Faune du Massif des Maures


Tortue d’Hermann © Typhaine Lyon – Flickr.com

 

Accueil Provence 7

Faune sauvage du Massif des Maures


 

Massif des MauresCommunes du Massif des Maures © Verlinden.

Intervention des sapeurs pompiers sur un incendie en Provence © Fotolia.com

 

  • Les incendies sont les plus importants destructeurs de la faune dans le Massif des Maures.
    1. 1271. La Chartreuse de la Verne est ravagée.
    2. 199010 000 hectares brûlent autour de Collobrières.
    3. 2003.  17 – 17 000 ha ravagés, en raison de la canicule et de pyromanes.
      1. 10 morts dont 3 pompiers.
      2. Des campings sont évacués et des maisons sont défendues par arrosage notamment à proximité de Sainte-Maxime.
    4. 2003.  Sur la route reliant Cogolin et le col de Taillude (411 m), un nouvel incendie de forêt se déclenche.
      1. Décès de 3 pompiers et leur camion encerclés par les flammes.
    5. 2021. 16 août . Un feu nait sur une aire de repos d’autoroute, près de Gonfaron ; poussé par un fort Mistral, le feu ravage en 24 heures plus de 5 000 ha en direction de Cogolin.
      1. 900 pompiers sont mobilisés et des milliers de personnes sont évacuées.
      2. 20 août 2021. L’incendie aravagé 8 000 ha (l’équivalent des trois quarts de la surface de Paris) faisant deux victimes.
      3. Il faudra environ 25 ans pour qu’un massif forestier se restaure, déclare Jean-Louis Pestour (ONF), LTortue d’Hermann est particulièrement touchée.

 

Insectes du Massif des Maures


 

Variété de scorpions, les plus noirs sont les moins dangereux, le plus marron est le pire… © Alexander Lesnitsky – Pixabay.com

 

  • Abeilles.
  • Cigales.
  • Criquets.
  • Fourmis.
  • Grillons noirs ou gris.
  • Guêpes.
  • Lucioles.
  • Mantes religieuses.
  • Mouches.
  • Moustiques.
  • Scolie à front jaune. Insecte rare
  • Scorpions.

 

Mammifères du Massif des Maures


 

  • Anes.
  • Belettes.
  • Blaireaux.
  • Chats Harets.  Chats domestiques redevenus sauvages.
  • Chauves-souris.
  • Chèvres sauvages.
    1. Décimées par les incendies.
    2. Les chèvres sarrasines, nombreuses dans la forêt du Dom, étaient racées, fines, à la robe blanche, pour la majorité, et aux petites cornes retroussées.
  • Ecureuils.
  • Fouines.
  • Genettes.
  • Grands Cerfs.
    1. Disparus puis réintroduits et protégés.
  • Hérissons.
  • Lièvres.
  • Loups.
  • Martres.
  • Rats noirs.
  • Renards.

 

Sanglier dans la nature © Michal Renco – Pixabay.com

  • Sangliers.
    1. Omniprésents sur le territoire dont ils sont les maîtres.
    2. Chassés en battues entre septembre et janvier.
    3. Vivent e’n hardes d’une bonne dizaine d’animaux.
  • Taupes.

 

Oiseaux du Massif des Maures


 

  • Nombreuses espèces d’oiseaux nicheurs, hivernants ou migrateurs.

 

Zones avifaunes

  • Etang des Pesquiers, au sud d’Hyères.
  • Etang de Villepey, Fréjus.

 

Espèces principales

  • Alouettes.
  • Avocettes. Zones salines.
  • Bécasses.
  • Bisets. Pigeons sauvages.
  • Busard des roseaux.
  • Buses.
  • Butor étoilé.
  • Canards Marins.
  • Chardonnerets.
  • Chas-Chas / Litornes.
  • Chevalier Gambette
  • Choucas.
    1. Nichent dans les falaises rocheuses.
  • Chouette chevêche.
  • Chouette hulotte.

  • Circaète Jean-le-Blanc. Rapaces tueurs de serpents.
  • Cormorans.
  • Corneilles.
    1. Notamment dans la plaine de Cogolin.
  • Echasses Blanches. Zones salines.
  • Echassiers à long bec flexible.
  • Eperviers.
  • Etourneaux / Sansonnets.
    1. Frugivores, ils dévastent les vergers.
  • Faisans. Lâchers.
  • Faucons Pèlerins.
  • Favards.

 

Flamant Rose. Etang des Pesquiers © Nicolas Larento – Fotolia.com

 

Mouettes et Goélands en Provence © Soleg et Farinosa – Fotolia.com

  • Goélands et Mouettes.
    1. Goélands leucophées dont le nombre en pleine expansion pose des problèmes d’environnement.
    2. Mouettes Riéeuses.
  • Grèbes.
  • Grives.
  • Guêpiers.
  • Hérons.

