Panorama depuis l’Estérel. © B. Piccoli – Fotolia.com.

 

 

Provence 7

Massif de l’Estérel à visiter


 

 

 

 

 

 

  • Les massifs des Maures et l’Estérel sont séparés par le fleuve Argens qui a creusé son lit dans une dépression.

 

 

Accès à l’Estérel

 

 

  • La très symbolique Nationale 7 traversait le massif de l’Estérel.
    1. La RN 7 passait notamment par l’Auberge des Adrets.
    2. 1935. Très sinueuse, la route perd son statut de Nationale pour devenir la RN 98.
  • La route de la Corniche d’Or de l’Estérel représente l’un des plus beaux parcours de France.

 

 

Territoire du Massif de l’Estérel

 

 

  • Superficie. 320 km2.
  • Longueur 15 km. Largeur 10 km.
  • Surface classée et protégée. 130 km2.
  • 60 km2 de forêt domaniale entretenue par l’ONF.
  • L’Estérel s’étire entre Mandelieu-la-Napoule (06) et Saint-Raphaël (83).

 

 

Le nom Estérel

 

 

  • Le nom de l’Estérel, Esterèu selon Frédéric Mistral, est disputé. Il pourrait venir de 3 sources (les deux premières étant les plus vraisemblables):
    1. « ester » d’origine celte signifie « gorge ou rocher escarpé ».
    2. Les sultiri, nom de la tribu celto-ligure occupant les lieux au moment de la conquête romaine.
    3. Le latin sterilis qui s’appliquerait à ses sols pauvres pour la culture.

 

 

Caractéristiques physiques de l’Estérel

 

 

L’Estérel est un massif ancien (hercynien)

 

  • Il date de l’ère Primaire, fin du Paléozoïque (-541 à -252,2 millions d’années).
    1. Pendant 30 M d’années l’activité volcanique y est intense : expulsion de basaltes, puis de rhyolites rouges.
  • L’ère Secondaire, Mésozoïque (-251 millions d’années à -65,5 millions d’années), est celle des érosions.
  • Les ères Tertiaire et Quaternaire, Cénozoïque (65,5 millions d’années), voient les Alpes se soulever et provoquer le basculement de l’Estérel vers la Méditerranée.

 

Activités volcaniques

 

  • 2 types de volcanismes : à travers des failles ou via de véritables volcans.
  • Alternance de phases volcaniques et de périodes d’érosion et de sédimentation.
  • L’affaissement de secteurs sous le poids des coulées est à l’origine de lacs avec des dépôts d’érosion.
  • Les géologues ont dénombré une douzaine d’éruptions rhyolithiques et cinq éruptions de basalte et d’andésite.
  • Principaux sites d’éruptions : Agay, Maure Viel, Mont Vinaigre…

Relief cristallin

 

  • L’Estérel est, pour l’essentiel, constitué de roches d’origine volcaniques (porphyres rouges et rhyolithes).
  • Roches trouvées dans l’Estérel
    1. Andésite ici appelée mugéarite.
    2. Basaltes.
    3. Calcaires
    4. Cinerite
    5. Esterellite ou porphyre bleu.
      1. Roche bleuâtre très résistante de la famille des basaltes. Elle sert à des trottoirs ou des remblais de chemin de fer.
      2. Ce ne’st pas une roche d’origine volcanique. Elle est plutonique. Age estimé entre 55 ma et 30 Ma.
    6. Gneiss.
    7. Grès.
    8. Pegmatite.
    9. Porphyres ou ignimbrite.
    10. Pyroméride.
    11. Rhyolites.
  • La couleur de ces roches est à l’origine du nom de Corniche d’Or.
  • Le versant sud tombe sur la Méditerranée par des pentes raides se terminant par une magnifique côte rocheuse déchiquetée.
  • Le rocher du Dramont est particulièrement spectaculaire.

 

Sommets de l’Estérel

 

  • Point culminant. Mont Vinaigre 614 m.
  • Crêtes du Défend et Castel Diaù 561 m surnommé « rocher du Diable« …
  • Les Suvières 558 m.
  • Le Pic de l’Ours 492 m.
  • Le Cap Roux 453 m.
  • Le Pic d’Aurelle. 322 m.
  • Le Rastel d’Agay 287 m.

 

Cols de l’Estérel

 

  • Col du Testanier.

 

 

Rivières de l’Estérel

 

 

  • Le massif de l’Estérel est coupé par la vallée du Reyran, affluent de l’Argens qui prend sa source à Bagnols-en-Forêt (83).
    1. Argens.Fleuve côtier provençal.
    2. Cabre. Rivière venant du mont Vinaigre.
    3. Reyran. Affluent de l’Argens. Source à Bagnols-en-forêt.
  • Siagne. Fleuve provençal qui sépare es massifs de l’Estérel et du Tanneron.

