Biographie de Caius Marius. Focus sur sa vie en Provence.© claudiozacc – Fotolia.com.

 

 

Accueil Provence 7

Caius Marius, général et consul romain


 

 

 

 

 

 

Portrait de Caius Marius


 

 

Marius-L-Fotolia_39645581

Caius Marius. Villa Borghèze. © claudiozacc – Fotolia.com.

 

 

  • Fils d’un petit propriétaire d’Arpinium, Caius Marius entre de bonne heure dans l’armée.
    1. Il est le fils de Caius Marius et de Fulcinie, « parents obscurs et pauvres, réduits à gagner leur vie du travail de leurs mains » (Plutarque, Vie de Marius).
  • 157 av. J.-C. Naissance à Cereatae, près d’Arpinum.
    1. Arpinum n’est qu’une cité de deuxième rang du pays Volsque.
    2. Cicéron, l’autre « homme nouveau » originaire d‘Arpinum, écrit sur Marius qu’il est « un homme inculte que personne ne connaît« .
  • Caius Marius se place dans la tradition de Caton l’Ancien.
    1. Marius se loue d’être né hors des cercles de l’aristocratie, dont il fustige  l’arrogance, la corruption et l’hellénisme.
    2. Marius préconise un retour à la Rome des origines.
    3. Sa famille qui est tout de même de rang équestre fait partie de la clientèle des des Caecilii Metelli, l’une des plus grandes familles plébéiennes de Rome,
  • – 112. Caius Marius épouse Julia Caesaris, tante de Jules César.
    1. Ce mariage scelle une importante alliance avec la famille patricienne des Julii.
    2. Les Julli ont alors une lignée prestigieuse mais d’un poids politique modeste.
    3. Par ce mariage, Marius fait quelque peu oublier ses origines modestes et rurales.
  • – 106 et – 104 – 103. Exceptionnel stratège et général, Caius Marius organise l’armée de métier et  remporte des victoires militaires éclatantes.
    1. Très brave, il combat en Espagne, puis en Afrique contre le prince numide Jugurtha.
    2. Les changements apportés à l’armée sont considérables puisque Marius crée une armée de métier.
    3. Marius repense les tactiques, les stratégies, les équipements.
    4. Marius permet le recrutement de citoyens qui ne sont pas propriétaires terriens.
    5. L’effectif de chaque Légion passe de 4.000 à 6.000 hommes.
      1. Marius structure les légions romaines en plusieurs cohortes qui remplacent les manipules.
      2. Marius supprime le train des armées qui les ralentit et représente un point faible.
      3. Désormais, chaque soldat porte son paquetage.
      4. Le Légionnaire de base est alors surnommé la mule de Marius en référence au paquetage standard qu’il transporte sur le dos.
    6. Le cens est supprimé dans le recrutement des soldats ce qui aboutit à une prolétarisation du recrutement.
    7. Les hommes volontaires sont motivés par la recherche de la gloire et de la fortune sur les champs de bataille.
  • Homme d’Etat, Marius est le chef du parti des Populares. Il est élu consul 7 fois.
  • Caius Marius est victime de la guerre civile qui l’oppose à son ancien adjoint, le terrible Sylla.
  • 86 av. J.-C. 13 févier. Marius meurt à Rome, probablement d’une indigestion.
  • Marius ouvre la voie à Jules César dont il a épousé la tante Julia Caesaris.

 

 

Carrière de Caius Marius


 

 

 

SPQR « Senatus Populusque Romanum » (Le Sénat et le Peuple de Rome). Devise de la République Romaine. © Fotolia.com

 

 

