Chevalier Templier © Luis Louro – Fotolia.com

Provence 7

Templiers en Provence

 

 

 

 

 

 

Histoire des Templiers – L’Ordre du Temple

 

 

  • Ordre Religieux et Militaire.

 

  • Les membres, issus de la chevalerie chrétienne, sont nommés Templiers.

 

  • v. 11181119. Hugues de Payens (ou Payns) d’origine champenoise et Geoffroy de Saint-Omer, flamand, fondent l’Ordre.
    1. Avec 7 compagnons chevaliers, ils se mettent au service de Dieu et du roi.
    2. L’Ordre a pour vocation de défendre et protéger les pèlerins se rendant en Terre Sainte.
    3. Ils veulent se soumettre à la règle monastique de saint Augustin.

 

  • Les Pauvres Chevaliers du Christ sont très vite protégés en Terre Sainte par le roi Baudouin II.
    1. Logés dans le palais situé à l’emplacement du Temple de Salomon, il seront appelés, plus tard, « Templiers ».
    2. L’Ordre est ainsi vire reconnu en Orient mais ce n’est pas le cas en Occident.
    3. 1127. Geoffroy de Saint-Omer et 4 de ses compagnons viennent rencontrer le Pape Honorius II qui décide de convoquer un concile à Troyes en 1128.
    4. 21 personnes participent au Concile parmi lesquels très vraisemblablement Bernard de Clairvaux, futur saint Bernard.

 

  • 1129. Après le Concile de Troyes l’Ordre du Temple est officiellement reconnu.
    1. La milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon constitue la base de l’Ordre.

 

  • 1130. Le comte-marquis de Barcelone se fait Templier. Il est suivi en 1133 du roi d’Aragon et de Navarre Alphonse 1er.

 

  • 1152. L’Ordre compte 8 provinces en Europe, parmi lesquelles la France.
    1. La France est partagée en Provinces templières parmi lesquelles Provence – Languedoc.

 

  • 12e s. et 13e s. Dans le cadre de la Guerre Sainte et des Croisades, Les Templiers accompagnent et protègent les chrétiens en pèlerinage à Jérusalem.
    1. Les Templiers sont fortement engagés dans la Reconquête de la péninsule ibérique occupée par les Musulmans.
    2. Les Templiers participent activement aux batailles  lors des Croisades .
    3. 13 e s. L’Ordre compte 9 000 à 10 5000 Commanderies, selon les sources.

 

  • 1291. La perte de la Terre Sainte après le siège de Saint-Jean-d’Acre provoque le replis sur l’Europe.
    1. Au travers de l’Europe chrétienne d’Occident, les Templiers constituent un réseau de monastères désignées Commanderies.
    2. Leur puissance économique devient considérable.
    3. Les Templiers effectuent des transactions avec certains souverains.
    4. Certains seront gardiens de trésors royaux.

 

  • 1307. Le roi de France, Philippe IV le Bel intente un procès unique contre les Templiers.
    1. Arrestations des Templiers qui sont torturés.

 

  • 1308. De nombreux Templiers de Provence sont brûlés à Aix sur ordre de Charles II, roi de Naples, de Sicile et comte de Provence.

 

  • L’Ordre est victime de la lutte entre le roi de France, Philippe le Bel, et la Papauté.
    1. 1312. 13 mars. L’Ordre est dissous par le pape Clément V  après un procès en hérésie.
    2. La fin tragique de l’Ordre est à l’origine de nombreuses légendes.

 

 

 

Sites Templiers : commanderies, villages en Provence

 

 

La densité et l’importance des sites templiers en Provence est tout à fait exceptionnelle. Ces faits sont liés à plusieurs facteurs :

 

 

  • Les routes de pèlerins vers la Terre Sainte.
  • Les sites de repli après avoir quitté la Terre Sainte.
  • Les fonctions des Templiers :  « Gendarmerie et Douanes », Producteurs (vins…) et navigateurs.

