Site historique de la Turbie  © gianliguori – Fotolia.com.

 

 

 

Accueil Provence 7

La Turbie à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

  • Le Trophée de la Turbie et l’emplacement du village s’inscrivent comme des marqueurs très forts de l’histoire de la Provence et de la France.
  • C »est le lieu de passage d’Hercule en route vers l’Italie et en provenance d’Espagne.
  • Le Trophée d’Auguste est le symbole de la Paix Romaine, la Pax Romana et celui de l’ouverture de la route terrestre la plus directe entre l’Italie et l’Espagne.
  • Avec Rome, c’est une forme de civilisation immense qui franchit le seuil des Alpes sur la Méditerranée.
  • Soldats, généraux, empereurs les plus illustres sont passés par La Turbie, commerçants porteurs d’innovations, de matières et de techniques à échanger ont franchi ici les Alpes, c’est aussi par ici que sont passés les premiers Chrétiens qui cheminaient depuis l’Italie… Ils seront suivis par des anonymes en très grand nombre comme par les célébrités civiles, militaires, politiques, artistiques et religieuses.
  • La Turbie a été décisive dans la genèse de Monaco, elle le reste comme étant un des points d’entrée, les plus naturels et les plus spectaculaires dans la Principauté.
  • Combien de liens et quels liens magnifiques se sont tissés à partir de La Turbie ?

 

 

  • Code postal. 06320.
  • Habitants. Turbiasques.
  • Surface. 7,42 km2.
  • Altitude. 146 m – 658 m.
  • Population. 3 162 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte. N 43°44’40.4″ E  7°24’01.3″. Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune de La Turbie.

 

 

Situation de La Turbie


 

 

 

la-turbie-2

Site de La Turbie © Verlinden.

 

 

  • La Turbie occupe le point culminant de la Via Julia Augusta qui longe les côtes de la Ligurie et celles de la Côte d’Azur entre Rome et Arles.
  • La Turbie surplombe la Principauté de Monaco d’une hauteur de 450 m depuis le promontoire de la Tête de Chien.
    1. La vue depuis la Tête de Chien couvre un panorama depuis  la côte italienne de Bordighera jusqu’à l’Esterel et, à l’horizon, jusqu’à la Corse.

 

 

Communes limitrophes ou proches de La Turbie

 

 

 

Accès à La Turbie

 

 

Borne kilométrique sur la Nationale 7 © Frédéric Prochasson – Fotolia.com.

 

 

  • Autoroute A 8 La Provençale.
  • RD 37. Vers Cap-d’Ail.
  • RD 53. Vers Peille du côté nord et vers Beausoleil vers le sud.
  • RD 153. Vers le mont Agel.
  • RD 2564. Corniche depuis Nice jusqu’à Cap-Martin.
  • RD 6007. Moyenne Corniche qui coupe le territoire communal à 2 endroits.
    1. Ancienne Route Nationale 7.

 

 

Distances de La Turbie

 

 

 

La Nature à La Turbie


 

 

  • Station climatique d’hiver et d’été.

 

 

Reliefs

 

  • Au nord, reliefs boisés ou rocheux avec une élévation au col de Guerre (555 m).
  • A l’ouest, hautes collines (616 m à la Cime de Fourna) qui surplombent la Haute Corniche.
  • Au sud, avancée en promontoire de la Tête de Chien qui prolonge l’éperon-col qui porte la ville. Magnifiques panoramas étendus.
    1. Descente vers la Moyenne Corniche.
  • A l’est, Plateau de Justice.
    1. Descente vers Beausoleil au travers de collines autrefois boisées.
  • Importantes carrières de pierres.

 

 

Jardins et sites

 

  • Nombreuses promenades.
  • Site et abords du Trophée.
    1. Joli jardin.
    2. Belvédère du Rondo, site inscrit.
  • Site de la colline du Puy.
  • Site du littoral Nice-Menton.

 

 

Arbres

 

 

 

Activités dans la nature

 

  • Horticulture.
  • Campings.

 

 

Histoire de La Turbie


 

 

Préhistoire

 

  • Chasséen. Occupation humaine attestée avec un fond de cabane et du matériel. Grotte Barriera.

