Baptême chrétien. © Tomy – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Baptême Chrétien en Provence


 

 

 

 

 

 

  • Le Christianisme est confronté à des défis :
    1. L’indifférence.
    2. Le sécularisme agressif.
    3. La montée du fondamentalisme religieux.
    4. Dans certaines parties du globe (de plus en plus nombreuses et étendues) de véritables persécutions.
  • Dans ce contexte, le baptême – simple geste de l’inaugure de la personne au Christianisme – prend une importance plus grande encore.

 

 

Importance du Baptême pour les Chrétiens

 

 

Le baptême du Christ

 

  • C’est par le baptême administré par saint Jean-Baptiste, que le Christ commence son ministère.
  • Le lieu est selon toute vraisemblance celui de Wadi el-Kharrar, à proximité du fleuve  Jourdain (côté Jordanie) dont il est un affluent d’environ 2 km de long.
  • Au nord de ce lieu, la vie naturelle est omniprésente (oiseaux, poissons, végétation…), les activités humaines sont nombreuses et variées et, au temps de la vie terrestre de Jésus, plutôt joyeuse.
  • Au sud de ce lieu, l’eau est sans poissons, les oiseaux se font rares et la vie devient dure dans un environnement souvent hostile.
  • Selon certains experts, le lieu pourrait avoir été la propriété de la famille de Béthanie (Lazare, Marie-Madeleine, Marthe, Maximin...).

 

Le premier des trois sacrements de l’initiation chrétienne

 

  • Avec l’Eucharistie (la Communion) et la Confirmation, le Baptême est un sacrement ancien et fondamental.

 

Le Baptême et la reconnaissance de la Personne

 

  • L’un des fondements du Christianisme est malheureusement peu connu.
    1. L’inaugure de la Personne.
    2. Avec le Christianisme, un Etre est une Personne.
    3. L’Etre n’est pas seulement le fils de dont il porte le nom et souvent le prénom.
    4. L’Etre Humain a son propre prénom.
    5. Le premier prénommé est Baptiste qui administrera le sacrement du Baptême.
      1. C’est une véritable Révolution.
      2. Le Christ lui-même commence son Ministère à partir de son Baptême administré par Jean Le Baptiste.
      3. Le 1er à reconnaître le Christ avait été Baptiste dans le ventre de sa mère Elisabeth (la Maison de Dieu El + Beth) lors de la visite de la Vierge Marie à sa cousine…

 

 

La Provence Chrétienne

 

 

  • Devenir Chrétien est fondamental dans la vie d’une personne. Le baptême est associé à cette entrée.
  • En Provence, il convient d’ajouter une dimension symbolique et historique considérable et, disons-le, unique.
    1. La Provence a été très tôt chrétienne (Marie-Madeleine, Marthe, Lazare, Maximin, les Saintes-Maries…)
    2. La Provence a un grand nombre d’évêchés et archevêchés, ils comptent parmi les plus anciens de France et d’Occident.
    3. La Provence est une terre de nombreuses saintes et saints ainsi que de martyrs.
    4. La Provence a accueilli (Arles) Constantin, le premier empereur chrétien qui a officialisé le Christianisme.
      1. Constantin a mené des actions considérables pour le Christianisme naissant et a organisé à Arles le premier concile en 314.
  • Avec Cannes-Lérins et Marseille Saint-Victor, la Provence a accueilli les deux foyers chrétiens les plus dynamiques du 5e s. Elle a été alors à la pointe de la théologie.
  • La Provence a accueilli très tôt les grands ordres chrétiens, militaires (Templiers, Hospitaliers de Saint-Jean…) et tous les autres (Augustins, Bénédictins, Carmes, Dominicains, Franciscains, Jésuites….).
  • La Provence a été le point de départ des nombreuses missions en Terre Sainte, à commencer par les Croisades.
  • Avec Avignon, la Provence est le seul endroit du Monde où les papes ont élu domicile en dehors de Rome.
  • La Provence est le point de départ de très nombreuses missions vers l’Afrique, l’Asie, les Amériques et l’Océanie.
  • La Provence est associée à de puissants mouvements culturels chrétiens qu’il s’agisse de peinture, de musique, de sculpture, d’architecture…
  • La Provence a développé des instituts de formation et de santé dont le rayonnement est national et international.

