Buste de César. Musée Arles Antique. Mosaïque dite de la Baigneuse. Musée Marseille. Docks.

 

 

Provence 7

Marseille Romaine


 

 

 

 

 

 

Massalia, Marseille Grecque, alliée de Rome

 

 

Massalia et Rome sœurs presque jumelles

 

  •  Les deux cités naissent à la même période.
    1. 753 av. J.-C. Le 21 avril. Date retenue pour la Fondation de Rome qui pourrait être le fait de descendants d’Enée après la défaite de Troie (Asie Mineure).
    2. v. 600 av. J.-C. Fondation de Massalia par les Grecs de Phocée (Asie Mineure).
  • Les fondations de Rome et de Marseille sont précédées par celle de Carthage v. 814.
  • v. 540 av. J.-C. Les Marseillais sont engagés dans la bataille navale d’Alalia / Aléria.
    1. La bataille pour la suprématie maritime en Méditerranée occidentale oppose Grecs d’Alalia en Corse unis aux Grecs Marseillais contre les Carthaginois et les Etrusques, alors rivaux de Rome.
    2. L’issue de la bataille  est confuse mais elle est considérée comme une défaite militaire des Grecs d’Alalia et de Massalia.
    3. Les Massaliotes refusent d’admettre la défaite et ils se déclarent vainqueurs. De fait, la bataille leur est favorable sur plusieurs points :
      1. Massalia prend le contrôle de la côte ligure de l’Est.
      2. Les katoikia, comme Olbia / Hyères et probablement Monaco jouent le rôle de places fortes.
      3. Des comptoirs comme Antipolis / Antibes et  Emporion (Catalogne) sont établis.
      4. Les Massaliotes bâtissent le Trésor des Marseillais à Delphes afin de célébrer leur victoire.
        1. Le Trésor est une petite construction rectangulaire bâtie par des cités illustres et destinées à abriter des offrandes de citoyens ou à mettre en valeur un exploit.
        2. Le Trésor de Marseille est construit en marbre de Paros. Par la perfection de son travail et sa décoration, il est considéré comme l’un des plus beaux de Delphes.
        3. Delphes est consacrée à Apollon et la place tenue par Apollon et sa sœur Artémis dans la cité phocéenne de Massalia est considérable. Le culte d’Artémis est à souligner car il est considéré comme une « pierre d’attente » du culte de la Vierge Marie.
        4. Le fait que Massalia possède un Temple à Delphes alors que Rome n’en n’aura jamais est une des sources du respect que les Romains portent à Massalia. De fait, Massalia, servira de « relais » à Rome dans le culte à Delphes.
    4. Les conflits de Massalia avec les Carthaginois vont durablement consolider l’alliance de Marseille avec Rome contre l’ennemi commun.
  • La puissance maritime, commerciale et maritime, de Massalia impressionne les Romains qui sauront en profiter dans leur alliance.
    1. Les Marseillais sont réputés dans la construction navale.
    2. Les marins Marseillais sont connus pour leurs exploits :
      1. Euthymènes (6e s. av. J.-C.) et Pythéas (4e s. av. J.-C.) ont dépassé les Colonnes d’Hercule (actuel détroit de Gibraltar) pour explorer la côte de l’Afrique occidentale  jusqu’à l’actuel Sénégal (Euthymènes), l’Atlantique, la Manche, la Mer du Nord et jusqu’au Groënland (Pythéas).
    3. Les installations portuaires de Massalia sont impressionnantes.

 

