Fréjus Cathédrale Saint-Léonce et Hôtel de ville © elophotos – Fotolia.com

 

 

 

Accueil Provence 7

Fréjus à visiter (83)


 

 

 

 

 

  • Code postal. 83600 et 83370.
  • Habitants. Fréjusiens.
  • Superficie. 102,27 km2.
  • Altitude. 0 – 616 m.
  • Population. 53 511 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 25′ 59″ E 6° 44′ 13″. Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune.

 

 

 

Situation de Fréjus (83)


 

 

 

Communes-du-Var-et-Mer-Verl

Cliquer sur la carte du Var pour l’agrandir © Verlinden

 

 

Communes limitrophes de Fréjus

 

 

Accès à Fréjus

 

 

Distances depuis Fréjus

 

 

 

 

La Nature à Fréjus


 

 

Plages de Fréjus

 

  • Plage des Sablettes.
    1. Plage familiale par excellence.
  • Plage de la République.
  • Plage du Capitole.
  • Plage de Port-Fréjus.
  • Plage de la base nature Léotard.
  • Plage du Pacha.

 

Rivière

 

  • L’Argens fleuve provençal qui a pris sa source à Seillons (83) rejoint la Méditerranée à Fréjus.
    1. Comme les grands fleuves méditerranéens (Rhône, Pô, Nil…) l’Argens présente un petit delta.

 

 

 

Histoire de Fréjus


 

 

  • La situation géographique a été déterminante dans l’histoire de Fréjus.
  • La vaste butte offrait une double protection contre les hommes et contre les inondations du Reyran.
  • La position maritime sur la Méditerranée entre l’Italie et Marseille.
  • La position terrestre entre les massifs de l’Estérel et des Maures dont les Romains ont parfaitement su tirer les avantages en y faisant converger des routes terrestres majeures.
    1. Via Julia Augusta entre l’Italie et le Rhône.
    2. Via Domitia qui descendait de Segustero / Sisteron.
    3. Route des Maures.

 

Préhistoire / Antiquité

 

 

 

St-Aygulf.-Vivier-Romain-2. St-Aygulf-Vivier-romain.-Pa

Saint-Aygulf. Vivier gallo-romain © Verlinden.

 

 

