Ville d’Embrun. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Embrun à visiter (05)


 

 

 

 

 

 

  • Code postal. 05200.
  • Habitants. Embrunais -Embrunaises.
  • Superficie. 36,39 km2.
  • Altitude. 778 m – 2800 m.
  • Population. 6 143 habitants (2012).
  • Coordonnées et Carte. N 44°33’47.1″ E  6°29’44.9″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation d’Embrun (05)

 

 

Communes limitrophes d’Embrun

 

  • Baratier
  • Châteauroux-les-Alpes
  • Puy-Sanières
  • Puy-Saint-Eusèbe
  • Réallon
  • Saint-André-d’Embrun
  • Saint-Sauveur

 

Accès à Embrun

 

  • RD 9 vers Puy-Sanières, à l’ouest.
  • RN 94 vers Briançon, au nord, et vers Savines-le-Lac, au sud.
  • RD 994H vers Châteauroux-les-Alpes, au nord.

 

Distances depuis Embrun

 

 

 

La Nature à Embrun

 

 

  • Surnommée  » La Nice des Alpes » en raison de son ensoleillement exceptionnel.
  • Station balnéaire et climatique d’été.

 

Reliefs, sols

 

  • Embrun est installée sur un roc.

 

Rivières, eau

 

 

Forêts, arbres

 

  • Exploitation forestière.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Champignons.
  • Charcuterie.
  • Elevage.
  • Tomme.

 

Activités dans la nature

 

  • Les conditions (climat, montagnes, plans d’eau…) sont extrêmement favorables aux activités dans la nature.
  • Randonnées, excursions.
  • Triathlon.
  • Alpinisme.
  • Pêche.
  • Nautisme, canoë-kayak.
  • Chasse.
  • Campings.

 

 

Histoire d’Embrun

 

 

Antiquité

 

  • La période gallo-romaine est exceptionnelle.
    1. Les Romains font d‘Eburodunum une importante étape sur la route romaine entre Arles et le col du Montgenèvre par Briançon.
    2. Eburodunum est la capitale de la province des Alpes-Maritimes.
    3. 4e s. Eburodunum est le siège d’un évêché fondé par saint Marcellin puis d’un archevêché particulièrement puissant puisqu’il bat monnaie. La métropole religieuse couvre de son autorité les diocèses de Digne, Vence, Glandèves, Senez, Nice et Grasse.
    4. Plusieurs conciles se tiennent à Embrun.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • La dignité de chanoine de la cathédrale est conférée à Louis XI. Elle est transmise à ses successeurs jusqu’aux actuels Présidents de la République.
  •  1790. L’archidiocèse est réduit à l’état de suffragant d’Aix avant d’être supprimé en 1802.

 

Epoque contemporaine

 

  • 1896. 3430 habitants.
  • 1911. 3 556 habitants.
  • 1936. 2 962 habitants.
  • 1962. 3 850 habitants.
  • 1968. 4 273 habitants.
  • 1990. 5 793 habitants.
  • 2005. 6 110 habitants.
  • 2015. 6 177 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments d’Embrun

 

 

  • Tour Brune.
    1. A proximité de la cathédrale.
    2. Début 13e s. Construction du donjon des archevêques.
    3. La tour a servi d’arsenal, de coffre-fort et de prison.
  • Jardin de l’évêché.
    1. A proximité de la cathédrale.
    2. Table d’orientation ouverte sur un vaste panorama.

 

 

Monuments chrétiens d’Embrun

 

 

