Tour de contrôle de l’Aéroport Marseille-Provence. © Verlinden.

 

 

Accueil Provence 7

Marignane à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

  • Code postal. 13700.
  • Habitants. Marignanais. Marignanaises.
  • Superficie. 23,16 km2.
  • Altitude. 0 – 102 m.
  • Population. 33 929 habitants (2015).
  • Coordonnées. N  43°25’00.6″  5°12’55.3″Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune de Marignane.

 

 

Situation de Marignane (13)


 

 

Communes limitrophes de Marignane

 

 

Accès à Marignane

 

 

Distances de Marignane

 

 

 

La Nature à Marignane


 

 

Reliefs, sols

 

Marignane.-Etang.-P.-Verlin

Etang protégé par le Conservatoire du Littoral. © Verlinden.

 

 

  • Marignane est encadrée au sud par la chaîne de l’Estaque et à l’est par le plateau de l’Arbois.
  • Le territoire est plat avec une bonne partie d’étangs et de marécages.
  • Le sol est légèrement relevé à l’est (102 m) par l’extrémité des collines des Pennes.

 

Rivières, eau

 

 

Forêts, arbres

 

  •  Cours Mirabeau, au centre ville, planté de platanes.

 

Activités dans la nature

 

 

Marignane.-Plage.-P.-Verlin

Plage du Jaï. Etang de Berre. © Verlinden.

 

 

  • Plages.
    1. Une belle plage s’étend sur le Jaï ou Chaussée de Marius en bordure de l’Etang de Berre.
    2. La plage occupe l’espace entre les deux étangs.
  • Parcs et jardins.
  • Pêche et Chasse.
  • Sports nautiques.
  • Aéro-club.
  • Equitation.

 

 

Histoire de Marignane


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Age du Bronze. Habitats dispersés.
    1. Traces du Chasséen au sud de la chapelle Notre-Dame-de-Pitié.
  • v. 380 av. J.-C. Edification d’un oppidum.
  • v. 180 av. J.-C. Abandon précoce de l’oppidum.
  • 104 av. J.-C. Caius Marius y aurait créé une cité.
  • 456461. Marinius serait ainsi à l’origine du nom de Marignane.
    1. Sous le règne de l’empereur Majorien, le général romain Marinius qui s’illustre notamment contre les Huns à Badriacum, serait le fondateur de la cité à laquelle son nom est donné à sa mort (479).

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  •  9e s. et 10e s. Marignana, Cadarascum, Istrum et Fossa seraient les seules villes atour de l’étang de Berre.
  • 1032. Marignana et Fos sont des fiefs.
    1. Marignana est une seigneurie de l’Abbaye Saint-Victor de Marseille puis des seigneurs des Baux.
  • La présence de biens de Templiers sur le fief est attestée.
    1. Guillaume et Raymond des Baux qui participent activement à la première Croisade sont des bienfaiteurs et membres de l’Ordre.
    2. Le site de Saint-Michel de Gignac (sur a commune actuelle du Rove) fait partie du fief de Marignane.
  • Château fondé sur une construction templière.
    1. Voir article Templiers en Provence.
  • 1382. La mort de la reine Jeanne provoque une grave crise de succession à la tête du comté de Provence.
    1. Les villes de l’Union d’Aix (13821387) soutiennent Charles de Duras contre Louis Ier d’Anjou.
    2. 1385. François des Baux, seigneur de Marignane, se rallie aux Angevins, après la mort de Louis Ier.
  • L’extension maximale de la Seigneurie de Marignane recouvre Marignane, Saint-Victoret, Gignac et le Rove.
  • Après les Baux, les seigneurs de Marignane sont les Valois et les Covet.
  • 1647. La seigneurie de Marignane est érigée en Marquisat en faveur de Jean-Baptiste de Covet de Marignane.
  • 18e s. Le Marquisat de Marignane  se transmet par mariage aux Mirabeau.
  • 1790. Marignane devient un chef-lieu de canton.
  • 1793. Création d’un Comité de Surveillance.
  • 1793. 1 532 habitants.

Epoque contemporaine

 

 

Marignane-Alouette.-P.-Verl

Alouette II. SNCASE SE.3130. Installé en décembre 1993. Rond point des Raumettes.

 

 

  • 1896. 1 917 habitants.
  • 1939. Implantation de l’usine de la Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Sud-est, future Sud-Aviation.
  • 1946. 4 344 habitants.
  • 1962. 10 664 habitants.
  • 1964. Deux tronçons du fuselage du Concorde sont fabriqués à Marignane.
  • 1968. 20 044 habitants.
  • 1968. Le millième hélicoptère Alouette II et le cinq centième hélicoptère Alouette III sortent des usines de Marignane.
  • 1999. 34 006 habitants.
  • 2012. 34 405 habitants.
  • 2014. Eurocopter devient Airbus Hélicoptères.
  • 2015. 33 929 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Marignane


 

 

  • Oppidum.
    1. Classé Monument Historique.
    2. – 380 av. J.-C. à 180 av. J.-C.
    3. Produits des fouilles : amphores, céramiques massaliotes et étrusques, meules…
    4. Surface d’environ 2 hectares.

