La Bastide à La Bastide-des-Jourdans. © Verlinden.

 

 

Accueil Provence 7

La Bastide-des-Jourdans à visiter (84)


 

 

 

 

 

 

  • Code postal. 84440.
  • Habitants. Bastidans ou Jordanois, Jordanoises.
  • Superficie. 27,74 km2.
  • Altitude. 348 m – 725 m.
  • Population. 1 392 habitants (2014).
  • Coordonnées et carte. N  43° 47′ 09″   E  5° 38′ 06″. Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de La Bastide-des-Jourdans.

 

 

Situation de La Bastide-des-Jourdans


 

 

  • Le village est situé dans le Vaucluse (84), à environ 16 kilomètres au nord-est de la ville de Pertuis.

 

Communes limitrophes de la Bastide-des-Jourdans

 

Accès à la Bastide-des-Jourdans

 

 

Distances depuis La Bastide-des-Jourdans

 

 

 

La Nature à La Bastide-des-Jourdans


 

 

 

 

L’eau à la Bastide-des-Jourdans

 

  • La commune est un village de plaine de La Lèze et ses affluents, dans le Pays d’Aigues.
  • Petit lac artificiel.
  • Torrent St-Pancrace.
  • Source d’eau sulfureuse.
  • Le hameau de Notre-Done possède un puits d’eau salée.

 

Arbres et forêts

 

  • La commune accueille sur son territoire le Centre forestier de la Région Alpes-Provence-Côte d’Azur.
  • Forêts méditerranéennes sur le Petit Luberon.
  • Bois de Madame au nord.
  • Vergers de fruitiers : oliviers, amandiers
  • Vignes  produisant notamment des AOC Côtes du Luberon.
  • Champs de lavandin.
  • Nombreuses possibilités de randonnées  terrestres et cyclistes. Passage du GR 9.

 

 

Histoire de La Bastide-des-Jourdans


 

 

Antiquité

 

  • Probable présence d’une villa gallo-romaine : mosaïques, fut de colonne épigraphique trouvés sur place.
  • Passage présumé d’une voie romaine en raison de la d’une borne miliaire sur le territoire communal.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1027. Le site du prieuré de Saint-Pierre-de-Pomerol appartient aux chanoines du chapitre de Notre-Dame des Doms à Avignon.
    1. De nos jours, il a été transformé en bâtiment agricole.
    2. On peut encore reconnaître son chœur et son abside avec deux impostes des ornementations en rosaces, rouelles et étoiles.
    3. À l’intérieur des  traces de peintures témoignent de l’existence de fresques.
  • 1176. Les Templiers s’installent à Limaye où ils établissent leur Commanderie.
    1. La Ferme de Limaye conserve des traces de cet établissement.
    2. Sa chapelle était dédiée à Saint-Marcel.
    3. Les Templiers possédent un autre grand domaine à Notre-Dame de la Cavalerie.
    4. L’église Saint-Pierre-ès-Liens, en partie rupestre, date de cette fin de 12e s.
  • 1253. Les Jourdan fondent la Bastide. Ils en sont les seigneurs jusqu’au 14e s.
    1. Le patronyme Jourdan est porté par les frères Pierre et Guillaume Jourdan, chevaliers de l’entourage de Raymond Bérenger.
    2. Ils construisent la première Bastida (maison forte) désignée par le plus ancien texte comme Bastida Jordanorum.
  • 1274. Fondation de la chapelle Saint-Lambert.
  • 1331. Guillaume Jordani, chevalier, est  le seigneur de La-Bastide-des-Jourdans.
  • 1378. La Bastide-des-Jourdans fait partie des seigneuries provençales confisquées par la reine Jeanne à son beau-frère François des Baux qui s’oppose à  elle pour  le royaume de Naples.
    1. Elle inféode la Bastide-des-Jourdans à Hugues de Riez.
  • 1385. Le pouvoir sur la Bastide est détenu par Raymond II d’Agoult .
  • 13e s. – 15e s. La Bastide-des-Jourdans voit se succéder les suzerains :
    1. Le comte de Forcalquier.
    2. Le marquis des Baux.
    3. Le comte de Provence.
    4. Le comte de Sault.
    5. Elle est rattachée à la Viguerie de Forcalquier.
  • 1589. Guerres de religion. Les troupes du duc de Savoie, agissant  pour le compte de la Ligue, occupent la Bastide.
  • 18e s. Quinze « Frères laboureurs » remettent en culture l’ancien domaine templier de la Cavalerie.
  • 1793. Le 12 août. Création du département de Vaucluse.

