Trets. Le clocher. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Trets à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

  • Village du département des Bouches-du-Rhône (13) appartenant à la Communauté du Pays d’Aix.
  • Code postal. 13530
  • Habitants. Tretsois –  Tretsoises.
  • Superficie. 70,31 km2. Grand territoire.
  • Altitude. 217 m – 810 m.
  • Population. 10.719 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 26′ 51″  E  5° 41′ 01″. Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation de Trets (13)

 

 

Communes limitrophes de Trets

 

 

Accès à Trets

 

 

Distances de Trets

 

 

 

La Nature à Trets

 

 

Reliefs, sols

 

  • Au nord, plaine de l’Arc.
  • Au sud, reliefs.
    1. Chaîne du Regagnas.
    2. Mont Perdu 815 m.
    3. Mont de l’Olympe 703 m.
    4. Baoucous 604 m.
    5. Pas de la Couelle.
    6. Col de Ribierre.
  • Vue sur la Montagne de la Sainte-Victoire au nord.
  • Vue sur le Mont Aurélien, à l’est.

 

Rivières, eau

 

  • Arc.
    1. Haute vallée du fleuve provençal qui prend sa source vers Pourcieux.
    2. Nombreux affluents et ruisseaux.

 

Forêts, arbres

 

  • Collines verdoyantes et boisées, risques d’incendie.
  • Pins.
  • Chênes.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Blé.
  • Melons.
  • Vigne. Production de vins.

 

Activités dans la nature

 

  • Randonnées. Passage du GR9.

 

 

Histoire de Trets

 

 

Préhistoire

 

  • Mont Olympe occupé à la préhistoire.
  • Grotte sépulcrale du Baou des Onze heures.
  • Stations néolithiques de La Combe et de Sainte-Catherine.

 

Antiquité

 

  • v. 6e s. Très tôt les Grecs de Marseille créent Trittia.
  • Restes d’un castellum pré-romain au Mont Olympe.
    1. Il a fourni des poteries et des fragments de meules.
  • Présence gallo-romaine.
    1. Cimetière à la Petite-Pugère (monnaies, sépultures).
    2. 122. Présence romaine mentionnée.
  • Vestiges de la Via Aurelia / Voie Aurélienne, la grande route romaine.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Site ruiné par les invasions sarrasines.
  • 10e s. Curtis de Tresia est cité.
  • 10e s.16e s. La seigneurie appartient aux vicomtes de Marseille.
  • Etablissement Templier au quartier de Bandel.
    1. Voir article Templiers en Provence.
  • 1364. La seigneurie est qualifiée de barronie.
  • 16e s. Marchés et Foires établis.
  • 1533. Les Forresta sont les seigneurs de Trets.
  • 16e s.17e s. Les Cauvet sont les nouveaux seigneurs.
  • Début 18e s. Les Gaufridy sont les nouveaux seigneurs.
  • Thomassin-Peynier est le dernier seigneur de Trets.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Trets

 

 

  • Beau village provençal de caractère médiéval qui occupe une position légèrement surélevée par rapport à la plaine.
  • Château féodal.
    1. 13e s. et 14e s. Le château est construit par les descendants des vicomtes de Marseille.
    2. Plusieurs fois agrandi.
    3. Mâchicoulis, meurtrières.
    4. A l’intérieur : cheminée baroque décorée de gypseries, escalier avec rampe en pierre de taille du 17e s., plafonds peints à la française …
  • Remparts.
    1. Tours carrées (huit à l’origine).
    2. Trois portes fortifiées (d’Amont, de Clastre, de Pourrières ).
  • Mairie.
    1. Installée dans les anciens bâtiments du monastère bénédictin dépendant de l’Abbaye Saint-Victor de Marseille.
  • Place Pailheret.
    1. Ancienne place du marché au centre de la ville médiévale.
    2. Une  maison présente un encorbellement caractéristique du Moyen Âge.
    3. Plusieurs maisons sont construites sur des arcs jetés au-dessus des rues qui forment des porches.
  • Maisons anciennes, rues étroites et tortueuses, passages voûtés.
  • « Synagogue ».
    1. Situation dans l’ancien quartier juif.
    2. 13e s. Maison romane qui aurait abrité une synagogue. La maison conserve sa façade en pierre de taille d’époque qui est Inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
    3. A  l’étage, une galerie de fenêtres géminées à arcs en plein cintre avec colonnettes de marbre blanc est remplacée au 16e s. par des fenêtres à croisée, presque entièrement invisibles de nos jours.
  • Château de Saint-Michel.
    1. Ruiné.
  • Château à « La Jolie ».
    1. Traces de courtines.
  • Ermitage Saint-Jean-du-Puy.
    1. Situé à 658 m d’altitude au sommet d’une colline, l’Ermitage surplombe la vallée de l’Arc.
    2. Très beau point de vue et but de randonnée. Table d’orientation.
    3. 5e s. L’ermitage est fondé par Jean Cassien.
    4. 5e s. – 15e s. Les moines cassianites dépendant de l’abbaye Saint-Victor de Marseille occupent le site.
    5. 15e s. – 18e s. Le sanctuaire est desservi par des ermites qui se succèdent.
    6. Révolution française. Le site est vendu comme Bien national, les habitants de Trets en font l’acquisition.
    7. 1793. La fête de saint Jean est solennellement célébrée à l’Ermitage. Les ermites reviennent et fréquentent le site jusqu’en 1891.
    8. 194044. Seconde guerre mondiale, le site est utilisé par la résistance .
    9. Le site comprend aujourd’hui une chapelle dont l’abside romane est entièrement restaurée, consacrée à St Jean Baptiste, un abri avec des jardins et une tour de guet.

