Fréjus, Port de guerre et Colonie romaine


Fréjus Antique avec son port de guerre © Maquette du Musée archéologique municipal.

 

Accueil Provence 7

Fréjus, Port Militaire et Colonie romaine


 

Histoire de Fréjus Antique


 

Création ex-nihilo de Jules César
après la Guerre des Gaules et à la fin de la Guerre Civile qui oppose César à Pompée
  • La situation géographique est déterminante dans l’histoire de Fréjus.
    1. La vaste butte offrait une double protection contre les hommes et contre les inondations du Reyran.
    2. La position maritime sur la Méditerranée entre l’Italie et Marseille.
    3. La position terrestre entre les massifs de l’Estérel et des Maures dont les Romains ont parfaitement su tirer les avantages en y faisant converger des routes terrestres majeures.
      1. Via Julia Augusta entre l’Italie et le Rhône.
      2. Via Domitia qui descendait de Segustero / Sisteron.
      3. Route des Maures.
      4. Les Romains implantent des sites majeurs destinés au repos des soldats et des voyageurs à environ 30 km les uns des autres.
        1. Environ 1000 pas de 1,48 m (pas droit + gauche) parcourus le matin et l’après-midi, soit 2 X 14,8 km.
  • Les Phocéens (Grecs de Marseille) sont présents à Agathon et Athénopolis mais ils ne semblent pas avoir eu de possession dans la vallée de l’Argens.
  • Gallus (Quintus Roscius) . -126 –62. Acteur romain vit sur le territoire de Fréjus.
  • 67 av. J.-C. Naissance du poète romain Cornelius Gallus.
  • 43 av. J.-C. Forum Julli existe mais la date exacte de sa fondation n’est pas connue.
    1. Ce qui est certain c’est que la cité a été fondée par Jules César après la conquête de Marseille en 49 av. J-C.
    2. C’est à Jules César que la cité doit son nom de Forum Julii.
    3. Jules César veut punir et supplanter le port de Marseille qui lui a résisté, s’est associée à son rival Pompée et représente le monde Grec qu’il est décidé à gommer.
    4. La date de 43 av. J.-C. résulte d’une correspondance entre Plancus et Cicéron.
  • 13 av J.-C. Ouverture de la Via per Alpes Maritimas / Voie Aurélienne par l’Empereur Auguste.
    1. La Voie traverse la chaîne de l’Estérel.

 

Célébrités de Fréjus Antique


 

Cnaeus Julius Agricola. Brillant général romain originaire de Fréjus © Verlinden

 

  • Agricola (Cnaeus, Julius) Fréjus 40–93. Général romain. Conquérant de la (Grande) Bretagne. Beau-père de Tacite.
  • Gallus (Quintus Roscius) .  -126 – -62. Acteur romain. Il vécut à Fréjus.
  • Gallus (Cornelius) Fréjus -67–26. Poète romain. Premier préfet d’Égypte.
  • Grecinus (Julius). 1er s. Natif de Fréjus. Agronome. Père d’Agricola. Auteur d’un traité sur le vin De Vineis. Sénateur. Brillant orateur. Exécuté sous Caligula pour avoir refusé de calomnier.

 

Gaius_Cornelius_Tacitus-330

TaciteHistorien et homme politique romain. Gendre d’Agricola dont il écrit l’éloge.

 

  • Tacite. Auteur et Homme d’Etat Romain. Auteur d’une biographie d’Agricola, son beau-père.

 

 

Navigation dans l’Antiquité  – Principaux Ports Militaires Romains.

Vaisseaux antiquesBatailles Navales Romaines.

 

Fréjus, Port Militaire Romain


 

