Village de Montmeyan juché sur une éminence © Verlinden

 

 

 

Accueil Provence 7

Montmeyan à visiter (83)


 

 

 

 

 

 

  •  Montmeyan est un village du centre-nord du département du Var (83).
  • Code postal. 83670.
  • Habitants. Montmeyannais.
  • Superficie. 39,43 km2.
  • Altitude. 358 m – 691 m.
  • Population. 580 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 38′ 51″  E   6° 03′ 50″. Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune.
  • Nom issu de « Monte Mejano« , le « mont du milieu« .

 

 

Situation de Montmeyan (83)


 

 

 

 

Communes-du-Var-et-Mer-Verl

Cliquer sur la carte du Var pour l’agrandir © Verlinden.

 

 

Communes limitrophes de Montmeyan

 

 

Accès à Montmeyan

 

 

Distances depuis Montmeyan

 

 

 

La Nature à Montmeyan


 

 

 

Montmeyan.-1.-P.-Verlinden

Butte et table d’orientation au sommet du village © Verlinden

 

 

  • Montmeyan est bâti sur un promontoire rocheux qui domine une plaine étroite bordée de plateaux boisés.
  • Montmeyan est à la sortie des basses gorges du Verdon.
  • La commune s’étend jusqu’au lac de retenue de Quinson.
  • Montmeyan a obtenu le label de qualité de vie « Villes et villages fleuris ».
  • Quatre sites de la commune sont classés zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique :
    1. La forêt de Pélenc.
    2. Le Verdon et ses versants boisés.
    3. Les basses gorges du Verdon.
    4. Les bois de Malassoque et de la Roquette, la coupe géologique de plan de Bury les Vinassiers.

 

Reliefs, sols

 

  • Plaine étroite bordée de plateaux.
  • Le village est juché sur une éminence.
  • 2 carrières de marbre.

 

Rivières, eau

 

 

Forêts, arbres

 

  • Forêt de Pélenc.
  • Bois de Malassoque.
  • Bois de la Roquette.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Fourrage.
  • Lavande.
  • Oignons.
  • Vignes.

 

Activités dans la nature

 

  • Randonnées.
  • Baignade et canotage.
  • Chasse.
  • Pêche.

 

 

Histoire de Montmeyan


 

 

Préhistoire

 

  • Territoire riche en vestiges préhistoriques.
    1. Fossiles rares : œufs et ossements de dinosaures, ammonites, poissons et coquillages (potamides).
      1. La présence de tels fossiles s’explique notamment par la géologie : dans la plaine étroite bordée de failles calcaires affleurent des roches sédimentaires d’âge Jurassique et Crétacé.
    2. Présence de l’homme au Paléolithique moyen attestée par  le site de l’abri Breuil dans la vallée du Verdon.
      1. Le grotte abrite des hommes de Néandertal.
    3. Grotte de Sainte-Madeleine.
    4. Montmeyan possède des mégalithes : un dolmen du chalcolithique sur le plateau de La Colle et deux tumuli (âge du bronze/âge du fer) à La Petite Roquette.
    5. Enceintes préhistoriques à Piegos et à Vieilhas.

 

Antiquité

 