  • Ancienne cathédrale Notre-Dame.
    1. Le sanctuaire se dresse sur un promontoire et signale Embrun de très loin.
    2. Mélanges de styles roman, gothique d’inspiration lombarde, alpin.
    3. 12e s. Construction.
    4. 20e s. Restauration.
    5. Classée Monument Historique.
    6. Clocher lombard. Reconstruit en 1852 après que la foudre l’ait détruit.
      1. Pierres bicolores.
      2. Porche nord dit Le Réal ou des Trois Mages.
      3. Quatre colonnes soutenues par des lions symbolisant  le contrôle sur le pouvoir temporel.
    7. L’impression de force se retrouve à l’intérieur avec la pesanteur rythmée du calcaire blanc et du schiste noir.
    8. 1465. Orgues offertes par Louis XI et récemment restaurées.
    9. 11e s. Fonts baptismaux. Cuve baptismale romane.
    10. 15e s. Stalles.
    11. Nef voûtée d’ogives.
    12. 15e s. Peintures murales.
    13. 18e s. Maître-autel en marbre polychrome.
    14. Tombeau de saint-Marcellin et son buste reliquaire du 16e s.
    15. Le Trésor de l’église comprend des ornements sacerdotaux (15e s. et 18e s.).
    16. Une statue de Jeanne d’Arc nous rappelle que l’archevêque Jacques Gelu fut un partisan de la pucelle d’Orléans.
    17. L’absence de transept, le décor sculpté relativement sobre rajoutent beaucoup de solennité aux lieux.
  • Ancien couvent des Cordeliers.
    1. 15e s. et 16e s.
    2. 20e s.La nef est détruite pour construire la place Dosse.
    3. Classé Monument Historique.
    4. Composé de quatre chapelles latérales couvertes de peintures murales dues à des peintres italiens qui ont été redécouvertes en 196970. Les thèmes de ces peintures sont nombreux :
      1. Sainte Catherine de Sienne.
      2. Saint Grégoire.
      3. Sainte Geneviève.
      4. Saint Jean l’Evangéliste.
      5. Saint Antoine de Padoue.
      6. Saint Marius.
      7. Saint François d’Assise.
      8. Saint Antoine l’Ermite.
      9. Saint Nicolas…
  • Ancien couvent des Visitandines.
    1. Transformé en hôpital.
  • Ancien couvent des Jésuites.
    1. En partie détruit.
  • Chapelle du Mont-Saint-Guillame.
    1. Au bord d’un petit lac.
    2. Lieu de pèlerinage (2ème dimanche de juillet) qui conserve un reliquaire de la main du saint.

 

 

Célébrités liées à Embrun

 

 

  • Anthoine (Antoine-Ignace). 17491826.
    1. Baron de Saint-Joseph.
    2. 1805 1813. Maire de Marseille.  Voir article Maires de Marseille.
    3. Beau-frère de Joseph Bonaparte et de Jean-Baptiste Jules Bernadotte.
    4. Beau-père de Charles Saligny de San-Germano, de Denis Decrès, et de Louis-Gabriel Suchet.
  • Artufel (Laurent). Naissance à Embrun,  7 août 1977. Acteur et animateur de télévision.
  • Bonnard (Abel). 1883  – 1968.  Ecrivain, poète, homme politique.
    1. 18871893. Abel Bonnard vit une partie de son enfance à Embrun.
  • Dosse (Edmond-Louis). Embrun, 3 juin 1874 – Annecy, 27 avril. Général.
    1. 1930. Commandant de la 27e division d’Infanterie alpine, renommée 27e Brigade d’Infanterie de Montagne en 1944, le général développe l’entraînement aux déplacements à ski.
    2. Les détachements avancés deviennent les sections d’éclaireurs-skieurs.
    3. 19321936.  Gouverneur militaire de Lyon.
    4. 19361939. Membre du Conseil Supérieur de la Guerre entre 1936 et 1939.
    5. 1940. Retraité quand la guerre éclate, le général est rappelé pour être nommé Inspecteur des formations militaires.
      1. Il réorganise les troupes de montagne et devient l’un des créateurs de l’École Militaire de Haute montagne de Chamonix.
  • Thouard (Antoine Auguste). 18591925. Homme Politique. Historien. Félibre.
    1. Maire d’Embrun,
    2. A l’origine de la création de la Mutualité Agricole.

 

 

Films liés à Embrun

 

 

Liens internationaux

 

 

  • 1981. Zell im Wiesental (Allemagne).
  • 1981. Embrun (Canada).
  • 1984. Borgofranco d’Ivrea (Italie).
  • 2011. Koh Samui (Thaïlande).

 

 

Mots Clés : , , , ,
.