 

 

Antiquité : La Turbie est un très haut lieu de la Provence Romaine

 

  • 25 – 13 av. J.-C.  L’Empereur Auguste impose l’autorité de Rome aux peuples alpestres.
  • 13 av. J.-C. La cité de Cemenelum (Cimiez) est fondée.
  • 7 av. J.-C. La province des Alpes-Maritimes est créée par les Romains.
    1. La capitale de la province est Cemenelum (Cimiez).
    2. La province est traversée par une importante voie romaine la Via Julia Augusta qui vient de Rome par Plaisance et Vintimille.
  • 6 av. J.-C. Le Trophée d’Auguste est érigé.
    1. Le Trophée marque le fait que la région a été entièrement pacifiée.
    2. Le Trophée symbolise une limite entre l’Italie et les Gaules.
  •  2e s. Le savant grec Claude Ptolémée cite le Tropaia Sebastou.

 

 

Du Moyen-Âge à nos jours

 

  • 1191. L’Empereur romain germanique Henri VI concède la souveraineté de quelques ares du quartier de la Condamine et le rocher qui appartiennent à la seigneurie de La Turbie à Gênes.
    1. Ce territoire est la base de la future Principauté de Monaco.
  • 1215. 10 juin. Cette date marque le début de l’histoire moderne de la Principauté de Monaco.
    1. Un détachement de Gibelins de Gênes mené par Foulques de Castello entreprend  la construction d’une forteresse sur le rocher de Monaco.
  • A l’origine, la seigneurie de La Turbie relève du Consulat de Peille.
  • 13291331. Le coseigneur de La Turbie se nomme Daniel Marquesani.
    1. C’est un familier du roi Robert.
    2. En peu de temps, il passe de notaire immigré à Nice à coseigneur de La Turbie, puis seigneur de Coaraze et Castellan à vie de Villefranche.
  • 1630. La seigneurie est inféodée à Horace Bonfiglio, général des finances.
  • 1640. La seigneurie passe à Jeacquemin Marenco, évêque de Nice.
  • 1652. La famille Blancardi contrôle la seigneurie.
  • 17e s. La seigneurie de La Turbie est érigée en baronnie.
  • 1904. Création de la commune de Beausoleil.
  • 1908. Création de la commune de Cap-d’Ail.
  • 1930. Formigé restaure le Trophée d’Auguste avec l’appui du mécène américain Edouard Tuck.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de La Turbie


 

 

 

la-turbie-1-pv

Trophée d’Auguste et église St-Michel © Verlinden.

 

 

  • La petite cité, perchée de part et d’autre d’un éperon, possède un charme avec un mélange de médiéval, de classique et de baroque.
  • Ruelles étroites.
  • Passages voûtés.
  • Maisons anciennes.
  • Belles restaurations.

 

 

La-Turbie-Trophée-Fotolia

La Turbie. Trophée d’Auguste © Fabio Lotti  – Fotolia.com

 

Trophée d’Auguste © Verlinden.

 

 