  • Fréjus est le 1er port militaire construit par les Romains.
    1. 31 av. J.-C. Le port devient célèbre après la victoire navale d’Actium qui voit la victoire d’Octave (futur Empereur Auguste) sur Antoine et Cléopâtre VII.
      1. Une partie de la flotte prise à Cléopâtre est installée à Fréjus.
    2. 68. Le port joue un rôle important lors du conflit qui oppose Vespasien à Vitellius.
    3. Les grands ports militaires de Ravenne et de Misène en Italie seront construits respectivement en -39 et en – 27 par Auguste.
    4. Ostie a des fonctions générales, surtout commerciales, et n’a pas encore connu les grands travaux de Claude et de Trajan.
    5. Marseille n’a pas les faveur de Jules César et l’emplacement d’Arles ne peut pas convenir pour un port de guerre.
    6. L’archéologie n’a révélé que de rares éléments de l’agglomération primitive césarienne de droit latin.
      1. Fréjus a le statut de fondation coloniale militaire rattachée à la tribu des Aniensis.
    7. Fréjus est une ville nouvelle créée ex-nihilo.
      1. Le site de la Butte Saint-Antoine témoigne d’une occupation césarienne.
  • Le port romain.
    1. Construit au sud de la butte de grès sur laquelle Fréjus a été bâtie.
    2. La lagune aurait servi d’abri dès l’Age du Fer.
    3. La superficie du port est de 10-11 hectares.
    4. Le tirant d’eau pendant le Haut-Empire est de 7 m.
    5. Les alluvions provenant notamment de l’Argens rendent de plus en plus compliquée l’entrée des navires.
      1. Des travaux sont engagés sur le chenal mais le port subit un envasement croissant qui conduisent à son abandon.
  • Le port de Forum Julii est l’une des 3 grandes bases navales de la flotte militaire de Rome en Méditerranée Occidentale entre l’époque augustéenne et la fin du 3e s.

 

Cité de Fréjus dans la province de Narbonnaise © VP 13 d’après carte du Service du Patrimoine de la Ville de Fréjus.

 

Fréjus, Colonie romaine


 

© istockphoto.com

 

  • Création de la Colonie romaine
    1. v. 27 av. J-C. L’Empereur Auguste déduit la fondation initiale au bénéfice des vétérans la Légion VIII.
      1. Fondation de la Colonie de Forum Julii.
    2. Règne de Tibère (1437). Seconde phase d’urbanisme.
      1. Développement de 3 quartiers.
    3. 60. Création de l’aqueduc de 40 km.
      1. Abandon des puits et citernes.
      2. Développement des collecteurs et égouts.
  • Apogée.
    1. Entre le règne de Vespasien (6979) et celui de Commode (161192).
      1. L’enceinte sépare l’urbs de l’ager.
      2. 2 marchés dans le Forum.
      3. Multiplication des boutiques et espaces artisanaux.
        1. Potiers spécialisés dans la fabrication des amphores vinaires et des terres cuites architecturales.
  • Déclin.
    1. 3e s. Désertion, abandon, dépérissement.
      1. Crise démographique et économique.
    2. 374. Le Concile de Valence voit la première mention de l’évêché de Fréjus.
    3. 294 398. Ursio, 1er évêque attesté.
    4. 4e s. -5e s. Fréjus est livrée à l’économie des récupérateurs.
    5. Fin 4e s. Abandon des quartiers d’habitation romains.
    6. 5e s. Effondrement des remparts.
    7. 5e s. Construction du baptistère. Habitat resserré autour du groupe épiscopal.

 

Monuments, vestiges, musées de Fréjus Antique


 

  • Fréjus est classée Ville d’Art et d’Histoire » en raison de la richesse de son patrimoine.
  • L’ancienne ville de Fréjus est inscrite en partie aux Monuments Historiques.
  • Dolmen de l’Agriotier à Saint-Aygulf.

 

Frejus-Arènes-Fotolia_53869

Arènes de Fréjus sur base romaine © virginievanos – Fotolia.com. Voir article Amphithéâtres en Provence

 

Nombreux et prestigieux monuments romains, places, rues, éléments architecturaux laïcs

  • Amphithéâtre romain
    1. Extrémité Nord-Ouest de la cité.
    2. Dimensions extérieures : 112,75 m X 82,65 m.
    3. Façade à arcades d’une vingtaine de mètres de haut.
    4. Piste elliptique creusée dans le roc sur les 3/4 de sa superficie et entourée par le mur du Podium.
        1. 69 m X 39 m.
      1. 3 niveaux de gradins. Capacité de 10 000 spectateurs.
      2. Grande tribune destinée aux dignitaires.
      3. Velum pour la protection des spectateurs contre le Soleil.
    5. A l’extérieur de l’enceinte. A proximité de la Porte des Gaules.
      1. Le monument marque l’entrée de la ville, au sud-ouest.
    6. Début du 2e s. Achèvement des travaux.
    7. Fin 3e s. Premiers signes d’abandon.
    8. 4e s. Exploité comme carrière de pierres.
    9. 1840. Classé Monument Historique.
  • Théâtre romain.

