Chrisme, alpha et oméga, colombes. Eglise de Coll, vallée de Boí, Catalogne.

 

 

 

Accueil Provence 7

Chrisme symbole chrétien


 

 

 

 

 

Par ce signe tu vaincras…

 

 

Chrisme symbole chrétien


 

 

Chrisme © Verlinden.

 

 

  • Symbole Chrétien associant deux lettres grecques : X (chi) et P (rhô).
    1. X est la première lettre du mot Χριστός (Christ).
    2. P est la seconde lettre du mot Χριστός (Christ).
    3. Les deux lettres représentent également les initiales de Jésus Christ Ἰησοῦς Χριστός.
  • Le Chrisme est souvent associé à deux lettres grecques α (Alpha) et ω (Oméga).
    1. Alpha et Oméga sont la première et la dernière lettre de l’alphabet grec.
    2. Alpha et Oméga signifient la totalité.
    3. Alpha et Oméga symbolisent le commencement et la fin.
  • Le mot grec ἄρχω signifie « je commande« .
    1. Ce mot renvoie au Christ, fondateur et premier chef de l’Eglise chrétienne.
    2. Ce mot rassemble les 4 lettres Alpha, Rhô, Chi, Oméga.
  • Le symbole du Chrisme est une étoile à six branches.
    1. L’Etoile à 6 rais est souvent considérée comme l’Etoile qui guida les Mages vers l’Enfant né.
  • Dans le langage commun, χρηστός (chrêstos), signifie « utile, de bon augure » et il fait référence à un souhait ou a un commentaire approbateur.

 

 

Histoire du Chrisme


 

 

© Kevin Arneth – Fotolia.com

 

 

Labarum-de-Constantin.-P.-V

Labarum de Constantin Reconstitution © Patrick Verlinden.

 

 

  • La première mention du Chrisme vient de Constantin 1er.
    1. 312. L’étendard (labarum) de Constantin porte le signe du chrisme lors de la bataille du Pont  Milvius, à proximité de Rome.
    2. La description de Labarum de Constantin nous est fournie par deux sources : Lactance et des pièces de monnaie.
      1. Le Chrisme remplace l’Aigle des Légions et trois disques dorés ou besants sont alignés.
    3. Constantin remporte une victoire sur Maxence avec lequel il partageait le pouvoir suprême sur l’Empire romain.
    4. La bataille démontre le génie stratégique et tactique de Constantin qui l’emporte sur un adversaire romain possédant les mêmes méthodes de combat, le même armement, des ressources en hommes supérieures et qui se bat à proximité de Rome qu’il dirigeait alors que Constantin exerçait son pourvoir sur la partie occidentale de l’Empire depuis Arles.
    5. Loin de s’attribuer la victoire, Constantin remercie le Christ de sa victoire et fait savoir que le signe lui est apparu en songe accompagné du message Sous ce signe tu vaincras » (In hoc signo uinces en latin, En touto nika en grec).
    6. La question sur le lieu et le moment de cette apparition est ouverte. Retenons ici quelques faits :
      1. Le chemin d’Arles à Rome passe à pied et en bateau par Fréjus, proche de La Croix Valmer dans le Var (83) qui pourrait bien être ce lieu.
        1. La découverte d’une des villae les plus imposantes du monde romain à proximité de la Croix Valmer apporte du crédit à cette hypothèse, tout au moins au lien entre Constantin et la Croix Valmer.
      2. La présence de Constantin  en Provence et son choix d’Arles à la fois proche des Saintes-Maries-de-la-Mer , d’Aix et de la Sainte-Baume doit être rapprochée de celle des premiers saints : Marie de Béthanie/Marie-Madeleine, Marthe, Lazare, Maximin..
      3. La contribution de Constantin au Christianisme sera fondamentale. Elle ne saurait être discutée, contrairement à des propos ici et là qui ressemblent davantage à du dénigrement qu’à de la recherche de faits. La personnalité des parents de Constantin 1er, Constance Chlore et Hélène, montrant à quel point la foi était ancrée dans cette famille.
  • Les empereurs chrétiens qui succèdent à Constantin utilisent aussi le Chrisme comme emblème.
  • Au-delà du Chrisme la Croix.
    1. Le Chrisme évoque la Croix de Saint-André un X.
    2. L’adoption du Chrisme par Constantin s’accompagne de l’établissement du symbole de la Croix.
      1. Avant Constantin, le symbole de la Croix est ignoré. Il est même considéré comme infamant car réservé aux pire…
      2. Constantin 1er et sa mère Hélène ont développé le culte le La Croix.
      3. Hélène se rend en Terre Sainte où elle aurait trouvé des vestiges de la vraie Croix, sur le site du Saint-Sépulcre où l’empereur Hadrien avait fait construire un temple à Vénus qu’Hélène fit abattre.
      4. Des clous réputés être ceux de la Crucifixion auraient été rapportés à Constantin qui les aurait incorporés à son casque et au mors de son cheval.
      5. Le Saint-Mors est conservé à Carpentras dans la cathédrale Saint-Siffrein.

 

Chrisme en Provence


 

 

La-Celle-Chrisme.-P.-Verlin

Chrisme à La Gayolle (83) © Verlinden.

 

 

 

 

Chrisme.-Marseille.-P.-Verl

Chrisme à Marseille. Abbaye Saint-Victor. © Verlinden.

 

 

  •  L’Espagne, notamment la Catalogne, et l’Italie voient se multiplier les représentations de Chrismes.
    1. Ravenne, sous influence byzantine (Constantinople), est riche en représentations de Chrismes.
  • La Méditerranée Orientale et le monde Byzantin et Orthodoxe représentent souvent le Chrisme.
    1. La création de Constantinople et la durée de l’empire romain oriental expliquent l’importance du chrisme dans les arts religieux d’influence Byzantine et/ou Orthodoxe.
  • A la fin du 19e s. l’art néo-byzantin, très présent à Marseille (cathédrale La Major, Notre-Dame-de-la-Garde, Montredon…) multiplie les représentations du Chrisme.

 

 

Modernité du  Chrisme


 

 

© Vector Art Design – Fotolia.com

 

 

  • Le symbole semble retrouver sa puissance symbolique dans les arts (peinture, sculpture, photo, livres, architecture…) comme dans la culture populaire.

 

 

Montredon-Eglise-1.-Verlind

Eglise de Marseille-Montredon © Verlinden

 

 

 

A lire …


 

 

 

Histoire des liens Terre Sainte – ProvenceSaxum pour mieux visiter la Terre Sainte

 

 

 

Croix CamarguaiseCroix Egyptienne ou Croix  Ansée.

 

 

Articles liés à Chrisme


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.