 

 

Monuments chrétiens de Trets

 

 

  •  Eglise paroissiale Sainte-Marie ou Notre-Dame-de-Nazareth.

    1. Edifice imposant par ses dimensions et par son histoire très riche.
    2. Classée aux Monuments Historiques.
    3. 4e s. Origine paléochrétienne.
      1. L’église conserve le chœur de cette période ce qui en fait l’un des édifices chrétiens les plus anciens de la Provence et de France.
    4. 12e s. Etape importante puisque l’église est intégrée à un prieuré dépendant de l’abbaye Saint-Victor de Marseille.
    5. Le style roman-provençal laisse son empreinte dans l’abside et la nef voûtées en berceau plein cintre.
    6. 15e s. Clocher massif inachevé de style gothique provençal. Tourelles d’angles et gargouilles aux évocations animales.
    7. Grande qualité du mobilier signé par Verrier, un élève de Puget (bas-relief de l’Annonciation) et toile peinte de Van Loo.
    8. Bénitier gravé d’une grande beauté.
  • Chapelle Saint-Jean-du-Puy.
    1. Sur les hauteurs du Regagnas (668 m).
    2. 5e s. Bâtie sur un ancien ermitage. Remaniée. La chapelle aurait été fondée par les moines de l’Abbaye Saint-Victor de Marseille.
    3. Abside d’origine romane rebâtie en style classique.
    4. On y trouve en réemploi des colonnes gallo-romaines et une inscription carolingienne.
  • Chapelles rurales.
    1. Sainte-Catherine. En direction de Pourrières.
    2. Sainte-Cécile.
    3. Saint-Martin-de-Vidoles.
  • Vestiges de la chapelle romane Saint-Michel.
    1. Au sud-est du bourg.
    2. 10e s.
  • Oratoire
    1. Sur la RD6, vers le nord.

 

Célébrités liées à Trets

 

 

  • Bezaudun (Bertrand). Religieux.
    1. 13491358. Archevêque de Gênes.
  • Cadry (Jean-Baptiste). Trets, 1680Paris, 1736. Religieux. Prêtre. Théologien.
  • Chaillan (Marius). 18581937. Auteur. Histoire. Archéologie.
    1. 1893. Il écrit le livre Recherches archéologiques, historiques sur Trets et sa vallée en 1893.
    2. Ouvrages  sur l’histoire et l’archéologie provençale.
  • Chauvin (Fernand). Instituteur et directeur d’école. Passionné d’archéologie.
    1. 1958. Il écrit le livre documentaire : Trets et sa région.
  • Clérion (Jean-Jacques). Trets, 1639 Paris, 28 août 1714. Sculpteur du roi.
  • Dubois (Urbain). Trets, 26 mai 1818Nice, 14 mars 1901. Grand cuisinier.
    1. Cuisinier du roi de Prusse.
    2. Il publie La cuisine classique, puis École des cuisinières en 1869 .
  • Gaufridi (Jean-François). Chevalier. Baron de Trets.
    1. Conseiller au parlement de Provence.
    2. 1694. Il écrit  Histoire de Provence publiée à Aix.
  • Geoffroy (Raymond). Religieux. Franciscain.
    1. Fils du seigneur Burgondion Ier et de Mabile d’Agoult.
    2. 12891295. Ministre général de l’Ordre des Frères Mineurs.
  • Reillanne (Raimbaud de). Religieux. v. 990 – 18 février 1069.
    1. Archevêque d’Arles.
    2. L’un des plus actifs promoteurs de la Paix de Dieu et de la réforme ecclésiastique en Provence.
  • Roumagoux (Eugène). Trets, 13 décembre 1877 Oppède (Vaucluse), 19 août 1948. Médecin. Homme politique.
    1. Conseiller général du canton de Bonnieux.
    2. Ancien député maire d’Oppède.
  • Valérian (Victor). Trets,  29 mai 1854. Médecin.
    1. Docteur en médecine de la Faculté de Paris.
    2. Médecin de l’hôpital et du dispensaire de Salon-de-Provence.
  • Veyrier (Chrsitophe). Trets, 26 janvier 1637 Toulon, Juin 1689.  Sculpteur baroque.
    1. Neveu et élève de Pierre Puget.
    2. L’église de Trets contient plusieurs de ses œuvres maître autel, panneaux.
    3. Musée Granet d’Aix-en-Provence.
    4. Musée des Beaux-Arts de Marseille.
    5. Musée des Beaux-Arts de Toulon.

 

 

Films liés à Trets

 

 

  • 2004. Nos amis les flics. Bob Swaim. Trets (13).
  • 2004. Le miroir de l’eau. Séries françaises. Edwin Baily. Trets (13).
  • 1963. Le Voyage à Biarritz. Gilles Grangier.  Avec Fernandel,  Trets (13).

 

 

Liens internationaux, jumelage avec Trets

 

 

  • 2011. Aghavnadzor (Arménie).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.