Baignade dans la calanque de Sugiton, à Marseille. © aterrom – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Les Calanques de Marseille et de Cassis à visiter


 

 

 

 

 

 

« Baie plus ou moins profonde encaissée dans le rochers ; le mot vient peut-être de cal, car, le rocher ; cala est synonyme de baie ou crique en Méditerranée et se retrouve comme ravin dans les Alpes ; mais il a pu être associé au radical grec Kalan signifiant abaisser les voiles que l’on retrouve dans la cale des navires (…). Souvent associée au relief calcaire, la calanque ne s’y limite pas« .

Définition des géographes dans les Mots de la géographie.

 

 

 

Situation des Calanques de Marseille et Cassis

 

 

Origine et géologie des calanques

 

 

  • L’abondance des fossiles incrustés dans le calcaire témoignent d’une histoire qui commence, il y a plus de cent millions d’années, par l’accumulation de sédiments au fond de la mer.
    1. Les roches calcaires sont principalement datées du Mésozoïque (250 à 65 millions d’années).
    2. Ces roches sédimentaires se forment pendant des millions d’années sous les mers du Jurassique et du Crétacé.
    3. Les roches sont constituées par l’empilement de particules minérales et organiques cimentées entre elles.
    4. Les roches les plus blanches sont les plus récentes. Celles de Carpiagne et du nord de Marseilleveyre remontent au Jurassique.
  • Chaîne pyrénéo-provençale.
    1. A l’ère tertiaire, se produit le soulèvement et la formation des Alpes.
  • Roches sédimentaires et métamorphiques.
  • Le découpage du littoral sous forme de calanques est beaucoup plus récent.
    1. Les calanques sont formées par l’érosion des cours d’eau descendant vers la mer.
    2. Les variations du niveau de la mer, fréquents et d’amplitude certaine, en ont changé les formes.
    3. Il y a encore 20.000 ans, les Calanques actuelles étaient à quelques kilomètres de la mer.

Situation et dimensions des calanques

 

  • Plus de 20 km de côtes sur la mer Méditerranée.
  • Largeur de 4 km.
  • Point culminant : mont Puget 563 m.
  • L’un des sites naturels les plus remarquables de France.
  • Entre Marseille et Cassis.
  • Carte IGN 1 : 15000 fortement recommandée.

 

Top 7 Calanques

 

 

 

Liste des calanques de Marseille à Cassis

 