 

 

Marignane.-Chateau-Mairie.P

Château de Mirabeau. Hôtel de Ville © Verlinden.

 

 

  • Château de Marignane dit Château des Mirabeau.

    1. Hôtel de Ville actuel et Musée des Arts et Traditions Populaires.
    2. Monument Historique. Il est souvent comparé au Palais Farnèse de Rome.
    3. 14e s. Première construction.
    4. 18e s. Façade.
    5. 18e s. Le château revient par mariage aux Mirabeau.
    6. Fin 19e s. Intérieur remanié.
    7. Importants travaux récents.

 

 

Marignane-Beffroi.-P.-Verli

Beffroi dans le centre ancien © Verlinden.

 

 

  • Beffroi.
    1. v. 1353. Le beffroi est probablement l’une des portes du mur d’enceinte.
    2. 1516. le beffroi est embelli à l’occasion du passage du roi de France François Ier qui vient  à Marseille.
      1. François 1er  donne alors la ville de Marignane à la déjà princesse de Marignane, Louise de Savoie.
      2. Le beffroi d’apparat, sans herse, sert désormais de maison communale. Il est doté d’une horloge donnant l’heure du pouvoir civil.
  • Anciennes maisons du 15e s., passages voûtés, cadrans solaires.

 

 

 

 

 

 

Marignane.-Hangars.-P.-Verl

Hangars historiques © Verlinden.

 

 

  • Deux hangars d’avions  Boussiron.
    1. Années 1950.
    2. La construction est un exploit technique avec des voûtes de 4000 tonnes coulées au sol et montées par vérins avant la construction des murs.
  • Canal souterrain du Rove.
    1. Le canal relie l’Estaque (Marseille) à Marignane .
    2. 1963. Un écroulement partiel le  condamne à une fermeture.
    3. Il est alors le plus long canal souterrain du monde avec 7200 mètres.
    4. Le canal est resté inactif depuis 1963.
  • Maison des rocailleurs.
    1. Début 20e s. Façades décorées et façonnées en ciment imitant la pierre ou le bois artisanat de maçons italiens.
  • Musée du Vieux Marignane.
    1. Nombreuses thèmes : archéologie, aviation, canal du Rove, chasse, objets religieux, matériel agricole, pêche, traditions locales et provençales…
  • Musée Raimu.
    1. Cours Mirabeau.
    2. 2014. Ouverture du musée consacré au grand acteur toulonnais.

 

 

Café-des-Aviateurs.-P.-Verl Marignane.-Mur-peint-1.-P.-

Mur peint et façade en trompe-l’œil © Verlinden.

 

 

Marignae.-Trompe-l'oeil.-P.

Immeuble en trompe-l’œil. Face à l’Hôtel-de-Ville. © Verlinden.

 

 

  • Le centre-ville est décoré de plusieurs beaux murs peints récents et variés.

 

 

Monuments chrétiens de Marignane


 

 

Marignane.-Nef.-P.-Verlinde

Nef de l’église Saint-Nicolas © Verlinden.

 

 

Marignane-Retable.-P.-Verli

Retable de l’église Saint-Nicolas © Verlinden.

 

 

Marignane-Clocher.-P.-Verli

Clocher-Tour.  Eglise Saint-Nicolas © Verlinden.

 

 

  • Eglise Saint-Nicolas.
    1. 10e s. Fondation imprécise pouvant selon certains remonter à Charlemagne.
    2. 1091 1094. Nef.
    3. La abords sont sobres, le style est roman.
    4. 1332. Puissant clocher-tour  carré qui est le donjon de l’ancien château. 22 m de hauteur.
    5. A l’intérieur, triomphe de l’or avec le maître-autel en bois doré surmonté d’un luxuriant retable Renaissance, don de Louise de Savoie et doré sous Louis XV.
    6. 16e s. Statue de la Vierge.
    7. 16e s. Toile de Carrache.
    8. Pour Noël, l’église réalise de magnifiques crèches provençales.
    9. 1992. Classée Monument Historique.
  • Eglise Saint-Laurent-Imbert.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Pitié.
    1. Au quartier de Lacanau, sur une hauteur.
    2. Construite sur un oppidum (4e s et 3e s av. J.-C.).
    3. 17e s. Beau portail.
    4. Fronton à volutes.
    5. Clef de voûte diamantée.
    6. Le clocher est désolidarisé de l’église.
  • Chapelle Saint-Nicolas.
    1. Rue du Souvenir français, près du cimetière.
    2. La chapelle a été utilisée en habitation avant d’être récemment reprise.
  • Le culte de Marie a toujours été très important à Marignane.
  • Couvent des Pères Minimes.
    1. 1648. Installation à Marignane des Pères Minimes.
    2. 1701. Inauguration du couvent  par Joseph Covet et Marie de Crussol.
    3. 1720. Le couvent est réquisitionné pour les pestiférés.
    4. Révolution française. le couvent est saisi et vendu comme bien national.
    5. Le couvent est ensuite transformé en cellier.
    6. 2002. Le bâtiment est devenu  l’actuelle Maison des Associations, service municipal à destination des associations de la ville.

