Partie industrielle de Berre-l’Etang. © Verlinden.

 

 

Accueil Provence 7

Berre-l’Etang à visiter (13)


 

 

 

 

 

Armoiries de Berre-L’Etang

 

 

Situation de Berre-l’Etang (13)


 

 

Communes limitrophes de Berre-l’Etang

 

 

Accès à Berre-l’Etang

 

 

Distances de Berre-l’Etang

 

 

 

La Nature à Berre-l’Etang


 

 

  • Les espaces naturels occupent une majorité des espaces de la commune.
  • Berre-L’Etang a une tradition d’excellence en production de fruits et légumes sous serres.

 

Reliefs, sols

 

  • Le territoire de Berre-L’Etang est bordé par la chaîne de Vitrolles.
  • Une grande partie de la commune est sur une presqu’île de terres basses formée par les alluvions de l’Arc.

 

Rivières, eau

 

  • Etang-de-Berre.
    1. Derniers marais salants en exploitation sur l’étang .
    2. Grande richesse écologique en dépit de violentes agressions du milieu naturel notamment à la fin du 20e s.
    3. Variété ornithologique :
      1. Avocette blanche.
      2. Bécasseaux.
      3. Canards marins.
      4. Chevaliers.
      5. Courlis.
      6. Echasse blanche.
      7. Gravelots.
      8. Pluviers.
      9. Sternes.
      10. Radornes de Belon…
  • Vallée de l’Arc et son embouchure.
    1. Variété ornithologique.
      1. Balbuzard pêcheur
      2. Busard Saint-Martin
      3. Faucon émerillon
      4. Guépiers d’Europe...

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Le sel et l’Etang-de-Berre sont à l’origine des richesses de la commune.
  • Fruits et légumes sous serres.
    1. Centre serriste majeur en Europe.
    2. Production de tomates.
  • Retour de l’olivier dans la plaine des Cravons.
  • Vignes. Vins.

 

Activités dans la nature

 

  • Aménagements sportifs et de loisirs sur l’Etang de Berre.
    1. Plage de Champigny. Voile.
  • Piscine Claude Jouve.
  • Excursions.
    1. Paysages authentiques et sauvages aux portes de La Camargue.
  • Pêche.

 

 

Berre-L'Etang.-Parc.-P.-Ver

Parc Martin. Accès à la chapelle N-D-de-Caderot © Verlinden.

 

 

Histoire de Berre-l’Etang


 

 

  • Le petit port de pêche plein de charme et de traditions est devenu, à l’instar des cités voisines, une importante ville industrielle.

 

Préhistoire

 

  • Néolithique. Traces d’occupation humaine.

Antiquité

 

  • Présence gallo-romaine attestée.
    1. Vestiges sur le site des « Merveilles ».
      1. Port, ferme et vignoble.
    2. Sépultures avec mobilier.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Haut Moyen-Âge. Des fouilles au hameau de Saint-Estève mettent à jour une nécropole et une chapelle.
  • 11e s. Berra est cité.
    1. Place forte avec remparts et douves.
    2. Importante activité des marais salants.
  • 12e s. et 13e s. La seigneurie appartient à la famille des Baux.
  • 1291. Les Baux accordent l’établissement des foires et marchés.
  • 15e s. Berre est érigée en barronie en faveur de Charles du Maine.
  • 1591. Lors des Guerres de Religion, le duc de Savoie fait le siège de Berre.
  • 17e s. Berre passe au duc de Beaufort.
  • 1608 – 1688. Un procès oppose la communauté de Berre au Couvent royal des Dominicains de Saint-Maximin.
    1. Le différent porte sur les revenus d’une bourdigue (forme de vivier destiné à  la pêche de poissons)
  • 1715. Le duc de Villars succède au duc de Beaufort.
  • De 1770 à la Révolution. Berre est sous l’autorité des Gallifet, derniers seigneurs du fief.
  • 1793. 1 630 habitants.

 

Epoque contemporaine

 

