Château Julian et ancienne Mairie © Fot 84

 

 

Accueil Provence 7

Lapalud à visiter (84)


 

 

 

Guide de la visite de la commune de Lapalud dans le département de Vaucluse.

 

  • Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 84840
  • Habitants. Lapalutiens, Lapalutiennes.
  • Superficie. 17,37 km2.
  • Altitude. Moyenne 47 m. Mini 42 m. Maxi 59 m.
  • Population. 3812 habitants (2015).
  • Coordonnées et CarteN 44°18’16.8″ E 4°41’15.8″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de Lapalud.
  • Nom. Le toponyme palud s’explique par le fait que l e territoire a longtemps été marécageux.

 

 

Situation de Lapalud (84)


 

 

Communes limitrophes de Lapalud

 

 

Accès à Lapalud

 

 

Borne kilométrique sur la Nationale 7© Frédéric Prochasson – Fotolia.com.

 

 

  • Nationale 7 vers Mondragon, au sud, et Pierrelatte , au nord.
    1. Voir article Nationale 7 en Provence.
  • RD 63 vers Lamotte-du-Rhône, Pont-Saint-Esprit, au sud.
  • RD 204 A vers l’Autoroute A7, Saint-Paul-Trois-Châteaux et Bollène.

 

Distances de Lapalud

 

 

 

La Nature à Lapalud


 

 

  • Riche plaine alluvionnaire du nord de Vaucluse comprise entre la rive gauche du Rhône et le cours du Lauzon, à l’est.
  • La plaine a longtemps été marécageuse d’où le toponyme Palud.

 

Reliefs, sols

 

  • Territoire de plaine plat avec des cultures à perte de vue.

 

Forêts, arbres

 

 

Rivières, eau

 

  • Le Rhône.
    1. Lapalud occupe la rive gauche du fleuve.
    2. La rive du fleuve est protégée par une digue.
  • Le Lauzon.
    1. Lapalud se situe entre le Rhône et le Lauzon, sur la rive droite du Lauzon.
    2. Le Lauzon est un affluent du Rhône en rive gauche dont le cours est pratiquement parallèle à celui du Rhône avant la confluence sur la commune de Mondragon, à 36 m.
    3. Source à 158 m à Montségur-sur-Lauzon.
    4. Longueur 31,4 km.
  • Plan d’eau à l’est du  village.
  • Lac de Deves au sud-est du village.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Riches cultures maraîchères et fruitières.
    1. Blé, colza, maïs.
    2. Tournesol.
    3. Luzerne.
    4. Arbres fruitiers : abricotiers, cerisiers, pêchers, pommiers.
  • Chênes truffiers.
  • Elevages de chevaux et de moutons…) et un abattoir.
  • Miel.
    1. Voir articles Miel de Provence et Bonnes adresses Miel.
  • Vigne et Vins.
    1. Vin de Pays de la Principauté d’Orange.

 

Activités dans la nature

 

 

Histoire de Lapalud


 

 

  •  La position de Lapalud a toujours été stratégique.
    1. Au Moyen-Age, avant et après l’inclusion de la Provence à la France. Proximité d’un des rares ponts sur le Rhône sur l’axe de Paris à Marseille .
    2. La Nationale 7 et les routes qui l’ont précédées sur l’axe Lyon-Marseille.
    3. Le Rhône en tant que voie navigable.

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • 5 400 av. J.-C.  Des fouilles conduites lors de la construction de la ligne TGV révèlent un habitat dans des huttes sur le site des Petites Bâties à Lamotte-du-Rhône.
    1. Il pourrait s’agir de pêcheurs-chasseurs.
    2. Des structures empierrées, des structures de combustion installées dans des fosses, un système de fossés, des foyers, des trous de poteaux pouvant désigner une palissade, des vestiges de céramiques, des outils en pierre taillée, des charbons de bois… ont été mis à jour.
  • Antiquité Gallo-Romaine.
    1. Un mur circulaire de près de 50 m de diamètre, trouvé au nord-ouest de Lapalud sur le bord d’un ancien bras du Rhône pourrait correspondre à une installation portuaire romaine.
    2. v. 77. Mise à jour au lieu-dit les Girardes, d’un important vignoble de 35 ha avec une villa rustica et 3 nécropoles qui aurait disparu en 90 suite à l’ordre de l’empereur Domitien d’arracher la moitié d’une vignoble de la Narbonnaise.

