • Copernicia alba.
  • Dictosperma album.
  • Hyophorbe verschafeltii.
  • Latania lontaroides.
  • Pritchardia hillebrandii.
  • Trithrinax campestris.

 

Espèces de palmiers à floraison spectaculaire

 

  • Archontophoenix cunninghamiana.
  • Brahea armata.
  • Butia capitata.
  • Livistona australis.
  • Roystonea regia.
  • Syagrus romanzoffiana.
  • Trithrinax campestris.

 

Espèces de palmiers au port sculptural

 

  • Acolorraphe wrightii.
  • Archontophoenix alexandrae.
  • Archontophoenix cunninghamiana.
  • Bismarckia nobilis.
  • Cocos nucifera.
  • Copernicia alba.
  • Dictyosperma album.
  • Dypsis lutescens.
  • Howea belmoreana.
  • Howea forsterina.
  • Livistona decipiens.
  • Phoenix canariensis.
  • Roystonea regia.
  • Sabal palmetto.
  • Syagrus romanzoffiana.
  • Washingtonia filifera.
  • Washingtonia robusta.
  • Wodyetia bifurcata.

 

Espèces pour jardins au bord de la mer

 

  • Chamaerops humilis.
  • Coccothrinax crinita.
  • Cocos nucifera.
  • Dictyosperma album.
  • Hyophorbe verschaffeltii.
  • Latania lontaroides.
  • Livistona australis.
  • Phoenix canariensis.
  • Phoenix dactylifera.
  • Rostonea regia.
  • Sabal causiarum.
  • Syagrus schyzophylla.
  • Washingtonia filifera.
  • Washingtonia robusta.

 

Espèces à cultiver à l’intérieur

 

  • Caryota mitis.
  • Caryota urens.
  • Chamaedorea elegans.
  • Dictyosperma album.
  • Dypsis lutescens.
  • Howea belmoreana.
  • Howea forsteriana.
  • Hyophorbe verschafeltii.
  • Phoenix roebelenni.
  • Ravenea rivularis.
  • Rhapis excelsa.

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.