 

 

Commanderies

 

 

  • L’image de Commanderies sous forme de place-fortes puissantes n’est pas pertinente en Europe.
    1. Les Templiers n’ont pas vraiment de fonction militaire mis à part en Espagne et au Portugal.
    2. Les Commanderies se présentent plutôt comme des gros établissements avec des fonctions économiques et juridiques.
    3. Les bâtiments sont le plus souvent des grosses fermes pouvant disposer de moyens de défense.
    4. La définition précise des Commanderies fait pas consensus parmi les experts qui s’accordent à désigner ainsi la Maison Principale les autres étant des annexes ou des dépendances.
    5. Il n’y a pas non plus de règles d’architecture faisant consensus pour les fermes, les églises, les chapelles…
    6. Le mot et les notions de « puissance » doivent cependant être retenus sur les plans économiques et financiers.

 

 

 

Liste des sites templiers en Provence

 

 

  • Aix-en-Provence (13).
    1. Puissante Commanderie des Templiers.
    2. Sur un important carrefour routier.
    3. 1143. Fondation.
    4. Aucun vestige. Le site était sur celui du couvent des Clarisses (rue Ste-Catherine) et sur celui du couvent des Ursulines (maison d’arrêt, derrière le Palais de Justice).

 

 

  • Annot (04).
    1. Maison Templière.
    2. 1574. Incendiée pendant les Guerres de Religion.
    3. Bâtiments et chapelle conservés à Vérimande.

 

  • Arles (13).
    1. Commanderie.
      1. 11381143. Fondation.
      2. Position stratégique commandant le passage du Rhône et rassemblant les pèlerins en partance pour la Terre Sainte.
      3. La Maison des Templiers n’est pas la Commanderie disparue qui était établie sur la route de Tarascon.
    2. Commanderie de Saliers.
    3. Maisons de Neparomicus et Venrella.

 

 

  • Authon (04).
    1. Ruines du château des Templiers sur leur fief.

 

  • Avignon (84)
    1. Commanderie d’Avignon.
      1. 1130. Acquisition de l’église Saint-Jean-le-Baptiste.
      2. 1174. Etablissement de la Commanderie.

 

 

 

  • Beaujeu (04).
    1. Monastère de Saint-Pierre.

 

 

 

  • Biot (06).
    1. Commanderie Générale pour le Comté de Nice.
    2. Site en liaison directe avec le port d’Antibes.
    3. Dépendances à Bézaudun, Coursegoules, Le Broc, Toulon, Tourrette-du-Château, Tourrettes-sur-Loup, Valbonne.
    4. 1209. Fief donné aux Templiers.
    5. Un lieu-dit « Les Cavaliers » et une borne portant la Croix de l’Ordre (exposée au musée municipal) sont les seuls témoignages.

 

 

 

  • Briançon (04).
    1. Une Maison des Templiers est présentée datant de la Renaissance !

 

 

  • Brunet (04).
    1. Vestiges d’un monastère attribué aux Templiers.

 

 

 

 

  • Castellet-les-Sausses (04).
    1. Couvent des Templiers.

 

 

 

  • Bras (83).
    1. Commanderie de Bras.
    2. Chapelle romane dédiée à saint Pierre.

 

  • Castellane (04).
    1. L’Ile des Veilleurs est l’objet de nombreuses légendes templières.

 

  • Châteauneuf-de-Gadagne (84).
    1. Commanderie.

 

 

 

 

  • Daluis (06).
    1. Fief templier. Dépendance de Rigaud.

 

 

  • Draix (04).
    1. Commanderie de Draix. Jumelle de Digne.

 

 

 

  • Entrevaux (04).
    1. Puissante Commanderie d’Entrevaux.
    2. Entièrement disparue.

 

  • Faucon (84).
    1. Commanderie de Saint-Germain, proche de Vaison-la-Romaine.
    2. Ferme conservée.

 

  • Figanières (83).
    1. Dépendance de la Commanderie de Ruou, à Villecroze.
    2. Chapelle votive Notre-Dame-de-l’Olivier érigée sur les bases d’un temple païen. Croix pattée.