 

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

 

  

 

 

  • 11e s. Les Templiers sont co-seigneurs.
    1. Voir articles Templiers en ProvenceOrdres de Chevalerie.
  • Le fief passe au Comte de Toulouse avant de revenir au Saint-Siège, après la Croisade des Albigeois.
  • Important péage au Moyen-Age qui commande la route des Baronnies.
  • 1138. Toponyme Palus utilisé.
  • 1265. Lapalud appartient au Comtat Venaissin.n 1265, Lapalud fait partie du Comtat Venaissin.
  • La papauté en Avignon a plusieurs conséquences sur Lapalud.
    1. 1317. Jean XXII récupère pour le Magistère tous les biens des Hospitaliers.
    2. 13601361. Les Grands Compagnies occupent Lapalud et le pont de Saint-Esprit. Les raids destructeurs se multiplient aux dépens de Lapalud
    3. Lors du Grand schisme d’Occident, la Révérende Chambre Apostolique (Ministère des Finances pontificales) inféode Lapalud au Cardinal Jean de La Grange auquel l’Église doit d’importantes sommes d’argent.
  • Tout au long du Moyen Âge, un péage est établi à Lapalud sur le halage des navires remontant le Rhône.
    1. Jusqu’au 15e s. Ce halage est exclusivement humain.
  • 1481. 10 décembre. La Provence devient française.
  • 1563. Le Baron des Adrets assiège et ravage le site.
  • 18e s. 2 activités se développent.
    1. Le tabac. La vente de tabac qui est autorisée dans le Comtat stimule sa culture à Lapalud avant d’être interdite dans tout le Comtat à partir de 1734 sous l’influence de la France.
    2. L’élevage des vers à soie ou sériciculture se développe dans le Comtat sous l’influence des Italiens au services des papes en Avignon.
      1. 1654. On parle de forêt de mûriers sur la commune de Lapalud.
  • 1739. Cadastre italien pontifical conservé en Mairie.
  • La position de Lapalud à la limite des Etats Pontificaux et des provinces françaises du Languedoc et du Dauphiné renforce l’intérêt de Lapalud comme point de passage.
    1. 1763.  Construction de la route entre Lapalud et Mondragon.
    2. Développement du Relais de Poste de Lapalud.
    3. Passages de troupes, de commerçants, de personnes célèbres…
  • 1793. 12 août. Création du département de Vaucluse par réunion des districts d’AvignonCarpentrasAptOrange et du canton de Sault.
  • 1793. 1469 habitants.

 

Période contemporaine

 

 

  • 1815. Le Duc d’Angoulême qui avait essayé de s’opposer au retour de Napoléon signe à Lapalud sa capitulation.
  • 1840 et 1856. Inondations catastrophiques.
  • 18e s. – 19e s. La culture de la garance se développe.
  • 1856. 2655 habitants.
  • 1896. 1675 habitants.
  • 1936. 1215 habitants.

 

 

 

  • Fabrique des célèbres balais multicolores et capitale du balais.
    1. 1870. La culture du sorgho remplace progressivement celle de la garance.
    2. 1945. Une trentaine de fabriques de balais existent à Lapalud.
    3. La Nationale 7 aide la diffusion de ces balais par le transport routier mais aussi par la vente directe des maisons directement établies sur la Route Bleue.
    4. Une seule entreprise poursuit cette activité.
  • 1952. Mise en activité du Canal de Donzère-Mondragon.
    1. La construction apporte de la richesse.
    2. Une partie de la population choisit de s’établir définitivement.
  • 1965. Construction de l’usine du CEA (Centre Energie Atomique) qui relance l’activité et l’établissement de population.
  • 1968. 2345 habitants.
  • Années 1970. Construction du site nucléaire de Tricastin rassemble EDF, Eurodif, Cogema… qui font venir une nouvelle population.
  • 1999. 3267 habitants.
  • 2015. 3812 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Lapalud


 

 

