Basilique Saint-Maximin © Verlinden

 

 

 

Accueil Provence 7

Saint-Maximin-La-Sainte-Baume à visiter (83)


 

 

 

 

 

 

  • Saint-Maximin-la-Sainte-Baume est une petite ville du département du Var (83).
    1. Porte du Haut-Var.
    2. Porte de la Montagne Sacrée de la Sainte-Baume.
  • Code postal. 83470.
  • Habitants. Saints-Maximinois – Saintes-Maximinoises.
  • Superficie. 64,8 km2.
  • Altitude. 264 m – 773 m.
  • Population. 15.753 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 45′ 08″  E  5° 86′ 18″. Cliquer sur le lien pour voir la carte de la commune.

 

 

 

Situation de Saint-Maximin-La Sainte-Baume (83)


 

 

Communes limitrophes de St-Maximin-La Ste-Baume

 

 

Accès à Saint-Maximin-La-Sainte-Baume

 

 

Distances depuis St-Maximin-la-Ste-Baume

 

 

 

La Nature à  Saint-Maximin-La-Sainte-Baume


 

 

Reliefs, sols

 

  • Saint-Maximin-la-Sainte-Baume occupe une plaine dans un petit bassin correspondant au fond d’un ancien lac.
  • Paysage de collines boisées entrecoupées de vignobles, avec, au sud, les contreforts du massif de la Sainte-Baume.

 

Rivières, eau

 

  • L’Arc, fleuve côtier.
    1. L’Arc prend sa source sur le territoire communal de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, à proximité du village de Pourcieux, au pied du mont Aurélien (879 m)
  • L’Argens, fleuve côtier.
    1. Prend sa source au nord du territoire communal de Saint-Maximin.
  •  Le canal de Provence passe au sud de la ville.
  • Le Réal-Vieux. Rivière.
  • Le Vallat d’Ollières. Rivière.
  • Le Cauron. Rivière située à la limite est de la commune.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Saint-Maximin-la-Sainte-Baume est un Important centre agricole.
  • Maraîchage.
  • Viticulture. Plusieurs domaines :
    1. Domaine de la Batelière.
    2. Domaine de Saint-Mitre.
    3. Domaine du Deffends.
    4. Domaine Saint-Jean-le-Vieux.
    5. Le Cellier de la Sainte-Baume.
    6. Vignobles Arnaud.

 

Activités dans la nature

 

  • Randonnées, promenades.

 

 

Histoire de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume


 

 

  • Saint-Maximin est l’un des plus hauts lieux du Christianisme.
    1. 3ème tombeau du Christianisme après ceux du Christ à Jérusalem, de Pierre et Paul, à Rome, et en l’absence de tombeau de la Vierge Marie.

 

Préhistoire

 

  • 40 000 ans av. J.-C. Occupation humaine au Moustérien.
  • Néolithique. Multiplication des traces humaines qui s’expliquent par la fixation des populations et par le nombre grandissant d’êtres humains.
    1. Agriculture, élevage, poterie, métallurgie…

 

Antiquité

 

  • Fin de l’Age du Fer et Age du Bronze. Stabilisation des populations.
    1. Les stations se multiplient.
    2. Importants oppida celto-ligures  le Défend, le mont Aurélien
  • Développement des échanges avec les Grecs de Marseille.
  • 2e s. et 1er s. av. J.-C. Interventions militaires romaines à la demande des Marseillais.

 

 

St-Maximin.-Marie-Madeleine 

Crypte de la Basilique. Marie-Madeleine – Empereur Constant 1er. © Verlinden.

 

 

