Village pittoresque sur une butte © Verlinden

 

 

Accueil Provence 7

La Bastidonne à visiter (84)


 

 

 

 

 

 

 

Guide de la visite de la commune de La Bastidonne dans le département de Vaucluse.

 

 

  • Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 84120
  • HabitantsBastidonnais, Bastidonnaises.
  • Superficie. 5,90 km2.
  • Altitudes. Moyenne 350 m. Mini 258 m. Maxi 479 m.
  • Population. 742 habitants (2015)
  • Coordonnées et CarteN 43°42’00.4″ E  5°34’03.9″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de La Bastidonne.
  • Nom. La bastide de Savaric (12e s.) devient La Bastidonne (petite bastide).

 

 

Situation de La Bastidonne (84)


 

 

Communes limitrophes de La Bastidonne

 

 

Accès à La Bastidonne

 

 

Distances de La Bastidonne

 

 

 

La Nature à La Bastidonne


 

 

 

 

Reliefs, sols

 

  • Le village occupe une colline située au centre de la commune.
  • Plaine au nord.
  • Le plateau de Saint-Julien s’étend au sud-est de la commune.
    1. Le plateau pourrait représenter la zone de peuplement la plus ancienne de La Bastidonne.
    2. Point le plus élevé à 420 m.
    3. Forêt.
  • Chaîne Le Petit Luberon. Point culminant au sommet de Malacoste : 479 m.

 

Forêts, arbres

 

Chêne-Vert ©  Fotolia.com

 

  • La forêt méditerranéenne occupe 215 ha sur les 591 ha de la commune.
  • Forêt de chênes verts sur le plateau Saint-Julien.

 

Rivières, eau

 

  • Ruisseaux.
    1. L’Adriote.
      1. Source à Font-Vieille.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  

Lavandin. Amandiers. Oliviers © Fotolia.com

 

 

  • Agneau de Sisteron.
  • Champs de Lavandin.
  • Cultures maraîchères.
  • Miel.
  • Pomme de Terre de Pertuis.
  • Vergers d’arbres fruitiers : amandiers, oliviers
    1. Huile d’olive de Provence AOC.
  • Vignes produisant des AOC Côtes du Luberon.

 

Activités dans la nature

 

 

Histoire de La Bastidonne


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Préhistoire. Occupation humaine attestée au Néolithique.
  • Importance de la la Durance comme voie de passage entre les Alpes-du-Nord et la l’embouchure du Rhône.
  • Vestiges de l’Age du Bronze découverts au lieu-dit l’Agnel sur la commune de Pertuis, au sud de la Bastidonne.
    1. Pointes de flèche en bronze.
    2. Mobilier étrusque.
  • 1er peuplement permanent établi sur l’oppidum de saint-Julien.
    1. Escalier dérobé comparable à celui mis à jour à Buoux.
    2. Vestiges et monnaies phocéennes laissant penser à la présence d’un emporion / comptoir commercial.
  • Transformation du site en vicus gallo-romain.
    1. Importance majeure des oliveraies et des villae du Pays d’Aigues qui atteignent la Bastidonne.
    2. Urnes funéraires, vases, monnaies, médailles… Vestiges de thermes dans le Vallon du Rial.
    3. 4e s.5e s. ? Interruption des activités et recul démographique coïncidant avec l’instabilité majeure provoquée par les invasions.