  • Les Phocéens (Grecs de Marseille) sont présents à Agathon et Athénopolis mais ils ne semblent pas avoir eu de possession dans la vallée de l’Argens.
  • Gallus (Quintus Roscius) . -126–62. Acteur romain vit sur le territoire de Fréjus.
  • 67 av. J.-C. Naissance du poète romain Cornelius Gallus.
  • 43 av. J.-C. Forum Julli existe mais la date exacte de sa fondation n’est pas connue.
    1. Ce qui est certain c’est que la cité a été fondée par Jules César après la conquête de Marseille en 49 av. J-C.
    2. C’est à Jules César que la cité doit son nom de Forum Julii.
    3. Jules César veut punir et supplanter le port de Marseille qui lui a résisté, s’est associée à son rival Pompée et représente le monde Grec qu’il est décidé à gommer.
    4. La date de 43 av. J.-C. résulte d’une correspondance entre Plancus et Cicéron.
  • 31 av. J.-C.  Octave (futur empereur Auguste et proche parent de Jules César) rapatrie à Fréjus les galères prises à Marc Antoine lors de la bataille d’Actium.
  • Entre 29 et 27 av. J.-C., Forum Julii devient colonie sous le nom de Colonia Octaviorum.
    1.  La cité accueille les vétérans de la VIIIe légion.
    2. Fréjus devient un marché important d’écoulement d’une production artisanale et agricole de l’arrière-Pays de la vallée de l’Argens.
    3. La cité est dotée d’une enceinte de prestige, longue de 3,7 km qui protège une superficie de trente-cinq hectares.
  • 27 av. J.-C.14 ap. J.-C.  Sous le règne de l’empereur Auguste qui valorise la Paix et la route commerciale Italie – Espagne, la cité est particulièrement prospère.
    1. La cité prend le nom de Forum Iulii Octavanorum colonia, quae Pacensis appellatur et Classica.
    2. 22 av. J.-C. Fréjus est le chef-lieu de la nouvelle province proconsulaire de Gaule narbonnaise.
    3. Son port est la seule base navale de la flotte militaire romaine de Gaule et le second après celui d’Ostie.
  • Sous le règne de Tibère, sont construits tous les grands équipements :  l’amphithéâtre, l’aqueduc, le phare, les thermes, le théâtre.
    1. Le territoire de la cité, la civitas forojuliensis, s’étend  de Cabasse à l’ouest, à Fayence et Mons au nord jusqu’à la Siagne à l’est qui la sépare de la cité d’Antipolis / Antibes.
    2. C’est de Mons que part l’aqueduc,
    3. Fréjus possède une curie. La cité accueille 6000  habitants.
    4. L’agriculture est prospère avec des  établissements tels que les villae rusticae à Villepey et à Saint-Raphaël.
    5. La pêche pratiquée en viviers dans la Méditerranée assure un art de vivre qui s’ajoute à la prospérité.
    6. Sur ce territoire, les Romains ont des exploitations minières de grès vert et de porphyre bleu
  • 40 ap.  J.-C.Naissance de Gnaeus Julius Agricola à Forum Julii.
    1. Fils d’une sénateur et agronome renommé.
    2. Agricola achève  la conquête de l’île de Bretagne engagée par Jules César.
    3. Agricola est le peau-père de l’historien Tacite, qui rédige le récit de sa vie,  dans un ouvrage de référence de la littérature latine.
  • 4e s. Constitution de l’évêché de Fréjus.
    1. En l’état actuel des connaissances,il serait le deuxième évêché de France après celui de Lyon.
    2. 374. Attestation de la construction d’une première église.
    3. Le 1er évêque connu est Acceptus.
    4. 400. Saint Léonce devient le deuxième évêque, en tant que vicaire apostolique, il exerce son autorité sur une grande partie de la Provence.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • L’ensablement du port provoque le déclin de Fréjus.
  • 572. Les Lombards saccagent la cité.
  • 574. Les Saxons pillent leur tour Fréjus.
  • 896. Les Sarrasins désolent la Provence.
  • 924. Le roi Raoul confirme les possessions de l’Abbaye de Saint-Martin d’Autun à Fréjus ainsi qu’à Vaison-la-Romaine et dans le Viennois.
  • Installés à Fraxinetum, les Sarrasins poursuivent leurs ravages.
  • 973. Les victoires sur terre de Guillaume 1er de Provence conjuguées aux victoires navales des byzantins viennent à bout de l’occupation sarrasine.