Massalia au secours de Rome

  • Rome entretient des relations amicales avec Massalia depuis au moins le Ve siècle av. J.-C. selon Strabon et Justin.
  • 396 av. J.-C. A près la victoire de Rome contre la cité étrusque de Véies, les Romains déposent un cratère d’or dans le Trésor des Marseillais à Delphes.
  • 390 av. J.-C. Prise de Rome par les Gaulois.
    1. Ces Gaulois sont issus de la Gaule Cisalpine qui correspond au nord de l’Italie actuelle (Alpes et plaine du Pô).
    2. Juillet. Raid de la tribu gauloise des Sénons sous le commandement de Brennos / Brennus qui pourrait être un mot celtique pour « roi ».
    3. Les armées romaines sont défaites laissant Rome sans défense.
    4. Les Gaulois prennent Rome qu’ils mettent à sac.
    5. Manlius Capitolinus, alerté par les oies, sauve la citadelle qui sera nommée Capitole.
    6. C’est sur ce Capitole que se réfugient les restes de l’armée, les magistrats et une partie de la population.
    7. Les Romains, soumis à la famine capitulent.
    8. Le tribun Sulpicius offre mille livres d’or à Brennus en échange de son retrait.
    9. Les Romains mettent à jour le fait que les Gaulois truquent les poids utilisés pour peser l’or.
    10. Devant le refus des Romains à accepter la pesée,  Brennus ajoute son épée sur la balance en s’écriant (Vae Victis ! Malheur aux vaincus !).
    11. Les Marseillais aident Rome à reconstituer la somme perdue en levant des fonds.
    12. Désormais, les Romains accordent ensuite toute leur attention à neutraliser la menace gauloise qui aboutira à la conquête de la Gaule cisalpine.
  • 389 av. J.-C. Afin de remercier les Marseillais, les Romains signent un traité « sur pied d’égalité » (foedus aequo jure percussum) avec les massaliotes. Les visiteurs de Massalia à Rome se voient ainsi reconnaître de très importants privilèges :
    1. Droit à l‘hospitalité publique. Privilège honorifique qui comprend un emplacement pour assister aux spectacles parmi les sénateurs.
    2. Immunitas. Possibilité de commercer à Rome sans payer de taxes.
    3. L’alliance est appliquée sans faille jusqu’à 49 av. J.-C. début de la guerre civile de César.

Massalia, le plus puissant allié de Rome contre Carthage

  • 264 av. J.-C.241 av. J.-C. 1ère Guerre Punique. Rome contre Carthage.
  • 219 av. J.-C. 201 av. J.-C. 2ème Guerre Punique. Marseille protège Rome de l’attaque carthaginoise.
    1. 217 av. J.-C. Les Massaliotes participent à la victoire navale de l’Ebre et ils fournissent l’escale de leur port contre Hannibal.
    2. Les Massaliotes jouent de leurs alliances pour que les tribus celto-ligures retardent le passage d’Hannibal.
    3. Le port de Marseille est décisif dans l’action militaire qui consiste à couper l’arrivée de ressources humaines, matérielles et financières par l’Espagne et les Gaules vers les armées d’Hannibal engagées en Italie.
    4. C’est à cause de la puissance marseillaise qu’Hannibal est contraint à un périple plus long et plus périlleux dans les Alpes où il perd une grosse parie de ses moyens humains et matériels.
      1. Il est utile de rappeler que l’essentiel des troupes d’Hannibal est constitué de mercenaires, majoritairement gaulois.
      2. Ces mercenaires sont payés avec les richesses considérables amoncelées par Hannibal dans le Sud de l’Espagne, véritable eldorado agricole et minier.
    5. Les Romains seront à jamais reconnaissants de l’aide apportée par Massalia dans la lutte et la victoire contre Hannibal si décisive dans leur histoire.
  • 149 av. J.-C. – 146 av. J.-C. Rome détruit Carthage et devient la grande puissance maritime de la Méditerranée.
  • 146 av. J.-C. La Grèce devient Province romaine.

 

Rome au secours de Massalia

 