  • La Paix Romaine voit se multiplier les activités et les vestiges :
    1. Passage de la route romaine Via Aurelia / Voie Aurélienne, cordon ombilical entre l’Italie et les Gaules, passage vers l’Espagne et l’Europe du Nord. Bornes milliaires, pont dit « romain »….
    2. Saint-Maximin se trouve sur la voie terrestre qui relie les ports de Fréjus et de Marseille, sur l’itinéraire Fréjus-Aix-en-Provence – Arles – Narbonne, les cités majeures de l’époque…
    3. La Villa Latta, une ferme située sur l’actuelle place Malherbe, sert de centre d’échange.
    4. C’est dans ce contexte que se situe la venue de Marie de Béthanie / Marie-Madeleine et de Maximin.
    5. La Via Aurelia voit passer des milliers de personnes, des inconnus et des célébrités : les commerçants, les armées, les empereurs, les évêques…. Constantin 1er le Grand, notamment,  traverse à de multiples occasions cette partie de la Provence.
    6. Saint-Maximin devient un important établissement gallo-romain.
  •  5e s. Un monastère cassianite. s’établit sur l’emplacement de l’actuelle Basilique.
    1. La crypte et le baptistère de la basilique témoignent de l’importance de ce premier sanctuaire chrétien.
    2. La venue des moines de Marseille pour protéger et prendre soin des lieux, comme ils le font sur la Sainte-Baume en construisant le premier escalier vers la grotte, témoigne de l’importance du site pour les Chrétiens du 5e s.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • La traversées de l’époque des grandes invasions barbares et  le voile noir des siècles de présence des sarrasins passent ici comme ailleurs sans traces puisque l’essentiel est dans le destruction, le pillage, les razzias et la peur…
  • 11e s. La Villa Sancti Maimini, dépendant du castrum Rodenas est citée.
  • 1038. L’abbaye Saint-Victor de Marseille, reçoit les droits de terres entourant une villa et tente d’y développer le castrum Rodenas mais le site disparaîtra ua 12e s.
  • 12e s. Raymond Bérenger 1er (1082 -1131) déclare le site ville royale.
  • 1279. 9 décembre. Charles d’Anjou entreprend la plus ancienne fouille archéologique de Provence.
    1. Il met à jour un mausolée familial romain contenant quatre sarcophages en marbre qui sont attribuées à sainte Marie Madeleine, saint Maximin et saint Sidoine.
  • 1382. La mort de la reine Jeanne 1ère provoque une crise de succession.
    1. Les villes de l’Union d’Aix (13821387), parmi lesquelles Saint-Maximin, soutiennent Charles de Duras contre Louis 1er d’Anjou.
  • 1387. Saint-Maximin prête hommage à Marie de Blois, régente de Louis II d’Anjou.
  • Parmi les pèlerins célèbres de Saint-Maximin , les rois de France François 1er, Louis XIII, Louis XIV...
  • 1751. Construction de l‘Hostellerie du Couvent, actuel Hôtel de Ville.
  • 17901795. La ville est chef-lieu de district.
    1. Les Révolutionnaires changent le nom de Saint-Maximin qu’ils nomment Marathon dont le nom contient celui de Marat.
    2. Les moines dominicains sont chassés.
  • Au lendemain de la Révolution, la sauvegarde de la basilique est en partie due à Lucien Bonaparte, frère de l’Empereur Napoléon, qui transforme le sanctuaire en dépôt à vivres.
    1. Lucien Bonaparte protège aussi les orgues en faisant jouer La Marseillaise sur l’instrument.
    2. L’organiste Fourcade exécute l’interprétation en présence des conventionnels les plus violents Barras et Fréron.
  • Le sauvetage de la Basilique est, sur le fond, largement imputable à Prosper Mérimée et à Henri Lacordaire.

Epoque contemporaine

 

  •  19e s. Les remparts sont démantelés.
  • 1962. Pierre Cochereau et Pierre Rochas, médecin et organologue, créent  la première Académie de l’orgue classique français qui assure un rayonnement international à l’orgue.
  • 1977. Les Dominicains quittent des lieux où ils sont entrés pour la première fois en 1316.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume


 

 

  • Le plan de la ville ancienne est en damier irrégulier. Il conserve son style médiéval avec un quartier juif à arcades des 13e et 14e s.
  • Hôtel de Ville.
    1. Entre la Basilique et le Couvent.
    2. 1751. Hostellerie du Couvent dont la vocation première était de loger les hôtes de prestige venus en pèlerinage à Saint-Maximin.
    3. Révolution française. L’immeuble est vendu comme Bien National.
  • Vestiges de remparts démantelés au 19e s.

 

 

st-maximin-mistral

Buste de Frédéric Mistral Prix Nobel de Littérature © Verlinden

 

 

 

Monuments chrétiens de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume


 

 

 

St-Maximin.-Nef-1.-P.-Verli St-Maximin.-Orgue.-P.-Verli

Grande Nef Gothique baignée de lumière provençale et Orgues d’exception © Verlinden.