  • Saména.
    1. Calanque mineure.
    2. Quartier de Montredon.
  • Mauvais Pas.
    1. Calanque mineure.
    2. Quartier Les Goudes.
  •  L’Escalette.
    1. Calanque mineure.
    2. Quartier Les Goudes.
  • Blanche.
    1. Calanque mineure.
    2. Quartier Les Goudes.
  • Callelongue.
    1. Accès en bus (lignes 19 et 20) et en voiture.
    2. Restaurants.
    3. Port.
    4. Centre de plongée UCPA.
    5. Quartier Les Goudes.
  • La Mounine.
    1. Calanque étroite au bout de la vallée de la Mounine, derrière le col du Sémaphore.
    2. Quartier Les Goudes.
  • Marseilleveyre.
    1. Accès à pied depuis Callelongue.
    2. Plage.
    3. Bar-restaurant.
    4. Centre de plongée.
    5. Quartier Les Goudes.
  • Queyrons.
    1. Quartier Les Goudes.
  • Podestat.
    1. Quartier Les Goudes.
  • La Piade.
    1. Site mineur.
  • Livre.
    1. Site mineur.
  • L’Escu.
    1. Site mineur.
  • La Mélette.
    1. Site mineur.
  • Cortiou.
    1. Présence de l’émissaire de la station d’épuration des eaux usées de Marseille.
    2. Quartier Sormiou.
  • Sormiou.
    1. Petit village de cabanons.
    2. Petit port.
    3. Accès en voiture possible par une route avec accès très restreint.
    4. Quartier Sormiou.
  • Cancéou.
    1. Calanque de moindre importance.
    2. Quartier des Baumettes.
  • La Triperie.
    1. Entrée sous-marine de la grotte Cosquer.
    2. Accès interdit.
    3. Quartier des Baumettes.
  • Morgiou.
    1. Petit village de cabanons.
    2. Petit port.
    3. Accès en voiture possible par une route avec accès très restreint.
    4. Quartier des Baumettes.
  • Sugiton.
    1. Fréquentation plutôt forte.
    2. Accès à pied. Site considéré comme plus « familial ».
    3. Accès à pied depuis le site de Luminy.
    4. Quartier Le Redon.
  • Pierres-Tombées.
    1. Accès à pied depuis Sugiton.
    2. Calanque recherchée par les naturistes.
    3. 2006. Suite à un éboulement, un promeneur trouve la mort entraînant un arrêté municipal interdisant l’accès à la calanque. Il ne serait plus en vigueur sous réserve de changement.
    4. Quartier Le Redon.
  • L’Œil de Verre.
    1. Accès difficile.
    2. Chemin dé-balisé afin de dissuader les promeneurs inexpérimentés.
    3. Quartier Le Redon.
  • Devenson.
    1. Quartier de Vaufrèges.
  • L’Oule.
    1. Accès difficile par terre.
    2. Quartier de Vaufrèges.
  • En-Vau.
    1. Plage remarquable.
    2. Lieu d’escalade très réputé.
    3. Quartier de Vaufrèges.
  • Port-Pin.
    1. Accès à pied depuis Cassis.
    2. Environ 30 minutes de marche.
    3. Quartier de Vaufrèges et Ville de Cassis.
  • Port-Miou.
    1. Ancienne carrière de pierres aménagée en port de plaisance.
    2. Point majeur d’accès aux Calanques.
    3. Ville de Cassis.

 

Iles et îlots en face des Calanques

 

  • Ile de Riou (Marseille. Iles du Riou, 13).
  • Ile Jarre (Marseille. Iles du Riou, 13).
  • Ile de Jarron (Marseille. Iles du Riou, 13). Ilot, au nord-ouest de l’Ile de Jarre.
  • Ile Moyade (Marseille. Iles du Riou, 13). Ilot à l’ouest de l’Ile de Riou.
  • Ile Calseraigne (Marseille, 13).
  • Ile Plane (Marseille, 13).
  • Ile Maïre (Marseille, 13).
  • Ile Tiboulen de Maïre (Marseille, 13).

 

 

Plages dans les Calanques de Cassis et Marseille

 

Cliquer sur les images-liens pour afficher l’article.

 

 

© Fotolia.com – Verlinden.

 

 

Les Calanques dans la ville de Marseille

 

 

Calanques-Fotolia_64646127

© pictarena – Fotolia;com.

 

Calanque de Callelongue et île Maïre, à Marseille.

 

 

Les Calanques qui font le charme de Cassis

 

 

Calanques-Fotolia_34886574

© seb hovaguimian – Fotolia.com

 

Calanques de Cassis.

 

 

La nature dans les Calanques de Marseille et Cassis

 

 

