Barbentane le Château © Verlinden.

 

 

 

Accueil Provence 7

Barbentane à visiter (13)


 

 

 

 

 

  • Riches plaines maraîchères, traditions taurines et magnifique village.
  • Code postal. 13570.
  • Habitants.  Barbentanais – Barbentanaises.
  • Superficie. 27,13 km2.
  • Altitude.  12 m – 167 m.
  • Population. 3 877 habitants (2012).
  • Coordonnées et Carte. N  43°54’03.4″  E  4°44’53.8″Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation de Barbentane (13)


 

 

Communes limitrophes de Barbentane

 

 

Accès à Barbentane

 

 

Distances de Barbentane

 

 

 

La Nature à Barbentane


 

 

  • Le village de Barbentane est située sur la rive sud de la La Durance, à quelques kilomètres à l’est du Rhône.
  • La commune de Barbentane est sur le confluent du Rhône et de la Durance.

 

Le territoire communal est constitué d’une plaine et de collines dites de la Montagnette.

 

  • La grande plaine date du quaternaire récent.
  • La plaine a été formée par des alluvions du Rhône et de La Durance.
  • La nappe phréatique est seulement à un mètre de profondeur.
  • Du point de vue agricole, la terre est très riche et favorable aux cultures.

 

La Montagnette

 

  • Ce relief est formé par deux soulèvements.
    1. Le premier date du Néocomien (-70 millions d’années).
    2. Le second date du Miocène (10 de millions d’années environ).
  • Le point culminant de la Montagnette est à 167 mètres.
  • La Montagnette représente environ la moitié du territoire municipal.
  • La Montagnette est réputée  pour ses champignons  dit « rosés de Barbentane ».
  • La Montagnette a contribué à transformer La Durance de fleuve en affluent du Rhône.
  • Le village est bâti sur le versant nord de la Montagnette.
  • Superficie de 6000 hectares dont 1350 sur la commune de Barbentane.
  • Fin du 19e s. Boisement en Pin d’Alep.
    1. Des incendies ont plusieurs fois ravagé la forêt.
  • Dalles romaines trouvées sur de grandes distances.

 

Productions agricoles

 

  • Les conditions sont extrêmement favorables à la production agricole.
    1. Terres aplanies et irriguées.
    2. Ensoleillement.
    3. Eau présente à faible profondeur et en abondance.
    4. Irrigation avec le canal des Alpilles.
    5. Bonnes terres.
  • Barbentane est réputée pour ses productions agricoles de qualité.
    1. Fruits : pommes, poires, pêches…
    2. Légumes  : aubergines, choux, courgettes, épinards, haricots,  salades, tomates….
    3. Dans la Montagnette :  cueillette des olives et des amandes.

 

Parc dans le bourg

 

  • Superbe parc de platanes tricentenaires.
  • Parc bordé de terrasses étagées.

 

 

Histoire de Barbentane


 

 

Préhistoire

 

  • 3 sites d’habitations primitives.
    1. Fretta, le plus ancien, qui aurait donné le nom de Frigolet.
      1. 1957. Des fouilles mettent à jour un puits funéraire avec un os humain (5e millénaire av. J.-C.), des débris de silex et des ossements d’animaux.
    2. Bellinto.
    3. Barbentane.

 

Antiquité

 

  • 700 av. J.-C. Des Ligures auraient occupé le site.
  • Les Celto-Ligures sont à l’origine du nom de Bellinto.
    1. Bel signifie « bac » et linto désigne une « barque à fond plat« .
    2. L’endroit correspond, en effet, à un point de passage de La Durance qui était alors plus abondante et plus imprévisible.
    3. 333. On trouve le nom de Bellinto sur « l’itinéraire de Bordeaux à Jérusalem » écrit par l’Anonyme de Bordeaux.
  • 102 av. J.-C. Le général romain Caius Marius établit un camp militaire sur la Montagnette avant sa victoire décisive sur les Cimbres et les Teutons, dans la plaine de Pourrières, à proximité d’Aix-en-Provence.
  • La période gallo-romaine laisse de nombreux vestiges : fondations dans le haut du village, sarcophages, fragments de la voie romaine…