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Haut Moyen-Age. 3 prieurés fondés par des moines.
    1. 1096. Le plus ancien, sous le nom de Benadeus, est une dépendance de chanoines de l’abbaye de Saint-Ruf de Valence.
      1. Le sanctuaire est ensuite consacré à Notre-Dame-de-Bonaventure.
    2. 13e s. Le prieuré de Notre-Dame-de-la-Réal appartient à l’abbaye chalaisienne de Notre-Dame de Lure.
    3. Le troisième prieuré dédié à saint Julien donne son nom au plateau.
      1. Ses dimensions (25 x 5 m) sont importantes.
      2. Ses origines sont incertaines. On lui prête un ancien culte solaire.
      3. Jusqu’au 17e s. le prieuré de Saint-Julien est l’objet d’un pèlerinage fixé le 23 août, date solaire importante.
      4. Milieu 19e s. L’approche du site est marquée par un oratoire sur la base duquel est gravée Epaminondas, général thébain…
      5. 1969. Pierre de l’autel dérobée.
  • 12e s. Le territoire dépend du comte de Forcalquier.
    1. 1209. Le Comté de Forcalquier perd son indépendance à la mort de Guillaume II.
    2. Une longue dispute de 10 ans oppose Guillaume de Sabran, neveu de Guillaume II, à Raimond Bérenger IV, comte de Provence.
    3. 1220. 29 juin. L’accord de Meyrargues attribue La Bastidonne à Guillaume II jusqu’à sa mort vers 1250.
  • v. 1231. Le Chevalier Savaric, originaire de La Tour-d’Aigues, fait bâtir une tour avec fortification qui sera transformée, plus tard en petite bastide, bastidouno.
    1. La Bastide de Savaric / Bastida de Savaricus est probablement l’agrandissement d’un pavillon de chasse.
    2. Le château de Tourrache rasé à la fin de la Seconde Guerre Mondiale devait défendre le site.
    3. 1235. Pierre des Orgues succède à Savaric.
  • 17e s. – 19e s. Elevage de vers à soie.
  • Jusqu’à la Révolution française. La Bastide passe aux mains des seigneurs de La Tour.
    1. 1485. Les d’Agoult repeuplent le site qui avait été déserté par ses habitants.
  • 1790. 14 février. La commune prend officiellement le nom de la Bastidonne.
  • 1793. 12 août. Le département de Vaucluse est formé par la réunion des dictricts d’Avignon, CarpentrasOrangeApt et du canton de Sault.

 

Période contemporaine

 

  • 1793. 288 habitants.
  • 19e s. Développement des terres agricoles.
    1. Sur le versant sud du Plateau Saint-Julien dont les pierres servent à construire les murs de terrasses.
    2. Dans la Vallée de Galance qui offre ses ressources en eau.
  • 1896. 201 habitants.
  • 1926. 118 habitants.
  • 1946. 129 habitants.
  • 1985. Création d’une Zone d’Activités Artisanales de 12 260 m² le long de la RD 165 en direction de la Tour-d’Aigues.
  • 1990. 505 habitants.
  • 2015. 742 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de La Bastidonne


 

 

  • Escalier dérobé de l’oppidum.
    1. Sur le Plateau Saint-Julien.

 

 

 

Vues du Village. © P. Verlinden.

 

  • Belles vues depuis le village sur la Vallée de la Durance et sur le Luberon.
  • Maison 16e s. avec fenêtre à meneaux.
  • Vieux pigeonnier sur la route d’accès au village.
  • Ancienne ferme au sud du village.
  • Promenade agréable dans le village.

 

 

Escalier du Village. © P. Verlinden.

 

 

 

Lavoir © P. Verlinden.

 

  • Lavoir communal.
    1. Inscrit à l’Inventaire général du patrimoine culturel le 

 

 

Monuments chrétiens de La Bastidonne


 

 

  

Eglise paroissiale. © P. Verlinden.

 

  • Eglise paroissiale Notre-Dame-de-Bonne-Aventure.
    1. 13e s. Bases romanes.
    2. 1486. Paroissiale.
    3. 1665. 16861714. 1762. 1841. Travaux d’agrandissements.
    4. Voûtes en plein cintre.
    5. Abside semi-circulaire.
    6. Collatéral du 17e s.
    7. Clocher-arcade à deux baies.
    8. Bustes. Statues. Bras reliquaire du 18e s.
  • Ruines d’une chapelle médiévale Saint-Julien.
    1. Sur le Plateau Saint-Julien. Sur une arête, à 1,5 km  à l’est du village.
    2. 13e s. Probable.
    3. 17e s. Attesté.
  • Ancien ermitage.
    1. Sur le Plateau Saint-Julien.
    2. Fin 17e s.

 

 

Célébrités liées à La Bastidonne


 

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de La Bastidonne


 

 

  • Juillet. 1er dimanche. Fête patronale.

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.