  • Présence de tribus celto-ligures.
    1. 2 camps gaulois au Castellas. Murs épais.
  • Activité attestée à l’époque gallo-romaine : petit habitat rural, four de tuilier…
    1. A Engerne.
    2. A La Roquette.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1135. Locus de Monte Mejano.
  • 1164. Début de l’implantation des Templiers.
    1. Le seigneur Hugues de Montmeyan entre dans l’Ordre du Temple.
    2. Il fait don à l’Ordre de sa terre de Camp Long et de ses droits de pâturage sur tout le territoire de Montmeyan.
    3. Il renonce à tous ses droits et héritages au profit de la Commanderie de Saint-Maurice.
    4. Cette même année, les Templiers fortifient le Castelar.
  • 1170. Renforcement très important de la présence de l‘Ordre du Temple.
    1. Le seigneur de Blachère fait don aux chevaliers du Temple de toutes ses terres cultes et incultes, du droit de pâture ainsi que des eaux des rives du Verdon.
    2. Il concède la libre faculté de construire un moulin dans le vallon de Beau Rivé et un local pour préparer leur pain.
  • 12e s. et 13e s. L’abbaye Saint-André de Villeuve-lès-Avignon possède l’église paroissiale.
  • 1221 – 1223. La Commanderie Templière de Saint-Maurice achète le château de Montmeyan, avec le soutien de la Commanderie du Ruou. Le site comprend :
    1. Un château.
    2. Une église.
    3. Un village qui compte au début du 14e s. une soixantaine d’habitants.
    4. Le territoire est la propriété des seigneurs d’Oraison qui le conservent jusqu’au 16e s.
    5. 1471. Le village est abandonné sans jamais être habité après.
  • 12321234. La liste des localités du diocèse de Riez cite pour la 1ère fois le castrum de Roquette, au nord du village actuel de Montmeyan.
  • Pendant les Croisades, Montmeyan joue un rôle important par la présence de ses moines-soldats sur le territoire entre le Verdon et l’Argens.
  • Maison des Templiers établie à La Roquette.
  • 1308. Philippe le Bel fait disparaître l’Ordre du Temple.
  • 1309. Montmeyan est intégrée au domaine de la cour royale de Provence.
  • 1319. Montmeyan passe sous le contrôle des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
  • 1322. Arnaud de Trian, comte d’Aliffe au royaume de Naples et neveu du pape Jean XXII, fait l’acquisition de Montmeyan.
  • Seigneurie des Castellane puis des Grimaldi.
    1. 1400 ou 1409. Marguerite de Trian, petite-fille d’Arnaud de Trian, épouse son grand-Père Georges de Castellane. Le territoire de Montmeyan entre ainsi dans le patrimoine de la famille des Castellane qui conserve la seigneurie pendant plus de trois siècles.
    2. 15791660. La famille des Castellane-Montmeyan compte six chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.
  • 16e s. Ancienne communauté médiévale de La Roquette réunie à Montmeyan.
  • 1651. La seigneurie est érigée en marquisat en faveur de Jean Augustin de la Foresta.
  • Avant la Révolution française, les Grimaldi-Régusse sont les derniers seigneurs de Montmeyan.
  • 1789. Eté. Le seigneur de Montmeyan émigre en Allemagne.
  • 1790. Les biens du seigneur de Montmeyan sont encadastrés, ses forêts sont déclarées Biens Nationaux et ses terres agricoles sont vendues ou affermées.
  • 1833. 4 août. Création de la 1ère école publique communale de Montmeyan.
    1. Le 17 novembre, l’école compte 2 élèves.
  • 1840. la petite commune de la Roquette est intégrée à celle de Montmeyan.
  • 18481852. Création d’une école de filles sous la Seconde République.
  • 1857.  Achèvement de la construction du Canal du Verdon mise en œuvre par la ville d’Aix.
    1. Le canal, long de 81 km (branches principales) dessert 7 communes et irrigue près de 3000 ha d e terres agricoles.
  • 1864. Achèvement d’une nouvelle école pour garçons, les filles se voient affecter l’ancienne école des garçons.
  • 1885. La construction d’une maison commune –  comprenant la mairie et une école de filles – est achevée.
  • Début des années 1930. L’eau courante est distribuée dans les maisons du village grâce à l’implantation de réservoirs dans les jardins de l’ancien château.
  • 1957. Une station de pompage disposée sur la Canal du Verdon alimente le village en eau courante.
  • 1970. L’achèvement de la branche d’Aix du Canal de Provence entraîne la désaffection du Canal du Verdon.
  • Montmeyan dépend désormais du district de Barjols et fait partie du canton de Tavernes.

 

Période contemporaine

 

  • 1840. Intégration de la petite commune de La Roquette.
  • 18511919. Etablissement d’une caserne de Gendarmerie.
  • 1962. Création d’un hameau de forestage afin d’accueillir 30 anciens harkis et leurs familles, soit 141 personnes.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Montmeyan


 

 

Montmeyan.-Vestiges.-P.-Ver

 

 

Montmeyan.2--P.-Verlinden.