  • Une merveille de la Nature.
  • Une zone majeure de ressources naturelles pour la population de Marseille et Cassis et pour le million de visiteurs annuels.
  • Micro – climat.
    1. Faible pluviosité.
    2. La zone des Calanques est la plus aride de France.
    3. L’humidité faible est fournie par les pluies d’automne et d’hiver et, le reste du temps, par l’évaporation marine.
    4. La végétation profite peu de la rare humidité du fait du ruissellement.
    5. L’évaporation au niveau du littoral peut être très forte du fait des températures élevées et des très fortes variations de vents, Mistral et vent du nord-ouest.
  • Un chaos de roches blanches.
    1. Le sol y est pratiquement inexistant dans les calanques.
    2. Les falaises essentiellement constituées de calcaires sont prolongées d’éboulis.
    3. Les failles et les fissures sont nombreuses. Les racines des végétaux s’y ancrent généralement.
    4. La sécheresse des calanques et l’absence d’écoulements de surface s’expliquent par la perméabilité du calcaire, par le grand nombre des failles et par la faible pluviosité.
  • Une successions de criques à l’eau turquoise.
  • Une eau de mer plutôt fraîche.
    1. Plusieurs facteurs expliquent la fraîcheur de l’eau.
      1. L’absence de plateau côtier avec des falaises tombant droit dans l’eau.
      2. La présence de nombreuses sources d’eau douce qui se sont infiltrées notamment dans les massif de Marseilleveyre et le plateau de Carpiagne.Le réseau aboutit directement dans la mer.
      3. La plus spectaculaire est celle de la rivière souterraine qui aboutit dans la calanque de Port-Miou à Cassis. Son débit est de 5 à 7m3/s et elle pourrait provenir du massif de la sainte-Baume. Elle était connu des anciens et Pythéas la mentionne.
      4. La source karstIque de ce type la plus ressentie par les baigneurs est celle de la plage du Bestouan à l’ouest de Cassis. L’eau de mer y est particulièrement fraîche, même en plein été..
  • Un site à protéger.
    1. Les incendies.
    2. Les pollutions.
    3. Les constructions.
      1. Cabanons.
    4. Les aménagements.
      1. Ports.
    5. Trop de fréquentation.

 

Parc National des Calanques

 

  • Site protégé.
  • 1er Parc national périurbain d’Europe.
  • 10ème Parc National français.
  • Périmètre du parc :
    1. Le massif des Calanques.
    2. Les îles de l’archipel du Riou.
    3. Le massif de Saint-Cyr.
    4. Une partie du massif Canaille, qui inclut les falaises Soubeyranes, plus hautes falaises maritimes d’Europe.

 

Végétation des Calanques

 

  • Le massif des Calanques constitue un écosystème très particulier ; falaises calcaires, éboulis, absence de sol…
  • Les embruns salés favorisent certains types de végétation.
  • 83 espèces protégées sont inscrites sur la liste des espèces menacées. Natura 2000 recense 26 habitats naturels et 40 habitats mixtes avec 5 grands ensembles :
    1. Habitats rocheux, falaises et éboulis.
    2. Habitats forestiers avec pinède.
    3. Habitats ouverts : pelouses, garrigues.
    4. Habitats littoraux.
    5. Habitat invisible lié aux sources souterraines.
  • Parmi les espèces végétales
    1. Astragale de Marseille.
    2. Bruyère multiflore erica.
    3. Chêne-kermès.
    4. Fougère scolopendre.
    5. Genévrier.
    6. Herbe à Gouffé.
    7. Laurier-tin.
    8. Myrtes.
    9. Pins d’Alep.
    10. Salsepareille.

 

Faune des Calanques

 

  • Oiseaux.
    1. Aigle de Bonelli.
    2. Puffins cendrés.
    3. Océanites tempêtes.
  • Insectes.
    1. Coléoptères comme le grand capricorne  dont les élytres les protègent de la dessiccation.
    2. Lépidoptères : papillons et surtout micros papillons.
  • Poissons.
  • Fonds marins.