  • 990. L’évêque Riculphe obtient du comte de Provence la cité et le port de Fréjus.
    1. Il fait bâtir la cathédrale Saint-Léonce et fait construire des fortifications autour de la ville.
  • 1138. Le port est utilisé par les marins génois qui viennent tenir une foire à Fréjus.
  • 1235. Le bailliage de Fréjus est institué.
    1. Il s’étend de Gonfaron à Cotignac et d’Artignosc-sur-Verdon à la frontière italienne d’alors.
  • Sous le règne de Charles Ier de Sicile , le territoire de Fréjus est réduit tandis que le siège est transféré à Draguignan.
  • 1299. Jacques Duèze (d‘Euze), issu de la famille Duèze de Cahors est nommé évêque de Fréjus,.
    1. En 1316. Jacques Duèze est élu pape sous le nom de Jean XXII.
  • 1347. La Peste noire qui ravage la Provence atteint Fréjus.
  • 1471. Fréjus qui compte 266 maisons habitées, subit une attaque barbaresque.
  • 1475. Nouvelle attaque barbaresque.
  • 1482. La ville est de nouveau menacée par la peste. François de Paule intervient et réussit à protéger la cité par un miracle.
    1. François de Paule est alors reconnu comme le saint patron de Fréjus.
  • Fin du 15e s. Le roi de France établit sa souveraineté sur la Provence.
    1. L’installation du Parlement à Aix fait perdre à Fréjus une grande partie de son indépendance et des droits seigneuriaux des évêques.
  • Début du 16e s. La prospérité économique de Fréjus  s’appuie sur plusieurs ressources :
    1. Production et commerce du blé.
    2. Vigne.
    3. Pêche.
    4. Elevage de moutons.
    5. Poterie.
  • 1525 et 1536. Au u cours d’une des guerres qui opposent  pendant vingt-cinq ans le roi de France François Ier et l’empereur romain germanique et roi d’Espagne Charles Quint, ce dernier organise son entrée triomphale dans Fréjus, la rebaptisant « Charleville » et l’érigeant en duché.
  • 1536. Charles Quint est en guerre avec François 1er pour l’hégémonie sur l’Europe.
  • 1537. Charles Quint revient à  Fréjus pour signer le traité de Paix de Nice qui lui permet de ravitailler ses galères. La ville devient alors une Amirauté.
  • 156163. Fréjus est impliquée dans les Guerres de Religion.
    1. Les protestants sont pourchassés et massacrés par la population profondément catholique. L’épisode est connu comme les « Grands Jours de Fréjus ».
  • 1564. La Paix est revenue pour la visite de Charles IX et Catherine de Médicis en Provence.
  • 1568. Le baron de Cipières est massacré avec trente-cinq de ses cavaliers alors qu’ils faisaient une halte dans une auberge.
    1. Gaspard de Villeneuve, baron des Arcs, et gouverneur de la ville, avait pourtant bien juré de les protéger.
  • 1586. Agrandissement de l’enceinte.  Le roi de France envoie en toute hâte une garnison de ses Gascons.
  • Bien que fervents catholiques, et en contradiction avec leur réaction moins de vingt ans plus tôt, les habitants de Fréjus font appel au marquis de Trans, un huguenot, pour qu’il les débarrasse de soldats considérés comme étrangers.
    1. Décembre 1588. Une troupe s’introduit de nuit et massacre toute la garnison.
    2. Octobre 1590. Le duc de Savoie qui s’est fait proclamer comte de Provence par les Ligueurs fait une incursion jusqu’à Fréjus.
  • Fin 16e s. Fin 18e s. La cité de Fréjus connaît un profond déclin.
  • 1707. Le Prince Eugène envahit Fréjus.
  •  1789. La situation de Fréjus est plutôt médiocre :
    1. Pas de fontaine en ville mais seulement deux puits.
    2. Les récoltes sont insuffisantes pour nourrir la population de 2500 habitants.
    3. 6 représentants partent à Versailles, l’un d’eux prendra une dimension nationale Emmanuel-Joseph Sieyès.
    4. Dans une ville où l’évêché occupait une place importante, les mesures contre le clergé auront de graves effets : le port, propriété de l’évêché est presque totalement ensablé, il est vendu comme bien national, le nouvel acquéreur fait combler le port pour en faire des pâtures.
  • 17901795. Fréjus est chef-lieu de district.
  • 1799. Le 9 octobre. De retour d’Egypte, le général Bonaparte débarque à Saint-Raphaël et s’installe dans un hôtel de Fréjus.