 

 

Les baptistères en Provence

 

 

  • L’histoire laisse à la Provence, l’un des plus impressionnants patrimoines du Monde en matière de baptistères.
    1. Ces « monuments » sont là pour rappeler l’importance du Baptême chez les premiers Chrétiens.
    2. Ils offrent un inestimable moyen de communiquer aux nouvelles générations le sens profond du Baptême chrétien.
    3. Le sacrement du baptême qui efface le pêché originel et fait entrer dans la communauté des Chrétiens était pratiqué par immersion totale dans l’eau.
      1. L’origine grecque du mot baptême signifie tremper un corps dans l’eau et le ressortir mouillé.
      2. Ce mot est alors utilisé pour désigner une ancre marine.

 

Rites de Baptême ancien

 

  • Le sacrement était administré dans un bâtiment circulaire ou octogonal (très rarement hexagonal comme à Nice-Cimiez ou en forme de Croix comme à Ajaccio).
  • Ces bâtiments étaient proches des premières cathédrales.
  • Le catéchumène se tournait vers l’Occident en renonçant à ses pêchés avant de se tourner vers l’Orient en proclamant sa foi.
  • Il descendait nu dans une piscine.
  • Le prêtre lui versait de l’eau sur la tête par trois fois, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

 

Cathédrale Saint-Sauveur – Baptistère d’Aix-en-Provence (13)

 

  • Le baptistère de la cathédrale Saint-Sauveur est l’un des plus beaux de France.
  • La construction date du 11e s. sur des bases de la fin du 4e s.
  • L’édifice est contemporain de ceux de Riez et de Fréjus.
  • Au centre, la piscine baptismale.
  • Le baptistère comporte huit colonnes à chapitres corinthiens : deux en granit, six en marbre vert.
  • Une coupole Renaissance coiffe l’ensemble.
  • Le monument a fait l’objet d’une restauration particulièrement réussie dans les années 2000.

 

Cathédrale Saint-Léonce. Baptistère de Fréjus (83)

 

  • Le baptistère est daté du 5e s. Restauré au 20e s. Classé aux Monuments Historiques.
  • Le bâtiment est formé de huit niches séparées par des colonnes à chapiteaux corinthiens en marbre blanc qui pourraient être des réemplois des arènes romaines.
  • Au centre, la piscine de forme octogonale.
  • Un promenoir entourait l’édifice.
  • Le sol était en marbre.

 

Cathédrale La Major. Ancien baptistère de Marseille (13)

 

  • Marseille possédait l’un des plus remarquables baptistères du Monde antique.
  • L’édifice mesurait 25 mètres de côté (les dimensions usuelles étaient de 5 ou 6 m de côté) et il était surmonté d’une coupole.
    1. Les baptistères de Marseille et de Milan étaient alors les plus grands du Monde.
    2. Ce baptistère a malheureusement été détruit lors de l’édification de la Nouvelle-Major (19e s.)

 

Nice – Cimiez. Baptistère de Nice (06)

 

  • La piscine hexagonale de 1,60 m de diamètre devait être couverte par une coupole.
  • Un déambulatoire devait entourer la piscine comme le laissent supposer les traces de huit colonnes autour de la cuve.
  • Le musée archéologique de Nice possède une riche documentation.