 

 

Histoire des Calanques de Marseille et Cassis

 

 

  •  Grotte des Trémies.
    1. Plus anciennes traces humaines dans les Calanques : homme de Néanderthal, foyer « pré-moustérien » estimé à 300 000 ans avec traces d’habitat, silex, outils taillés par petits éclats.
  • Grotte Cosquer.
    1. Mains négatives vieilles de 27 000 ans.
    2. Peintures, sculptures et lampe datées de 18 000 ans (époque du Solutréen).
    3. Les peintures représentent de très nombreuses espèces animales terrestres (antilopes, aurochs, bisons, bouquetins, cerfs, félins...) et marines (pingouins, phoques).
    4. Le littoral était alors à une quinzaine de kilomètres.
  • L’abri du Puits de Sormiou a révélé des outils magdaléniens (17 00012 000 ans av. J.C.).
  • 8000 av. J.-C. l’île de Riou présente des traces d’habitation humaine : poterie, outils, coquillages.
  • 1000 – 600 av. J.-C. Avant  l’arrivée des Phocéens à Marseille, la région est occupée par la tribu des Segobriges du peuple des Celto-Ligures.
    1. Leur présence est attestée par des ruines en bordure du massif des Calanques: oppidum Baou Redoun et Baou de Saint-Marcel.
    2. La fréquentation de l’île de Riou par des marins étrusques et ligures est attestée par des éléments archéologiques.
  • A partir de 600 av. J.-C. Le développement des activités de commerce et de pêche du port antique de Marseille ont pour effet de multiplier le trafic maritime dans les eaux qui bordent les calanques tandis que des activités minières et agricoles se développent.
    1. Le nombre et la qualité des épaves antiques retrouvées sur le littoral constituent des sources archéologiques majeures.
    2. Les activités de bâtisseurs de routes et de cités des Romains se manifestent par les activités des carrières dans les Calanques.
      1. Port-Miou est réputée pour ses « pierres de Cassis » qui seront extraites pendant des siècles.
    3. La déforestation n’ayant pas produit tous ses effets, des vallons sont  aménagés en exploitations agricoles.
      1. Céréales, fruits, notamment des amandes, olives pour l’huile et raisin pour le vin.
      2. Luminy pourrait avoir accueilli une villa.
    4. Dès l’antiquité, la pêche et le travail du corail sont attestés et se prolongent au Moyen-Âge.

 

Moyen-Âge.

 

  • On trouve trace de nombreux éleveurs faisant paître leur troupeau, y compris sur l’île de Riou / île aux Chèvres.
    1. Des vestiges de bergeries ont été mis à jour.
    2. Des faucons pèlerins sont capturés sur l’île de Riou.
  • Il est probable que les activités pastorales contribuent alors à accélérer la déforestation du site par la pratique du brulage pastoral qui consiste à incendier des espaces forestiers pour en faire des étendues de pâturage.
  • v.1300.  Construction de tours de vigie dans les Calanques.
    1. Les tours sont destinées à renseigner sur la présence de pirates musulmans ou aragonnais.
    2. On les trouve sur les sommets : Marseilleveyre, Maïre, Riou

 

Périodes modernes

 

  • 18e s. et 19e s. Construction de batteries militaires contre la piraterie et surtout contre la flotte anglaise. Protection avancée du port de Marseille.
    1. Fortin du cap Morgiou.
    2. Batterie de Marseilleveyre, du cap Croisette, du Four de Caux, de l‘île de Riou.
  • 19e s. Disparition progressive des activités de pêche et surtout de pâturage.
  • 19e s. Des activités industrielles et artisanales entament le site :
    1. Exploitation de pierres de Cassis.
    2. Production de ciment et de chaux.
    3. Fabrication de charbon de bois.
    4. Usines chimiques : Callelongue, Goudes, Saména
      1. Les activités chimiques sont particulièrement agressives pour la nature : plomb, soude, soufre
  • 1866. En janvier Richard Wagner reste quelques jours au Grand Hôtel Noailles, 62 La Canebière, à Marseille.
    1. Lors de son séjour, la visite des Calanques avec les trous souffleurs aurait été décisive dans sa création de la Tétralogie ( L’Or du Rhin le et La Walkyrie le )
    2. C’est là qu’il apprend la mort de sa femme Minna.
    3. L’hôtel a disparu mais une plaque, située sur le bâtiment actuel, rappelle ce passage. Cette plaque est posée en 1996 à l’initiative du Cercle Wagner de Marseille.
  • 1897. Les Excursionnistes marseillais et le Club Alpin commencent à promouvoir le site pour les randonnées.
    1. Ils commencent à aménager des sentiers de randonnée et des refuges.
  • 1898. Construction du grand émissaire, déversant les eaux usées de Marseille dans la calanque de Cortiou.
  • 20e s. La disparition des usines laisse des vestiges : cheminées, friches polluées, décharges…
  • Années 1950. La disparition progressive des activités de pêche artisanale s’accompagne de la transformation des hameaux de pêcheurs en petits ports de plaisance et des maisons de pêcheurs en cabanons.
  • 1995. Loi sur les sites pittoresques.
  • 1999. Création d’un Groupement d’Intérêt Public / GIP.
    1. Il réunit l’État, la ville de Marseille, le département des Bouches-du-Rhône, la région PACA, les associations et les propriétaires privés.
  • 2012. Création du Parc National des Calanques officialisée le 18 avril par décret du premier ministre.