 

Epoque contemporaine

 

  • 1808. Lors de son transfert sur ordre de Napoléon 1er, le pape Pie VII séjourne dans un hôtel de Fréjus. Il reviendra en 1814.
  • 1814. Napoléon 1er fait étape à Fréjus avant d’embarquer à Saint-Raphaël pour l’île d’Elbe.
  • 1860. La municipalité décide d’assécher le marais du Grand Pescat entre la vieille ville et la mer.
  • v. 1860. La station balnéaire de Saint-Aygulf prend son essor.
    1. Carolus-Duran y fait construire une villa et décore plusieurs édifices.
  • Début 20e s. Les premiers touristes britanniques s’installent à Valescure où ils font construire villas et hôtels.
  • 1905. Fréjus est reconnue comme la ville de tradition taurine la plus à l’Est du Rhône.
  • 1911. 26 octobre. Décision de créer la base aéronavale.
  • 1913. 23 septembre. Roland Garros réussit la 1ère Traversée aérienne de la Méditerranée en avion entre Fréjus et Bizerte, en Tunisie.
  • 1915. Le général Gallieni, résident de la commune et nouveau ministre de la Guerre, fait accueillir à Fréjus les régiments coloniaux dans des camps de « transition climatique ». Les installations militaires se développent alors.
  • 1917. La pagode Hông Hiên Tu est développée afin de répondre à la présence de troupes d’outremer.
  • 1920. Le quartier de Fréjus-Plage est organisé pour accueillir les touristes : hôtels, casino, établissements de bains.
  • 19261932. Forte extension de la base aéronavale.
  • 1928. Création de la mosquée « rouge »  Missiri .
  • 1942. 12 novembre. Au passage de la ligne de démarcation par les troupes allemandes, les Italiens traversent Fréjus.
  • 1942. 27 novembre.  La Luftwaffe, armée de l’air allemande, s’installe sur la base navale.
  • 1943. 22-24 janvier. Suite à une rafle massive, entre 20.000 et 25.000 habitants du quartier du Vieux-Port, à Marseille, sont internés à Fréjus dans le camp militaire de CaÎs.
  • 1944. 15 août. Débarquement des alliés en Provence.
    1. Les forces de la Camel Red composées de la 36e division d’infanterie américaine débraquent sur les plages de Fréjus-Plage et de Villepey.
    2. La ville est l’objet de bombardements massifs des forces alliées. De nombreux bâtiments sont détruits.
    3. Le  18 août, Fréjus est  libérée.
  • 1958. Fréjus perd le siège de l’évêché au profit de Toulon.

 

 

Fréjus-Rupture-barrage-Foto Frejus-Malpasset-Fotolia_64

Rupture d’un barrage © Graphies.thèque – Fotolia.com. Barrage de Malpasset © Jovo – Fotolia.com.

 

 

  • 1959. 3 décembre. Catastrophe du barrage de Malpasset.
    1. A 21h13, après vingt-quatre heures de pluies torrentielles, le barrage de Malpasset cède.
    2. A 21h34, la ville est dramatiquement touchée par une vague destructrice de quarante mètres de hauteur.
    3. On compte 423 morts, 79 orphelins, 155 bâtiments détruits…
    4. La ville est aidée dans sa reconstruction par l’émission d’un timbre à surtaxe, la Marianne à la nef surchargée.
    5. Deux reportages consacrés à Fréjus sont  diffusés dans l’émission « Cinq colonnes à la une » le 4 décembre 1959  et le 5 février 1960.
  • 1961. 9 novembre. Le général De Gaulle se rend à Fréjus en voyage officiel, il est reçu par le maire André Léotard.
  • 1968 Fréjus devient la ville marraine de l’Escadron de transport 3/60 Estérel qui est constitué sur la Base Aérienne 107  de Villacoublay.
  • 1978. 1er janvier. Le 4e Régiment d’Infanterie de Marine s’installe à Fréjus jusqu’en 1980, année où la commune récupère certains terrains militaires et où le 21e Régiment d’Infanterie de Marine s’installe dans le quartier de Caïs.
  • 1989. 12 juillet. Le bassin de plaisance de Port-Fréjus est  inauguré.
  • 1992. Fréjus participe à la création du réseau Villes et Métiers d’Art.
  • 1993. Fréjus accueille des épreuves de la Coupe Davis.
    1. Le 16 juillet 1993, l’équipe indienne bat la France dans les arènes.
  • 1995,  Démantelage définitif de la base aéronavale au profit de celle d’Hyères.
    1. L’Espace est transformé en Base Nature François Léotard, un vaste espace naturel, sportif et d’exposition.
  • 2001. Le matin du 17 février. 908 clandestins kurdes s’échouent sur les plages de Fréjus.
    1. Ils sont placés en détention à proximité de la base militaire.
    2. 3 semaines après, 500 avaient déjà échappé à la surveillance des autorités.

