La Gare du Sud à Nice


Gare du Sud à Nice © Verlinden

 

Accueil Provence 7

La Gare du Sud à Nice


 

  •  Halle gourmande et ancienne gare ferroviaire.
  • Gestionnaire : Ville de Nice.

 

Situation accès de la Gare du Sud à Nice


 

 

Architecture de la Gare du Sud à Nice


 

  • 1889. Construction de la Gare pour la Compagnie des Chemins de Fer du Sud de la France.
    1. L’architecte parisien Prosper Bobin conçoit un système complet autour de la voie ferrée.
    2. L’esthétique mélange plusieurs courants architecturaux.
      1. Modernité industrielle et Style Rationaliste.
      2. Néo-Classique et Art Déco avec des colonnes et une polychromie de monuments grecs.
      3. Ecclectisme.
    3. Le plan de l’édifice s’articule autour de 2 espaces très distincts par les fonctions, l’architecture et les matériaux.
      1. Bâtiment de Voyageurs.
        1. Façade monumentale comprenant un pavillon central surélevé encadré par 2 pavillons latéraux.
          1. Décoration sur la base de céramiques plaquées et de motifs peints.
          2. La pierre de taille dessine la structure de l’ensemble.
          3. Des matériaux en terre cuite dominent la construction.
          4. La toiture de tuiles est soulignée par des acrotères avec des épis au faîte.
      2. Côté voies ferrées.
        1. Vaste Halle métallique surmontant les quais et les voies. 87 m de long. 23 m de large. 18 m de haut.
        2. L’ouvrage inspiré de Gustave Eiffel a été créé pour le Pavillon de la Russie et de l’Autriche-Hongrie à l’Exposition Universelle de Paris en 1889.
        3. 1891. Après avoir été démontée, la structure métallique est intégrée à la Gare du Sud de Nice.
    4. Les matériaux, les thèmes décoratifs et les entreprises et artisans retenus par l’architecte témoignent de l’éclectisme de l’architecture.
      1. Façade en pierres de La Turbie ou de l’Etaillade et briques.
      2. Briques jaunes et rouges aux couleurs de La Provence.
      3. Carreaux de faïence verte sur fond jaune représentant des artichauts.
      4. L’entreprise niçoise Pécout chargée du gros œuvre, Vals et Gatté sont en charge des sculptures, les bustes des allégories sont réalisées par le parisien Léon Pilet...
      5. Les briques viennent de Châlon-sur-Saône, les céramiques polychromes sont produites par la Manufacture Müller d’Ivry
      6. Les lampadaires sont fournis par Granoux et Cie, à Marseille

 

Nouvelle esthétique pour la nouvelle halle gourmande © Verlinden.

 

Histoire de la Gare du Sud à Nice

De le la Gare à la Halle Gourmande…


 

  • 1864. Création de la Gare Thiers.
    1. Après le rattachement de Nice à la France, la gare désenclave Nice.
  • 1892. L’enclavement de l’arrière-pays doit être résolu.
    1. Une nouvelle gare est créée dans le Quartier Saint-Etienne.
    2. La nouvelle Gare du Sud relie ainsi Nice à Grasse (06) et à Digne (04).
  • Pendant une cinquantaine d’années, la gare ne voit pas passer que des voyageurs :
    1. Mouton des Basses-Alpes, charbon du Pays de Galles, carrelages et tomettes de Salernes, bois de La Tinée, lait de la Vallée de la  Vésubie, blettes de la plaine du Var passent ici.
  • Après 1945. Fermeture de la ligne de Meyrargues.
    1. L’exploitation de la ligne Nice-Digne reprend.
  • 1991. Décembre. Les Chemins de Fer de Provence ferment la Gare du Sud.
    1. La Gare de Nice CP, plus modeste et plus en amont, gère le trafic.
  • 2000. L’Etat français vend le bâtiment à la Commune de Nice.
    1. La Commune envisage le démontage de la façade et la démolition de la halle métallique.
  • 2002. 23 septembre. Façade de l’ancienne gare Inscrite aux Monuments Historiques.
  • 2004. Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la Culture, s’oppose à la démolition du site.
  • 2005. 23 juin. Halle  Inscrite aux Monuments Historiques.
  • 2005. A la demande de la Ville de Nice, l’architecte Pierre-Louis Faloci conçoit un nouveau projet préservant la totalité du bâtiment des voyageurs et la halle métallique.
    1. Le projet reçoit l’accord du Ministère de la Culture.
    2. Le dossier prévoit:
      1. La création d’un vaste auvent ou ombrière, qui serait recouverte de 2 000 m2 de panneaux solaires produisant de l’électricité.
      2. La réalisation d’une médiathèque et d’un complexe sportif, la réhabilitation de l’Ecole d’Arts Plastiques et la création d’un parking de 1 300 places.
  • 2012. Le bâtiment est transformé en médiathèque ouverte au public.
  • 2019.  Le bâtiment  est transformé en halle gourmande et culturelle.
    1.  La Gare du Sud mélange les saveurs, les couleurs et les senteurs de l’arrière-pays niçois et au-delà.
    2. A l’intérieur, une mezzanine de 1 000 m2 qui s’ajoute aux 1 500 m2 au sol devient un lieu convivial pour boire un verre, goûter des saveurs mitonnées par des restaurateurs niçois, voir une exposition ou écouter de la musique.
    3. La Gare invite désormais à des voyages immobiles autour de la gastronomie…

.

Activités de la Gare du Sud à Nice


 

Espace intérieur de la Halle Gourmande avec sa mezzanine circulaire © Verlinden

 

Articles liés à Gare du Sud à Nice


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

                   

Translate »