Histoire des Chemins de Fer en Provence


© VP13

 

Accueil Provence 7

Histoire des Chemins de Fer en Provence


 

L’histoire des Chemins de Fer en Provence est particulièrement riche
  • Cette histoire est celle des transports : technologies, ruptures, liens, consommation d’énergie, effets sur l’environnement, les paysages…
  • des villes et des villages, des activités économiques (industrie, commerce, agriculture, tourisme, construction, architecture…).
    1. Les chemins de fer ont créé la Côte d’Azur.
    2. Le courrier postal a relié les personnes, les entreprises, les administrations…
  • Les chemins de fer sont également l’histoire des hommes et des femmes.
    1. Ceux qui y travaillent.
    2. Ceux qui les utilisent pour leur travail, leur loisirs, leurs vacances, leur vie familiale et amicale
    3. La dimension affective des départs et des arrivées et la notion d’évasion propre au voyage sont puissantes.
  • Les chemins de fer sont également riches du point de vue de la culture: cinéma, photographie, architecture, peinture, sculpture...
  • Les chemins de fer sont également liés à la politique, aux relations internationales, à la gastronomie
  • Les jeux d’enfants et d’adultes  (maquettes, circuits…) ainsi que la littérature enfantine et adulte donnent une part large au chemin de fer…

 

Naissance des premiers projets de chemin de fer


 

  • Début 19e s. Les opposants au chemin de fer sont puissants et nombreux.
    1. L’illustre marseillais Adolphe Thiers qui sera le second Président de la République en 1871 est opposé aux chemins de fer en tant que Ministre des Travaux Publics.
      1. Thiers s’indigne de « cet engouement, de cet empressement à réaliser sur une grande échelle » pareille innovation.
      2. Il s’agit d’une mode, d’un jouet comme les Montagnes russes pour amuser les oisifs des grandes villes.
    2. 1833. Balthazar Delorme, entrepreneur et maire d‘Avignon, envisage la construction d’une ligne de chemin de fer Lyon-Marseille. Il est contraint à abandonné son idée.
  • 1842. Le gouvernement français reconnaît qu’il faut appliquer au chemin de fer ce que le Premier Empire avait fait pour le routes.
    1. 2 propositions sont faites pour le Sud de la France :
      1. Celle de l’ingénieur Franz Mayor de Montricher, soutenu par Marseille, Aix et le Vaucluse.
      2. Celle de l’ingénieur Paulin Talabot appuyé par Lyon et le Gard qui l’emporte avec une faible majorité.
  • Des services de liaisons se créent : services hippomobiles pour le transport de personnes et de marchandises.
  • Des secteurs d’activités sont menacés et/ou disparaissent
    1. La batterie fluviale subit l’arrivée du train qui condamne les grandes foires de Beaucaire….
    2. Le cabotage côtier souffre.
    3. Des industries isolées sont marginalisées :
      1. Faïences de Riez et de Valensole….
      2. Filatures de laine du Vaucluse, du Haut-Var
  • Des villes et villages connaissent un nouveau dynamisme
    1. Apt, CarpentrasChâteaurenard, Grasse, Hyères, Ollioules
  • De puissants centres ferroviaires prennent forme
    1. Meyrargues et des 3 gares.
    2. Miramas avec son centre de triage et son dépôt de wagons…
    3. Marseille.
  • Trains exceptionnels sont créés
    1. 1896. Le Bombay Express, Calais-Marseille propose tous les 7 jours, une correspondance avec les paquebots de la Peninsular & Oriental Cy.
    2. 1900. Le Lloyd Riviera Express, Amsterdam – – Berlin- Marseille – Vintimille.

