La Chartreuse de Bonpas à Caumont-sur-Durance. © Verlinden

 

 

Accueil Provence 7

Caumont-sur-Durance à visiter (84)


 

 

 

 

 

 

  • Code postal. 84510.
  • Habitants. Caumontois, Caumontoises.
  • Superficie. 18,23 km2.
  • Altitude. 39 m – 134 m.
  • Population. 4 718 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. 43° 53′ 44″  E  4° 56′ 49″. Cliquer sur le lien pour voir la carte de la commune de Caumont-sur-Durance.

 

 

Origines du nom de Caumont


 

 

  • Certains le rapprochent de Calvus Mons, et font référence à la butte Mont Chauve qui domine la Chartreuse.
  • D’autres, prenant référence du nom Cavus cité en 1068, le relient aux grottes – caves de la même colline.

 

 

Situation de Caumont-sur-Durance (84)


 

 

Communes limitrophes de Caumont-sur-Durance

 

 

Accès à Caumont-sur-Durance

 

 

Distances de Caumont-sur-Durance

 

 

 

La Nature à Caumont-sur-Durance


 

 

Reliefs, sols

 

  • Le village est adossé sur l’une des trois collines du territoire communal, dont la hauteur est de 132 m.
  • Carrières de pierres calcaires.
  • Caumont-sur-Durance, s’étale sur des plaines bordées au sud par La Durance.

 

Rivières, eau

 

  • La Durance et le canal Saint-Julien ont favorisé l’irrigation et donc l’agriculture (pommes, poires…).
  • La Durance. draine une plaine d’alluvions au sud.
  • D’autres cours d’eau sont présents sur le territoire de Caumont-sur-Durance.
    1. Le Mourgon.
    2. Le Petit Mourgon.
    3. Le Sénot.
    4. Le Roubiné.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • La culture industrielle de la garance se développe à Caumont, puis dans le Vaucluse, entre 1756 et la fin du 19e s.
  • L’abondance de l’eau apportée par La Durance et le canal permet de développer deux types d’activités :
    1. Les cultures maraichères.
    2. Les cultures fruitières (pomme, poire…).

 

 

Histoire de Caumont-sur-Durance


 

 

Préhistoire et Antiquité

 

  • L’Oppidum de Bonpas.
    1. Le site est en surplomb de la Chartreuse.
    2. Il est occupé du néolithique à la période hallstatienne (v. 660400 av. J.-C.). Il est en contact avec les Grecs de Marseille comme l’attestent les poteries peeudo-ioniennes et les amphores découvertes sur le site.
  • Site du quartier du Serre.
    1. A proximité de la chapelle Saint-Symphorien.
      1. Le site a fourni de l’outillage lithique et des vestiges romains.
      2. Un jardin antique de 12 000 m2 a été mis à jour par des fouilles conduites en 1998.
      3. Sur le site a été découverte Machovilla, la résidence du patrice Mummole, noble burgonde au service du roi Gontran.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 10e s.
    1. Isnard, vicomte de Cavaillon, est le 1er seigneur du fief.
    2. 958. Isnard s’empare du prieuré Saint-Symphorien, qui est une dépendance de l’abbaye Saint-Symphorien d’Autun, ainsi que de son vicus nommé Magna.
    3. Isnard est excommunié.
  • 1068. Cavus Mons est cité.
  • 1088. Les descendants d’Isnard ont su rester maîtres du domaine, en dépit de son excommunication.
    1. Les habitants ont quitté Magna pour se retrancher dans le Cavus Mons, qui donne son nom à Caumont.
  • 1166. L’existence d’un bac pour traverser La Durance est attestée.
    1. Le lieu est nommé Maupas (mauvais passage) par référence à la dangerosité du passage de La Durance.
    2. Le bac sera la propriété de la Chartreuse de Bompas.
  • 12e s.13e s. Le bac est en indivis entre les titulaires du comté de Provence (Maisons de Barcelone et de Toulouse).
    1. Les Giraud-Amic, branche cadette de la Maison de Sabran, prend le contrôle du bac.
    2. La Maison des Baux prend la suite.
  • Fin 14e sAlix des Baux, nièce et pupille de Raymond de Turenne est la dernière Dame de Caumont.
  • 15e s. Les papes Nicolas V et Sixte IV font don du fief de Caumont à Balthazar Spifani.
  • 1441. Par mariage, le fief passe à Jean de Seytre.
  • 1562. Le bourg resté catholique est saccagé par les troupes du Baron des Adrets.
  • 1660. Après le rachat des parts de co-seigneurs, la famille de Seytre possède la totalité de la baronnie.
  • 1756. Jean Althen crée sa première garancière
    1. Le site choisi est celui du domaine de Vasserot mis à sa disposition par le marquis Jean-François Xavier de Seytre, 1er consul d’Avignon. (site de production de la garance).
  • 1789. 26 avril. Caumont est élevé en duché par le pape Pie VI au bénéfice de Philippe de Seytre.
  • 1792. Le château est pillé.
    1. La population du fief fait bruler les archives afin d’éliminer toutes traces de droits féodaux revendiqués par le Duc.
  • 1793.12 août. Création du département de Vaucluse.
    1. Les districts d’Avignon, Carpentras, Apt et Orange sont extraits du département des Bouches-du-Rhône.
    2. Le canton de Sault est issu du département des Basses-Alpes (actuelles Alpes-de-Haute-Provence).