 

  • Flassans (83).
    1. Commanderie de Peyrassol. Jumelle de Cogolin.
    2. 1256. Etablissement érigé en Commanderie.
    3. Spécialisé dans la production de vin : 28.000 litres en 1256.
    4. Château remanié par les Hospitaliers.
    5. Murailles, anciens celliers, petite chapelle de style romano-provençal.

 

 

  • Fréjus et St-Raphaël (83).
    1. Double Commanderie.
    2. 12e s. Eglise St-Raphaël dite des Templiers bien conservée.
    3. 13e s. Vestiges de remparts.
    4. Commanderie de St-Aygulf.

 

  • Fugeret (04)
    1. Important établissement.
    2. L’église Saint-Pons en reste témoin.

 

  • Gap (05).
    1. Commanderie.
    2. Des propriétés existaient à Remollon et à Moydans, dans les environs de Gap.

 

 

 

  • Grasse (06).
    1. Commanderie de Grasse. Jumelle de Vence.
      1. Important centre administratif.
      2. 1307. Ses Templiers échappent à l’arrestation.

 

 

  • Guillaumes (06).
    1. Fief templier. Dépendance de Rigaud.

 

  • Hyères (83).
    1. Commanderie jumelle de Toulon et port templier.
    2. Port d’embarquement et de retour des Croisés.
    3. Beaux bâtiments du 12e s. bien conservés.

 

 

 

  • La Brillanne (04).
    1. Maison desTempliers ?

 

  • La Croix-sur-Roudoule (06).
    1. Fief templier. Dépendance de Rigaud.

 

  • La Gaude (06).
    1. Château des Templiers.

 

 

  • Lagarde-Paréol (84).
    1. Fief des Templiers. Dépendance de Richerenches.
    2. Vestiges du château.

 

  • Lapalud (84).
    1. Commanderie au nord d’Orange.

 

 

 

  • Limans (04).
    1. Maison Templière ?

 

 

 

  • Marseille (13).
    1. 1er port d’embarquement pour la Terre Sainte.
    2. Commanderie de Marseille.
      1. L’établissement reçoit de nombreux dons de pèlerins.
      2. Les nefs du Temple (et de l’Hôpital) transportent des milliers de pèlerins.
      3. 12161234. Les Templiers abandonnent la place au profit de Montpellier.

 

  • Martigues (13).
    1. Présence templière sur le territoire de fondation de l’Ordre des Hospitaliers (Gérard Tenque).
    2. Le port de Martigues est utilisé par les Templiers.

 

 

 

  • Moissac-Bellevue (83).
    1. Commanderie de Moissac. Dépendance de Régusse.
    2. 13e s. Fondation sur une donation de Guillaume de Moissac.
    3. 12221223. Guillaume de Moissac devient Commandeur.
    4. Chapelle originale avec double nef et double abside.

 

  • Monaco.
    1. Port tourné vers l’Italie.

 

  • Montfort-sur-Argens (83).
    1. Petit château.
    2. 1207. Donation d’Alphonse d’Aragon.
    3. Vestiges de caves.
    4. Le château actuel est une construction des Hospitaliers entre le 14e s. et le 16e s.
      1. Belle Croix de Malte.
      2. Cabinet d’Alchimie.

 

  • Montgenèvre (04).
    1. Implantation certaine dans cet endroit très stratégique.
    2. Commanderie ou Maison ?

 

  • Montmeyan (83).
    1. Commanderie de Montmeyan. Dépendance de Régusse.
    2. 1164. Donnée à Saint-Maurice par son seigneur Hugues, devenu Templier.
    3. Vestiges du château.
    4. Eglise.

 

 

 

  • Nibles (04).
    1. Eglise Notre-Dame-de-Béthéem.

 

  • Nice (06).
    1. Commanderie Templière et 2ème port Templier après Marseille.
    2. 1193. Fondation.
    3. Plusieurs dépendances : Cabris, Châteauneuf, Opio, Plan-de-Grasse, Plascassier.

 

  • Omergues (04).
    1. Fief des Templiers.
    2. Au sud de Sisteron.