 

Chronologie de l’Ouverture des lignes en Provence


 

  • 1842. Le tracé Lyon-Marseille par Arles est retenu suite à la prise de parole d’Alphonse de Lamartine, député-poète le 30 avril :
    1. « Lyon vous dit: Arles est mon port (…) et si vous séparez Arles de Marseille (…), au lieu d’Arles, inscrivez sur la carte de France : ruines et débris ! ».
  • 1859. 24 avril. La ligne PLM AubagneToulon est ouverte afin de faciliter le transport des troupes de la Campagne d’Italie.
  • 1865. La loi Migneret autorise les départements et les communes à concéder des lignes de chemin de fer dites d’intérêt local.
  • 1879. Le Plan Freycinet (Ministre des Transports publics) intègre la plupart des lignes de la Loi Migneret au réseau national.
  • 1880. Une loi autorise la construction de tramways et des lignes avec des écartements de rails plus étroits.

 

Chronologie des entreprises ferroviaires


 

  • 1848. Création de la Compagnie de Chemin de Fer de Marseille à Avignon.
  • 1850. Création de la Compagnie de Lyon à Avignon.
  • 1852. Fusion des 2 entreprises existantes pour former la Compagnie de Chemin de Fer de Lyon à la Méditerranée (LM).
  • 1857. Fusion avec la Compagnie du Chemin de Fer Paris-Lyon (PL) pour former la PLM.
    1. Les rails en acier remplacent les rails en fer.
    2. Les ponts métalliques succèdent aux ponts en pierre.
    3. Les locomotives possèdent 3 essieux.
    4. Les wagons s’inspirent des diligences à compartiments séparés accessibles par des portes latérales donnant le quai.
    5. L’inconfort des seconde et troisième classes est total : ni couloir, ni toilettes et les banquettes sont surnommées noyaux de pêche par les Provençaux…
  • 1862. 1er septembre. Ouverture de la ligne ToulonLes Arcs.
  • 1863. La voie du PLM atteint Cannes.
  • 1864. Octobre. Après son rattachement du Comté de Nice à la France, la ligne PLM atteint Nice.
    1. Un viaduc à 6 arches, aux piles fondées à l’air comprimé à travers 9 m de sable et de galets franchit le Var.
  • 1864. Draguignan et Grasse bénéficient de rameaux de liaisons.
    1. 18 octobre. Les ArcsDraguignan.
  • 1869. 10 avril. Les ArcsCagnes.
  • 1870. Hyères accueille le chemin de fer.
  • 1875. 6 décembre. La Pauline-Hyères.
  • 1876. 10 avril. HyèresSalins.
  • 1877. Ligne Marseille-Pertuis.
    1. Sinueuse, avec de fortes déclivités, cette ligne déçoit les usagers.
  • 1880. 29 novembre. TretsCarnoule
  • 1887. Le préfet Liégard crée le terme Côte d’Azur pour titrer l’un des premiers guides touristiques.
  • 1890. Le baron Jacques de Reinach fonde la Compagnie des Chemins de Fer du Sud de la France.
  • 1892. Desserte de Puget-Théniers.
  • 1894. Desserte de Saint-Tropez.
  • 1925. La Compagnie des Chemins de Fer du Sud de la France devient Chemin de Fer de Provence (CP).
    1. La CP exploite la ligne du littoral jusqu’en 1948.
    2. La CP exploite la ligne du CentralVar (Draguignan-Meyrargues) jusqu’en 1950.
    3. La CP conserve le Train des Pignes (Nice-Digne) jusqu’en 2007 quand elle devient propriété de l’Etat.
      1. 2007. L’exploitation de la ligne est confiée à une société privée la Compagnie Ferroviaire du Sud de la France (CFSF).
  • 1938. 1er janvier. L’Etat rachète 51% de la PLM pour créer la SNCF.
  • 1982. 31 décembre. L’ensemble de la SNCF revient à l’Etat et devient un EPIC (Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial).
  • 1997. 13 février. Création d’un nouvel EPIC : Réseau Ferré de France (RFF).
    1. RFF devient propriétaire du Réseau Ferré National et reprend la dette de la SNCF.

