Gordes. © Pablo Debat – Fotolia.com.

 

 

Accueil Provence 7

Gordes à visiter (84)


 

 

 

  • Gordes est un village du département de Vaucluse (84).
    1. Gordes l’un des plus beaux villages de France.
    2. Gordes fait partie du Parc naturel régional du Luberon.
  • Code postal. 84220.
  • Habitants. Gordiens, Gordiennes
  • Superficie. 48,04 km2.
  • Altitude. Minimum 111 m – Maximum 635 m
  • Population. 1 961 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte.  N 43° 54′ 43″   E   5° 12′ 03″Cliquer sur le lien pour voir la carte de la commune de Gordes.

 

 

Situation de Gordes (84)


 

 

  • Gordes occupe le flanc sud des monts de Vaucluse.
  • Le village domine la vallée du Calavon. Il fait face à la montagne du Luberon.

 

Communes limitrophes de Gordes

 

 

Accès à Gordes

 

 

Distances de Gordes

 

 

 

La Nature à Gordes


 

 

  • Forêts méditerranéennes.
    1. Chênaies situées dans les monts de Vaucluse.
  • Nombreux espaces naturels protégés. Classement en ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) et en SVBM (Secteur de valeur biologique majeure) .
    1. ZNIEFF de type 1 (1 861 hectares).
    2. ZNIEFF de type 2 (29 475 hectares).
    3. SVBM de 703,523 hectares à « La Sénancole » .
    4. SVBM de 235,195 hectares dans les secteurs de la Combe de Véroncle et du bois d’Audibert.
  • Faune protégée.
    1. Grands rapaces du Luberon.

 

 

Histoire de Gordes 


 

 

Antiquité

 

  • Oppidum défensif créé par le  peuple celte des Vordenses.
  • Le nom de Gordes viendrait de Vordense qui se transforma en Gordenses puis Gordae et enfin Gordes.
  • Multiples traces de présence gallo-romaine.
    1. Passage de la voie romaine de Carpentras à la vallée d’Apt au quartier des « Cousins ». Elle rejoint la très importante Voie Domitienne.
    2. Vestiges gallo-romains du quartier des Bouisses (squelettes, amphores, colonnes).
    3. Substructions gallo-romaines au hameau des Gros.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 8e s. Fondation de l’abbaye bénédictine de Saint-Chaffret  par des moines de l’abbaye de Saint-Chaffre de Monastier-en-Velay. Elle est bâtie sur les restes d’une ancienne cella détruite lors des invasions barbares.
  • 11e s. Construction du château sur le haut du village par Guillaume d’Agoult.
    1. L’un des premiers ancêtres de cette puissante famille d’Agoult qui fortifie bon nombre de villages voisins.
    2. 1031. La propriété est indiquée dans une charte dont le texte original est précisé dans le cartulaire de l’Abbaye Saint-Victor de Marseille.
  • 1123. Les successeurs de Guillaume d’Agoult consolident le château qui est, cas unique dans la région, qualifié de nobile castrum.
  • 1148. Fondation de l’abbaye cistercienne de Sénanque.
  • 13e s. Gordes est en désaccord avec le royaume de France et se met sous la protection de Béatrix de Savoie.
    1. La Maison de Savoie établit une garnison à Gordes.
  • 14e s. Gordes se dote de remparts.
  • 1481. Après la mort du roi René, la Provence est rattachée au royaume de France mais Gordes se distingue par son opposition au centralisme français.
  • 1482. Lors du mariage de son fils, Jacques Raybaud de Simiane prend le titre de « Baron de Gordes »  sans qu’aucun texte connu fasse état  d’une transformation de la seigneurie en baronnie.
  • Guerres de Religion. Le château est assiégé sans succès  par le Baron des Adrets .
  • 1544. Des Vaudois incendient le monastère de Sénanque.
  • Bien que proche d’Avignon, Gordes est l’un des premiers villages à accepter la Réforme protestante.
  • 1615. Louis XIII érige Gordes en marquisat en faveur de Guillaume de Gordes Simiane.
  • 1690. François Joseph de Rémerville de Saint-Quentin écrit : « Gordes, gros bourg fermé de murailles ».
  • 18e s. Après les Simiane, Gordes passe sous le pouvoir des Rohan-Soubise puis des princes de Condé.
  • 1709. Un hiver très rude a des conséquences économiques et humaines graves.
  • 1721.  La peste arrivée à Marseille en 1720, atteint le Comtat Venaissin.
  • A la veille de la Révolution, le fief appartient à Louis de Bourbon, prince de Condé.
  • 1791. L’abbaye de Sénanque est vendue comme Bien National.
  • 1793. 12 août. Création du département de Vaucluse.