 

 

Quartiers et lieux-dits de Fréjus


 

 

  • Quartiers de Fréjus.
    1. Centre ancien.
    2. La Tour de Mare.
    3. Valescure.
    4. Le Capitou.
    5. Gallieni.
    6. Sainte-Brigitte.
    7. Villeneuve.
    8. L’Agachon.
    9. La Gabelle. Classé Zone sensible.
    10. Sainte-Croix.
    11. Port-Fréjus.
    12. Fréjus-Plage.
  • Quartier militaire Lecoq.
    1. Lotissements de Caïs, Colombier, Montourey, Vernèdes.
    2. Trois villages.
  • Station balnéaire de Saint-Aygulf.
    1. Sur le littoral sud-ouest.
  • Villages dans le massif de l’Esterel. au nord-est de la commune.
    1. Saint-Jean-de-Cannes.
    2. Saint-Jean-de-l’Esterel.
  • Le lieu-dit Malpasset
    1. Son nom viendrait du temps des diligences lorsque le passage était réputé dangereux en raison des brigands

 

 

Monuments de Fréjus


 

 

 

Voir article Mercure et Hermès.

 

Fréjus-Hermes-Fotolia_45065

Fontaine d’Hermès © virginievanosFotolia.com. Visage tourné des deux côtés de Via Aurelia.

 

 

  • Fréjus est classée Ville d’Art et d’Histoire » en raison de la richesse de son patrimoine.
  • L’ancienne ville de Fréjus est inscrite en partie aux Monuments Historiques.
  • Dolmen de l’Agriotier à Saint-Aygulf.

 

Nombreux et prestigieux monuments romains, places, rues, éléments architecturaux laïcs

 

 

Frejus-Arènes-Fotolia_53869

Arènes de Fréjus sur base romaine © virginievanos – Fotolia.com. Voir article Amphithéâtres en Provence

 

 

  • Amphithéâtre romain
    1. Longueur. 40 km.
    2. Beaucoup de travaux d’études ont été publiés sur cet aqueduc qui traverse une longue distance.
    3. L’aqueduc apportait à Fréjus les eaux de la Siagnole captées à proximité du village de Mons (83).
  • Théâtre romain.

 

 

Frejus-aqueduc-Fotolia_6822 Fréjus-Aqueduc-Patrick-Verl

Vestiges de l’aqueduc romain © Jovo – Fotolia.com – Verlinden

 

  • Aqueduc de Mons à Fréjus / Forum Julii
  • Restes de remparts.
  • Pavement de la Via Aurelia qui traversait la cité romaine de Fréjus.
  • Des Colonnes.
  • Les vestiges  du port antique.
  • Restes du quai nord, du môle et de la lanterne d’Auguste.
  • Une remarquable mosaïque intitulée « Au combat des coqs » dans une propriété privée.
  • Des égouts antiques sous l’actuelle rue Jean Jaurès.
  • Portes de Rome, du Reyran, d’Orée.

 

 

Fréjus-Agricola.-Patrick-Ve

Cnaeus Julius Agricola. Brillant général romain originaire de Fréjus © Verlinden

 

 

  • Place Agricola avec la Porte des Gaules.
  • Citadelles sur la Butte Saint-Antoine.
  • Plate-forme avec une citerne et des thermes.
  • Exèdre sur la Butte Saint-Antoine.

 

Le territoire communal de Fréjus possède d’autres illustres vestiges antiques

 

  • 4e s. Mausolée rue de La Tourrache dans le quartier de Villeneuve.
  • Vestiges d’une villa gallo-romaine suburbaine à La Rose des Sables.
  • Pont aux Cantonniers.
  • Pont à trois arches aux Esclapes.
  • Atelier de foulons à l’Arsenal.
  • Vestiges à Villepey.
  • Nécropole dans le quartier Sainte-Brigitte.V
  • Viviers en mer aménagés dans les rochers sur la côte de Saint-Aygulf.
    1. Les viviers permettaient de capturer et de conserver des poissons.

 

Monuments depuis le 18e s.

