© Verlinden

 

 

Provence 7

Saint-Sauveur-sur-Tinée à visiter (06)


 

 

 

 

 

  • Guide de la visite de la commune de St-Sauveur-sur-Tinée dans le département des Alpes-Maritimes (06)
    1. Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 06420.
  • Habitants. Sansavornins ou Blavets.
  • Superficie. 32,28 km2.
  • Altitude. 432 m – 2 708 m.
  • Population. 352 habitants.
  • Coordonnées et Carte. N 44°04’57.6″ E  7°06’21.9″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de St-Sauveur-sur-Tinée.
  • Nom. Sauveur est issu du mot Salvador dérivé de Salvator qui désigne le Christ.

 

 

Situation de Saint-Sauveur-sur-Tinée (06)

 

 

Communes limitrophes de St-Sauveur-sur-Tinée

 

 

Accès à St-Sauveur-sur-Tinée

 

  • M 2205. Le long de la Tinée. Vers Marie, au sud, et vers Isola, au nord.
  • M 30. Vers Roure et Roubion, à l’ouest.

 

Distances de St-Sauveur-sur-Tinée

 

 

 

La Nature à Saint-Sauveur-sur-Tinée

 

 

  • Beau territoire de montagne.

 

Reliefs, sols

 

  • Sommets élevés notamment au nord.
    1. Mont St-Sauveur. 2 711 m.
  • Vallon des Molières.
  • Vallée de la Tinée.
    1. En limite ouest jusqu’au sud de la commune.

 

Forêts, arbres

 

  • Avec Clans et Valdeblore, St-Sauveur-sur-Tinée est un important centre historique d’exploitation forestière dans la vallée de La Tinée.
  • Forêt Rami.
  • Bois Noir.
    1. Châtaigniers, mélèzes, pins sylvestres

 

Rivières, eau

 

  • La Tinée.
    1. Le plus important affluent du Var.
    2. Usine hydro-électrique.
  • Le Riou.
    1. Affluent de la Tinée en rive gauche.
    2. Confluence au niveau du village.
  • Plusieurs ruisseaux, ravins et torrents.
    1. Cascades et belles gorges du Valabre dans le schiste rouge. En rive gauche de la Tinée.
  • Nombreuses sources.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Ovins.
  • Pâturages.
  • Elevage de gibier.

 

Activités dans la nature

 

  • Parc National du Mercantour.
  • Nombreuses et belles promenades et excursions.
    1. Passage du GR 5.
  • Chasse et pêche.

 

 

Histoire de Saint-Sauveur-sur-Tinée

 

 

Préhistoire / Antiquité de St-Sauveur-sur-Tinée

 

  • 6e s. Fondation d’un monastère par le monastère de Saint-Eusèbe-d’Apt.
    1. Le monastère est dédié au Christ Salvator.

 

St-Sauveur-sur-Tinée du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Saint-Sauveur fait figure de capitale de la moyenne Tinée avec notamment ses foires importantes.
  • 1000. Rostaing de Thorame, descendant de la famille seigneuriale de Castellane, exerce le pouvoir sur la Haute-Tinée.
    1. Rostaing de Thorame possède plusieurs fiefs :  Isola, Puget-Rostang, Rimplas, Roquestéron, Roure, Saint-Etienne, Saint-Sauveur, Valdeblore, Villars.
    2. 1009. Rostaing de Thorame épouse une fille de la maison vicomtale de Nice.
  • 12e s. Sanctus Salvator est cité dans le cartulaire de la cathédrale de Nice.
  • v. 1200. Castrum de Sancti Salvatoris est cité.
    1. Un habitat fortifié existe donc bien à cette date.
  • 13e s. Le fief appartient à Raymond Rostaing avant de passer aux Thorame-Glandèves.
  • 1315. L’affouage (possibilité donnée par le Code forestier à un conseil municipal, pour que celui-ci réserve une partie des bois de la forêt communale) affiche 68 feux soit environ 370 habitants.
  • 1333. De sancto Salvatore est cité par Léopard de Fulginet.
  • 13511391. Pierre et Philippe Balb, descendants des Rostaing sont les seigneurs du fief.
  • Fin 14e s. Avec la prise de pouvoir de la Maison de Savoie, le fief appartient aux Badat.
  • 1444. 30 mars. Le comte de Savoie accorde aux habitants la liberté d’élire leur bayle et, par conséquent, le pouvoir de la commune de s’administrer totalement.
  • 1452. Les Raiberti sont investis du fief.
  • Jusqu’en 1699. Plusieurs notables niçois se succèdent au pouvoir de St-Sauveur.
  • 1699. Victor-Amédée II de Savoie réclame, comme à 17 autres villages, le paiement de 3 siècles d’impôts…
    1. Face à l’impossibilité des habitants de payer la somme demandée, Victor Amédée II supprime les libertés communales et il inféode le village.
  • 1700. Jean-François Ghisi, avocat à Nice, est investi du fief avec le titre de comte.
    1. Ce titre se révèle être purement honorifique et il a peu d’impact sur la vie locale.
  • 1793. Les Révolutionnaires français annexent le territoire.
  • 1814. Avec la défaite de Napoléon 1er, la commune, comme tout le comté de Nice, devient sarde.