  • Massalia et ses colonies se trouvent isolées et entourées de tribus Celto-Ligures de plus en plus nombreuses et puissantes.
  • Ces tribus améliorent constamment leur systèmes militaires offensifs et défensifs par la fréquentation et les échanges avec les Phocéens de Provence.
  • 154 av. J.-C. Antipolis / Antibes et Nikaia /Nice, colonies de Marseille, subissent un siège dont les Romains ont du mal à les délivrer.
  • 125 av. J.-C. Marseille qui est directement menacée sur ses terres, fait de nouveau appel à Rome.
    1. Une fois de plus, Rome répond massivement à la demande d’aide de son allié Massalia en envoyant des légions conduites par un consul.
    2. 125 – 121 av. J.-C. Le consul, puis proconsul, Sextius Calvinus et les consuls Gnaeus Domitius Ahenobarbus et Fabius Maximus Allobrogicus conduisent des opérations d’élimination des oppida tenues par les Salyens autour de Massilia.
    3. Les Légions romaines vont jusqu’à Entremont, leur centre le plus important, sorte de capitale des celto-ligures, qu’il détruisent entièrement avant de fonder Aquae Sextiae / Aix un peu au sud.
    4. La région conquise est désignée comme Gaule Transalpine par opposition à la Gaule Cisalpine qui désigne l’Italie du Nord (plaine du Pô, sud des Alpes).
    5. Désormais, Massalia forme une enclave libre au sein de la Gaule Transalpine.
  • 120 – 117 av. J.-C. Cnaeus Domitius est nommé proconsul. Domitius crée une liaison terrestre, la Via Domitia, entre l’Espagne actuelle et la Gaule cisalpine.
    1. La route emprunte pour l’essentiel la très ancienne Voie Hérakléenne également connue comme Voie Lactée qui est associée à Héraclès / Hercule.
    2. 118 av. J.-C. Domitius fonde la colonie romaine de Narbonne.
  • 109 av. J.-C. Les Ambrons, les Cimbres et les Teutons venus du nord ravagent les Gaules Cisalpine et Transalpine.
  • 102 av. J.-C. Caius Marius écrase les envahisseurs lors de la bataille d’Aix.

 

Echanges entre Massalia et Rome

 

  • La puissance navale de Massalia, son savoir-faire dans la construction navale et les techniques de navigation en font un port majeur de la Méditerranée.
    1. Les Romains qui sont un peuple d’éleveurs évoluant sur la terre ferme manifestent à la fois admiration et besoin de coopération civile et militaire avec cette cité de marins-commerçants.
    2. Massalia n’échange pas qu’avec Rome. Les lignes maritimes desservent l’Espagne, la Corse, la Sardaigne, la Sicile, la Grèce, l’Egypte, l’Asie Mineure…
  • Les échanges commerciaux entre Massalia (ainsi que la Provence) et Rome sont considérables.
    1. 2e s. av. J.-C.  Poseidonos écrit que « la boisson chez les riches était le vin que l’on faisait venir (…) de la chora massaliote« . Cicéron aura un prête-nom marseillais pour faire le commerce du vin.
    2. Les Massaliotes sont devenus maîtres dans la greffe des oliviers.
    3. La lavande des îles Stocchades (actuelle îles d’Hyères : Porquerolles, Port-Cros… qui font alors partie du domaine massaliète), face à Hyères est exportée à Rome.
    4. Le corail des îles d’Hyères est également réputé à Rome.
    5. La pêche de Marseille fournit des espadons et des thons qui sont transformés en saumure, notamment à Saint-Blaise, près d’Istres et de Martigues.
    6. Marseille exporte du blé.
    7. Les coquillages dont les Romains sont friands arrivent de Provence.
    8. Telo Martius / Toulon deviendra bientôt un centre majeur de production du pourpre.
    9. Marseille produit des amphores.
    10. Massalia est réputée par sa production de céramiques.
  • Les échanges entre savants et philosophes sont denses avec une estime réciproque.
    1. Les savants marseillais de culture grecque échangent avec la Grèce, l’Egypte, le Moyen-Orient. Les pôles d’excellence de Massalia sont aussi nombreux qu’importants.
    2. Les Druides dont Cicéron fait l’éloge sont des savants très appréciés.
    3. La langue écrite. Le Latin et le Grec Ionien sont pratiqués couramment par les élites massaliotes.
    4. La Rhétorique est une discipline dans laquelle Massalia a les meilleurs professeurs.
    5. La Philosophie.
    6. Le Droit.
      1. Massalia est reconnue pour l’excellence de son Droit Constitutionnel.
      2. Aristote lui consacre un livre la République des Marseillais, aujourd’hui perdu.
    7. Les Mathématiques.
    8. L‘Enseignement, la Pédagogie.
    9. La Géographie.
      1. Pythéas n’est pas seulement un navigateur. Ses découvertes scientifiques de premier plan sont considérables :
        1. Pythéas découvre des territoires (îles Scilly réputées pour l’étain…) et des phénomènes maritimes (fonte des glaces).
        2. Pythéas établit des liens entre les marées et la Lune.
        3. Ses travaux sur la latitude pour laquelle il fournit des calculs éblouissants indique la rondeur de la Terre…
    10. La Médecine.
      1. La médecine était une science réservée aux Grecs.
      2. Crinas le médecin de Néron deviendra mécène de sa ville Marseille pour laquelle il financera la reconstruction de remparts.
      3. Un certain Démosthène, médecin, à Marseille, est cité par Galien.
    11. La Théologie. Les cultes d’Artémis, Apollon, Athéna, Héraclès… sont particulièrement développés.
    12. L‘économie et la monnaie.
  • Les élites romaines envoient fréquemment leurs enfants se former à l’Université de Marseille dont la réputation grandira avec la fin de la Grèce. D’autres feront venir à Rome des professeurs et des savants de Marseille.
    1. Cicéron s’honorait de son professeur de rhétorique marseillais.
    2. Cicéron défend Manius Fontéius qui avait, en qualité de préteur, gouverné pendant trois ans la Gaule Transalpine ou Province Narbonnaise
    3. 20 av. J.-C. Volcatius Moschus, élève du célèbre rhéteur Apollodore, quitte Pergame pour s’installer à Marseille.
    4. 11 av. J.-C. Le jeune Lucius Antonius, fils d’un neveu d’Auguste, est envoyé à Marseille pour ses études.
    5. Siècles 1 et 2. Marseille réaffirme son importance culturelle en entretenant son héritage grec. De nombreux Romains viennent à Marseille notamment pour y suivre des cours de rhétorique.
  • Puissance militaire.
    1. Les stratèges et les marins marseillais sont considérés comme les meilleurs de leur temps.
    2. Lors de Siège de Marseille, César aura l’occasion d’apprécier l’originalité et la puissance de machines de guerre des Marseillais.