 

  • 18e s. Hôtel des Quatre-Saisons.
    1. Avenue du général De Gaulle.
  • 18e s. Auberge des Adrets.
    1. Repaire de célèbre Gaspard de Besse, bandit de l’Estérel.
  • 18e s. Château de Villepey.
  • 19e s. Villa Marie,  Villa Maria  et Villa Clythia.
  • 19e s. Château Aurélien.
  • 19e s. Batterie de Saint-Aygulf.
  • 19e s. Ancien hôpital devenu le Palais de Justice.
  • 19e s. Fontaine des Cinq Continents.
    1. Place Paul Vernet.
  • 19e s. Ecole Turcan.
  • 19e s. Gare ferroviaire.
  • 19e s. Grand Hôtel Coirier
    1. Valescure.
  • 20e s. Château Gallieni.
  • 1921. Bâtiments de la coopérative La Fréjusienne conçus  l’architecte Henri Draperi.
    1. Label « Patrimoine du XXe siècle ».
  • 1930. Mosquée Missiri .
    1. Couleur rouge.
  • 1930. Immeuble Le Lido.
    1. Style vénitien.
  • 1934. Mémorial de l’Armée Noire.
  • 1954. Barrage de Malpasset.
  • Mémorial des combats d’Indochine et pagode Hông Hiên Tu.
  • Port-Fréjus.
  • 1993. Lycée Albert Camus conçu par l’architecte Norman Foster.

 

 

Monuments chrétiens de Fréjus


 

 

Frejus-baptistere-Patrick-V

Baptistère exceptionnel © Verlinden

 

 

frejus-cathedrale-Patrick-V

Cathédrale Saint-Léonce © Verlinden

 

 

Fréjus-Cloître-Patrick-Verl

Cloître © Verlinden

 

 

Frejus-cloitre-puit-patrick

Puits du cloître © Verlinden

 

 

  • Groupe épiscopal et Concathédrale Saint-Léonce.
    1. Le baptistère.
      1. L’un des plus beaux du Monde.
      2. 5e s.
      3. 20e s. Importante restauration.
      4. Classé aux Monuments Historiques.
      5. Formé de huit niches séparées par des colonnes à chapiteaux corinthiens en marbre blanc qui pourraient être des réemplois des arènes romaines.
      6. Au centre, la piscine de forme octogonale.
      7. Le sol est en marbre.
      8. Un promenoir entourait l’édifice.
    2. La concathédrale (avec Toulon).
      1. Double-nef. Celle de la Vierge et de saint Léonce, au sud, et celle de saint Etienne, au nord.
      2. Dominée par un beau clocher. 13e s. Surélevé au 16e s. d’un espace octogonal.
      3. On accède à la nef par une porte latérale du 16e s. surmontée de fenêtres  à croisées. Ses vantaux Renaissance en noyer sont sculptés.
      4. Le mobilier comprend de très nombreuses pièces. : les stalles datées de 1441, le retable de Sainte Marguerite signé Jacques Durandi (15e s.), les tombeaux et les statues funéraires d’évêques, un crucifix en bois du 16e s
      5. Le cloître roman (13e s., restauré 20e s.) qui était constitué de deux galeries superposées. L’accès à l’étage se faisant par un grand escalier à double rampe. Les plafonds sont en bois de mélèze (14e s.) comme à Aix-Saint-Sauveur. Les colonnettes en marbre sont fines et jumelées avec des chapiteaux décorés de feuillages. Un vieux puits a été restauré, au centre du cloître.
    3. Le palais épiscopal.
      1. 13e s. Fortifié au 14e s. par la création d’une tour carrée. a perdu beaucoup d’éléments d’origine lors des destructions de 18251830.
      2. Une partie du bâtiment médiéval est visible du côté est.
      3. La construction a été réalisée en grès rose de l’Estérel.
      4. Le palais épiscopal est devenu l‘Hôtel de Ville de Fréjus.
  • Eglise paroissiale du Sacré-Cœur.
    1. 198 avenue Château Galliéni.
  • Eglise paroissiale Saint-Roch.
    1. 72 rue Noël Garnier.
  • Chapelle de l’ancien couvent des Dominicaines.
    1. Rue Montgolfier.
    2. Classée Monument Historique.
    3. La chapelle est décorée de motifs taillés dans la serpentine.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Jérusalem.
    1. A la Tour-de-Mare, au Nord de la ville.
    2. 19611965. Forme octogonale.
    3. Conception et fresques de Jean Cocteau, achèvement par Edouard Dermit.
    4. Parmi les disciples du Christ, on reconnaît l’acteur Jean Marais et Jean Cocteau, lui-même.
  • Chapelle Sainte-Brigitte.
    1. Au Reyran, juste avant la bretelle de l’autoroute.
    2. Pierre de maîtrise gravée et datée.
  • 5 oratoires.

