Musée Masséna © Verlinden

 

 

 

Accueil Provence 7

Villa Musée Masséna de Nice : histoire et visite


 

 

 

 

 

 

 

Situation et accès au Musée Masséna


 

 

Promenade des Anglais © Verlinden – Fotolia.com – Ben Lescure-Pixabay.com

 

 

  • Le musée occupe l’une des dernières villas de prestige de la Provence des Anglais.
  • 65 Eue de France. Nice. 06000.
    1. Entrée officielle pour le public. Accueil dans un pavillon situé à gauche de l’entrée.
    2. La journée, il est souvent possible d’accéder aux Jardins par l’entrée au 35 de la Promenade des Anglais.
      1. Entre l’Hôtel West End et l’Hôtel Negresco.
  • Afficher la situation sur la carte Google en cliquant sur le texte-lien : N 43.695233, E 7.258804.

 

 

Histoire du Musée Masséna


 

 

André Masséna © Verlinden

 

 

  • 1898. Victor Masséna, Prince d’Essling et Duc de Rivoli, petit-fils du Maréchal André Masséna fait construire une villa de plaisance sur la Promenade des Anglais.
    1. L’impératrice Eugénie fait partie des invités prestigieux.
  • 1919. André Prosper Victor Eugène Napoléon Masséna, fils de Victor Masséna vend à la ville de Nice la villa construite par son père.
    1. Le prix payé est égal aux droits de succession que le vendeur devait acquitter.
    2. Le contrat prévoit que le jardin devra être ouvert au public et que la villa soit un musée d’histoire locale sous le titre de Musée Masséna.
  • 1921. Inauguration du Musée Masséna.
    1. Jusqu’au début du 21e s., le Musée Masséna est consacré à l’histoire locale.
  • 1975. Les façades et les toitures de la villa sont inscrites au titre des Monuments Historiques.
  • 2008. 1er mars. Après d’importants travaux de rénovation, le Musée Masséna rouvre ses portes.
    1. Le jardin retrouve son plan d’origine conçu par Edouard André.
    2. Le soir, les façades historiques sont éclairées par un éclairage soigneusement mis en place.
    3. A l’intérieur, les travaux, sous la conduite de l’architecte niçois Philippe Mialon, sont particulièrement importants :
      1. Les salons retrouvent leurs boiseries des premières années du 19e s. provenant du château de Govone, à proximité de Turin.
      2. Le mobilier, majoritairement de Style Empire, est installé dans les salons.
      3. La surface d’exposition permanente est de 1 800 m2 entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.
      4. 1er et 2ème étage. Histoire de Nice entre 1792 et 1939.
      5. 3ème et 4ème étage. Bibliothèque de Cessole dotée de documents sur l’histoire du Comté de Nice, de la Provence, de la Savoie et de l’Italie du Nord.
  • 2019. Avril. La Crucifixion du Christ du peintre niçois Louis Bréa (1450 – 1523) est exposée au public.
    1. Louis Bréa signe des œuvres majeures exposées à Nice, dans l’ancien Comté de Nice, à Monaco, en Italie.
      1. Louis Bréa est influencé par les modèles lombards et flamands.
      2. L’artiste se distingue par l’étonnante finesse de ses œuvres : plissés, précision des paysages, humanisme et majesté des personnages.
      3. La famille Bréa participe au travail de Louis notamment son frère Antoine et son neveu François.
      4. Auteur d’une quarantaine de retables bien conservés, Louis Bréa signe également des fresques, plus rares.
    2. Les travaux de restauration particulièrement délicats ont été conduits sous la direction de Danièle Amoroso.
      1. Le montant des travaux s’élèverait à 150 000 euros.
    3. Afin de garantir des conditions de conservation optimale, l’œuvre est exposée dans une pièce isolée dans laquelle les visiteurs accèdent par un sas.
    4. Seulement 6 personnes sont autorisées simultanément dans la pièce.
    5. Un soin particulier est apporté à la limitation des pointes de chaleur ou d’humidité.
    6. L’œuvre devrait retrouver en 2022  le Monastère de Cimiez où elle était exposée.
      1. Des travaux sont engagés dans le Monastère afin de garantir la conservation parfaite du Retable de 1512.

 

 

Jardin de la Légion d’Honneur – Souvenir de Juillet 2016 © Verlinden.

 

 

  • Mémorial des victimes du 14 juillet 2016 dans le Jardin de la Villa Musée Masséna.
    1. Le Jardin est dénommé Jardin de la Légion d’Honneur.
    2. L’espace sécurisé comporte la fontaine de l’hommage national rendu sur la colline du Château en octobre 2016.
    3. Le cœur de l’OGC Nice avec les noms des 86 victimes de l’attentat surmonte la fontaine.
    4. Le message « En Mémoire de nos Anges » y est inscrit.

 

 

Architecture et visite de la Villa Musée Masséna


 

 

Villa Masséna côté Promenade des Anglais et côté Rue de France © Verlinden

 

 

  • Architectes Hans-Georg Tersling (danois) et Aaron Mesiah.
  • Inspiration de la Villa Rothschild, à Cannes.
  • Style Empire et influence du Style Néo-Classique Italien.
  • La villa est conçue pour l’organisation de grandes réceptions.
  • Les pièces exposées dans le musée sont d’une grande variété avec une mise en situation particulièrement soignée.
    1. Peintures, arts graphiques, sculptures, mobiliers, objets d’art, maquettes, livres, tenues vestimentaires…
    2. La période historique couverte s’étend  de 1792 à 1939, de Bonaparte à l’avant deuxième Guerre Mondiale.
  • Visites du mercredi au lundi, de 10h à 18h.

 

 

© Verlinden.

 

 

Visite des Jardins de la Villa Musée Masséna


 

 

Jardins du Musée © Verlinden

 

 

  • Superbe jardin arboré.
  • Jardins, dessinés par le paysagiste et botaniste Edouard André (1840-1911).
  • 20062007. La Cour d’Honneur, au nord, et les jardins sont restaurés.

 

 

© Verlinden.

 

 

Articles liés à la Villa Musée Masséna de Nice


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.