Pythéas. Façade du Palais de la Bourse à  Marseille. © Patrick Verlinden.

 

 

 

Accueil Provence 7

Pythéas le Marseillais


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Πυθέας


 

 

  • Navigateur – Explorateur – Scientifique.
  • Pythéas est originaire de Marseille où il vécut au 4e s. av. J.-C.

 

 

Contexte du voyage de Pythéas


 

 

  • Marseille / Massalia est une puissance navale de premier plan en Méditerranée.
  • Les Phocéens qui ont fondé Massalia sont des excellents marins.
  • Les navires des Phocéens sont réputés parmi les meilleurs.
  • Les puissances maritimes du moment, 4e s., sont les Grecs, les Phéniciens, les Etrusques et les Marseillais.
  • Rome ne s’est pas encore affirmée comme une puissance navale ni sur le plan militaire, ni sur le plan des échanges commerciaux.
  • Les Grecs et les Phocéens de Marseille sont alliés contre les Phéniciens.
  • Le premier enjeu maritime est celui de la « Conquête vers l’Ouest » : la maîtrise de l’accès aux ressources phénoménales de l’Espagne.
  • Le second enjeu est de trouver une route maritime alternative aux routes terrestres pour accéder aux ressources d’étain de la Cornouailles et à l’ambre de la Baltique.
  • Les Phéniciens contrôlent les routes Sud, le long de l’Afrique du Nord.
    1. Les Phéniciens poussent le long des côtes d’Espagne et font des avancées au nord depuis l’Espagne jusqu’au Rhône, rarement au-delà.
  • Les Grecs et les Phocéens veulent maîtriser la route maritime du Nord qui longe le sud de l’Europe (Provence, Languedoc, Espagne).

 

 

Parcours de Pythéas


 

 

  • Le voyage se déroule probablement entre 325 et 300 av. J.-C.
  • Pythéas part vraisemblablement de Marseille / Massalia.
  • Pythéas atteint l’Atlantique après avoir franchi le détroit de Gibraltar (Les Colonnes d’Hercule).
    1. Certains auteurs pensent que Pythéas aurait pu plutôt emprunter la Garonne ou la Loire.
  • Pythéas contourne l’Armorique, puis la Grande-Bretagne.
  • Le navigateur marseillais pousse vers le Nord au large des Iles Orcades, dans une région où la nuit ne dure que deux heures.
  • Pythéas évoque l’île de Thulé (Islande ou Norvège ?), sur le cercle arctique et la présence d’une mer dans laquelle la navigation devient impossible, l’eau ressemblant de plus en plus à des méduses, vraisemblablement un mélange d’eau et de glace.
  • Au retour, Pythéas pourrait avoir exploré une partie de la Baltique puis s’être aventuré jusqu’en Cornouailles à la recherche de l’ambre.
    1. Timée de Tauroménion (né vers 350 av. J.-C.), cité par Pline l’Ancien, fait de Pythéas le découvreur de l’ambre.
  • Revenu à Marseille, Pythéas fait le compte-rendu écrit de son voyage.
    1. L’ouvrage de Pythéas s’intitule : De l’Océan (Περί του Ωκεανού, Perì toû Ôkeanoû).
  • Nombreux sont ceux qui croient à une « Galéjade ».
    1. Le grand géographe Strabon s’appuie sur le savant Dicéarque (mort v. 285 av. J.-C.) pour discréditer Pythéas.
  • Sur les bases de connaissances actuelles, le voyage de Pythéas semble tout a fait établi.
    1. Les recherches s’orientent plutôt sur les détails et les modalités du périple.
  • Ce voyage est à rapprocher de celui d’un autre Marseillais, Euthymènes, parti explorer le Sud après les Colonnes d’Hercule : il longe le Maroc et le Sénégal
    1. Ce voyage serait antérieur de plus d’un siècle à celui de Pythéas.
    2. Ce voyage démontrerait la possibilité de passer au travers des Colonnes d’Hercule.
    3. Le savant explorateur marseillais était à la recherche des sources du Nil.

 

 

Œuvres de Pythéas


 

 

Pythéas-Statue

Pythéas – Palais de la Bourse de Marseille © Verlinden.

 

 

  • Le bilan de Pythéas est considérable.
    1. Pythéas est le premier à décrire l’île de Bretagne avec précision.
    2. Pythéas fournit des données géographiques : forme triangulaire, périmètre estimé à 42.500 stades soit entre 7.200 et 7.650 km (la réalité est de 7.850 km…).
    3. Le navigateur marseillais fournit des informations ethnologiques.
    4. Pythéas est le premier à décrire le Soleil de Minuit.
    5. Pythéas comprend la notion de Cercle Polaire et ses implications.
    6. Pythéas s’approche de la banquise et décrit les eaux gelées.
    7. Pythéas est l’un des tous premiers à apporter la preuve de la sphéricité de la Terre par ses mesures diurnes et nocturnes.
    8. Savant, Pythéas fournit un calcul de l’obliquité de la Terre.
    9. Pythéas invente le concept de latitude à l’aide d’un gnomon et fournit des données d’une grande précision comme la position de Marseille 43° 13′ au lieu de 43° 18′.

 

 

Livres liés à Pythéas le Marseillais


 

 

 

2003. Pythéas Le Grec Découvre l’Europe Du Nord (4e s. Avant J-C). Barry Cunliffe. Editions Autrement.

 

 

Pythéas-Explorateur

2002. Pythéas L’explorateur De Massalia Jusqu’au Cercle PolaireThibaud GuyonEditions Archimède – L’Ecole des Loisirs.

 

 

Pythéas-Livre

2000. Pythéas, explorateur et astronomeY. Georgelin. Editions de la Nerthe.

 

 

Pythéas-Journal-de-bord

1956. Journal de Bord de Pythéas. Présenté et Commenté par Ferdinand Lallemand. Editions de Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.