 

  • Orange (84).
    1. Commanderie d’Orange.
      1. 1138. Fondation par essaimage de Richerenches.
      2. A la base, il y a la donation du château des Arènes.
      3. Lié au théâtre antique.
      4. La cathédrale porte le nom de Notre-Dame-de-Nazareth.

 

  • Prads-Haute-Bléone (04).
    1. Etablissement à Mariaud, géré par Digne.

 

 

  • Régusse (83).
    1. Commanderie de Saint-Maurice.
    2. 1164. Simple maison élevée en Commanderie lorsque Guillaume de Vion, son précepteur, reçoit Hughes de Montmeyan en qualité de frère du Temple.
    3. Vestiges de bâtiments conventuels. Bergerie. Chapelle à double travée. Abside en cul-de-four.
    4. 2 moulins à vent templiers.

 

  • Reillanne (04).
    1. Etablissement des Templiers. Maison .
    2. 15e s. Un couvent franciscain lui succède.

 

  • Richerenches (84).
    1. Commanderie Générale de Provence.
      1. 1136 – 1151. Fondation par le frère templier Arnaud de Bedos, au lieu-dit Ricarensis à l’origine du nom actuel de Richerenches.
      2. 1139. Hugues de Bourbouton, donateur du site et seigneur local, devient le second Commandeur de la place.
      3. Richerenches est le siège de la baillie de Provence jusqu’à la création de la Commanderie d’Arles.
      4. 1313. Le 13 juillet. Le pape Clément V s’entend avec Robert de Sicile afin de reprendre les biens du Temple dans le Comtat Venaissin.
      5. Milieu 14e s. La population abandonne la Commanderie et le village.
      6. 15e s. Nouvelle prospérité et juridiction étendue à de nombreux domaines.
      7. Vestiges templiers : abside de la chapelle du 12e s., temple ou grange templière, rempart avec ses 4 tours d’angles.
      8. Un important édifice disparu comptait deux niveaux et une salle voûtée haute en berceau brisé à l’étage.
      9. Richerenches est l’une des Commanderies les mieux conservées de France.

 

  • Rigaud (06).
    1. Commanderie de Rigaud. 
    2. 25 dépendances parmi lesquelles Daluis, La Croix-sur-Roudoule, GuillaumesPuget-Théniers, Saint-Etienne-de-Tinée, Saint-Sauveur-sur-Tinée, Villars-sur-Var.
    3. 1307. Les sergent du roi trouvent la forteresse vide.

 

  • Risoul (05).
    1. Commanderie de Gaudissart.
    2. Une chapelle existe encore.
    3. Les Templiers cherchaient à contrôler les cols et les passages.

 

  • Roaix (84).
    1. Commanderie de Roaix. Jumelle de Richerenches.
    2. 1137. Fondation par essaimage de Richerenches vers le sud.
    3. Bâtiments conservés et remaniés au 17e s.
    4. A Roaix existe l’association Ordre Rénové du Temple.

 

 

 

 

  • Saint-Antonin-sur-Bayon (13).
    1. Commanderie de Bayle.
      1. 7 km de Puylouier – 11 km d’Aix-en-Provence.
      2. Propriété privée.
      3. Belle vue sur la Montagne Ste-Victoire et la vallée de l’Arc.
      4. 1143. Fondation sur un terrain appartenant à l’abbaye de Montmajour (Arles). Foulques de Bras est le 1er maître de la Commanderie.
      5. 1166. 5 novembre. Sources écrites attestant l’installation. Donation de Foulques de Pontevès à Hugues Gaufredi, maître du Temple en Provence. Copie du 15e s. conservée aux Archives Départementales 13.
      6. 1312. Attribution aux Hospitaliers.
      7. 1904. Découverte du site à l’occasion de la construction d’un hangar.
      8. Position stratégique à 480 m d’altitude sur le plateau de Cengle au sein du Massif de la Sainte-Victoire.
      9. Mise en valeur du plateau avec l’évacuation de l’eau par la Cascade de La Trenque.
      10. Vestiges de la chapelle et de la ferme fortifiée. Les granges et les étables fermant la cour sont détruites.
      11. Cour dallée limitée par deux tours.
      12. Puits profond dans un champ qui a beaucoup attisé la curiosité des chasseurs de trésors…

 

 

 

  • Saint-Etienne-du-Grès (13).
    1. Commanderie de Laurade.
      1. 1196. Création sur une dotation de Hughes Ricard.
      2. Beaux vestiges : chapelle Saint-Thomas-des-Templiers de pur style romano-provençal.