 

 

Arbres de l’Estérel

 

 

 

Maquis de l’Estérel

 

 

  • Arbousier, bruyère, cinéraire, ciste à feuille de sauge, ciste de Montpellier, férule, genévrier, lavande stœchas, lentisque, mimosa, myrte, thym… sont présents.
  • La flore varie suivant l’exposition au Soleil.
    1. L’adret – Versant sud exposé au Soleil.
    2. L’ubac – versant nord.
      1. Plus frais, plus humide.
      2. Bruyères, fougères, houx…

 

ONF Estérel

 

  • L’Office National des Forêts équipe le massif de routes et sentiers de randonnée qui aident à lutter contre les feux de forêt.
    1. La forêt de l’Estérel est en grande partie domaniale.
    2. La commune de Saint-Raphaël (83) en possède une importante partie.

 

Lac de l’écureuil

 

  • Lac artificiel permanent jusqu’en 2012.
    1. 2012. Destruction du barrage trop vétuste.
    2. Une prairie a pris la place du lac.

 

 

3 Communes de l’Estérel

 

 

 

 

Visites et loisirs dans l’Estérel

 

 

Randonnées dans l’Estérel

 

  • Randonnée pédestre, VTT. Plusieurs circuits balisés, notamment le périmètre du massif (45 km).
    1. Ancien barrage de Malpasset.
      1. 1 km depuis le parking au bord du Reyran.
      2. 1959. 2 décembre. Le barrage cède après des pluies torrentielles.
      3. Le site n’est pas beau mais émouvant.
    2. Mont Vinaigre.
      1. Par le Col du Testanier / DN7.
    3. Pic du Cap Roux.
    4. Sentier du Littoral.
      1. Entre le Port de Santa Lucia / Saint-Raphaël et la Plage du Débarquement / Le Dramont.
      2. Voir article Plages de Saint-Raphaël / Agay.
    5. Tour du Pic de l’Ours.
      1. Par le Col des Lentisques.

 

Chasse

 

Escalade

 

 

Activités de bord de mer dans l’Estérel

 

  • Voir article Plages du Var
  • Plagettes au fond de mini-criques.
  • Plongée sous-marine.
  • Nautisme.

 

 

Histoire de l’Estérel

 

  • v. 23.000 B.P. Gisement préhistorique dit « Noaillien » du Gratadis, sur la commune d’Agay (83).
  • 12.000 av. J.-C. Gisements de la Bouverie, près de Roquebrune-su-Argens (83).
  • Mégalithes.
    1. Menhir d’Aire Peyronne. St-Raphaël (83).
    2. Menhir des Veyssieères. St-Raphaël (83).
    3. Menhir de Belle Barbe.
    4. Dolmen de Valescure. St-Raphaël (83).
  • Grottes.
    1. Grottes d‘Uzel. Pic de l’Ours.
    2. Grotte aux peintures rupestres.
  • Occupation celto-ligure.
    1. Ligauniens. Vers Fréjus.
    2. Oxybiens. Retraite lors de l’invasion romaine (57 av. J.-C.).
  • Oppidas.
    1. Oppidum d‘Auriasque. Féjus (83).
    2. Oppidum de la Forteresse. Bagnols-en-Forêt (83).
    3. Oppidum de Perthuis (83).
    4. Oppidum du Bonnet du Capelan.
  • Meuleries.
    1. Meulerie de Bagnols-en-Forêt à base de rhyolite.

 

Occupation romaine

 

  • 49 av. J.-C. Création de Fréjus (Forum Julli) par les Romains.
  • La voie Aurélienne traverse la Provence au Nord de l’Estérel.
    1. Borne milliaire romaine trouvée près de l’auberge des Adrets de l’Estérel.
  • 4e s. Grotte de l’Hermite Honorat fondateur de l’abbaye de Lérins.
  • Moyen-Âge. Villages perchés pour protéger les populations des Sarrasins.
  • 18e s. Le brigand Gaspard de Besse (1757-1781) attaque les voyageurs et les agents du fisc.
    1. Il inspire le roman Maurin des Maures à Jean Aicard.
  • 18e s. L’Estérel sert de refuge aux forçats évadés du bagne de Toulon.
  • 18e s. 19e s. Présence humaine renforcée.
    1. Nombreuses activités liées au bois : charbon de bois, fabrication de balais, de pipes, de bouchons, pièces de charpente ou étais de mine…
    2. Ces activités fixent une population.
  • 1860. Construction de la voie de chemin de fer entraînant un exode rural.
  • 19e s – 20e s. Construction de maisons forestières.
  • 1901-1903. Le Touring-Club de France fait construire la route de la Corniche d’Or.
  • Fin 19e s. Lancement de la Côte-d’Azur et début de l’essor du Tourisme.
  • 1944. 15 août. L’Opération Anvil Dragoon, qui désigne le débarquement en Provence, voit le débarquement de troupes sur la plage du Dramont et la prise du viaduc d’Anthéor.
  • Après 1950. Pression immobilière sur la Corniche d’Or.

 

Les incendies font partie de l’histoire de l’Estérel.

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.