 

Ouvertures des lignes SF (Sud-France) par La Compagnie des Chemins de Fer du Sud

 

Nouveaux services. Nouvelles organisations
  • 1876. En collaboration avec la Compagnie Internationale des Wagons-Lits, la PLM propose des voitures-lits Paris Menton.
  • 1882. Des voitures-restaurants sont mises en service sur MarseilleNice.
  • 1885. Une voie ferrée est établie sur les quais de Marseille par une convention entre La Chambre de Commerce de Marseille et le PLM.
  • 1938. La nouvelle SNCF est divisée en 5 régions : Est – Nord -Ouest – Sud-Ouest – Sud-Est.
  • 1956. Mise en service de voitures à air conditionné sur le Mistral.
  • 1957. Fondation du groupement TEE / Trans Europ Express.
  • 1959. Livraison des premières voitures « Snack-Bar« .
  • 1966. Des chariots à bagages en libre-service sont mis gratuitement à la disposition des voyageurs. Marseille Saint-Charles fait partie des 5 premières gares concernées.
  • 1970. Création de la Carte Vermeil offrant une réduction de 30% aux personnes âgées (60 ans pour les femmes, 65 ans pour les hommes).
  • 1970. Mise en service des voitures-restaurants libre-service Grill Express. La ligne Métrazur sur l’axe CannesNiceMenton est la première équipée avec une ligne au départ de Nancy.
  • 1972. Création de la Carte Inter-Rail offrant des réductions aux Jeunes de moins de 21 ans.
  • 1975. Création de la Carte Orange. Interconnexion des réseaux ferrés de la SNCF et de la RATP.
  • 1978. 3 avril. La SNCF lance l’opération Accès. Les voyageurs ne sont plus contrôlés ni avant d’accéder au quai, ni en sortant de la gare mais ils devront valider leur billet à l’aide d’un composteur orange.
  • 1982. Création de la Carte Jeune.
  • 2014. La SNCF installe des pianos en libre-accès dans ses gares.

 

Révolution TGV © Verlinden – TER en Provence © Erick Westerndarp – Pixabay.com

 

Technologies ferroviaires. Locomotives et wagons
  • 1955. 21 février. La locomotive CC bat le record du Monde de vitesse sur rail : 243 km/h.
    1. Le 28 mars, La même locomotive porte le record à 280 km/h.
    2. Le 29 mars. La BB 9004 bat le record avec 331 km/h.
  • 1962. 22 juin. Mise en service de locomotives électriques sur Paris-Marseille.
  • 1969. La SNCF publie une préétude concernant le train à très grande vitesse et commande 2 rames prototypes de TGV. Seul de TGV 001 sera livré.
  • 1972. Sortie d’usine du prototype TGV 001.
  • 1975. La SNCF lance la voiture Corail climatisée à couloir central de 1re et 2e Classe autorisée à 160 km/h.
  • 1975. Nouvelles voitures à 2 niveaux mises en service sur la banlieue de Paris-Saint-Lazare.
  • 1976. 12 février. La SNCF commande 87 rames TGV à la firme Alsthom.
  • 1977. Généralisation des trains Corail.
  • 19781985. Construction des TGV Sud-Est.
  • 1981. Mise en service du 1er tronçon de la LGV Sud-Est autorisée à 260 km/h entre Saint-Florentin et Sathonay (banlieue de Lyon).
  • 1981. Le TGV dessert Marseille en 5h30.
  • 1983.  Le TGV dessert Marseille en 4h42.
  • 1984. 3 juin. Le TGV dessert Toulon.
  • 1987. 4 avril. Le TGV dessert Nice.
  • 1987. Premiers trains de marchandises circulant à 160 km/h. sont mis en service entre Lille, Avignon et Marseille.
  • 1996. Livraison du 1er TGV Duplex.
  • 1990. Les trains sont numérotés de 01 à 118 dans la série TGV et sont limités à 270 km/h, puis la plupart sont rénovés dans les années 2000 pour atteindre 300 km/h.
    1. Initialement de couleur orange, ces rames ont été repeintes en bleu et argent, puis, dans les années 2010, en Carmillon pour certaines d’entre elles.
    2. TGV Postal. TGV SE décorés en jaune
  • 1994. Le TGV dessert Marseille en 4h14.
  • 1998. Livraison des nouveaux TER.
  • 2001. La LGV Sud-Est autorisée à 360 km/h.
  • 2001. Nouveau poste d’aiguillage de Marseille-Saint-Charles (de type Mistral) mis en service.
  • 2001. 7 juin. Le président Jacques Chirac inaugure le TGV Méditerranée, qui met Marseille à 3 heures de Paris.
  • 2004. 6 décembre. 1er IDTGV Paris-AvignonMarseille-Toulouse. Réservation exclusive sur internet.