  • 1896. 1 570 habitants.
  • 1929. Début de la construction de la raffinerie de Berre par la Cie des Produits Chimiques et Raffineries de Berre, filiale de Saint-Gobain.
  • 1931. Mise en service de la La première unité de distillation.
  • 1932.  Ouverture de l’Etang de Berre aux navires de haute mer.
  • 1937. Capacité de distillation de la raffinerie portée à  600 000 tonnes/an.
  • 1945. Curieusement, le site sort pratiquement intact après les années de guerre.
  • 1946. 5 859 habitants.
  • 1947. Création de la Compagnie de raffinage Shell Berre résultant de la fusion de la Société des Pétroles Jupiter et la Cie des Produits Chimiques et Raffineries de Berre. L’ingénieur André Loizillon en est le premier directeur.
  • Les activités de Shell Berre deviennent multiples :
    1. Importation de pétrole.
    2. Raffinage et stockage de produits pétroliers et dérivés.
    3. Fabrication de polypropylène et de polyéthylène
  • Un important embranchement ferroviaire de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles dessert les unités industrielles.
  • 1962. 10 327 habitants.
  • 1968. 11 588 habitants.
  • 1998Shell entreprend de se désengager de ses activités de chimie, et vend des unités de production à Arkema, à Dow Chemicals,  et au Texas Facific Group.
  • 1999. 13 414 habitants.
  • 2007. Août. L’ensemble du site est repris par le groupe néerlandais Lyondell Basell, contrôlé par le fonds américain Access Industries de Len Blavatnik. La cession prend effet  le1er avril 2008.
  • Shell stoppe son unité de solvants.
  • 2012. 13 978 habitants.
  • 2015. 13 477 habitants.↓.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Berre-l’Etang


 

 

  • Le centre ancien réussit à associer aménagements modernes et vieilles pierres.
  • Maison des Lions.
    1. Ancien hôtel seigneurial.
  • Tour Carrée.
    1. Vestige du mur d’enceinte  construit dès le 11e s.
  • Château de Bruny.
    1. Localisé sur le site pétrochimique.
    2. 16e s. Bastide
    3. Propriété de la Maison de Bruny, barons de la Tour d’Aigues.
    4. 1660. Le roi Louis XIV vient chasser dans les bois de Bruny, lors d’un séjour à Aix-en-Provence.
  • Base d’aéronautique navale.
    1. L’une des plus importantes  de la période mythique de l’entre-guerre.
    2. 19191942. La base accueille des pionniers de l’aviation commerciale.
    3. 1936. Jean Mermoz prépare sur le site son record de vitesse et le record mondial de distance qu’il bat avec 4 308 km en 30 h 25 sur un Latécoère 2287.
    4. 1997. L’un des deux anciens hangars restauré abrite la piscine municipale Claude Jouve.
  • Coopérative vinicole.
    1. 1923. Construction sur les plans de  l’architecte Hourst.
    2. Intéressante conception symétrique et monumentale.
    3. Décoration originale : chaînage d’angle et décor en céramique.

 

 

Monuments chrétiens de Berre-L’Etang


 

 

  • Dans une commune dans laquelle les repères ont été largement bouleversés par l’industrie, les bâtiments religieux sont d’importants symboles qui ont traversé les épreuves du temps et semblent plus que jamais en phase avec leur époque alors que l’industriel a terriblement vieilli au point d’avoir  parfois l’air d’être d’un autre temps…

 

 

Berre-L'Etang.-Eglise.-P.Ve

Eglise paroissiale. Saint-Cézaire – N-D-de-l’Assomption. © Verlinden.

 

 

  • Église paroissiale Saint-Césaire ou de l’Asomption Notre-Dame.
    1. 1041. Eglise paroissiale.
    2. 19e s. Restauration notamment de la façade.
    3. Style romano-gothique.
    4. Fin 15e s. Tour octogonale gothique.
    5. 15e s. Clocher.
    6. 11e s. Abside en pierre de Calissanne.
    7. Coupole carrée élevée sur pendentifs à la croisée du transept.
    8. Arc triomphal ogival supporté par des colonnes dont l’une est torsadée.
    9. Première nef de style roman avec deux travées.
    10. 1470 et 1520. Agrandissements.Troisième travée de style gothique tardif rajouté.
    11.  18e s. Fonts baptismaux en pierre sculptée. Classés Monument Historique.
    12. v. 1780. Huile sur toile « L’adoration des bergers« , attribuée à Joseph Blaÿ. Classée Monument Historique.

 

 

Berre-L'Etang.-Vierge.-P.-V

Retable de la chapelle N-D-de-Caderot. © Verlinden.

 

 

Berre-L'Etang.-Chapelle.-P.

Chapelle N-D-de-Caderot © Verlinden.

 

 

  • Chapelle Notre-Dame-de-Caderot : une Merveille !
    1. A la lisière du bourg primitif.
    2. Bases du 6 e s. sur les fondations d’un temple païen du 3e s.
    3. La chapelle est détruite lors des Guerres de Religion.
    4. 1620. Reconstruction.
    5. 19e s. But d’un pèlerinage.
    6. Nef voûtée en pierres apparentes.
    7. 16e s. Superbe retable en bois polychrome avec statue de la Vierge en marbre de Carrare.
    8. Stalles sculptées.
    9. Autel et tabernacle sculptés.
    10. 1777. Ex-voto « Sauvetage en mer » attribué à Joseph Blaÿ.
    11. La chapelle a été l’objet de vandalisme.
  • Nécropole de Saint-Estève.
    1. 7e s10e s. Chapelle à nef unique de grande taille à vocation funéraire.
    2. 137 sarcophages.
  • Couvent des Dominicains de Saint-Maximin.
    1.  1715. Le couvent  succède à la citadelle dont il conserve un épais pan de muraille.
  • Chapelle de la Cité.

