© Alessio Cola fotolia.com &  © Ina Schoenrock fotolia.com

 

 

Provence 7

Savons de Provence


 

 

 

 

  • Le savon en Provence a une histoire, une tradition mais aussi un présent très vivant et dynamique.
  • Plusieurs segments de produits se distinguent.
    1. Par leur origine (savon de Marseille, savon de Salon-de-Provence…).
    2. Par leur caractère solide ou liquide, leur forme, leur taille et leurs couleurs liées à leurs ingrédients (huiles d’olive, lavande…).

 

 

Histoire du savon en Provence


 

 

 

  • v. 2000 av. J.-C. Des textes font mention d’une forme de saponification chez les Sumériens.
  • v. 1000 av. J.-C. Les Phéniciens fabriquent une forme de savon à base d’huile d’olive et de soude végétale qu’ils exportent.
  • 1er  millénaire. Les Egyptiens se frottent avec du natron (carbonate de soude hydraté naturel).
    1. Les Celtes, Germains et Gaulois, utilisent de la graisse de chèvre et des cendres de bouleau, de hêtre, d’herbes…
    2. Ils utilisent des produits de ce type pour le corps, les mains et le visage  mais aussi pour leur chevelure et les dents.
    3. Le savant romain Pline fait d’ailleurs du sapo une invention gauloise.
    4. Marseille et la Provence, à la rencontre des mondes celtes et grecs et, probablement exposées aux influences phéniciennes, ont ainsi connu très tôt les premières formes de savons.
  • 9e s. Marseille produit du savon et saponifie son huile d’olive.
  • 1430. 1ère grande fabrique « française » (la Provence n’a pas encore intégré le royaume de France) de savon. Elle se situe à Toulon (83).
    1. La fabrique est le fait de Mr. Palmier, « industriel » à Grasse (06).
    2. Il implante son activité au nord de l’actuelle place Gambetta.
  • 1650. Toulon (83) possède 20 savonneries et fait figure de leader de cette production.
  • 1669. L’élan toulonnais est stoppé au profit de Marseille par Colbert qui proclame la franchise du port de Marseille tout en taxant les marchandises entrant et sortant du port de Toulon ce qui entraîne la disparition progressive mais rapide des savonneries toulonnaises.
  • 1750. A Marseille, la fabrication de savon devient industrielle.
    1. Le savon de Marseille profite de procédés nouveaux et capacités de production renforcées.
  • 1791. Nicolas Leblanc propose à l’Académie des Sciences un nouveau procédé de fabrication fondé sur l’obtention de soude par un mélange d’eau de mer, de chaux et de charbon.
  • 1823. Michel-Eugène Chevreul, chimiste français originaire d’Angers, explique scientifiquement la réaction de saponification.
  • 19e s. Des importations d’outre-mer d’huiles de coprah et de palme permettent de réduire les coûts de fabrication du savon.
  • 1865. Le procédé d’Ernest Solvay (synthèse industrielle du carbonate de calcium) bouleverse la filière de production du savon.
  • Entre 1920 et 1930, les détergents synthétiques ou agents tensioactifs révolutionnent à leur tour toute la fabrication du savon et de ses dérivés.
    1. Ils sont à l’origine de l’éclosion des shampooings, des gels douches, des lessives

 

 

Articles liés à Savons de Provence


 

 

 

Savon à l’huile d’oliveSavon de Marseille © Pixabay.com – Fotolia.com

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.