  •   A presque vingt-cinq ans, Marius est élu tribun militaire.
  • – 134 – 133. Caius Marius sert sous les ordres de Scipion Émilien au siège de Numance.
  •  – 121. Caius Marius se fait élire questeur en Gaule transalpine, au moment du coup d’État sénatorial contre Caius Gracchus.
    1. Le succès électoral de Marius s’appuie sur ses éclats militaires à Numance et sur le patronat des Metelli.
  •  – 119. C’est encore le soutien des Metelli qui permet à Marius de se faire élire tribun de la plèbe. Commence alors pour lui son alliance avec le parti des populares.
  • – 115. Marius réussit à se faire élire préteur, dernier des six magistrats élus.
    1. Marius doit faire face à un procès du parti des optimates qui n’hésite pas à l’accuser de corruption électorale.
    2. Marius est finalement innocenté.
  • – 114. Marius combat en Lusitanie en qualité de Propréteur.
  • – 112. Marius revient à Rome où il épouse Julia Caesaris qui sera la tante de Jules César.
  • – 109. Marius part combattre Jugurtha en Afrique, aux côtés du consul Quintus Caecilius Metellus Numidicus,
    1. Marius remporte des succès militaires à Muthul, Sicca et Zama,
    2. Marius s’illustre par son attitude envers ses hommes. Il se montre sévère mais juste et va jusqu’à accomplir lui-même les corvées afin de  donner l’exemple.
    3. A Rome, les soldats de Marius contribuent à le rendre encore plus populaire.
  • -107. Marius est nommé consul.
    1. Marius est l’un des tous premiers hommes nouveaux (il n’est pas membre de la nobilitas, puisqu’il n’a pas d’ancêtre magistrat)  à acquérir cette distinction.
  • Marius est nommé proconsul en Afrique et devient ainsi le commandant des opérations de la guerre contre Jugurtha, en Numidie.
    1. La nomination de Marius se fait au dépend  de Metellus qui subit l’outrage de voir ainsi son ancien client s’approprier ses troupes et remporter une guerre qu’il avait déjà lui-même contribué à gagner.
  • – 105. Marius est victorieux de Jugurtha.
    1. L’honneur de la victoire échappe à Marius car le mérite en revient à son questeur Sylla qui réussit après des tractations diplomatiques, à capturer Jugurtha.
    2. La haine qui oppose désormais Marius à Sylla prend racine en ces circonstances.
  • – 105. Marius est élu consul pour la seconde fois.
  • – 104, – 103, -102, – 101. Marius est élu consul.

 

Casque des soldats romains des IIe et Ier siècles avant J.-C. trouvé au seuil du Terrin, au sud d’Arles.

 

  •  Marius et vainqueur des Cimbres et des Teutons .
    1. – 105. Les Cimbres et les Teutons infligent une humiliante défaite aux armées romaines à Orange .
    2. Caius Marius attend les Cimbres  et les Teutons dans la région d’Arles où il fait creuser à proximité de l’embouchure du Rhône un large fossé connu sous le nom de  Fosses Mariennes.
    3. – 102. Victoire sur les Teutons dans la plaine de Pourrières et la vallée de l’Arc, à l’Est d’Aix-en-Provence, au pied de la Montagne Sainte-Victoire.
    4. – 101. Victoire sur les Cimbres, en Gaule cisalpine à la bataille de Vercellae, près de Verceil, alors qu’ils s’apprêtent à franchir les Alpes.
  • Marius reçoit un second triomphe, on le compare à un nouveau Romulus, son prestige est inégalé.
  • Les difficultés commencent lorsque, profitant de l’absence de Marius, les populares, notamment  le tribun de la plèbe Lucius Appuleius Saturninus et Caius Servilius Glaucia, font  régner la terreur à Rome.
    1. Les populares font ainsi assassiner ceux qui tentent de se présenter contre eux au tribunat et au consulat.
    2. Le Sénat rappelle Marius tandis que Sylla, patricien ruiné, monte en puissance.
  • – 99. Marius est contraint de quitter Rome.
  • – 98. Marius reçoit une ambassade en Orient avant de se retirer dans sa villa de Misène.
  • – 88. Marius est de retour à Rome et il se fait attribuer le commandement de l’armée d’Orient pour combattre Mithridate VI.
    1. Marius croit pouvoir ainsi remporter une victoire et redorer son image un peu ternie.
    2. En fait, il provoque la colère de Sylla à qui le commandement était destiné.
    3. Sylla rassemble ses troupes et entre dans Rome avec ses hommes en armes, une première et un sacrilège jamais commis depuis Remus.
    4. Sylla élimine bon nombre de ses ennemis et contraint Marius à s’enfuir sur l’île d’Ischia, au large de Naples.
    5. Marius doit s’enfuir plus loin. Cette fois, il se réfugie à Carthage, en Afrique.
  • – 87. De retour à Rome, avec l’aide du Consul Cinna, Marius fait massacrer les partisans de Sylla.
    1. La violence des combats est telle que Marius et Cinna doivent engager un « commando de Gaulois » pour éliminer certaines de leurs troupes devenues trop virulentes.
  • – 86. Marius revient au pouvoir et il s’autoproclame consul avec Cinna.
  • – 86.  Le 13 janvier. Marius meurt.
    1. La thèse du suicide est envisagée.
    2. Plus vraisemblablement, il semble qu’un excès de vin ait provoqué une indigestion.
    3. Cinna conserve le pouvoir pendant quatre ans, jusqu’au retour de Sylla.

 

 

Livres liés à Caius Marius


 

 

Sylla

1985. SyllaFrançois Hinard. Editions Fayard.

 

 

Caius-Marius

1968. Caius Marius. En Anglais. Phiip Andrew Kildahl. Editions Irvington Pub.


 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.