 

 

Loisirs dans les Calanques de Marseille et Cassis

 

 

  • La plupart des sites ne sont accessibles qu’à pied, en vélo ou en bateau.

 

Promenades et randonnées dans les Calanques

 

  • Sentiers.
    1. Vaste choix.
    2. Le GR 51 traverse le massif des Calanques d’ouest en est.
    3. Il faut compter 11 heures pour qu’un marcheur expérimenté couvre la distance de Callelongue à Cassis.
  • Précautions.
    1. La beauté des sites ne doit pas faire perdre d’attention aux fondamentaux de la randonnée.
    2. Les chemins sont souvent escarpés.
    3. Des passages sont risqués pour des marcheurs inexpérimentés.
    4. Le Mistral augmente les risques de déstabilisation, notamment sur les crêtes.
    5. Il n’existe aucun point d’eau sur les sites et le très peu d’ombre conjugué à l’exposition au Soleil (forte luminosité car nébulosité réduite) et à la réverbération des roches blanches peuvent créer des insolations et des fatigues.
    6. Les marques sur les arbres sont rares du fait de la végétation ce qui limite les marques de penture indiquant les circuits.
    7. L’accès est restreint l’été en fonction de la chaleur et du vent en raison des risques d’incendie.
    8. L’arrivée rapide de brouillards de chaleur peut mettre en péril la progression et le repérage.
    9. La plupart des circuits exigent une grande prudence avec les jeunes enfants, fortement décommandés pour les bébés.
  • Respect de la nature.
    1. Le milieu naturel est fragile.
    2. La propreté.
    3. Le respect des espèces vivantes : faune et flore.
  • Circuits de randonnée sélectionnés.
    1. Belvédère d’En-Vau.
      1. Depuis le Col de la Gardiole.
      2. Exceptionnel point de vue sur la Calanque d’En Vau et le Castel Vieil.
      3. Repasser par le Col de l’Oule et redescendre dans la Calanque d’En Vau.
    2. Col de la Candelle.
      1. Depuis Luminy.
      2. Tour de la Grande Candelle par le Val Vierge et le Pas de l’œil de verre (très délicat).
      3. Retour au Col du Sugiton avec détour par le belvédère du Crêt Saint-Michel.
    3. Mont Carpiagne.
      1. Depuis le Col de la Gineste.
      2. Superbe vue sur la rade de Marseille et la Baie de Cassis.
    4. Mont Puget.
      1. Depuis le Col de la Gineste. Poursuivre jusqu’au Col de la Candelle pour la vue.
    5. Morgiou.
      1. Depuis les Baumettes.
      2. Boucle Col de Morgiou – Calanque de Morgiou – Cap Morgiou – Crête du Morgiou – Col des Baumettes.
    6. Plateau de l’Homme Mort.
      1. Boucle Col de Sormiou.
      2. Depuis Col de Sormiou / La Cayolle. Sentiers 2 noir – 3 vert (Grand Malvallon) – 4 vert – Plateau de l’Homme Mort – 1 bleu.
    7. Sommet de Marseilleyre.
      1. Superbe vue sur mer.
      2. Depuis Callelongue / Les Goudes.
      3. Sentiers 3 jaune – 1 rouge – 1 bleu – 5 jaune.
    8. Sormiou.
      1. Depuis le col de Sormiou / La Cayolle.
      2. Boucle Calanque de Sormiou – Bec de Sormiou – Crète de Sormiou.