 

Epoque contemporaine

 

  • Début 19e s. Activité économique soutenue avec 5 moulins à eau pour transformer le grain en farine.
    1. Le plus important est le Moulin des Roberts, situé sur l’Imergue, en bordure de la commune de Goult.
  •  1851. Décembre. Des Républicains de la commune de Gordes participent à l’insurrection contre le coup d’Etat du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte.
  • 1890 et 1892. Le froid endommage les récoltes.
  • 1914. Gordes compte 18 moulins à vent sur le territoire communal.
  • 1938. Le peintre André Lhote révèle Gordes.
  • Seconde Guerre mondiale. Gordes reçoit  la Croix de guerre avec étoile d’argent pour ses actions dans la Résistance.
  • 1946. 953 habitants.
  • v. 1947. De nombreux artistes découvrent Gordes :  Marc Chagall, Dewasne, Jean Deyrolle, Serge Poliakoff, Vasarely ...
  • 1970. Vasarely crée un musée didactique dans le château qu’il a restauré.
  • 1988. Les religieux cisterciens reviennent à Sénanque.
  • Haut lieu du tourisme, Gordes possède neuf hôtels (dont plusieurs quatre étoiles), de très nombreuses chambres d’hôtes…
  • 2013. 1 946 habitants.

 

 

Places et rues de Gordes 


 

 

  • Plusieurs rues en calade (ruelles pavées de pierres)
    1. Elles partent de la place au sud du château vers  les restes des anciennes fortifications dont la Porte de Savoie ex. Portal de Costubague, citée en 1540.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Gordes


 

 

  • Château.
    1. 1525. Reconstruction par Bertrand de Simiane sur l’emplacement d’une forteresse des Agoult dont il subsiste les tours du 13e s.
    2. Situé au centre du village.
    3. Partie la plus visible de style Renaissance.
    4. Cheminée de 1541.
    5. 1931. 4 juillet. Classé Monument Historique.
    6. Le château abrite actuellement un Musée de peinture et l’Office de Tourisme.
  • Fontaine.
    1. Face au château.
    2. 1342. Déjà citée.
    3.  Cette fontaine a longtemps été le seul point d’eau de la partie haute du village.
  • Palais Saint-Firmin (ancien Hôtel Gaudin-de-Lancier).
    1. 1998. 4 mars. Jardins et caves (salles troglodytes, citernes, escaliers souterrains, moulins à huile, etc) inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques.
  • Hôtel Pluvinal.
  • Maison André Lhote.
    1. 1949. 28 octobre. Ses façades sont inscrites à l’Inventaire des Monuments Historiques.
  • Anciens lavoirs et moulin à vent.
    1. Dans le quartier dit de « Fontaine basse ».
  • Hôtel Simiane.
    1. Ancien hôpital pour personnes âgées devenu centre administratif et culturel de Gordes.
    2. Le bâtiment abrite l’hôtel de ville, la bibliothèque municipale et une très belle salle d’exposition d’art.
    3. L’Hôtel est lié à la Chapelle des Pénitents Blancs mentionnée dans les archives municipales de 1667.

 

 

Gordes-Bories-Fotolia_71684

Village de Bories © honzahruby – Fotolia.com

 

 

  • Village des bories.
    1. À trois kilomètres à l’ouest du village.
    2. C’est un ancien groupement de cabanes en pierre sèche à vocation agricole et à usage principalement saisonnier.
    3. 1977. 17 octobre. Le site est reconnu Monument Historique.
    4. On trouve les bories à plusieurs endroits dans Gordes (400 ont été répertoriés):
      1. l’ensemble dit « Les Trois Soldats« , les  lieux-dits « Saint-Eyries » et les « Hauts Rescalets ».
    5. Les bories ont été classées à l‘Inventaire général du Patrimoine Culturel.
  • Ruines des Moulins de Véroncles.
    1.  Les moulins à vent ont joué un rôle très important à Gordes.
      1. Voir article Moulins à ventes en Provence.
    2. 1506. Premier moulin.
    3. 1910. Date d’arrêt du fonctionnement du dernier moulin.
    4. Entre Murs et le bas de Gordes.
    5. Moulins à eau dans une gorge creusée par la Véroncle à l’est du village.