  • Vieux bourg circulaire jadis entouré de remparts disparus.
  • 2 portes sont conservées.
    1. Porte Jullien.
      1. Porte flamande édifiée au début du 19e s.  en remplacement de la tour de défense avec herse et pont-levis du Moyen Âge.
      2. Le dernier pont-levis, refait à neuf en 1624 avait été remplacé par un pont en pierre en 1701.
      3. 1862. La Porte Haute ou Portail d’en Haut est appelée Porte Jullien sur décision municipale.
  • Boulevard circulaire sur l’emplacement des anciens fossés.
  • Cours planté de beaux platanes.
  • Extension du village neuf de part et d’autre de la Nationale 7.
  • Anciennes assises de la Commanderie Templière sur lesquelles est construite la maison du général Jullien connue comme Le Portalet.
    1. Fin 18e s. Construction par la famille Jullien.
    2. Les cinq frères Jullien y vivent avant de devenir des officiers supérieur dans les armées de la Révolution et de l’Empire.
    3. Le plus célèbre est Louis Joseph Victor Jullien de Bidon ami de jeunesse et général de Napoléon qui se retire à Lapalud en 1815.
      1. Bonaparte et Joséphine auraient passé la nuit du 7 au 8 mai à Lapalud dans la maison des Jullien.
      2. Le général de division laisse la maison à sa belle-sœur, madame Brézun et fait construire, pour y demeurer, le château de Kerchène.
  • Maison Renaissance du Cardinal.
    1. Maison de campagne des cardinaux, au temps où les papes résident en Avignon.
    2. 16e s. La maison est remaniée  puis divisée en plusieurs logements et transformée en maison de rapport.
    3. À la base de la tour, l’entrée d’un souterrain est encore visible.
  • Hôtel Malijac.
    1. Actuellement occupé  par le bureau de Poste.
    2. Faible partie de ce qui fut l’Hôtel des comtes de Malijac destiné aux hôtes les plus prestigieux.
      1. La plus vaste demeure du village.
      2. Plusieurs fois remanié et transformé en hôpital, hospice, école, bureau de Poste (1938).
      3. Des pièces d’or et d’argent cachées dans l’épaisseur des murailles ont été trouvées par deux fois lors des travaux.
  • Ruines du château féodal des Frémigières, ancien fief.
    1. Au nord-ouest.
    2. Le château servait  de base d’opérations royalistes pendant la période révolutionnaire.
  • Château de la Bâtie-des-Reynauds.
    1. 12e s. Construction.
    2. Lors de la Croisade des Albigeois, Simon de Montfort s’empare du château.

 

 

Château Julian © Fot 84

 

  • Château Julian.
    1. Voir informations au chapitre célébrités.
    2. Bâtiment municipal au Style faussement gothique avec sa tour, es couleurs rosées, ses accolades… transformé en 1907.

 

 

Monuments chrétiens de Lapalud


 

 

  • Eglise paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens.
    1. 1258. Style Roman.
    2. 19e s. Agrandissement.
    3. Nef et bas-côté sud de style Roman.
    4. Abside en cul-de-four encadrée de colonnes corinthiennes.
    5. Porte -Clocher-Tour. 15e s., Inscrite aux Monuments Historiques, surmontée d’une flèche pyramidale à crochets.
    6. 15e s. Encensoir en cuivre.
  • Statues de la Vierge dans des niches aux angles des rues.
  • Croix en face de l’église. 19e s. Style Néo-Gothique.

 

 

Célébrités liées à Lapalud


 

 

  • Borne (Alain). Saint-Pont (Allier), 12 janvier 1915 – Lapalud, 21 décembre 1962. Poète décédé dans un accident de voiture sur le territoire de la commune.
  • Granier (Frédéric). Lapalud, 27 avril 1806Sorgues, 24 novembre 1894. Juge du Tribunal de Commerce d’Avignon. Homme politique. Maire d’Avignon (1848), Député de Vaucluse  et Sénateur de Vaucluse.
  • Julian (Rodolphe). Lapalud, 13 juin 1839, – Paris, 12 février 1907. Peintre.
    1. Fondateur de l’Académie Julian, école de peinture et sculpture à Paris.
      1. Louise Bourgeois, Jean Dubuffet, Marcel Duchamp, Henri Matisse Raymond Villon, Edouard Vuillard.; le groupe des Nabis.. fréquentent l’Académie Julian.
      2. 1er atelier à recevoir des femmes.
    2. Mondialement connu de son vivant.
    3. A Lapalud, le peintre possède une propriété Le Jardin qui subsiste sous le nom de Château Garoutte et une maison maintenant délabrée.
    4. A sa mort, son épouse, Amélie Bory-Saurel, effectue des travaux au château Juilian qui reçoit tourelles, accolades, teint rose…
    5. De nos jours, le Château Julian est une propriété de la ville avec des activités sociales : bibliothèque, tarot…
  • Jullien de Bidon (Louis Joseph Victor). Lapalud, 12 mars 1764Résidence de Kerchêne à Lapalud, 19 mai 1839. Militaire.
    1. Elève au collège de Brienne où il se lie avec Bonaparte (1779). Général de Brigade (1803). Comte d’Empire (1810).
  • Marseille (les frères Joseph et Henri). 19e s. Lutteurs célèbres.
    1. Henri était surnommé le Meunier de La-Palud et Joseph portait le surnom de Lion de La-Palud.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Lapalud


 

 

  • Mardi matin. Marché.
  • Mars. Foire avicole.
  • Avril. Fête du Printemps.

 

 

Mots Clés : , , ,
.