 

 

Célébrités liées à Marignane


 

 

  • Audibert (Jean). 19271999. Diplomate.
    1. Ambassadeur de France
  • Cappone (Lionel). Marignane, 8 février 1979. Joueur de Football.
    1. Gardien de but.
  • Carnus (Georges). Gignac, 1940. Joueur de football.
    1. Gardien de but .
    2. 36 sélections en équipe de France.
  • Cossa (Jean). 14001476.
    1. Origine napolitaine.
    2. Lieutenant général de Provence.
    3. Sénéchal du roi René d’Anjou.
    4. Connétable de Bourbon seigneur de Marignane.
  • Covet de Marignane (Emilie). 17521800.
    1. 1772. Epouse de Mirabeau.
  • Foix (Françoise de). 1495 ?-1537. Célèbre pour sa beauté.
    1. Madame de Châteaubriant.
    2. Favorite de François 1er.
  • François Ier. 14941547. Roi de France (15151547).
    1. Le roi fait deux longs séjours à Marignane.
    2. Voir article François 1er en Provence.
  • Imbert (Laurent). Marignane, 17961839. religieux.
    1. Evêque.
    2. L’un des 103 martyrs de Corée.
  • Médicis (Catherine de). Reine de France (15471559).
  • Mosa (Victor). 19452009. Joueur de Football.
  • Nostradamus. 15031566. Apothicaire. Astrologue provençal.
    1. Emprisonné au château de Marignane.
  • Pons de Marignane. Religieux.
    1. 10221029. Archevêque d’Arles.
  • Raimu.
  • Raspentino (Florian). Marignane, 6 juin 1989. Joueur de Football.
  • Savoie (Claude de).  7 mars 1507Cadarache, 23 avril 1569.
    1. Gouverneur et Grand Sénéchal de Provence.
      1. 1520. Il reçoit le titre en survivance de son père.
      2. 1525. Il est confirmé dans cette fonction.
      3. 1542. Il est de nouveau confirmé dans la fonction.
    2. Amiral des mers du Levant.
    3. 1532. Chevalier de l’Ordre de Saint-Michel.
  • Savoie (Louise de). 11 septembre 147622 septembre 1531. Régente de France.
    1. Princesse de Marignane.
    2. Mère de François Ier.
  • Sumeire. 18e s. Médecin marignanais.

    1. Il se distingue par ses descriptions et son traitement de maladies nerveuses et dermiques.
  • d’Urfé (Anne). Paris, 15551621. Poète.

    1. Il passe ses premières années auprès de son oncle Sommerive, seigneur de Marignane.
    2. Auteur des 140 sonnets la Diane (1573) écrits à Marignane en hommage à Marguerite de Lupé.
  • d’Urfé (Honoré). Marseille, 11 février 1567Villefranche-sur-Mer, 1er juin 1625. Ecrivain.
    1. Auteur du premier roman-fleuve de la littérature française, L’Astrée.
    2. Il est apparenté à la Maison de Savoie par sa mère (Renée de Savoie-Tende), venue à Marignane afin de  traiter de ses affaires avec Françoise de Foix.

 

 

Manifestations à Marignane


 

 

  • Mars. Fêtes celtiques en mars
  • Dimanche de Pentecôte. Grannus, village gaulois.
  • Septembre. Fêtes Provençales et Journées du Patrimoine.
  • JuilletAoût. Festinades à la plage du Jai.
  • Août. Concours de chant.
  • Décembre. Veillée calendale et crèche avec ses personnages grandeur nature à la chapelle N.D. de Pitié, la veille de Noël.

 

 

Liens internationaux, jumelages


 

 

  • 1963. Wolfsbourg (Allemagne).
  • 1968. Figueras (Espagne).
  • 1996. Göd (Hongrie).
  • 2002. Slănic (Roumanie).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.