Village de Saint-Cannat. © Marc Cecchetti – Fotolia.com.

 

 

Provence 7

Saint-Cannat à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

  • Sanctus Cannatus doit son nom au saint (Cannus Natus) dont la chapelle Saint-Cannat conserve les reliques.
  • Code postal. 13760.
  • Habitants. Saint-Cannadens – Saint-Cannadennes.
  • Superficie. 36,54 km2.
  • Altitude. 159 m – 391 m.
  • Population. 5.388 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 37′ 20″  E  5° 17′ 55″. Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation de Saint-Cannat (13)

 

 

  • Le village est bâti dans une vaste plaine agricole et viticole.
    1. L’agglomération s’étend de part et d’autre de l’ancienne Nationale 7.
    2. Le village est ceinturé d’un boulevard.

 

Communes limitrophes de Saint-Cannat

 

 

Accès à Saint-Cannat

 

 

Distances depuis Saint-Cannat

 

 

Quartiers de Saint-Cannat

 

  • La Mer
  • La Roselière
  • La Violette
  • Le Deven
  • Les Cépages
  • Les Fontaines
  • Les Sources
  • Galinette
  • Saint-Estève
  • Sainte-Marguerite
  • Val Dernier…

 

 

La Nature à Saint-Cannat (13)

 

 

  • Vaste plaine.
  • Les collines boisées de la Trévaresse et de la chaîne d’Eguilles encadrent la plaine.

 

Cours d’eau

 

 

Agriculture, gastronomie

 

  • Vins.
    1. Domaine du Val Dernier.
      1. AOP Côteaux d’Aix-en-Provence.
      2. Route d’Eguilles. D 18.
      3. Couleur. Rosé.
      4. Cuvée. Spiritus.
    2. Commanderie de la Bargemone.
      1. AOP Côteaux d’Aix-en-Provence.
      2. Nationale 7.
      3. Couleur. Rouge.
      4. Cuvée. Elizabeth.
    3. Villa Minna Vineyard.
      1. AOP Côteaux d’Aix-en-Provence.
      2. Roque Pessade. CD 17.
      3. Couleur. Rouge.
      4. Cuvée. Villa Minna.

 

 

Histoire de Saint-Cannat

 

 

Antiquité

 

  • Vestiges gallo-romains au lieu-dit Espinet.
  • 5e s. Vie de Cannus Natus, évêque de Marseille.
    1. La chapelle Saint-Cannat conserve ses reliques.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 12e sCastrum Santi – Cannati figure dans les écrits de  l’archevêque Pierre.
  • 13e s. La population se révolte contre son archevêque et se tourne vers le baron des Baux-de-Provence,
  • Les Templiers s’installent à Saint-Cannat.
    1. Voir article Templiers en Provence.
  • 1383. Enguerrand d’Eudin fait la conquête de Saint-Cannat.
  • Jusqu’au 15e s. Les évêques de Marseille sont les seigneurs du fief.
  • 1525. 17 octobre. François de Forbin-Soliers (v. 1499-1572) devient seigneur de St-Cannat en épousant, à Marseille, Marguerite d’Anjou Saint-Cannat (?-1589). Cette dernière est la fille de Jean dit « le Bâtard d’Anjou« , fils naturel du Roi René d’Anjou.
  • 1646. Par testament Bernard de Robin cède St-Cannat à Henri de Covet de Marignane (1602ap. 1644), procureur général au parlement de Provence (1632).
  • 1715. Joseph-Marie de Covet (16931752) cède le fief avec le château qui vient d’être achevé à Jean-Baptiste de Bruny (16661723), baron de la Tour d’Aigues, riche négociant et armateur de Marseille.
  • 1725. Le roi de France Louis XV règle un différent d’héritage en faveur de la famille de Paul de Suffren de Saint-Tropez et il érige le fief en marquisat.
  • 1729. 17 juillet. Pierre André de Suffren, le deuxième fils de Paul de Suffren n’est pas marquis,  le titre revenant à son frère. Pour autant son influence sur Saint-Cannat, la Provence et la France est considérable :
    1. Sous le titre de Bailli de Suffren, il est un exceptionnel stratège de la Marine Royale.
  • 1789. En rédigeant leur cahier de doléances en vue des Etats Généraux, les Saints-Cannadens demandent à être affranchis du « cruel esclavage » de leur seigneur François de Suffren (1726-ap. 1817). Ils ne reconnaissent comme seigneur que Louis XVI, roi de France.

 

Epoque contemporaine

 

  • v. 1824. Mr. la marquis de Suffren, pair de France, vend ses possessions à Saint-Cannat à Mr. Tardieu, négociant à Marseille.
  • 1909. 11 juin. La commune est ravagée par un terrible tremblement de terre.
    1. Les destructions touchent les principaux bâtiments du village : église, chapelle Notre-Dame-de-Vie, ancienne maison des Templiers, maisons Renaissance, remparts médiévaux…
    2. Le Château-Neuf, maison natale du bailli de Suffren. est fortement endommagé.
    3. Des efforts pour respecter les styles architecturaux sont faits lors de la reconstruction des lieux.
  • 1984 et 1994Graves inondations provoquées par de violents orages.

 

 

Monuments et musées de Saint-Cannat

 

 

  • Musée Suffren et du Vieux-Cannat et Mairie dans la maison natale du Bailli de Suffren.
  • Maison des Templiers.
    1. 13e s.
    2. Voir article Templiers en Provence.
  • Fontaines.
    1. 1657. La Fontaine de l’Amandier est la plus remarquable.
  • Château de Beaupré.
    1. 18e s.
  • Château restauré de la Bargemonne (vin réputé).

 

 

Monuments chrétiens de Saint-Cannat

 

 

  •  Eglise-de-la-Nativité-de-Marie ou Notre-Dame-de-Vie.
    1. 12e s. Edifice roman primitif.
    2. 1909. Destruction par le tremblement de terre.
    3. 1923. Reconstruction.
      1. Style néogothique.
      2. 15e s. Base du clocher.
      3. Magnifique caisse à reliques (4e s. ou 5e s.) qui fait office de cuve baptismale.
  • Chapelle Saint-Cannat.
    1. Avenue Paul Lafargue.
    2. 1657.
    3. Abrite les reliques de saint Cannat.
  • Chapelle du Puy.
  • Chapelle rurale Saint-Laurent.
  • Ancienne chapelle Saint-André.
    1. La chapelle était située à proximité de l’ancien cimetière où les pestiférés avaient été enterrés.
    2. La chapelle a été transformée en grange privée.
  • Maison des Templiers.
  • Ruines de l’ancien Palais des évêques de Marseille.

 

 

Célébrités liées à Saint-Cannat

 

 

  • Suffren (Pierre André de). Saint-Cannat, 1729 Paris, 1788. Vice-amiral français, bailli et commandeur de l’Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem.

 

 


 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.