Village perché de Rougon. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Rougon à visiter (04)


 

 

 

 

 

 

 

Situation de Rougon (04)

 

 

Communes limitrophes de Rougon

 

 

Accès à Rougon

 

 

Distances de Rougon

 

 

 

La Nature à Rougon (04)

 

 

 

Reliefs, sols

 

  • Relief fortement tourmenté étagé sur plus de 1000 m de dénivelé sur l’Adret.
  • Extrême pointe des Préalpes de Castellane.
    1. Crête des Traversières.
    2. Sommet. Le Mourre du Chanier. 1930 m.
  • Le village occupe un éperon-col entre 2 éminences.
    1. Vues exceptionnelles sur le Verdon qui traverse le territoire de la commune.
    2. Altitude de 930 m.
  • Gorges du Verdon.
    1. Site exceptionnel.
    2. Belvédère du Point Sublime (Site Inscrit).
  • Gisement de fossiles tithoniques (qui forment une bande de falaises).

 

Rivières, eau

 

 

Forêts, arbres, flore, faune

 

  • 980 ha de bois et forêts, soit 27 % de sa superficie.
  • Flore alpestre.
  • Les vautours de Rougon.
    1. 1993. Le Gypaète barbu est de retour dans le Mercantour.
    2. 19992004. Réintroduction des vautour Fauves dans le Verdon.
    3. 2005. Des vautours Moines  sont introduits dans le Verdon.
    4. 2007. Des vautours Percnoptères nichent dans le Verdon.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

 

Activités dans la nature

 

  • Randonnées.
    1. Sentier Martel dans le lit du Verdon.
    2. Belvédère du Point Sublime.
  • Escalade.
  • Spéléologie.
  • Canyoning.
  • Observation des vautours.

 

 

Histoire de Rougon

 

 

Antiquité

 

  • Enceinte pouvant être protohistorique repérée sur la barre de Catalan à 1333 m d’altitude.
    1. L’enceinte est constituée par deux murs concentriques d’une épaisseur d’environ 1,5 m.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 814. 1ère citation de la Villa Rovagonis dans le Polyptique de Wadalde, relevé des biens de l’abbaye Saint-Victor de Marseille.
  • Seigneuries successives.
    1. 14e s. Famille de Castellane.
    2. 15e s. Famille des Glandevès.
    3. 16e s. – 17e s. Famille des Brun de Castellane.
    4. 1732 jusqu’à la Révolution. Propriété de l’abbaye de Lérins, à Cannes.
  • Les Templiers possèdent le Prieuré Saint-Maxime, à Rougon, en limite de la commune de Trigance.
    1. 14e s. Le Prieuré est transmis aux Hospitaliers après l’élimination des Templiers.
    2. Voir article Les Templiers en Provence.

 

Période contemporaine

 

  • Mi 19e s. Rougon est réputée pour la confection  de draps.
    1. 1846. La commune compte 560 habitants.
  • 21e s. Le Tourisme Vert  constitue la principale activité.

 

 

Village, monuments et bâtiments de Rougon

 

 

  •  Ruines du château.
    1. 13e s. Construction.
    2. Situation imprenable en nid d’aigle. L’éperon est un Site Classé.
    3. Le château est un des ouvrages avancés qui constituent un glacis protecteur autour de Castellane.
  • Village de caractère d’origine médiévale.
    1. Rues en pente.
    2. Maisons anciennes.
    3. Belle unité.
  • 2 ponts anciens.
    1. Le pont du Tusset
      1. Le pont franchit  le Verdon, au pied du village, à l’aplomb du Point Sublime.
      2. 18e s. Construction sur une draille de transhumance entre Chasteuil et le plan de Canjuers.
      3. Arche en dos-d’âne.
      4. Tablier de 24 m long et de 3 m de large.
      5. Chaussée caladée.
    2. Le pont de Carajuan.
      1. Sur le Verdon, dans la clue de Carajuan.
      2. 18e s. Construction en remplacement d’un ouvrage de 1655.
      3. Deux arches surbaissées.
      4. Voie de 3 m de large.
      5. Pile centrale protégée par un avant-bec.

 

 

Monuments chrétiens de Rougon

 

 

  • Eglise Notre-Dame-de-la-Roche-et-Saint-Romain.
    1. Style roman.
    2. Clocher plat percé de 2 baies.
  • Chapelle Saint-Christophe.
    1. Style roman.
    2. Fin 17e s. ou début 18e s.
    3. Auvent pour protéger les pèlerins.
    4. Fin 18e s. Peintures à motifs végétaux des arc-doubleaux.
    5. Sol est recouvert d’un carrelage émaillé jaune.
    6. v. début 17e s. Buste-reliquaire, classé monument historique au titre objet.
  • Nombreux oratoires.
  • Ancienne chapelle templière puis hospitalière et bâtiments du Prieuré.
    1. Appellation Saint Maxime, puis Saint-Mayme.
    2. Une ferme occupe le site.

 

 

Célébrités liées à Rougon

 

 

  • Gilbert (Guy). Rochefort-sur-Mer, . Religieux. Prêtre catholique et éducateur spécialisé. Connu comme le « prêtre des loubards ».
    1. 1974. Suite à un legs, Guy Gilbert achète une ferme à  Rougon,  « une ruine loin de Paris » , Route Départementale 952. Il y installe un lieu d’accueil, la « Bergerie de Faucon » où, avec une équipe d’éducateurs, il tente de réinsérer des jeunes en difficulté, par le travail et le lien avec les animaux.
    2. Guy Gilbert  siège comme « personnalité qualifiée » au cabinet du Défenseur des droits.
    3. Guy Gilbert est chroniqueur dans le quotidien La Croix et sur Radio Notre-Dame. Il participe à de nombreuses émissions notamment aux Grosses Têtes de Philippe Bouvard sur RTL.
    4. 2006. Le père Guy Gilbert concélèbre une messe en l’honneur du fondateur de l’Opus Dei, Josemaria Escriva de Balaguer, à Paris avec le cardinal André Vingt-Trois.
  • Martel (Édouard-Alfred). Pontoise, 1er juillet 1859Saint-Thomas-la-Garde (Montbrison), 3 juin 1938. Considéré comme le fondateur de la spéléologie moderne.
    1. 1905. Il  explore le grand canyon du Verdon.
    2. 19051909. Il est rédacteur en chef de La Nature.
    3. 1912. Il visite pendant 3 jours la Mammoth Cave dans le Kentucky (USA).
    4. Lauréat de l’Académie des Sciences.
    5. Président de la section d’Hydrologie scientifique du Comité national de Géodésie et de Géophysique.
    6. Membre de la Société de Géographie dont il est élu Président.
    7. Grand lecteur de Jules Verne.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Rougon

 

 

  •  Mai. Fête communale.

 

 

 

© Pixaday.com

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.