 

Chronologie des locomotives/motrices


 

Locomotive historique 4B9 située sur la RD 97. Classée Monument Historique © Claudio Colombo – Fotolia.com

 

Locomotives à vapeur du PLM et de la SNCF
  • Locomotive 1844.
  • Locomotive 1846.
  • Locomotive 1851.
  • Locomotive 1860.
  • 1863. La Société des Forges et Chantiers de La Seyne commence la production d’une trentaine de locomotives de type Bourbonnais.
    1. Les chantiers Louis Menet de La Ciotat sont également réputés.
  • Machine Grande Vitesse 1870.
  • Compound C-1. 1889.
  • C-100 dite « La Grosse C ». 1898.
  • Locomotive à grande vitesse. Usines Schneider. Le Creusot. 65 tonnes. 1908.
  • La Pacific. 1910.
  • La Mountain. 1948. SNCF.

 

  • 1925. 20 000 locomotives à vapeur en service en France.

 

Locomotives Diesel
  • 1937. 1res Diesel de ligne en France.
    1. Construites pour le PLM.
    2. Electriques doubles à configuration d’essieux 2C2 + 2C2, la 262 DA1 et la 262 DB1.
    3. Longueur: plus de 30 m. 230 tonnes. Puissance 3 100 KW.

 

Viaduc de Ventabren © alessandro – Fotolia.com.

 

Ouvrages d’art de la  Méditerranée LGV
  • 481 ouvrages d’art.
  • 17 km de viaducs.
    1. Remarquable viaduc de Ventabren (13).
  • 13 km de souterrains et tunnels.

 

Cheminots en Provence
  • La création de nombreux métiers accompagne les chemins de fer :
    1. Agents de manœuvres.
    2. Aiguilleurs.
    3. Charbonniers.
    4. Chauffeurs.
    5. Enrayeurs.
    6. Lampistes.
    7. Porteurs de bagages.
    8. Serre-freins.
    9. Visiteurs de voie…

 

Chemin de fer pittoresque


 

Trains des Pignes © Verlinden

 

 

Gares et Villes ferroviaires


 

  • Très vite les gares deviennent des lieux de rendez-vous et de promenade.
    1. Les curieux viennent y voir y passer les trains.
    2. L’achat de tickets de quais se généralise.
    3. Les coups de sifflets stridents des agents apportent une animation sonore qui devient un chahut lorsque le train entre en gare et s’immobilise.
    4. Les panaches de fumée blanche amusent les enfants.
    5. Les chauffeurs noirs de charbon sont pointés du doigt après un travail éreintant qui brise leur santé.

 

Gares et villes ferroviaires en Provence © Verlinden

 

 Train-Bleu-Fotolia_3414193 Gare-de-Lyon-Fotolia_264749

Restaurant Le Train Bleu et Gare de Lyon © Jan Kranendonk – Fotolia.com – Hall de la Gare de Lyon © nico75 – Fotolia.com

 

Dates remarquables de l’histoire du chemin de fer en Provence


 

  • 1888. Vincent Van Gogh arrive en train à Arles.
  • 1895. Eté. Tournage du plan fixe de 50 secondes « L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat » par les frères Lumière.

 

Livres liés à Histoire des Chemins de Fer en Provence


 

Gares de Provence. Bouches-du-Rhône – VaucluseEtienne Marie. Editions Equinoxe. 2006.

 

Gares de Provence. Le VarEtienne Marie. Editions Equinoxe. 2007.

 

Gares de Provence. Côte d’Azur et Haut-Pays. Etienne Marie. Editions Equinoxe. 2008.

 

Articles liés à Histoire des Chemins de Fer en Provence


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

Translate »