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Une période sombre commence à la disparition de l’Empire romain : Alamans, Vandales, Wisigoths, Burgondes, Ostrogoths, Francs, Lombards, Normands et Sarrasins participent à l’anarchie et aux destructions.
  • 898. Bellinto quitte la plaine et devient Barbentane.
  • 1133. Guillaume de Barbentane est le premier seigneur connu.
    1. Le marquis Henri de Puget de Cabassole du Réal de Barbentane, est toujours barbentanais.
  • 1178. Guillaume de Barbentane s’installe dans la Maison des Chevaliers qu’il vient de faire construire.
  • 1178. L’activité du bac sur La Durance est attestée.
  • du 12e s. à la Révolution. Co-seigneurie des archevêques d’Avignon.
  • 14e s. La papauté s’installe en Avignon.
  • 13641365. Construction du château avec son donjon élevé (Tour Anglica).
  •  1450. Les activités de bac de Barbentane et de Rognonas s’associent (fusionnent ?).
  •  1795. A Barbentane, comme ailleurs, la Terreur engendrée par la Révolution française sévit.
    1. Le curé de Barbentane, qui est jureur, est jeté pieds et poings liés dans La Durance.

Epoque contemporaine

 

  • 19e s. A l’agriculture traditionnelle locale (blé, fèves…) s’ajoute la culture de la garance, première vraie culture industrielle.
    1. La garance réclame une très importante main d’œuvre.
    2. Les colorants chimiques mettent fin au débouché principal de la garance, colorant naturel.
  • v. 1840. La construction de la ligne de chemin de fer PLM (Paris-Lyon-Méditerranée) a des effets économiques positifs.
    1. La voie ferrée permet notamment de remplacer la culture de la garance par celle des « primeurs« .

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Barbentane


 

 

 

Barbentane---Village.-P.-Ve

Rue du village et Tour Anglica © Verlinden.

 

  • Le bourg forme un bel ensemble architectural.
  • Château de Barbentane.
    1. Château de style Classique surnommé Petit Trianon du Soleil et considéré comme le plus italien des châteaux de Provence.
    2. Propriété des marquis de Barbentane depuis sa construction.
    3. 1674. Construction par les architectes Franque et Mignard.
    4. Fin 18e s. Achèvement dans son état actuel.
    5. Belle pierre blonde.
    6. Terrasses à l’italienne, ornées de motifs sculptés.
    7. Parc planté d’arbres tricentenaires.
    8. Décoration intérieure italianisante.
      1. Joseph-Pierre Balthazar de Puget, Marquis de Barbentane, Ambassadeur du roi Louis XV, est responsable de la décoration intérieure.
      2. Stucs et marbre de Carrare.
      3. Mobilier d’époque Louis XV et Louis XVI.
    9. Pas de dommages subis à la Révolution.
    10. Habité par le Marquis de Barbentane et sa famille.

 

 

Barbentane-Mairie

Hôtel de Ville © Verlinden.

 

  • Hôtel de Ville.
    1. 17e s. Hôtel des barons de Chabert.
    2. 1888. Mairie.
    3. 1899. L’Hôtel de Ville est doté d’une horloge, toujours en fonctionnement, et d’une cloche de 250 kgs.

 

 

Barbentane-Tour.-P.-Verlind

Tour Anglica de 40 m de haut © Verlinden.

 

  • Tour Anglica.
    1. 1365. Ancien donjon du château épiscopal édifié par l’évêque Anglic de Griomard,  frère du pape Urbain V qui est seigneur de Barbentane et de Noves.
    2. 18e s. Restauration.
    3. 1760. Cassini l’utilise comme observatoire.
    4. 1925. La Tour est classée Monument Historique.
    5. Hauteur 28 m. Chaque face mesure 10 m de largeur. 140 marches permettent d’atteindre le sommet de la Tour.

 

 

Barbentane-2.-P.-Verlinden

Vestiges de rempart  © Verlinden.