 

Baptistère de Riez (04)

 

  • L’un des rares baptistères paléochrétiens (5e et 7e s. remanié aux 11e et 17e s.) de Gaule conservé presque intact.
  • Le baptistère appartenait à un ensemble architectural plus vaste qui comprenait la cathédrale primitive de Notre-Dame-de-La-Sède, entièrement détruite au 15e s.
  • La construction est carrée à l’extérieur, octogonale à l’intérieur avec huit colonnes en granit à chapiteaux corinthiens en marbre supportant une coupole d’époque romane (12e s.).
  • La piscine baptismale adopte aussi le plan octogonal.
  • Le chiffre 8 est très associé au sacrement du baptême comme symbole de la nouvelle naissance.
  • Ce très beau baptistère est devenu un musée lapidaire en 1929 avant la création d’un musée dans l’Hôtel de Mazan (16e s.).
    1. des travaux importants et soignés ont permis au baptistère de retrouver une forme proche de celle de l’édifice primitif.
    2. Ce baptistère a permis d’apporter des éléments nouveaux afin de mieux comprendre la cérémonie du baptème antique.
    3. La visite guidée du site est particulièrement enrichissante.

 

Baptistère du Sanctuaire Notre-Dame-de-Vie de Venasque (84)

 

  • L’édifice religieux divise les spécialistes.
  • Le présence d’une piscine de forme octogonale fait penser à un baptistère mais pas la forme des bâtiments.
  • On notera la présence de chapiteaux corinthiens de réemploi et le sarcophage de l’évêque Boetius (604).

 

 

Baptêmes aujourd’hui en Provence

 

 

  • La célébration du baptême est semblable pour tous : bébés, enfants, adultes.  Il existe des variations selon les rites.

 

La célébration catholique du baptême en Provence et dans le Monde

 

  • Le prêtre (ou le diacre) commence par tracer le signe de la croix sur le front du futur baptisé devant l’église.
  • Le catéchumène entre dans l’église, symbole de son entrée dans la communauté chrétienne.
  • Le catéchumène rejoint les Fonts baptismaux, souvent proches de l’entrée.
  • Il ou elle commence par une profession de Foi et au renoncement à Satan et au Mal.
  • Le rite de l’eau est le cœur du sacrement.
  • Par trois fois, le prêtre (ou le diacre) verse l’eau sur le front du catéchumène en prononçant les paroles « X, je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit« .
  • Le catéchumène est plongé trois fois dans l’eau dans le cas du baptême par immersion (encore largement pratiqué).
  • Le prêtre (ou le diacre) appose le Saint-Chrême (huile sainte) sur le front du baptisé. Cette huile signifie que le baptisé a la triple vocation de « prêtre, prophète et roi« .
  • Par l’Eau et le Saint-Chrême, le be Chrétien est baptisé « dans l’Eau et dans l’Esprit« .
  • Le baptisé reçoit un vêtement blanc, symbole de pureté retrouvée, il est lavé de tous ses pêchés.
  • Le baptisé ou ses parents reçoivent un cierge allumé, symbole de la Lumière du Christ.
  • Le baptisé peut avoir un parrain et une marraine, baptisés et confirmés.
  • Les informations sont inscrites dans un double registre : celui de la paroisse et celui de l’évêché où elles constituent notamment des sources précieuses d’informations pour les généalogistes.

 

 

Repères de l’histoire du Baptême chrétien

 

 

  • Année 29 (sur la base de la mort en 33). Baptême du Christ.
    1. Eglise Catholique.
      1. Baptême du Seigneur le dimanche qui suit l’Epiphanie.
      2. Lorsque l’Epiphanie n’est pas de précepte, elle est célébrée le dimanche 7 ou 8 janvier et le baptême du Christ est le lendemain (le lundi 8 ou 9).
      3. Exceptionnellement, le Baptême du Christ est fêté le 13 janvier.
    2. Eglise Orthodoxe.
      1. Célébration de  19 janvier (calendrier grégorien).
  • 337. Baptême de Constantin, empereur romain.
  • v. 496. Baptême de Clovis, roi de Francs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.