 

 

 Fréjus et les grands ordres religieux

 

Parmi les plus anciens évêchés de France, Fréjus voit plusieurs grands ordres s’installer dans son diocèse :

 

  • 1522. Les Minimes semblent avoir été le premier ordre installé.
  • 1624. Les Dominicains s’installent à proximité des arènes.
  • 1631. Les Bénédictines de Tarascon créent un couvent.
  • 1636. Les Dominicaines s’installent à Fréjus.
  • 1647. Les Bernardines de la Roche-en-Savoie fondent une nouvelle communauté.

 

 

 

Célébrités liées à Fréjus


 

 

  • Par leur naissance, leur vie, leurs œuvres, leurs exploits… un certain nombre de célébrités sont liées à Fréjus.
  • Agricola (Cnaeus, Julius) Fréjus 4093. Général romain. Conquérant de la (Grande) Bretagne. Beau-père de Tacite.
  • Bret (Gustave). 18751969. Compositeur et organiste. A vécu à Fréjus.
  • Best (Mireille ). 1943-. Ecrivain. Réside à Fréjus
  • Bonaparte (Napoléon). 17691821. Il séjourne à Fréjus à deux reprises en 1799 et en 1814.
  • Capron (Marcel). 1896Fréjus 1982. Homme politique. Membre du Parti Communiste Français.
  • Carolus-Duran. 18371917.  Peintre . Il vécut à Saint-Aygulf.
  • Chancel dite Sheila (Annie ). 1945. Elle possédait une propriété à Saint-Aygulf.
  • Chiaramonti (Barnaba). 17421823.  Pape sous le nom de Pie VII . Il fait deux passages à Fréjus  en 1809 et en 1814.
  • Collins (Larry) 1929 Fréjus 2005. écrivain et journaliste.
  • de Besse (Gaspard ). 17571781. Voleur opérant dans l’Estérel et surnommé le Robin des Bois Provençal. Il possédait un repère à Fréjus.
  • de Fleury (André Hercule). 16531743. Evêque de Fréjus. Il est surnommé Monsieur de Fréjus. Il devient ensuite cardinal, académicien, précepteur et premier Ministre de Louis XV.
  • de Roffiac (Guillaume)  ? – 1364. Evêque de Fréjus et 14e Recteur du Comtat Venaissin.
  • Désaugiers ( Marc-Antoine). Fréjus 17391793. Compositeur.
  • Désaugiers (Marc-Antoine-Madeleine). Fréjus 17721827, Chansonnier..
  • Duèze (Jacques ). 12441334.  Evêque de Fréjus puis cardinal et pape sous le nom de Jean XXII.
  • Formigé (Jules ). 18791960. Architecte. Citoyen d’honneur de la ville pour les travaux qu’il y entreprit à Fréjus.
  • Fredducci (Laura). Fréjus 18121885. Peintre.
  • Gallus (Quintus Roscius) -126 -62. Acteur romain. Il vécut à Fréjus.
  • Gallus (Cornelius) Fréjus -67–26. Poète romain. Premier préfet d’Égypte.
  • Grecinus (Julius). 1er s. Natif de Fréjus. Agronome. Père d’Agricola. Auteur d’un traité sur le vin De Vineis. Sénateur. Brillant orateur. Exécuté sous Caligula pour avoir refusé de calomnier.
  • Imbert (Pierre). 1964. Majoral du Félibrige. Il a vécu à Fréjus.
  • Léotard (André). Fréjus 19071975. Haut fonctionnaire, conseiller à la Cour des comptes.  Maire de Fréjus et Conseiller général. Père de Philippe et François Léotard.
  • Léotard (François). Cannes 1942-. Fils d’André et Frère de Philippe Léotard. Homme politique. Ministre de la Culture et Ministre de la Défense.  Maire de Fréjus, Député et Conseiller général.
  • Léotard (Philippe). Fréjus 19402001. Frère de François Léotard. Acteur. Chanteur.
  • Melzer (Jacques). 1934Fréjus, 2006.  Saxophoniste et chef d’orchestre vécut à Fréjus.
  • Miart (Daniel) 1927 Fréjus, 1989. Aviateur et résistant.
  • Mouglalis (Anna). Fréjus, 1978– . Actrice française.
  • Quint (Charles) 15001558. Il organise un triomphe à Fréjus en 1536.
  • Saint-Martin (Bertran de ) ?1277. Evêque de Fréjus.
  • Sieyès (Emmanuel-Joseph). Fréjus, 1748 – 1836. Homme politique. Ambassadeur. Académicien. Abbé.
  • Sorbier (Franck ). Fréjus 1961-. Créateur dans la haute couture.