Nombreux attributs médiévaux © Verlinden

 

 

  • Village qui a su garder quelques attributs médiévaux.
    1. Fortifications (tours de défense et château) et restes de remparts.
    2. Ruelles pittoresques.
    3. Passages voûtés.
    4. Escaliers.
    5. Beaux linteaux cintrés.
    6. Belles pierres.
    7. Maisons médiévales, notamment rue du Couvent (13e s.).
  • Beffroi carré.
    1. A Archères.
  • Vestiges de l’ancien village disparu.
    1. A La Roquette.
  • Château de l’Éouvière.
    1. Au sud.
    2. 18e s.
    3. Camping – caravaning.
  • Aqueduc de Beaurivet.
    1. 1865. Construction pour alimenter le canal du Verdon.
    2. 95 m de long et dix arches en plein cintre.

 

 

Monuments chrétiens de Montmeyan


 

 

 

Eglise paroissiale N-D-du-Plan © Verlinden

 

 

Montmeyan.-Clocher.-P.-Verl

Clocher carré de Notre-Dame-du-Plan © Verlinden.

 

 

  •  Eglise paroissiale Notre-Dame-du-Plan.
    1. 12e s. Origine romane.
    2. 1510. 1675. 1885. Transformations.
    3. Clocher carré avec campanile et horloge.
    4. Statue de la Vierge et de l’Enfant Jésus réalisée par Dominique Molknecht.
  • Trois Croix.
    1. Trois croix sont installées sur un point culminant au carrefour des limites de Fox-Amphoux, Montmeyan et Tavernes.
    2. Ancien lieu de procession, les croix marquent les limites des territoires des 3 communes.
    3. A 691 m d’altitude, le site est un but de promenade avec, pour récompense, une vue panoramique.
    4. 2 Tables de lecture du paysage sont installées.
  • Ancien Prieuré des Hospitaliers.
    1. 14e s.
    2. Rue Paradis. A proximité l’église. Propriété privée.

 

 

Célébrités liées à Montmeyan


 

 

  • Blanc (Marius). 18561929. Religieux. Erudit.
    1. Curé de Montmeyan.
    2. Membre de l’Académie du Var et de la Société d’Etudes Scientifiques et Archéologiques.
    3. Auteur de nombreuses publications religieuses et historiques.
  • Breuil (Henri) Mortain (Manche), 28 février 1877 L’Isle-Adam, 14 août 1961. Religieux. Préhistorien de renommée mondiale.
    1. Egalement connu comme l’abbé Breuil.
    2. Il donne son nom à l’abri paléolithique découvert au nord de Montmeyan, à proximité du Verdon.
  • Castellane (Rolland de). 15601637. Seigneur de Montmeyan,
    1. Député de la noblesse aux Etats Généraux, cité dans les œuvres de Malherbe et dans la correspondance de Richelieu.
    2. Deux fois viguier de Marseille en 1588 et en 1615.
    3. Deux fois consul d’Aix en 1608 et en 1632.
  • Fabre (Joseph). 1861?.
    1. 19131914. Administrateur par intérim de Saint-Pierre-et-Miquelon.
  • Foresta (Jean-Augustin de). 16011664. Seigneur du Castelar. Marquis de La Roquette.
    1. 1621. Conseiller au Parlement de Provence.
    2. 1632. Second président du Parlement de Provence.
  • Michel (Charles). Namur (Belgique), 21 septembre 1975. Homme politique belge.
    1. 11 octobre 2014. Premier Ministre belge. Le plus jeune du royaume.
    2. Fréquents séjours à Montmeyan.
  • Nicolas (Victor). Brignoles, 2 février 1906Montmeyan, 16 juillet 1979. Sculpteur statuaire.
    1. Auteur de nombreux monuments dans le Var (83) et les Alpes-Maritimes (06).
  • Saint Marcel. Avignon, 430Montmeyan, 510. Religieux.
    1. 11ème évêque de Die.
    2. Mort et enterré dans le monastère de La Roquette.
    3. v. fin 12e s. Ses reliques sont transférées dans la Commanderie de Saint-Maurice.
    4. 1350. Les reliques sont transférées dans la collégiale de Barjols.
    5. Fêté le 17 janvier.
  • Taillefer (Roger). 1907Montmeyan, 5 mai 1999. Résistant.
  • Taillefer (Richard). Montmeyan, 21 avril 1951. Poète.
    1. Cofondateur de la revue Poésimage.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Montmeyan


 

 

  •  Juillet. Tous les 2 ans. Festival culturel pluridisciplinaire, Montmeyan en PoéVie,

 

 

Articles liés à Montmeyan à visiter


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.