 

 

Massilia, Marseille Romaine

 

 

  • 58 -52 av. J.-C. Jules César fait la conquête des Gaules. Fondation d’Arles, colonie romaine.
    1. Lors de sa longue campagne dans les Gaules, Jules César s’appuie largement sur des ressources humaines et matérielles qu’il trouve en Provence.
      1. Très précisément, les soldats issus de la Provence sont nombreux dans la Conquête des Gaules.
    2. 52 av. J.-C. La campagne se termine à Alésia par la victoire sur les Gaulois dirigés par Vercingétorix.
  • 49 – 45 av. J.-C. Guerre civile qui voit la victoire de Jules César sur Pompée.
    1. Voir article « Siège de Marseille, Jules César prend Marseille« .
    2. La  guerre civile oppose Pompée et César qui partageaient le pouvoir dans un triumvirat avec Crassus.
    3. Jules César veut attaquer le cœur des troupes de Pompée qui se trouvent dans la péninsule ibérique en s’appuyant sur sa conquête des Gaules.
    4. Marseille est sur la route maritime qu’elle contrôle.
    5. Les Marseillais ne souhaitent pas prendre parti « Ils se rendent compte que le peuple romain est divisé entre les partis« .
    6. Les Marseillais respectent la légitimité du pouvoir de Pompée, le camp des Grecs a une préférence pour Pompée.
      1. Pompée incarne pouvoir légitime.
      2. Pompée est l’amiral qui a purgé la Méditerranée de ses Pirates.
      3. Cité maritime, Massalia doit sa richesse récente au fait que Pompée a éliminé tous les pirates en Méditerranée, ses habitants ont une admiration particulière pour le plus grand amiral de son époque.
    7. Jules César veut s’imposer par la force en montrant comment il a mis à genoux les Gaules…
    8. La position de neutralité déclarée par les Marseillais agace Jules César qui est impatient d’aller en Espagne en découdre avec les Pompéiens.
    9. Jules César livre bataille sur les plans terrestres et maritimes pour prendre le contrôle de Marseille.
    10. Puissance navale défendue par d’épais remparts, Massalia oppose une résistance exceptionnelle avant de tomber.
    11. Jules César fait payer le prix fort aux Grecs de Massalia tout en prenant en compte la reconnaissance de l’alliance passée et les intérêts de Rome.
      1. Le désarmement et la livraison du trésor sont exigés immédiatement.
      2. Massalia qui deviendra Massilia semble conserver quelque temps le privilège de battre monnaie.
      3. Massilia garde un statut d’enclave pour une durée inconnue qui ne dépasse pas le 1er s.
      4. La plus terrible conséquence pour Massilia est la constitution d’un réseau de cités dotées de pouvoirs considérables aux dépens de Massilia. Fréjus, Toulon, Aix, Orange, Nîmes, Nice-Cimiez par opposition à Nikaïa … et surtout Arles et Narbonne.
  • Auguste permet le re-déploiement économique de Massilia située sur l’axe Rome-péninsule ibérique qui a toute sa priorité.
  • Reconstruction de la ville de Massilia sous Néron.
    1. Théâtre, à la fois édifice public et religieux.
  • 3e s. Construction du 1er quai en pierre de taille.
    1. Un bassin presque carré (15 x 17,50 m), d’une profondeur de 2,60 m est construit en blocs de grand appareil et pavé.
    2. Des joints de poix assurent l’étanchéité.
  •  Re-développement du commerce avec Rome.
    1. Les mêmes denrées agricoles et artisanales que par le passé font l’objet des échanges : blé, vins, huiles, amphores…
    2. Les tuiles occupent une importance particulière dans les échanges.
  • 308. Lorsque Maximien, Co-César de Dioclétien, s’enferme dans Massilia contre Constantin, son gendre, les Massiliotes choisissent le camp de Constantin et ils livrent Maximien. Se sont-ils souvenus que Maximien était celui qui avait commandé le martyr de Victor ?