 

Période contemporaine de St-Sauveur-sur-Tinée

 

  • 1860. Par un vote unanime en faveur du rattachement, St-Sauveur redevient français.
    1. Un partie de son territoire de montagne reste toutefois jusqu’en 1947, terres de chasse du roi d’Italie.
  • 1885. Sur-Tinée est rajouté au nom de la commune.
  • 1947. La partie italienne est réintégrée.
  • Années 1960. Le village s’étend sur l’autre rive du Riou et de la Tinée
    1. Immeuble « La Blavette ».
    2. Cabinet médical.
    3. Quartier St-Blaise avec le collège St-Blaise.
    4. Complexe sportif.
    5. Camping.
    6. Caserne de Gendarmerie Nationale.
      1. Caserne de Peloton de Gendarmerie Haute Montagne (PGHM) qui gère le secteur alpe environnant.
    7. 2006. Station d’épuration de type biologique.

 

 

Monuments et Bâtiments remarquables de Saint-Sauveur-sur-Tinée

 

 

  • Village charmant lové au fond de sa vallée.
    1. Le bourg est massé dans une boucle la Tinée d’où il sort depuis une cinquantaine d’années.
    2. Ruelles tortueuses.
  • Habitat ancien concentré autour de la place Emmanuel Millo.
    1. Place agrémentée d’éléments décoratifs.
      1. 1594. Accolade au n°1.
      2. Ciseaux et peigne sculptés au n°15.
    2. Rue blanqui. 3 beaux linteaux.
    3. 1856. Maison à grenier-séchoir.
    4. Aspect sévère des maisons hautes à auvents et granges alpines.
  • Lavoir ancien.
    1. Place de la Poste.
    2. Lavoir couvert en bâtière.
    3. Lavoir soutenu par une structure métallique.
    4. Dentelle ornementale ou lambrequin.
  • Maison des Eaux et Forêts.
  • Fort de la Frassinéa.
  • Four communal.
  • Statue de M. Paccoto intitulée Le Baiser

 

 

Monuments chrétiens de Saint-Sauveur-sur-Tinée

 

 

  • Eglise paroissiale Saint-Michel-Archange.
    1. 14e s. Construction.
    2. 1435. Statue de saint Paul en marbre blanc, installée ensuite dans une niche surplombant la porte d’entrée.
    3. 1532. Restauration et clocher.
    4. 18e s.
    5. 1939. Inscription aux Monuments Historiques.
    6. Façade classique peinte.
    7. Clocher roman lombard carré percé de baies géminées surmonté d’une flèche pyramidale.
      1. Fausse gargouilles du clocher d’inspiration gothique.
    8. 1648. Huile sur toile Le Mariage mystique de Sainte-Catherine d’Alexandrie.
    9. 1583. Retable polyptique de la Transfiguration de Guiglielmo Planeta. Repeint.
    10. 17e s. et 18e s. Toiles dont le Saint-Suaire de Turin.
    11. 18e s. Chasuble armoriée en soie brochée et brodée.
  • Chapelle Saint-Blaise.
    1. Au cimetière.
    2. Toit de Lauze.
    3. Retable.
  • Chapelle des Pénitents-Blancs.
    1. 17e s. / 18e s.
    2. Désaffectée.
    3. Voir article Pénitents en Provence.
  • Chapelle Notre-Dame-du-Villars.
    1. Style alpin.
    2. 1974. Construction par des bénévoles.
  • Chapelle Saint-Roch.
    1. Au sud, à proximité du relais de télécommunications.
    2. Belle toiture de lauzes.
  • Chapelle rurale Notre-Dame-de-Laghé.
  • Clocher triangulaire.
    1. Sur le rive droite de la Tinée.
    2. Restes de fresques.

 

 

Célébrités liées à Saint-Sauveur-sur-Tinée

 

 

  • Famille Ongran de Saint-Sauveur ou Hongran de Saint-Sauveur.
    1. Illustre et ancienne famille du Comté de Nice.
    2. La famille doit son nom au quartier d’Ongran (situé près de Peille), là où la famille réside de la fin du 11e s. aux environs de 1400.
  • Miniconi (Ange-Marie).  Ocana (Corse-du-Sud),   26 décembre 1988. Résistant français.
    1. 19321934. St-Sauveur-sur-Tinée. Instituteur avec son épouse Claire institutrice également.
    2. Muté à Peille puis à Cannes où il dirige, sous le nom de Commandant Jean-Marie, un important réseau de résistance durant la Seconde Guerre mondiale.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Saint-Sauveur-sur-Tinée

 

 

  • Juillet. Dernier dimanche. Fête patronale.
  • Foires.

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.