 

 

Gordes-Fotolia_102237459

Triomphe de la pierre © Gerhard1302 – Fotolia.com

 

 

Monuments chrétiens de Gordes


 

 

Abbaye-de-Sénaque-Fotolia_5

Abbaye de Sénanque © LiliGraphie – Fotolia.com.

 

 

Senanque-Choeur-Eglise

Abbaye de Sénanque © Verlinden.

 

 

Sénanque-Cloître

Abbaye de Sénanque. Cloître © Verlinden.

 

 

Sénanque-Abbaye

Abbaye de Sénanque. Chevet © Verlinden.

 

 

  • Abbaye cistercienne de Sénanque.
    1. Voir Article Abbaye de Sénanque.
    2. 1148. 23 juin. Fondation à l’initiative de l’évêque de Cavaillon par des moines cisterciens venant de Mazan-l’Abbaye dans l’Ardèche.
    3. 1921. 10 avril. L’abbaye est classée Monument Historique.

 

 

Gordes

Eglise St-Firmin © Verlinden.

 

 

  • Eglise Saint-Firmin.
    1. Construite sur les bases d’une  église du 12e s.
    2. 1772. Réédifiée et consacrée à saint Firmin.
    3. Construite sur le plan des églises jésuites.
    4. Le clocher est une tour carrée à deux étages (estimée au 14e s. ou 15 e. s.),
      1. Le clocher possède un escalier extérieur qui ne mène nulle part (héritage de la construction précédente).
      2. À son pied se trouve la porte d’une ancienne prison.
    5. Jolies grilles. Boiseries dorées. Fontaine baptismale du 17e s.
  • Chapelle Pluvinal.
    1. 17e s. La chapelle doit son nom à sa proximité avec l’Hôtel Pluvinal.
  • Chapelle d’en bas.
    1. Creusée dans le roc.
    2. Au bout de la rue pavée d’Amoir.
    3. La chapelle était intégrée aux remparts aujourd’hui disparus.
  • Aumônerie Saint-Jacques.
    1. 14e s. ou 15e s.
    2. Rue porte de Savoie.
    3. Ancienne hostellerie pour les pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle.
    4. Ses chapiteaux à décor floral rappellent ceux de l’abbaye de Sénanque.
    5. Sur l’un d’entre eux se distingue illustration des coquilles Saint-Jacques.
  • Restes de l’abbaye bénédictine de Saint-Chaffret.
    1. Dans la plaine de Gordes, à environ un kilomètre au sud.
  • Treize tombes rupestres au lieu dit « Les Cousins ».
    1. À environ un kilomètre à l’est du village.
    2. Les tombes sont de forme trapézoïdale.
    3. Elles sont orientées nord-sud et taillées à même le rocher
  • Nombreux oratoires.
    1. 12e s. Saint-Pons.
    2. 17e s. De la Vierge.
    3. 18e s. Saint-Fabien-et-Saint-Sébastien.
    4. 19e s. Notre-Dame.

 

 

Musée de Gordes


 

 

  • Musée de l’Histoire du Verre et du Vitrail.
    1. Moulin des Bouillons (16e s.).
    2. 600 m2 d’exposition dans un parc de 3 hectares.
    3. Sculptures monumentales de Frédérique Duran, peintre-verrier.

 

 

Cinéma à Gordes


 

 

  • Plusieurs grands tournages sur le territoire communal.
  • 1983. L’Été meurtrier. Jean Becker. Gordes.
  • 1984. L’Amour en héritage. Kevin Connor. Gordes.
  • 1995. Gazon maudit. Josiane Balasko. Gordes.
  • 2003. 18 ans après.  Coline Serreau. Gordes au village des bories.
  • 2006. Une grande année. Ridley Scott. Gordes et à Bonnieux.
  • 2006. Les Vacances de Mr. Bean. Steve Bendelack. Gordes.

 

 

Article liétous les films tournés en Provence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.