 

 

 

  • Basilique Sainte-Marie-Madeleine.
    1. Place de l’Hôtel de Ville.
    2. 12951596. Construction. Après 300 ans de construction, elle reste inachevée !
      1. La construction se fait à la demande de Charles II après sa découverte des sarcophages contenant les reliques de saints si prestigieux.
    3. Rare exemple de style gothique septentrional en Provence.
      1. La nef de 73 m de long (près de 82 m en externe) et haute de 29 m est baignée de lumière.
      2. Chef d’œuvre du Gothique, la Basilique conserve quelques traces de Roman avec sa forme extérieure encore un peu trapue et son porche très sobre.
      3. Les vitraux associés à la lumière de la Provence provoquent un effet unique qui fera dire à Frédéric Mistral que cette Basilique à la lumière inouïe est « la Basilique aux fenêtres« .
    4. Clocher et portail inachevés. Pas de Rosace…
    5. 4e s. Crypte.
      1. 3e s. ou 4e s. Les sarcophages ayant contenu les corps de sainte Marie-Madeleine / Marie de Béthanie, saint Maximin, saint Sidoine, sainte Marcelle, sainte Suzanne.
      2. 5e s. Dalles gravées
      3. 14e s. Reliquaire de la Sainte-Ampoule, en argent doré sur un pied en cuivre.
      4. 19e s. Reliquaire dans lequel est conservé la chef de sainte Marie Madeleine / Marie de Béthanie.
    6. 13e s. Chape de Saint-Louis d’Anjou tissée d’or sur toile avec broderies de soie représentant trente scènes de la vie de la Vierge et du Christ.
    7. L’absence de transept rappelle la cathédrale de Bourges.
    8. 1404. La crypte de l’ancienne église est nivelée à hauteur du sol de la nouvelle basilique.
    9. 1692. Réalisation des quatre-vingt quatorze stalles en noyer et vingt-six médaillons sculptés représentant des saints dominicains.
    10. 17e s. Maître-autel. qui associe le marbre jaspé et les médaillons en bronze.
    11. Les pièces du mobilier de la Basilique sont signées de grands noms :
      1. Peironi signe les grilles en fer forgé.
      2. Oleri signe les statues de bois.
      3. Vincent Furel serait l’auteur des stalles.
      4. Le Dominicain Louis Gudet signe la Chaire.
      5. Liautaud signe la magnifique Gloire : motifs dorés sur fond de marbre noir et rouge du pays.
      6. Les tableaux du retable sont signés du vénitien Antoine Ronzen (15171520), les tableaux sur bois sont d’Abellon..
      7. 17221724. Les orgues est l’œuvre de Frère Jean Esprit Isnard, Dominicain de Tarascon. La musique qui est produite par les 4 claviers et pas moins de 2 962 tuyaux est réputée mondialement. La Basilique accueille l’été un Festival de musique et de nombreux récitals d’orgue.
  • Couvent Royal.
    1. Le couvent jouxte la Basilique.
    2. 13e s.15e s.
    3. 13161957. A part la parenthèse révolutionnaire, les dominicains veillent sur le lieu saint.
    4. Cloître asymétrique.
    5. Jardin du cloître avec puits central dont la fonction était aussi de permettre de s’échapper par un souterrain en cas de siège.
    6. Bâtiments conventuels conservés.
    7. Salle capitulaire à laquelle on accède par une porte flanquée de deux fenêtres. Belle voûte gothique sur de fines colonnettes aux chapiteaux ornés de feuillage prenant appui sur des culs-de-lampe placés très bas.
    8. Classé aux Monuments Historiques.
    9. Le couvent devient un hôtel-restaurant de Luxe:  Hostellerie du Couvent royal.
  • Chapelle des Pénitents-Blancs.

 

 

 

 

St-Maximin.-St-Pilon.-P.-Ve

Le Petit Pilon. Lieu de rencontre entre Marie-Madeleine et Maximin © Verlinden.

 

 

St-Maximin.-Pilon.-P.Verlin

 Détail du Petit Pilon © Verlinden.

 

 

  • Le Petit Pilon.