Epoque contemporaine

 

  • 1840 – 1880. Des moines reviennent sur le site de la Cavalerie qu’ils abandonnent finalement pour s’installer dans l’abbaye de Sénanque.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de La Bastide-des-Jourdans


 

 

  

Clocher de l’église, village et château © Verlinden.

 

 

  • Château-fort des seigneurs de Limaye.
    1. 13e s.Création du château sur la hauteur qui domine le village.
    2. 17e s. et 19e s. Restaurations du château.
    3. Tour cylindrique en ruine avec un rez-de-chaussée voûté en coupole.
    4. Le colombier du château serait  une tour d’angle datant  de la première enceinte reconvertie.
    5. 1989. La chapelle classée depuis le 21 février.
  • Enceintes fortifiées du village.
    1. 1375 – 1388. Construction de la première enceinte fortifiée du village. Il ne reste qu’une partie de courtine près du château
    2. av. 1574. Construction d’une seconde enceinte fortifiée construite. Vestiges de la porte de Fiol et restes de remparts au nord avec deux anciennes portes.
  • Plusieurs fontaines.
    1. 1792 ou 1793. Fontaine de la Jeanne.
    2. 1825Fontaine Lavoir dite la Font Vieille.
    3. 1845. Fontaine édifiée à laquelle une colonne et un buste sont rajoutés en 1881.
  • Lieu-dit Limaille ou Limaye mentionné en 1027.
  • Lieu-dit Châteauneuf . Site d’un bourg castral du 13e s. avec un château fort, un bourg castral et l’église paroissiale Notre-Dame.
  • Château Notre-Done.
  • Pont du Deroc. 4 km à l’est du village.

 

 

Monuments chrétiens de La Bastide-des-Jourdans


 

 

  •  Commanderie de Templiers au lieu-dit la Cavalerie.
    1. 1176. Mention du site. abandonné.
    2. 1503. Il est mis en fermage.
    3. Les ermites de Saint-Hilaire en font  Notre-Dame-de-la-Retraite.
    4. 1706 . Le site possède une église à nef unique avec abside en cul-de-four.
  • Eglise Paroissiale Saint-Pierre et Notre-Dame.
    1. 13e s. Fondation.Une nef de trois travées voûtées en berceau brisé. Style roman d’origine.
    2. v. 1343. Ajout de la chapelle latérale au nord et d’un clocher-mur à trois baies.
    3. v.  1500. Ajout de la chapelle latérale au sud.
    4. 1672 – 1674. Construction du collatéral nord.
  • Prieuré de Bénédictins Saint-Marcel de Limaye.
    1. 12e s. Construction au lieu-dit les Canards est un prieuré rural.
    2. Il en reste que une église à nef unique et abside en cul-de-four.
  • Prieuré de Bénédictins Saint-Pierre-de-Pomerol.
    1. Construit au lieu-dit Plan de Saint-Pierre.
    2. Il en reste  l’église, la chapelle Saint Pierre de Pomerols et un pigeonnier circulaire.
  • Chapelle Saint Marc.
  • Chapelle Notre-Dame de la Consolation.
    1.  1942. 30 septembre. Classée.

Chapelle Notre-Dame-de-Consolation© Verlinden

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.