 

Escalade dans les Calanques

 

  • Les Calanques ont une réputation internationale pour l’escalade.
  • Voies d’escalade.
    1. 3 400 voies répertoriées (2 400 sportives et 1 000 d’aventure) soit 10 ans avec la réalisation d’une voie par jour…
    2. Des accès faciles et un climat favorable en toutes saisons.
  • Les Calanques sont un lieu historique de l’escalade dans le Monde.
    1. 1879. Francis W. Mark, consul britannique est le 1er à escalader la Grande Candelle.
    2. Fin 19e s. Les Calanques sont un lieu d’entraînement à l’Alpinisme pour le Club Alpin et les Excursionistes marseillais.
    3. v. 1900. Explorations de nouveaux sites (Castelvieil, Devenson, Val Vierge...) et de nouveaux sommets.
      1. 1900. Rocher des Goudes.
      2. 1903. Aiguille de Sugiton.
      3. 1904. Aiguille de Sormiou.
      4. 1927. Arête de Marseille.
      5. 1928. Arête de la Cordée.
    4. Des alpinistes marseillais deviennent illustres par leurs ascensions alpines après s’être illustrés dans les Calanques.
      1. Edouard Frendo. 19101968.
      2. Georges Livanos. 19232004.
      3. Gaston Rébuffat. 19211985.
    5. Avec la Grotte de l’Ermite, les Toits de Sugiton et La Concave… les performances sont encore plus poussées.
    6. Années 1960. L’escalade libre est initiée par des grimpeurs américains dont l’éperon des Américains, à En-Vau garde la mémoire.
      1. Hemming, Harlin, Robbins sont les plus connus.
    7. Années 19701980. L’équipement de nombreuses voies pour l’escalade sportive ouvre une nouvelle ère qui a ses champions des voies libres.
      1. Patrick Edlinger. Nymphodalle (7c, 1979).
      2. François Legrand. Robi in the Sky (9a, 2000).

 

Baignades dans les Calanques

 

  1. A l’extrémité de chaque chaque se situe une plage, souvent de sable, bien protégée et abritée du vent.

 

Plongée sous-marine

 

 

Nautisme

 

  • Visites en mer.
  • Kayak et canoë.

 

 Pêche

 

  • Afin de ré-empoissonner les eaux, certaines zones du parc sont interdites à la pêche pour servir de nurseries naturelles.

 

Naturisme

 

  • Le phénomène prend son essor dans les années 1930.
    1. Le naturisme correspond à un phénomène social très développé dans les pays du Nord.
    2. A Marseille, la conférences et les publications du Docteur Joseph Poucel (1881 – 1971), hygiéniste réputé, développent le mouvement et l’associent aux Calanques.
  • Plusieurs sites des Calanques sont réputés pour le naturisme.
    1. Les entrées du massif, notamment du côté de Cassis.
    2. Port-Pin.
    3. La calanque des Pierres Tombées, dangereuse d’accès qui avait été interdite d’accès suite à un accident mortel en 2006.
    4. La Lèque, au pied de la calanque de l’œil de verre
  • Il y a également des adeptes de la randonnée nudiste.

 

 

 Autres Calanques de Provence

 

 

 

 

A noter en Corse, les calanques de Piana / calanches de Piana.

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mots Clés : , , , , ,
.