 

Période contemporaine

  • 1813. Un pont de bois, de 546 m de long, remplace le bac.
  • 1977
    1. Le monument est situé sur une colline de Caumont qui domine l’autoroute A7.
    2. La dédicace du monument es : « À la mémoire des soldats, des marins, des aviateurs et des civils d’outre-mer morts pour la France ».
    3. Ce monument a, depuis, été transféré sur la commune d’Avignon.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Caumont-sur-Durance


 

 

  • Ruines des fortifications du 14e s.
    1. Anciennes tours.
    2. Portes.
  • Vestiges d’une riche Villa Gallo-Romaine.
    1. 2 km à l’est de la Chartreuse.
    2. Un jardin romain a été réalisé après la découverte en 1998 de vestiges gallo-romains.

 

 

Monuments chrétiens de Caumont-sur-Durance


 

 

 

Eglise paroissiale St-Symphorien © ChantalS – Fotolia.com

 

  • Eglise paroissiale Saint-Symphorien.
    1. 18e s. Sur des bases plus anciennes.
    2. Clocher au chevet.
    3. Flèche de pierre à crochets.
    4. Façade classique.
  • Chapelle Saint-Symphorien.
    1. Monument classé.
    2. Beau style roman provençal du 12e s.
    3. Remplace une église du Haut-Moyen-Âge.
    4. Architecture à caractère défensif.
  • Mémorial Croix Saint-Jacques.
    1. La croix domine le village.

 

 

Chartreuse de Bonpas © Verlinden

 

  • Chartreuse de Bonpas.
    1. A l’ouest de la commune sur les bords de La Durance.
    2. 12e s. Fondation.
    3. Aujourd’hui, le site est dédié à la production de vin.
    4. Enceinte crénelée.
    5. 14e s. Porte fortifiée avec tourelle et mâchicoulis.
    6. Bâtiments conventuels restaurés.
    7. 17e s. Belles façades restaurées.
    8. Deux cours.
    9. Escaliers monumentaux attribués à Mansart avec plafond peint par Mignard (?).
    10. Réfectoire voûté d’ogives aux fines nervures.
    11. Chapelle Inscrite aux Monuments Historiques, sur crypte.
    12. Souterrains servant de sépulture.
    13. Jardins à la française.
    14. Vastes terrasses.

 

 

Célébrités liées à Caumont-sur-Durance


 

 

  • Agricol Viala (Joseph). 17801793.
    1. Le jeune Garde National avignonnais, âgé de 13 ans, est tué au bac de Bonpas par les fédéralistes marseillais.
    2. Robespierre en fait un héros de la Révolution lors de son discours à la Convention.
  • Dumas (Adolphe). 1805, 18 décembre, à Bonpas. Poète et dramaturge français.
  • Pérussis (Louis de). 15241584. Historien des Guerres de Religion.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Caumont-sur-Durance


 

 

  • Septembre. 3ème dimanche. Fête de la Demoiselle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.