 

 

Célébrités liées à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume


 

 

  • Bérenger 1er (Raymond). 11 novembre 1082 – 19 juillet 1131.
    1. 1096. Comte de Barcelone, puis Comte de Provence, du Gévaudan, et d’une partie du Rouergue.
    2. 1112. 3 février. Il épouse  Douce de Rouergue (dite Douce de Gévaudan), fille de Gilbert 1er de Millau.
  • Bonaparte Gabrielli (Charlotte). Saint-Maximin, 22 février 1795Rome, 6 mai 1865.
    1. Fille ainée de Lucien Bonaparte et Christine Boyer.
    2. Princesse française et altesse impériale (1815), princesse Bonaparte et altesse (1853) alliée à Mario prince Gabrielli, (1773-1841) puis en 1842 au chevalier Settimio Centamori.
  • Bonaparte (Lucien). Ajaccio, 21 mai 1775, – Viterbe, 29 juin 1840. Homme politique.
    1. Fils de Charles-Marie Bonaparte et de Maria-Létizia Ramolino.
    2. Second frère de Napoléon Bonaparte.
    3. Secrétaire particulier de Pascal Paoli.
    4. 1793.  A la mort de Louis XVI, Lucien, devenu jacobin se brouille avec Paoli .Lucien prépare un complot contre Paoli, il échoue ce qui provoque le bannissement de Corse de toute la famille Bonaparte.
    5. Lucien Bonaparte se réfugie à Saint-Maximin, où il  épouse Christine Boyer, la fille de son aubergiste en 1794.
    6. Lucien Bonaparte se fait surnommer Brutus, en référence au fils adoptif de Jules César qui assassine son père pour « sauver la République ».
    7. 17991800. Ministre de l’Intérieur.
    8. 1802. Tribun.
    9. Prince romain de Canino,
    10. 1815. Prince français.
  • Boyer (Christine). Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, 3 juillet 1771Paris, 14 mai 1800.
    1. Première femme de Lucien Bonaparte. Ils ont quatre enfants, 2 morts l’année de leur naissance, 2 filles avec descendance.
    2. Fille de Pierre- André Boyer (aubergiste de Lucien Bonaparte) et de Rosalie Fabre.
  • Lacordaire (Henri). Recey-sur-Ource, 12 mai 1802 –  Sorèze, 21 novembre 1861 Religieux. Homme politique. Ecrivain. Journaliste.
    1. 1837. Henri Lacordaire rétablit en France l’ordre des Dominicains créé en 1215 par Dominique de Guzmán, et supprimé en France en 1790.
    2. Député. Académicien français.
    3. Son engagement pour Saint-Maximin est décisif.
    4. Henri Lacordaire signe un remarquable livre sur Marie Madeleine.

 

Marie-Madeleine © Verlinden

 

 

  • Marie de Béthanie / Marie Madeleine. 1er siècle.