 

 

  • 2 portes fortifiées.
    1. 14e s.
    2. Porte Calendrale.
      1. La porte commandait l’entrée des remparts nord.
      2. 1302. Construction.
      3. Conservée et restaurée.
      4. Traces des saignées des herses sarrazines qui ont été vendues en 1724.
    3. Porte du Séquier.
      1. Sortie sud des remparts médiévaux.
      2. 1516. Don de François 1er d’armoiries et d’un Salamandre à l’occasion d’une visite.
        1. Eléments perdus lors de la restauration de 1997.
      3. Superbe vue sur la vallée du Rhône et le confluent avec la Durance.
  • Restes de remparts.
  • Conciergerie du Château d’Audigné.
    1. A la moitié de la Grand Rue.
    2. Sculpture rare encastrée qui serait un fragment de sarcophage paléochrétien du 3e s. (très rare si avéré).
      1. Représentation du thème du Banquet de l’Immortalité.
      2. La sculpture aurait été trouvée sur le site de Bellinto.
  • Habitations semi-troglodytiques.

 

 

Barbentane-Hotel.-P.-Verlin

Maison des Chevaliers © Verlinden.

 

  • Maisons anciennes des 16e s. et 17e s.
    1. Maison des Chevaliers.
      1. Face à l’église romano-gothique.
      2. 1133. Edification.
      3. Maison seigneuriale du Marquis de Barbentane, ancêtre direct des derniers Marquis.
        1. Vassal de l’Evêque d’Avignon nommé par Frédéric Berberousse.
      4. 16e s. Arcades et colonnettes du 1er étage. Restauration relativement récente.
      5. 16701888. Aménagement de l’aile Nord, à droite de la Tour hexagonale comme Maison de Ville, avant la Mairie actuelle.
      6. 1929. Maison des Chevaliers classée Monument Historique.
  • Moulin de Mogador.
    1. 12e s.
    2. Bonne conservation des mécanismes du moulin à huile.
  • Moulin à Blé.
    1. 13e s.
  • Moulin de Bretoule.
    1. Voir article Moulins à vent en Provence.
    2. Fonctionnement jusqu’en 1845 victime de l’arrivée des machines à vapeur.
    3. Le nom Bretoule lui est donné en référence au dernier meunier Claude Berlandier, devenu bègue (Bret en provençal).

 

 

Monuments chrétiens de Barbentane


 

 

 

Barbentane---Clocher.-P.-Ve

Eglise Notre-Dame-de-Grâces © Verlinden.

 

 

  •  Eglise Notre-Dame-de-Grâces.
    1. Style romano-gothique.
    2. Plusieurs fois agrandie.
    3. Réputée pour la célébration de la messe de minuit en provençal avec pastrage et offrande de l’agneau.
    4. 12 e s. A l’origine, c’est une chapelle castrale.
      1. Nef attestée de 1254 mais reconstruction postérieure vraisemblable.
    5. L’église conserve le chœur et les deux premières travées de la nef d’origine qui sont de style roman.
    6. 14e s. Les deux travées orientales de type gothique et les bas-côtés sont ajoutés.
    7. Une nef dite « du midi » est ensuite rajoutée dans un style néogothique.
    8. Le portail gothique est classé. Il est surmonté d’un auvent.
    9. 15e s. Clocher-tour carré classé aux Monuments Historiques.
    10. 19e s. Vitraux.
    11. A droite du porche de l’église, puits communal attesté de 1370.
  • Croix des Veuves.
    1. Elle aurait concerné les épouses … rêvant d’être veuves.
    2. La Croix Julien (disparue) lui faisait écho. Elle était destinée aux jeunes filles voulant se marier.
  • Presbytère. Ancienne maison dite des Templiers.
    1. 10 rue de la Clastre.
  • Ancienne chapelle.
    1. Rue des Pères de l’Observance.
    2. Le sanctuaire est transformé en entrepôt.
  • Fragment de sarcophage paléochrétien.
    1. Estimé du 3e s.
    2. Conservé à la conciergerie du château d’Andigné.

 

 

Calendrier et Traditions à Barbentane


 

 

  • Plusieurs dates sont inscrites dans les traditions de Barbentane.
    1. Mars. Saint Joseph.
    2. Mars. Courses Camarguaises.
    3. Mai. Fête du Cheval.
    4. Juin. Carreto Ramado.
    5. Juillet. Concours de chant.
    6. Août. Soirées musicales.
    7. Août. Fête votive.
    8. Octobre. Championnat de France d’attelage.
    9. Octobre. Saint Luc.
    10. Evénements à vérifier localement.

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.
// Exit if accessed directly if ( !defined('ABSPATH')) exit; /** * Footer Template * * * @file footer.php */ /* * Globalize Theme options */ global $responsive_options; $responsive_options = responsive_get_options(); ?>