 

 

Célébrités liées à Berre-L’Etang


 

 

  • Deutsch (Armelle). Comédienne.
    1. Débuts dans la troupe du théâtre d’Astroméla.
  • Emon (Albert). Berre-L’Etang, 24 juin 1953. Sportif.
    1. Entraîneur de l’OM.
  • Jouve (Claude). 19291996. Sportif.
    1. 1965.  Champion du Monde par équipe de chasse sous-marine.
    2. 19691980. Capitaine de l’équipe de France.
    3. Médaille du Sauvetage. Médaille d’Or de la Jeunesse et Sports.
    4. Fortement engagé dans la lutte en faveur de la réhabilitation de l’Etang de Berre.
    5. 1994. Sauvetage de trois personnes de la noyade (194719481949) et participation au sauvetage lors de deux catastrophes aériennes lui valent le titre de Chevalier de la Légion d’Honneur.
  • Kalash l’Afro.
    1. Rappeur issu du groupe Berreta, a grandi à Berre-l’Étang.
  • Léonard (Yvan). Marignane, 15 octobre 1726Rognac, 2 octobre 1778. Artiste peintre
    1. Yvan Léonard s’installe à Berre-l’Étang après avoir parcouru l’Europe.
  • Mermoz (Jean). Pionnier de l’Aviation.
    1. Jean Mermoz a vécu dans la base aéronavale.
  • Métayer (Alex). Berre-L’Etang, 1930 2004. Comédien.
  • Palmérini (Anthony). Apothicaire. Astrologue provençal.
    1. Il vit au château de Gordes.
  • Samson (Albert). Chatillon d’Azergues (69) fusillé, 19 juillet 1944. Résistant.
    1. Titulaire de la Légion d’honneur, Croix de la Vaillance (Pologne), Croix de guerre tchécoslovaque, Croix de la Libération. Son nom a été donné au port de plaisance.
  • Taarabt (Adel). Joueur de Football  franco-marocain.
    1. Il grandit à Berre-l’Étang.
  • Vuillemin (David). Berre-L’Etang, 18 octobre 1977.  Sportif.
    1. Pilote de motocross.
    2. Il fait carrière aux États-Unis.

 

 

Films liés à Berre-L’Etang


 

 

  • 2014. Sur un fil. Nicolas Lugli. Berre-l’Etang.
  • 2012. Cassos. Philippe Carrese. Simon Astier, Didier Bénureau, Patrick Bosso, Agnès Soral, Olivier Sitruk. Berre-l’Etang.
  • 2008. Les Insoumis. Claude Michel Rome. Richard Berry, Zabou Breitman, Moussa Maaskri. Berre-l’Etang Gare).
  • 2004. Nos amis les flics. Bob Swaim. Daniel Auteuil, Armelle Deutsch, Lorànt Deutsch, Frédéric Diefenthal . Berre-l’Etang.
  • 1997. Quatre garçons pleins d’avenir. Jean-Paul Lilienfeld. Thierry Lhermitte, Olivier Sitruk. Berre-l’Etang Gare.
  • 1991. Mohamed Bertrand-Duval. Alex Métayer. Moussa Maaskri. Berre-l’Etang.
  • 1986. Bleu comme l’enfer. Yves Boisset. Tchéky Karyo, Agnès Soral et Lambert Wilson. Berre-l’Etang.
  • 1984. Le Matelot 512. René Allio. Bruno Cremer, Jacques Penot. Berre-l’Etang.
  • 1960. Le Caïd. Bernard Borderie. Fernandel. Berre-l’Etang.

 

 

Liens internationaux, jumelage


 

 

  • 1989. Meolo (Italie – Province de Venise).

 

 

Agenda de manifestations


 

 

  • 20 avril – 10 août. Marchés du dimanche et du jeudi de Berre l’Étang. Marché hebdomadaire. Le jeudi et le dimanche. Marché paysan.
  • Mai. 26 – 27. Berre Vintage. Brocante – Antiquités – Puces – Collection.
  • Juin. 2- 9. Berre fête la Provence. Parade.
  • Juin. 3.  Messe ProvençaleTradition provençale. Eglise Saint Césaire.
  • Juin. 6. Journée des enfants. Musique folklorique. Parc Henri Fabre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.