 

Massilia, Marseille Chrétienne

 

  • Massilia est au contact du Christianisme dès ses premières heures.
    1. Parmi les effectifs des légions romaines présentes en Terre Sainte pendant la Vie du Christ, 60 à 80% des effectifs étaient issus des Gaules, principalement de Provence.
    2. L’importance de l’encadrement militaire en Terre Sainte (généraux et centurions) lié à la Provence par naissance ou par la jeune enfance.
    3. L’arrivée du groupe des Saintes et Saints en Provence : Marie-Madeleine, Marthe, Lazare, Maximin, Marie Jacobé, Marie Salomé, Sarah, Marcelle…
    4. Le passage par la Provence de Ponce Pilate et de son épouse Claudia Procula avant et après le séjour en Terre Sainte.
    5. Le passage d’Hérode Antipas en Provence avant de se rendre à LugdunumSt-Bertrand-de-Cominges.
    6. Les cultes de la Vierge Marie et de Sainte Anne très précoces et très présents en Provence.
  • 1er s. Le martyr de Volusianus et Fortunatus à Massilia.
    1. Comment penser que des martyrs sont des personnes isolées ? A l’évidence, il  existe autour d’eux une communauté.
  • 304. Martyr de saint Victor sous Dioclétien.
    1. Saint Cassien donnera son nom à la célèbre abbaye de Marseille du 5e s.
    2. Voir article Abbaye Saint-Victor de Marseille.
  • Le Christianisme redonne à Massilia un rôle de pôle spirituel.
    1. Avec la Paix Romaine et la reconnaissance du Christianisme par Constantin, Massilia retrouve un rayonnement spirituel.
    2. Le déclin de Rome au profit de Trèves, Arles et Constantinople voulu par Constantin bénéficie à Massilia.
  •  5e s. L’abbaye Saint-Victor de Marseille avec l’abbaye de Lérins, font de la Provence le phare spirituel de l’Occident.
    1. Des personnalités de premier plan apparaissent. Proculus, évêque, saint Cassien, fondateur de l’abbaye St-Victor, saint Eucher, prêcheur, évêque, ermite…
    2. L’organisation du territoire provençal contraste avec l’anarchie qui gagne l’Empire Romain avant sa disparition.
  • Massilia, pôle chrétien d’excellence, fera vivre la nouvelle Rome…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.