 

© TonW – Pixabay.com

  •  Hibou Grand-Duc.
  • Hirondelles.
  • Ibis.
  • Martinets.
    1. Nichent dans les falaises rocheuses.
  • Merles.
  • Mésanges.
  • Moineaux.
  • Passereaux.
  • Perdrix. Lâchers.
  • Pies.
  • Pluviers argentés.
  • Puffin cendré, Espèce menacée par des prédateurs tels que les chats harets (ex-chats domestiques redevenus sauvages).
  • Rouges-gorges.
  • Sternes.
  • Tadornes de Belon.
  • Tourterelles.

 

Reptiles du Massif des Maures


 

  • Cistudes.
    1. Dans les rivières, La Verne, la Maule
    2. Tortues d’eau noire à carapace.

 

Serpents en Provence – Couleuvre à collier © Benjamin Balazs – Pixabay.com

Couleuvre d’Esculape © Heinz Rothacher – Flickr.com. Couleuvre Vipérine © Helder Conceiçåo – Flickr.com

  • Les grands serpents étaient nombreux sur le littoral avant l’urbanisation.
  • On croise les serpents sur le chemin, aussi immobiles qu’un bâton, car, en terrain découvert, le danger vient d’en haut, où rôdent les rapaces diurnes comme le magnifique circaète Jean-le-Blanc, et les rapaces nocturnes comme la chouette chevêche, la chouette hulotte ou le hibou grand-duc dont le cri mélancolique accompagne au soir le randonneur qui redescend des crêtes15.
  • Couleuvres (serps).
    1. Collobrières doit son nom aux couleuvres qui figurent dans ses armes.
    2. Coronelle girondine. Sombre et rare.
    3. Couleuvre d’Esculape. Couleur vert d’eau.
    4. Couleuvre vipérine. Rose comme la terre qui la porte.
  • Lézards.
    1. Lézard Ocellé.
    2. Lézard Sicilien.
    3. Psammodrome d’Edwards. Petit lézard méditerranéen.
  • Salamandre.
  • Tarente ou Jecko.

 

Rythme lent d’une tortue terrestre qui a traversé des millions d’années pour se heurter à la modernité © Michaela Wenzler/Pixabay.com

  • Tortue d’Hermann.
    1. Tortue terrestre.
    2. Animal symbolique du territoire des Maures.
    3. Espèce fortement mise en danger par les incendies, notamment en 2021.
  • Tortue Luth. Tortue aquatique.
    1. Fréquente les eaux territoriales à la belle saison (de plus en plus rare).
    2. Peut atteindre 2 m de longueur et peser 800 Kg.
    3. Se nourrit de méduses qu’elle va chercher très profondément.
  • Village de Tortues à Gonfaron.

 

Espaces protégés des Maures


 

Massif des Maures © Jeanne de Menjoulet – Flickr.com

 

  • L’État, les collectivités locales, des associations, des particuliers, interviennent pour remédier aux dégâts et préserver l’avenir.
  • Conservatoire du Littoral.
    1. 1975. Création.
    2. A réalisé une série d’acquisitions en zone littorale :
      1. Zone de la Colle Noire-Cap Garonne (168 ha).
      2. Zone forestière de la presqu’île de Giens.
      3. Salins des Pesquiers (550 ha).
      4. Vieux Salins d’Hyères (350 ha).
      5. Corniche des Maures (111 ha).
      6. Cap Lardier (300 ha).
      7. Cap Taillat (80 ha).
      8. Cap Camarat (49 ha).
      9. Les Petites Maures– Le Vallon de la Gaillarde (702 ha).
  • Conservatoire d’Espaces Naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur.
    1. 1999. Acquisition, avec WWF, d’une partie du Vallon de Saint-Daumas (97 ha passé à 170 ha, protégés dans le cadre de la Réserve Naturelle Nationale de la Plaine des Maures.
    2. Etudes conduites en partenariat avec des scientifiques visant à accroître la connaissance (biodiversité, histoire, gestion) et à développer une gestion restauratoire du site sur la bordure nord du massif.
    3. Gère aussi le territoire acquis par le Conservatoire du Littoral au Cap Taillat.
  • Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles.
  • Office National des Forêts (ONF).
    1. Gère la Forêt domaniale des Maures qui occupe une large partie de la forêt des Maures intérieurs, sur 80 km2 environ.
  • Parc national de Port-Cros.
    1. 1963. Création.
    2. 700 ha de terres émergées (îles de Port-Cros et de Bagaud, îlots de la Gabinière et de Rascas).
    3. Gère également les espaces acquis par le Conservatoire du Littoral dans l’île de Porquerolles (1 000 ha), la presqu’île de Giens et les Salins d’Hyères.
  • Communes sur lesquelles s’étendent les espaces protégés en sont généralement cogestionnaires.
  • Le massif des Maures abrite la Réserve Naturelle Nationale de la Plaine des Maures.

 

Animaux mythiques et exotiques


 

  • Le Crocodile empaillé ex-voto.
    1. Notre-Dame-des-Anges. à Pignans.
  • La Bête de Pignans.
    1. 1970. Des empreintes de pattes énormes à côté d’un collier de chien… font la Une des journaux.

 

Articles liés à Faune du Massif des Maures


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

Translate »