 

  • Saint-Julien (83).
    1. Maison des Templiers.
    2. Château disparu.
    3. Vestiges de chapelle templière dans l’église romane du village.

 

  • Saint-Martin-d’Entraunes (06).
    1. Fief templier. Dépendance de Rigaud ?
    2. Eglise romane réputée avoir caché un trésor.

 

  • Saint-Martin-Vésubie (06).
    1. Importante place templière.
    2. Route du Sel.
    3. 13e s. Fondation de la Chapelle de la Madone-de-Fenestre sur l’espace d’un temple de Jupiter.
    4. Débuts du pèlerinage.
    5. 1307. L’arrestation des Templiers de Fenestre est perçue comme une malédiction.

 

 

 

  • Saint-Romain-de-Malegarde (84).
    1. Commaederie entourant Vaison-la-Romaine.
    2. Le pape Jean XXII se l’attribue.

 

  • Saint-Sauveur-sur-Tinée (06).
    1. Fief templier. Dépendance de Rigaud.

 

 

  • Savines-le-Lac (04).
    1. Hôpital.

 

  • Séguret (84).
    1. Commanderie.
    2. Ruines au lieu-dit « Cimetierre-Saint-Jean »

 

 

  • Sospel (06).
    1. Commanderie de Sospel.
    2. 1180. Fondation.
    3. Château de la Commande.
    4. Chapelle du Prieuré St-Gervais.

 

 

 

  • Toulon (83).
    1. Commanderie et Port Templier. Jumelle de Hyères.
    2. 1307. Raimon Rostaing, évêque de Toulon, aide 7 Templiers à échapper aux sergents du roi de France.

 

  • Trigance (83).
    1. Magnifique château de Valcroz, réputé avoir caché un important trésor templier.
    2. Commanderie de Saint-Maymes ?

 

  • Vacqueyras (84).
    1. Maison templière à Fontbonne.
    2. Insignes templiers sur la tour de garde.

 

 

  • Vidauban (83).
    1. Commanderie de la Bastide-de-Trois.
    2. 13e s. Quelques vestiges.
    3. Chapelle Saint-Michel-sous-Terre, au Saut Saint-Michel.
    4. 1252. Propriété des Templiers.

 

  • Villars-sur-Var (06).
    1. Fief templier. Dépendance de Rigaud.

 

  • Villecroze (83).
    1. Commanderie du Ruou. Jumelle de Lorgues.
      1. Au sud de la commune.
      2. v. 11501155. Fondation. Hugues Raimond est le 1er Commandeur.
      3. Considérée comme une des plus importantes Commanderies de Provence.
      4. 1260. La Commanderie comporte une maison de formation.
      5. 1307.Passage sous le contrôle des Hospitaliers de Puimoisson.
      6. Vestiges : logis du Commandeur, réfectoire, tour, remise, chapelle percée de 3 portes avec ses fresques templières.

 

 

 

 

 

Les Templiers célèbres

 

 

Précurseurs et fondateurs de l’Ordre

 

 

  • Geoffroy Bisol.
    1. Originaire de Frameries, dans le comté de Hainaut.

 

  • Gondemare.

 

  • Payen de Montdidier.
    1. Originaire de la Somme en Picardie.

 

  • André de Montbard.
    1. Originaire de Bourgogne.
    2. Oncle de Bernard de Clairvaux.

 

  • Hugues de Payns.
    1. Originaire de Payns en Champagne.

 

  • Rolland.
    1. Originaire du marquisat de Provence.

 

  • Archambault de Saint-Amand.

 

  • Godefroy de Saint-Omer. Originaire de Saint-Omer dans le comté de Flandre.

 

 

 

 

L’Héritage Templier

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.