 

 

Gaius_Cornelius_Tacitus-330

Tacite. Historien et homme politique romain. Gendre d’Agricola dont il écrit l’éloge.

 

  • Tacite. Auteur et Homme d’Etat Romain. Auteur d’une biographie d’Agricola, son beau-père.
  • Texier (Charles). 18021871. Archéologue. Il vécut longtemps à Fréjus où il conduisit les fouilles du port.
  • Roux (Paul) . 19211991. Enseignant. Capoulié du Félibrige de 1982 à 1989. Il a vécu à Fréjus où il est  est inhumé.

 

 Sportifs

 

  • Absalon (Julien). 1980– . Coureur cycliste. Il a vécu à Fréjus.
  • Andreu (Marc ). Fréjus 1985– . Joueur de rugby à XV international.
  • Bernaz (Jean-Baptiste). Fréjus 1987-.Membre de l’équipe de France de Voile.
  • Carrara (Claude). Fréjus 1947-. Footballeur international.
  • Constant (Kevin). Fréjus 1987-. Footballeur international.
  • Corosine (Xavier). Fréjus 1985-. Basketteur.
  • Dauliach (Steven). 1981-. Champion du Monde de Jet-Ski/ Motomarine vit à Fréjus.
  • Delmotte (Guillaume). Fréjus 1977-. Joueur de rugby à XV. International.
  • Douma (Yacine). Fréjus 1973-. Judoka.
  • Espartero (Mario). Fréjus 1978-. Footballeur internationa.
  • Grandclaude (Jean-Philippe). Fréjus 1982-. Joueur de rugby à XV. International.
  • Juan (Camille).  1985-. Matador français a vécu à Fréjus où il  s’y est entraîné entre 2006 et 2008.
  • Kurzawa (Layvin). Fréjus 1992-. Footballeur.
  • Rami (Adil). 1985-. Footballeur international. Il a joué à l’Étoile Sportive Fréjusienne.
  • Sidibé (Odiah). Fréjus 1970-. Sprinteuse d’origine guinéenne..
  • Tolofua (Christopher). Fréjus 1993-. Joueur de rugby à XV. International.

 

 

 Liens internationaux de Fréjus


 

 

Jumelages

 

  • 1963. Triberg im Schwarzwald (Allemagne).
  • 1980. Fredericksburg (États-Unis).
  • 1984. Paola (Italie).
  • 1990. Pieve di Teco (Italie).
  • 1997Tabarka (Tunisie).

 

A  noter des jumelages nationaux 

 

  • 1990. Bazeilles (France).
  • 1985. Dumbéa (Nouvelle-Calédonie).

 

 

Livres liés à Fréjus à visiter


 

 

Fréjus-Antique

2008Fréjus antiqueIsabelle Béraud. Chérine Gébara. Lucien Rivet. Edition. Centre des Monuments Nationaux.

 

 

Fréjus-le-Guide

2008Fréjus : Musées, Monuments, PromenadesBenjamin Philip. Isabelle Béraud. Frédérique Bertoncello. Edition. Centre des Monuments Nationaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.