    1. Marie de Béthanie est une femme disciple de Jésus-Christ. Sœur de Lazare et de Marthe. Ils vivent dans le village de Béthanie près de Jérusalem et sont connus pour accueillir les pèlerins, notamment les Galiléens.
    2. Marie de Béthanie est citée dans les 4 évangiles.
    3. C’est à Marie de Béthanie, 1ère témoin, 1ère apôtre que Jésus apparaît ressuscité.
    4. La question de la confusion entre Marie de Béthanie et Marie de Magdala est posée. Certains pensent qu’il pourrait y a avoir une confusion qui serait attribuée à Grégoire le Grand. Cette possible confusion ne saurait remettre en question les informations convergentes fournies par les 4 Evangiles.
    5. Marie de Saint-Maximin est bien Marie de Béthanie mais elle est connu comme Marie Madeleine c’est pourquoi nous utilisons dans Provence 7  la double appellation Marie de Béthanie / Marie Madeleine.
    6. Marie de Béthanie, sa sœur Marthe (voir Tarascon), son frère Lazare, Maximin…  seraient parmi les soixante-douze disciples de Jésus qui quittent la Terre Sainte où ils sont persécutés par les Juifs, pour la Provence.
    7. Marie de Béthanie /Marie Madeleine accompagne Maximin dans ses missions dans le Pays d’Aix avant de se retirer dans la solitude du massif de la Sainte-Baume.
    8. Sentant la mort venir, Marie-Madeleine fait prévenir Maximin qui vient à sa rencontre, lui donne la communion et l’ensevelit. Le monument dit le Saint-Pilon (ou le Petit Pilon) symbolise cette rencontre. Marie de Béthanie / Marie Madeleine aurai vécu une trentaine d’années en Provence.
    9. Maximin demandera une sépulture proche de celle de Marie.
    10. Vers le s 3e s4 e s. (avant, pendant, après le passage de Constantin en Provence, la question est d’importance), Marie-Madeleine et Maximin reçoivent un sarcophage qui a été retrouvé là où la Basilique a été édifiée.
    11. Craignant les destructions dont les Sarrasins se sont largement rendus coupables, notamment en Provence, des fidèles ont veillé à mettre en sécurité les sarcophages et les reliques tout en laissant destinés à permettre de les identifier le jour venu lorsque la sécurité et la Paix seront de nouveau établies.
    12. Les sarcophages ont été découverts.
      1. Ces découvertes, très largement validées par des convergences et des preuves de toutes natures, sont à rapprocher de celles faites à Tarascon, aux Saintes-Maries-de-la-Mer, à Marseille, à à Aix-en-Provence. Sans ce niveau de preuves, de nombreux faits majeurs de l’histoire devraient être mis en cause…
      2. Il convient de signaler ici les tentatives faites à toutes époques pour tenter de discréditer cette partie fondamentale de l’histoire du Christianisme. Les opérations les plus variées et parfois les plus  odieuses ont été menées pour mettre en doute, minorer, obscurcir voire salir, les personnes et les faits.
      3. A Saint-Maximin, nous sommes en présence du 3ème tombeau le plus important du Christianisme après ceux de Jésus-Christ à Jérusalem et celui des Apôtres Pierre et Paul à Rome (ce dernier après avoir fait l’objet des mêmes critiques a enfin été totalement reconnu par des preuves irréfutables).
    13. Maximin d’Aix. Ier siècle. Disciple de Jésus-Christ et évangélisateur de la Provence. Premier évêque d’Aix-en-Provence . Fêté localement le 8 juin.
      1. Intendant de la famille de Béthanie : Lazare, Marthe, Marie
      2. L’un des soixante-douze disciples de Jésus qui quittent la Terre Sainte pour la Provence.
      3. Saint Maximin évangélise le Pays d’Aix-en-Provence avec  Marie Madeleine.
      4. Il reçoit la visite de saint Alexandre de Brescia dont il renforce la foi.
      5. Marie de Béthanie se retire ensuite dans la solitude du massif de la Sainte-Baume le laissant à son apostolat.
      6. Quand Marie de Béthanie  sent que la mort est proche, elle fait prévenir Maximin qui vient à sa rencontre, lui donne la communion et l’ensevelit.
      7. Maximin demande d’avoir une sépulture proche de celle de Marie de Béthanie ce qui est fait lorsqu’il meurt un 7 juin.
      8. Au 3 e s. ou 4e s., il reçoit un sarcophage dit de sainte Marcelle.
    14. Mérimée (Prosper). Paris, 28 septembre 1803Cannes,  23 septembre 1870. Ecrivain. Historien. Archéologue. Académicien français.

 

 

 

Bonnes adresses de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume


 

 

  • Cellier de La Sainte-Baume. Vins.
  • Charade. Café – Snack – Culture.
  • La Fougassine. Snack – Pain – Epicerie…
  • La Voix des Anges. Boutique ésotérique.
  • Le Jardin des Lettres. Librairie.
  • Le Marché d’Augustine. Fruits, légumes, fromages…
  • Le Temps des Petites Cigales. Cadeau et Déco.

 

 

 

Livres liés à Saint-Maximin à visiter


 

 

Lacordaire.-Marie-Madeleine

2005. Ste Marie-MadeleineHenri Lacordaire. Editions Cerf.

 

 

Lucien Bonaparte à St-Maximin, Hyacinthe Saint-German Leca

 

 

 

 Liens internationaux, jumelage


 

 

  • 1999. San Vincenzo (Italie).

 

 

Articles liés à Saint-Maximin-La-Sainte-Baume à visiter


 

 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.