© choucashoot – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Patrouille de France en Provence


 

 

 

 

 

 

Histoire de la Patrouille de France

 

 

  • 1931. 1ère démonstration aérienne sur le terrain d’Etampes-Mondésir.
    1. 3 appareils Morane-Saulnier MS 230.
  • 1935. La « patrouille d’Étampes » passe sur Morane-Saulnier MS.225.
  • 1936. Passage à 5 appareils.
  • 1937. Installation à Salon-de-Provence sous le nom de « Patrouille de l’École de l’air ».
  • 1947. Création d’une escadrille de présentation de l’Armée de l’Air par le ministère de l’Air.
    1. Direction. Capitaine Perrier, ancien pilote de la Patrouille d’Étampes.
    2. 12 Stampe SV-4.
  • 1952. Le commandant Pierre Delachenal, pilote de la 3e Escadre de chasse stationnée sur la base aérienne 112 Reims-Champagne, forme une escadrille de quatre Republic F-84 G.
  • 1953. 17 mai. Meeting aérien sur le terrain de Maison-Blanche en Algérie française.
    1. Le commentateur du show de l’escadrille de Pierre Delachenal, le jiournaliste Jacques Nœtinger, est enthousiaste et parle de la Patrouille de France.
    2. L’état-major de l’Armée de l’Air valide cette appellation le 14 septembre.
  • 19531963. 4 escadres de l’Armée de l’Air portent les valeurs de la Patrouille de France.
    1. 12e Escadre de la base aérienne 103 Cambrai-Épinoy.
    2. 4e Escadre de la base aérienne 136 Bremgarten.
    3. 2e Escadre de la base aérienne 102 Dijon-Longvic.
    4. 4e Escadre de la base aérienne 133 Nancy-Ochey).
  • 1964. La patrouille de Mystère IV, est dissoute pour des raisons budgétaires.
  • 6 Fouga Magister de la base de Salon-de-Provence prennent la suite.
  • 1980. 16 septembre. Dernière représentation des 9 Fouga Magister à Salon-de-Provence. Les avions sont remplacés par 7 Alpha Jet.
  • 1982. Le nombre d’Alpha Jet est porté à 8.
  • 1986. Défilé historique au-dessus de la ville de New York (USA).
  • 2009. 25 novembre. La Patrouille de France est la 1ère patrouille acrobatique du Monde à être commandée par une femme.
    1. Le commandant de l’Armée de l’air Virginie Guyot devient leader de la Patrouille de France.

 

 

La Patrouille de France à Salon-de-Provence

 

 

 

Les avions de la Patrouille de France

 

 

 

 

L’organisation des 8 appareils

 

 

Les dénominations

 

  • Indicateur radio Athos.
  • Leader. Athos 1.
    1. Il reste 1 an leader.
  • Les intérieurs. Athos 2 et Athos 3.
    1. 1ère année en Patrouille.
    2. Evoluent au plus près du Leader.
  • Charognard. Athos 4.
    1. Placé derrière le leader dont il avale les fumées avant de prendre sa place.
  • Extérieurs. Athos 5 et Athos 6.
    1. Les plus éloignés du leader.
  • Solos. Athos 7 (leader solo) et Athos 8.
  • Remplaçant. Athos 9 .
    1. Pilote le plus ancien à la Patrouille.
    2. Il doit être capable de remplacer n’importe quel équipier.
    3. Il ne peut pas remplacer le leader qui est indispensable.

 

 Formations des 8 appareils

 

  • Alpha. 8 appareils forment 3 accents circonflexes symbolisant la lettre grecque alpha.
  • Apollo. Leader et charognard en Pointe. Derrière le charognard et les deux intérieurs de part et d’autre. Les extérieurs se placent derrière les intérieurs dans la même formation. Les deux solos sont décalés de part et d’autre des extérieurs.
    1. Le nom évoque la forme du  module lunaire des missions Apollo.
  • Ariane. Ligne formée par le leader, le charognard et les solos. Intérieurs et Extérieurs se forment de part et d’autre du 2ème solo qui ferme la marche.
    1. Le mot Ariane évoque la forme de la fusée Ariane 4.
  • Balance. Leader en pointe devant le charognard. Les extérieurs et les intérieurs sont alignés sur une ligne horizontale entre le leader et les solos.
  • Big Nine. 9 appareils forment un grand chevron.
    1. Formation retenue pour le 14 juillet.
  • Canard. Flèche à 3 formée par le leader et les intérieurs. Le charognard, les extérieurs et les solos forment une seconde flèche en chevron.
  • Concorde. Evolution de la formation Diamant. Le leader et le charognard se décalent en avant.
  • Croisillon. Ligne formée par le leader, le charognard et les solos. Les intérieurs et les extérieurs forment une croix entre le charognard et le leader solo.
  • Cygne. Evolution de la Grande flèche à six, le charognard se place devant le leader solo.
  • Deux poutres. Leader et charognard en pointe. Intérieurs et extérieurs forment les 2 poutres à 3 de part et d’autre du  charognard.
  • Diamant. Les appareils sont en position 1-2-3-2.
  • Dard. Formation croisillon. Les extérieurs se mettent à la hauteur du leader solo.
  • Flèche. Pyramide formée par le leader, les intérieurs et les extérieurs. Le reste de l’escadrille forme une ligne derrière le leader.
  • Fusée. En partant de la formation Croisillon, les extérieurs reculent au niveau du second solo.
  • Grande flèche. Leader en pointe suivi du charognard. Intérieurs de part et d’autre du leader en retrait. Extérieurs en retrait de part et d’autre des intérieurs.
  • Très grande flèche. Formation grande flèche avec le leader et le charognard qui avancent d’une place.
  • Losange A partir d’une formation Diamant, le charognard recule et se place derrière les solos.
  • Rafale. Leader et charognard en pointe. 1ère ligne formée par les intérieurs et les extérieurs derrière le charognard. Seconde ligne en arrière formée par les solos.
  • . Ligne horizontale formée par le leader, les intérieurs et les extérieurs. Ligne verticla formée par les autres derrière le charognard.
  • Transall. Leader en pointe suivi du charognard. Entre eux, les intérieurs et extérieurs forment une ligne droite (l’aile du Transall) et les solos à côté du charognard figurent la dérive arrière du Transall.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.