Cartes de tarot marseillais. L’Impératrice, le Soleil, le Pape.  © Fotolia.com

 

 

Accueil Provence 7

Tarot de Marseille


 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le Tarot de Marseille n’est pas le plus ancien jeu de cartes mais il est certainement le plus beau.
    1. Les cartiers de Marseille ont soigné le carton et l’impression.
    2. Les dessins et les couleurs se distinguent nettement par leur netteté et leur qualités esthétiques.

 

 

Les cartes de Tarot Marseillais


 

 

  • Le jeu de Tarot Marseillais se distingue du jeu des Mamelouks et des jeux à enseigne latine.
    1. 22 atouts sont ajoutés.
    2. Chacune des 4 couleurs compte 4 Honneurs au lieu de 3.
    3. 10 cartes numérales au lieu de 9 dans les jeux espagnols.
  • On dit lames plutôt que cartes.
  • Le Tarot de Marseille se compose de 78 lames.
    1. 56 arcanes mineurs et 22 arcanes majeurs.
    2. Les arcanes mineurs se divisent en 4 séries Bâtons, Coupes,Epées, Deniers.
    3. Les séries comprennent les traditionnels Roi, Dame, Valet, 10,9…1 et le Cavalier en plus.
    4. Les arcanes majeurs sont ceux qui sont utilisés dans l’art divinatoire.

 

 

Histoire du Tarot de Marseille


 

 

  • L’idée d’une origine égyptienne du jeu a été développée par Antoine Court de Gébelin (ces cartes maudites venues d’Egypte) à une époque où l’égyptologie était à la mode. Le débat sur la question est complexe et confus.
  • Une autre approche de la recherche des origines du Tarot établit des liens avec le compagnonnage médiéval, l’humanisme italien de la Renaissance, la pensée néoplatonicienne et surtout l’astrologie très en vogue aux 15e s. et 16e s.
  • D’autres théories tout aussi confuses et mêlées parlent d’origine bohémienne, bachique, celtique, cathare sans parler de la création de l’abbé Suger, très discutée depuis quelques années.
  • Fin 14e s. Les premiers jeux de cartes européens seraient inspirés des jeux de Mamelouks (jeu de nahib) devenue les naipes, (cartes à jouer) en Espagne.
    1. On parle généralement de jeux de triomphes pour parler des jeux de cartes antérieurs au Tarot.
  • 15e s. Les cartes de tarot apparaîtraient en Italie du Nord chez les Visconti. Les tarocchi de Lombardie sont bien les ancêtres du tarot.
  • Fin 15e s. Le chercheur Michael Dummett montre que les soldats français de Charles VIII (1494) et de Louis XII (1499) ont rapporté les cartes de tarot d’Italie.
  • 1557. Le plus ancien jeu de tarot aujourd’hui conservé en France est toutefois celui de Catelin Geoffroy, à Lyon.
  • 15e – 16e s. Deux techniques favorisent la diffusion des jeux de cartes : la fabrication du papier et l’impression par xylographie (gravure sur bois).
  • 17e s. Trois jeux de Tarots, tous de Paris, nous ont été laissés.
  • v. 1701. Le modèle de Jean Dodal est trouvé à Lyon venant d’Avignon.
  • 1713 et 1745. Premiers jeux de Marseille (Jean et Jean-Pierre Payen).
  • 1760. Jeux de Marseille de Nicolas Conver et, à peu près à la même date, jeu de Jospeh Fautrier de Marseille.
  • Fin 18e s. Les joueurs français semblent se concentrer aux frontières (Provence, Alsace, Franche-Comté) et les cartiers viennent principalement du sud-est de la France.
    1. Les jeux s’exportent vers l’Allemagne où les enseignes françaises s’imposent progressivement sur celles du pays.
  • Fin 19e s.Un nouveau genre de jeu de tarot apparaît qui popularise le tarot en France.
  • 19e s. Après le Marseillais Nicolas Conver, un autre Marseillais Jean-Baptiste Camoin contrôle le marché de la carte à jouer à Marseille.
  • 1880. Jean-Baptiste Camoin publie une version du Tarot de Marseille mieux adaptée à la production industrielle (palette de couleurs restreinte).
  • 1920. Le Tarot Nouveau publié par Grimaud  (à partir d’un Tarot Allemand de 1865 de Ludwig Wust) s’impose sur le Tarot Italien.
    1. Ses atouts et ses enseignes françaises sont spécifiques.
  • 1930. Paul Marteau relance le Tarot de Marseille en lui donnant une tendance ésotérique.
  • 20e s. C’est également une version ésotérique du Tarot de Marseille qui se développe aux Etats-Unis.

 

 

Les cartes du Tarot de Marseille


 

 

© aubryal – Pixaday.com

 

 

Les cartes numérales ont l’enseigne italienne

 

Les 22 atouts avec numéro en haut de la carte et noms en bas de la carte

 

  • I. Bateleur.
  • II. Papesse.
  • III. Impératrice.
  • IIII. Empereur.
  • V. Pape.
  • VI. Amoureux.
  • VII. Chariot.
  • VIII. Justice.
  • VIIII. Ermite.
  • X. Roue de Fortune.
  • XI. Force.
  • XII. Pendu.
  • XIII. Mort ou Arcade sans nom.
  • XIIII. Tempérance.
  • XV. Diable.
  • XVI. Maison Dieu.
  • XVII. Etoile.
  • XVIII. Lune.
  • XVIIII. Soleil.
  • XX. Jugement.
  • XXI. Monde.
  • Fou (non numéroté).

 

 

Le Tarot de Marseille et la création


 

 

  • Les liens entre le Tarot de Marseille et la culture sont non seulement nombreux mais fructueux. Ils donnent lieu à des créations et des œuvres d’art.

 

Peintres et sculpteurs

 

  • André Breton.
  • Max Ernst.
  • André Masson.
  • Niki de Saint-Phalle.

 

Musiciens et chanteurs

 

  • Paul Dirmeikis.
  • Heavy Metal.

 

Cinéastes, graphistes et producteurs audiovisuels

 

  • 1973. Film Live and Let Die. James Bond 007 avec Roger Moore.
  • 1986. Tarot de Rudolf Thome.
  • 2011. Sherlock Holmes 2 : Jeu d’ombres de Guy Ritchie avec Robert Downet Jr.

 

Créateurs de jeux vidéos et de BD

 

  • Jeu vidéo Persona.
  • Jeu vidéo The binding of Isaac.
  • Nombreux mangas.

 

Auteurs, poètes et romanciers

 

  • André Breton. Arcane 17.
  • Italo Calvino. Le château des destins croisés.
  • William Lindsay Gresham. Le Charlatan.
  • Stephen King. Cycle de la Tour Sombre.
  • Gustav Meyrink . Le Golem.
  • Michel Tournier. Vendredi ou les limbes du Pacifique.

 

 

Livres sur le Tarot de Marseille


 

 

2012. S’initier au Tarot de MarseilleI. Weiss. Editions Larousse.

 

 

2010. Le Livre d’Or du Tarot de MarseilleRodes d. et  Sanchez E. Editions Elaleph.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.