 

Frejus-aqueduc-Fotolia_6822 Fréjus-Aqueduc-Patrick-Verl

Vestiges de l’aqueduc romain © Jovo – Fotolia.com – Verlinden

 

  • Aqueduc de Mons à Fréjus / Forum Julii
    1. Mise en eau de la branche La Foux au milieu du 1er s.
      1. Durée du fonctionnement : environ 250 ans.
    2. Longueur. 40 km.
    3. Beaucoup de travaux d’études ont été publiés sur cet aqueduc qui traverse une longue distance.
    4. L’aqueduc apportait à Fréjus les eaux de la Siagnole captées à proximité du village de Mons (83) et celles de la Foux à Montauroux.
    5. 36 ouvrages d’art dont 28 dans la vallée du Reyran.
    6. En grande partie souterrain.
    7. Dénivellation de 480 m soit environ 26 m par km de Mons à Callian et 3,94 m de Montauroux à Fréjus.
  • Restes de remparts.
    1. Enceinte romaine Classée Monuments Historiques en 1886.
    2. 3 Portes Monumentales.
      1. 2 ont survécu jusqu’à nos jours : Porte Est/Porte de Rome et Porte Ouest/Porte des Gaules.
      2. La Porte de l’Agachon, au Nord, a été détruite en 1955.
  • Pavement de la Via Aurelia qui traversait la cité romaine de Fréjus.
  • Des Colonnes.
  • Les vestiges  du port antique.
    1. Restes du quai nord, du môle et de la lanterne d’Auguste.
  • Plusieurs thermes.
    1. Les Grands Thermes.
      1. Porte d’Orée, sur le port.
      2. 1er et 2e s.
      3. Salles de plus de 300 m2.
      4. Piscine extérieure de 27 m de long revêtue de marbre du Proconnèse (Turquie).
      5. Baies vitrées longeant le bâtiment à l’ouest.
    2. Thermes de Villeneuve. Probablement liés au Camp militaire de Villeneuve.
      1. A environ 1 km du centre urbain.
      2. 1ère moitié du 1er s.
      3. Environ 1 500 m2.
    3. Bains des Poiriers.
      1. 2ème moitié du 1er s.
      2. Superficie. Environ 500 m2.
  • Une remarquable mosaïque intitulée « Au combat des coqs » dans une propriété privée.
  • Des égouts antiques sous l’actuelle rue Jean Jaurès.
  • Nécropoles de Saint-Lambert et du Pauvadou.
  • Portes de Romedu Reyrand’Orée.

 

Fréjus-Agricola.-Patrick-Ve

Cnaeus Julius Agricola © Verlinden

 

  • Place Agricola avec la Porte des Gaules.
  • Citadelles sur la Butte Saint-Antoine.
  • Plate-forme avec une citerne et des thermes.
  • Exèdre sur la Butte Saint-Antoine.

 

Fréjus-Hermes-Fotolia_45065

Fontaine d’Hermès © virginievanos – Fotolia.com. Visage tourné des deux côtés de Via Aurelia.

  • Voir article Mercure et Hermès.
  • Groupe épiscopal paléochrétien.
  • Crypte archéologique du vivier romain.

 

St-Aygulf.-Vivier-Romain-2. St-Aygulf-Vivier-romain.-Pa

Saint-Aygulf. Vivier gallo-romain © Verlinden.

 

Le territoire communal de Fréjus possède d’autres illustres vestiges antiques

  • 4e s. Mausolée rue de La Tourrache dans le quartier de Villeneuve.
  • Vestiges d’une villa gallo-romaine suburbaine à La Rose des Sables.
  • Pont aux Cantonniers.
  • Pont à trois arches aux Esclapes.
  • Atelier de foulons à l’Arsenal.
  • Vestiges à Villepey.
  • Nécropole dans le quartier Sainte-Brigitte.V
  • Viviers en mer aménagés dans les rochers sur la côte de Saint-Aygulf.
    1. Les viviers permettaient de capturer et de conserver des poissons.

 

Livres liés à Fréjus à visiter


 

2013. Dossiers d’Archéologie. Fréjus Colonie romaine et port de guerre. H.-S. N°25.

Fréjus-Antique

2008.  Fréjus antiqueIsabelle Béraud. Chérine Gébara. Lucien Rivet. Edition. Centre des Monuments Nationaux.

Fréjus-le-Guide

2008.  Fréjus : Musées, Monuments, PromenadesBenjamin Philip. Isabelle Béraud. Frédérique Bertoncello. Edition. Centre des Monuments Nationaux.

 

Articles liés à Fréjus Port Militaire et Colonie romaine


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant

 

       

Translate »