  • Trophée d’Auguste : le plus beau monument romain de la région.
    1. 2 Cours Albert 1er.
    2. Seul trophée permanent romain avec celui de Trajan à Adamklissi (Roumanie).
    3. Le Sénat romain décide de commémorer la pacification totale des Gaules par Auguste.
    4. La Turbie, point stratégique sur la voie Julia et  la voie aurélienne est choisie.
    5. 12e s. Le monument est utilisé comme carrières de pierres et transformé en forteresse.
    6. 1705. Tirs de mines sous Louis XIV qui veut le faire démanteler.
    7. 19e s. Le Trophée d’Auguste est restauré.
    8. 1930. Formigé restaure Le Trophée dans son état actuel grâce au mécénat de l’américain Edouard Tuck.
    9. Hauteur 46 m.
    10. Fa briqué en calcaire de La Turbie et en marbre.
    11. Le Trophée était constitué d’une tour ronde entourée de 24 colonnes doriques posée sur un socle rectangulaire portant inscription des 44 peuples romains soumis au cours de la campagne d’Auguste.
  •  Musée du Trophée.
    1. Maquette du site.
  • Fragment de voie romaine et 5 bornes milliaires. (2 à Languessa, 2 à St-Pierre, 1 à Peira-Longa).
  • Carrière romaine au plateau de Justice ou Mont Justicier (Monument Historique) avec pilori.
    1. Extraction d’un calcaire blanc, la colombine claire de la Turbie qui sert à bâtir le Trophée.
    2. 7 tambours de colonnes et 7 blocs plus ou moins taillés subsistent.
  • Habitat romain et pré-romain  près de la chapelle St-Pierre.
  • 12e s et 13e s. Restes de l’enceinte médiévale. Monument Historique.
  • Portail à l’entrée de la voie romaine.
  • Portail de l’Ouest. 13e s. En calcaire de La Turbie.
  • Porte du « Réduit de la Tour« . 13e s. Place Mitto.
    1. Elle correspond à la transformation du Trophée en forteresse (travaux achevés en 1325).
  • Place Mitto.
  • Rue Dominique-Durandy. Fenêtre géminée. Inscrite aux Monuments Historiques.
  • Rue Pierre Casimir. Porte 16e s. Inscrite aux Monuments Historiques.
  • Angle rue Empereur Auguste et rue Droite : fenêtre 13e s. Inscrite aux Monuments Historiques.
  • Cours St-Bernard.
  • Fontaine de la Mairie. v. 1er s. av. J.-C. Monument Historique. Une des plus anciennes de France.
    1. La fontaine en arceau a pu être constituée à base de sarcophages.
    2. Jusqu’au 19e s., elle est associée à l’unique lavoir de la commune.
  • Fontaine publique.
    1. 1824. Avenue du Général-de-Gaulle.
    2. Construite sous la restauration Sarde, en bordure de la Route nationale.
  • Vers de la Divine Comédie de Dante gravés sur une plaque.
    1. Rue du Comte-de-Cessole.
    2. Extrait du chant III du Purgatoire (non plus porte de l’enfer amas lieu qui tend vers le Paradis).
  • Borne de Napoléon 1er.
  • Vestiges de « Fourche patibulaire« .
    1. Chemin des Carrières romaines.
    2. Le lieu devait permettre une exemplarité de supplice pour les déserteurs ou pour ceux qui enfreignaient les cordons sanitaires lors des grandes épidémies.
  • Route de la Corniche. Inscrite aux Monuments Historiques.
  • Fort de la Tête-de-Chien.
    1. Route de la Tête-de-Chien.
    2. 18781883.
    3. Un camp ligure occupait ce site de la Tête-de-Camp devenu Tête-de-Chien.
  • Belvédère du Rondo.
    1. Avenue Albert 1er.
    2. Parapet de maçonnerie en hémicycle sur un rocher avec un à-pic de 300 m.
    3. Fin 19e s. les excursionnistes, venus de l’Europe entière, viennent y admirer le « plus beau panorama de la Riviera« .

 

 

Monuments chrétiens de La Turbie


 

 

 

Eglise Saint-Michel © Verlinden

 

 

  • Eglise Saint-Michel
    1. 1777. Classée.
    2. Chef d’œuvre baroque avec plan en ellipse.
    3. Certaines pierres proviendraient du Trophée d’Auguste.
    4. Clocher carré à pilastres corinthiens et coupole de tuiles vernissées.
    5. Très beau mobilier.
    6. Nombreuses œuvres d’art des écoles de Nice (Bréa), italiennes et espagnoles.
    7. Remarquable chapelle des Princes de Monaco.
    8. Tableau de SainteDévote du 17e s. signé Ribera.
    9. Le maître-autel en marbre polychrome est issu de l’Abbaye niçoise de Saint-Pons.
      1. Pas moins de 17 variétés de marbres entrent dans sa composition.
  • La place de l’église est Inscrite aux Monuments Historiques.
  • Chapelle Saint-Jean. Classique.
    1. Place Saint-Jean.
    2. 18e s. Travaux en 1864.
    3. Chapelle des Pénitents-Blancs de Sainte-Croix, dite « du Gonfalon ».
    4. 1709. Autel baroque.
  • Chapelle Saint-Roch. Près du plateau de Justice.
    1. 1631. La chapelle est consacrée à saint Roch lors de la grande épidémie de peste

 

 

Célébrités liées à La Turbie


 

 

 

  • Noureev (Rudolf). Irkoutsk (Union soviétique)  –  Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) 
    1. Le célèbre danseur possédait une propriété à la Turbie jusqu’en 1993.
  • S.A.S le Prince Albert II de Monaco.
    1. Le Prince possède une propriété  sur les hauteurs de Rocagel.

 

 

Jumelage international de La Turbie


 

 

  • Sarre (Italie).

 

 

Fête à La Turbie


 

 

  • Septembre. 29. Fête.

 

 

Timbres liés à La Turbie


 

 

 

Monaco-La-Turbie-1971_854

Timbre Monaco. Trophée de La Turbie.

 

Monaco-La-Turbie-1992

Timbre Monaco. Trophée La Turbie.

 

 

 

 

 

 

 

Articles liés à La Turbie à visiter


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.