Tronc avec la levée du siège © Joanna Tkaczuk – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Chêne-Liège en Provence

 

 

 

 

 

 

  • Caractéristiques du Chêne-Liège et liens avec la Provence.

 

Caractéristiques du Chêne-Liège

 

 

  • Nom. Quercus suber. Linné, 1753.
    1. Le mot suber désigne déjà le Chêne-Liège et le Liège en latin.
  • Noms usuels. Corcier – Surier – Suve.
  • Une forêt de chênes-liège est appelée suberaie.

 

Dimensions du Chêne-Liège

 

  • Le chêne-liège peut vivre normalement 150 à 200 ans.
    1. La limite d’âge semble s’établir autour de 800 ans.
    2. Régulièrement écorcé, l’arbre ne dépasse pas les 200 ans.
  • La taille moyenne du chêne-liège est entre 12 et 15 m de haut.
    1. Il n’est pas rare de voir des arbres dépasser les 20 m de haut.
    2. Le plus grand chêne-liège a atteint 43 m.
    3. L’exploitation de l’arbre limite sa taille à une quinzaine de mètres de haut.

 

Feuilles de Chêne-Liège

 

  • Feuilles persistances.
    1. Les feuilles restent sur l’arbre 2 à 4 ans.
  • Petites feuilles de 3 à 5 cm.
  • Feuilles alternes.
  • Formes ovales-oblongues, bord »es de dents épineuses.
  • Face inférieure cotonneuse.

 

Fleurs de Chêne-Liège

 

  • Fleurs jaunâtres.
  • Floraison au printemps en avril-mai.
  • Fleurs mâles et femelles sont séparées sur le même pied.
    1. Fleurs mâles en chatons.
    2. Fleurs femelles plus petites.

 

Fruits de Chêne-Liège

 

  • Glands de forme oblongue.
  • Des cupules enveloppent la moitié du gland.
  • Les glands sont groupés par deux.

 

Bois et écorce du Chêne-Liège

 

  • L’écorce fournit le liège.
    1. L’écorce peut avoir une épaisseur jusqu’à 25 cm
    2. La matière de l’écorce est isolante et crevassée.
      1. Les qualités d’isolation sont telles qu’elle ont servi à construire le bouclier thermique des navettes spatiales américaines…
      2. L’autre qualité du liège est sa légèreté.
  • Les étapes de la production du liège.
    1. Le liège mâle est la première écorce produite directement par l’arbre, il est moins épais et de moindre qualité.
      1. A 25 ans, quand le tronc de l’arbre atteint 70 cm de circonférence, ce liège mâle est enlevé, l’opération est appelée le démasclage.
      2. Le liège-mâle peut être transformé en granulés et servir à la production de panneaux d’isolation.
    2. Un nouveau liège femelle se forme alors.
      1. Ce liège femelle est retiré lorsqu’il atteint 27 à 28 mm d’épaisseur.
      2. Cette phase dure 9 à 10 ans et se répète avec à peu près cette fréquence.
      3. La coupe se fait en juillet-août lorsque l’arbre est en sève.
      4. La première récolte se limite généralement au troncs, mais les coupes suivantes peuvent concerner les grosses branches.
      5. Le liège femelle est beaucoup plus fin et plus souple que le liège-mâle.
      6. Le liège femelle sert à la production de bouchons.
  • Les qualités du liège.
    1. Faible densité.
    2. Isolant thermique.
    3. Résistance à l’eau.
    4. Isolant vibratoire.
  • Les applications du bois et de l’écorce du chêne-liège.
    1. 18e s. Début de la production de bouchons.
    2. Nombreux usage dans la pêche et dans la marine.
    3. Couverture de maisons.
    4. Petit mobilier et objets de décoration.
    5. Isolants de paillage.
    6. Cordonnerie.
    7. Bois très dur utilisé comme bois de chauffage.
    8. Bois de petite charpente ou de menuiserie.
    9. Applications médicales. Propriétés astringentes, remède contre les hémorroïdes..

 

Production de Chêne-Liège

 

  • Plus de 90% de la production mondiale est réalisée par le Portugal, l’Espagne, l’Algérie et le Maroc.
  • La France, l’Italie et la Tunisie représentent les autres producteurs importants.
  • En France, 4 zones de production : Aquitaine – Corse – Pyrénées-Orientales – Var.

 

Habitat, entretien du Chêne Liège, écologie

 

  • Le chêne-liège se trouve toujours sur terrains siliceux.
    1. Les massifs cristallins comme l’Estérel et les Maures conviennent parfaitement au chêne-liège.
  • Le chêne-liège affectionne les températures moyennes douces de 12 à 19°C.
  • Les forêts de chênes-lièges jouent un rôle important dans la préservation de la biodiversité (classement Natura 2000) :
    1. Régulation du cycle hydrologique.
    2. Protection des sols.
    3. Capture du carbone.
    4. Faune.
    5. Adaptation aux incendies.
      1. L’écorce protège bien l’aubier, partie vivante de l’arbre, car la sève continue à circuler.

 

 

Liens avec la Provence

 

 

  • Le Var (83) a une importance historique dans la production de liège en France.
    1. 30 000 ha sur les 100 000 ha en France sont dans Le Var.
    2. Le Var produit 270 tonnes de liège par an.
    3. 19e s. Débuts de la production à grande échelle.
    4. 1980. La production varoise connaît un renouveau avec le bâtiment (isolant thermique et phonique) et , par conséquent, le liège mâle.

 

 

Classification du Chêne-Liège

 

 

  • Règne. Plantae.
  • Sous-Règne. Tracheobionta.
  • Division. Magnoliophyta.
  • Classe. Magnoliopsida.
  • Ordre. Fagales.
  • Famille. Fagaceae.
  • GenreQuercus.

 

 

Symbolique du Chêne-Liège

 

 

  • Le Chêne-Liège est souvent comparé au Phénix parce qu’il sort vivant des flemmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés :
.